Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 4.1878

DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.26387#0006
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
i74 —

II.

LES COMPTES DES BATIMENTS DU ROI.

Les membres de la Société sont prévenus que le premier volume
des Comptes des Bâtiments royaux au xvie siècle, imprimé par M. le
marquis de Laborde et terminé par les soins de la Société, est en
distribution ; ils peuvent le retirer chez M. Baur, libraire de la So-
ciété. Ce premier volume forme le complément des publications de
l’année 1876.

Le second volume qui paraîtra bientôt complétera les publications
de l’exercice 1877.

Les nouveaux adhérents de l’année 1877, qui n’ont droit qu’à ce
second volume, pourront acquérir le premier moyennant la somme
de 10 fr., au lieu de 12 fr. 5o.

III.

RÉUNION DES SOCIÉTÉS SAVANTES

DES DÉPARTEMENTS A LA SORBONNE EN 1877.

SECTION DES BEAUX-ARTS.

En 1877, s’est assemblée pour la première fois à la Sorbonne, salle
Gerson, du 4 au 7 avril, la section des Beaux-Arts qui vient d’être jointe
aux sections déjà existantes des Sciences, de l’Histoire et de l’Archéo-
logie. Les procès-verbaux de cette première session et les travaux les
plus importants lus dans les différentes séances viennent d’être publiés.
Ils forment un volume de i5o p. in-8, imprimé chez Plon, et donnent
le meilleur espoir dans l’avenir de cette innovation. Parmi les travaux
présentés cette année, nous citerons un excellent rapport sur la So-
ciété des Amis des Arts à Marseille, des notes sur les Sociétés artis-
tiques de l’Hérault, du Pas-de-Calais, du Tarn, un travail étendu
sur le musée de Montpellier, et surtout une notice des plus intéres-
santes de M. Alb. Babeau sur Dominique Florentin, sculpteur italien
du xvie siècle qui passa la plus grande partie de son existence à
Troyes et dont les Nouvelles Archives ont déjà eu l’occasion de par-
ler. Ajoutons, pour les amateurs qui désireraient posséder ce travail,
qu’il en a été fait un tirage à part. Il nous sera bien permis de rap-
peler, avec un légitime orgueil, que la première séance de cette ses-
sion était présidée par un de nos confrères les plus actifs et les plus
dévoués, M. H. Lavigne, et que le rapport général sur les travaux de
la nouvelle section a été rédigé et lu à la séance générale par un autre
de nos confrères, M. Alf. Darcel.

Notre dévoué confrère et collaborateur, M. H. Lavigne, vient de
 
Annotationen