Cahier, Charles; Martin, Arthur
Mélanges d'archéologie, d'histoire et de littérature (Band 1,2): Collection de mémoires sur l'orfévrerie ...: 2 — Paris, 1851

Page: 34
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cahier1851bd1_2/0044
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MÉLANGES D'ARCHÉOLOGIE.

3A

LA SOBRIÉTÉ ET LA GLOUTONNERIE.

La Sobriété s'avance sur un âne en frappant la Gloutonnerie, revêtue d'une souquenille en
désordre. La Gloutonnerie est à cheval sur un sanglier ou un pourceau * dont elle veut par-
tager la table. s


i La miniature rappelle cette expression de Vincent de
Beauvais dans son SpecMâtm morale (1. m, dist. m, pars, ix,
col. 1383). Luxuriosi sunt sicut sus, qui libentius habet nares
in stercoribus quam in tloribus. Je dois cette citation au mé-
moire de madame Félicie d'Aizac sur les bêtes bizarres des
tourelles de Saint-Denis. Ce mémoire se trouve dans la Hc-
UM<? d'ArcMfecfme de M. César Daly. (vu vol., an. 18A7.)
Si l'on se refuse à admettre les conclusions de l'auteur, on
reconnaîtra du moins que son travail est rempli de renseigne-
ments utiles puisés à des sources sérieuses.
^ SOBRIÉTÉ CONTRE GLOTONNIE.
E*< e vray miroer des dames de hault prix,
O u tous les biens du monde sont compris,
e dy c'est toy, en qui n'est trouvé blasme.
œ obre plus que autre et vertueuse dame

M stimée es, dont digne !oz as pris.
O ieu te créa pour chef d'œuvre entrepris,
M xquise en meurs et parfaicte en espris ;
en ans point mentir tu es de corps et d'ame
Le vrai miroer.
> faire excès jamais rien tu n'appris ;
< anter te puys que par gloutons périlz
O ncques ton bruyt ne fut reprouché d'ame.
t-i nvincible as le cuer qui raison ayme.
M n toute chose on te voit sans mespris
Le vray miroer.
Pour entrer dans les vues du poète le lecteur devrait re-
prendre les vers de bas en haut et les lire à rebours. De cette
façon il ne leur trouverait certainement ni moins de clarté ni
moins de poésie.
loading ...