Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 4.1878

DOI issue: DOI article: DOI article: DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.26387#0009
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
— i77 —

la donation de Bernard d’Armagnac aux Récollets en 1429, malheu-
reusement aliénée il y a vingt ans, est aujourd'hui rachetable, et
M. Delort insinue à cette occasion que la ville de Muret devrait bien
imiter les cités voisines et créer un Musée où serait conservé tout
ce qui intéresse l’histoire et l’art de la région. »

A. M.

VIL

QUITTANCE D’UN TABLEAU D’ANNIBAL CARRACHEL

Je reconnois avoir vendu un tableau d’Annibal Carache représen-
tant une Vierge avec son enfant et un Saint Joseph que je garentye
original pour lequel tableau M. le marquis m’a donné un grand pour-
trait d’homme de Verdier, deux groupes de bronze, l’un représente
deux luteurs, l’autre représente deux filles qui lutent aussy, avec la
somme de six cent cinquante livres, dont quittance; à Paris ce vingt
septie jour de septembre 1744.

Lallemant de Chezville.

VIII.

DOCUMENTS SUR LE COMMERCE DES TABLEAUX

AU XVIIIe SIÈCLE 1 2.

VENTES DE FAUX TABLEAUX.

Noüs réunissons ici quelques renseignements sur les fraudes de toute
nature auxquelles le commerce des tableaux anciens donnait lieu au xvinc s.
Les choses ont-elles beaucoup changé depuis cette époque ? Les marchands
sont-ils plus éclairés, plus honnêtes ; les amateurs plus circonspects, moins

1. M. Herluison, à qui nous devons communication de cette quittance qui lui
appartient, nous donne en même temps les renseignements suivants :
« L’acquéreur du tableau, qui n’est pas ici dénommé, était André-Joseph
« Ancézune, marquis d’Oraison, de la famille des Grammont Caderousse.
« N’est-ce pas cette toile qui appartient au musée du Louvre, cataloguée sous
k le n” 119 delà notice que vient de publier M. le vicomte BothdeTauzia ?»
Le tableau, qui figure sous le n" 119 du nouveau catalogue du Louvre sous
le nom de la Vierge aux Cerises, vient du musée Napoléon.

2. Voyez dans les Bulletins de janvier et juillet 1876, janvier et octobre
1877, les Notes sur la vie privée et les mœurs des artistes au XVIIe et au
XVIIIe siècle. Les pièces que nous publions aujourd’hui, bien que relatives
à un ordre de faits'différents, peuvent à la rigueur rentrer dans la même
série. Elles proviennent de la même source et sont dues également à l’obli-
geance de M. Em. Campardon.
 
Annotationen