Cahier, Charles; Martin, Arthur
Mélanges d'archéologie, d'histoire et de littérature (Band 1,2): Collection de mémoires sur l'orfévrerie ...: 2 — Paris, 1851

Page: 39
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cahier1851bd1_2/0049
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CINQ PLAQUES

DIVOIRE SCULPTÉ

REPRÉSENTANT
LA MORT DE JÉSUS-CHRIST.
(PLANCHES ÏV, V, Vï, VII, VHI.)
ï.
DES iVOIRBS A SUJETS CHRÉTiENS EN GÉNÉRAL.
1. Lorsqu'au milieu du siècle dernier A. Fr. Gori, ce curieux infatigable, réunissait les
matériaux du beau recueil qu'il avait conçu sous le nom de YWsor et auquel la
mort ne lui permit pas de mettre la dernière main, il comprit fort bien que les diptyques con-
sulaires, outre leur importance comme documents historiques, longtemps méconnue, avaient
l'avantage de révéler une branche d'art presque entièrement oubliée jusqu'à lui. Les merveil-
leuses ciselures dont nous trouvons l'éloge dans les écrivains de l'antiquité ne sont plus
guère connues que par des descriptions qui réussissent à peine à nous en donner une idée
extrêmement vague. Telle a été presque universellement la condition des chefs-d'œuvre de
l'orfèvrerie : le prix des matériaux qu'elle emploie ne permet pas qu'après quelques variations
du goût ou quelques révolutions violentes dans les fortunes la postérité en conserve autre
chose qu'un souvenir à peine appréciable. Mais si ces bas-reliefs délicats de l'antiquité nous
échappent aujourd'hui presque entièrement, nous devons être d'autant plus jaloux de con-
naître les monuments que leur matière moins enviée a sauvés de la destruction, et qui peuvent
nous apprendre sinon l'état réel de l'art ancien aux belles époques, du moins les traces qu'il
a laissées après lui dans les âges de décadence, ou la voie par laquelle des siècles moins favo-
risés en ce point ont su se frayer lentement un retour vers la beauté des formes et l'habileté de
l'exécution. Sauf un très petit nombre de fragments, les plus anciens ivoires sculptés qui nous
sont parvenus ne remontent qu'à des époques où déjà l'art avait fléchi beaucoup; mais si aux
diptyques consulaires on ajoute les diptyques ecclésiastiques et tout ce qui peut se ranger de
loading ...