Le charivari — 14.1845

Seite: 1265
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/charivari1845/1271
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
'eau lord maire „
salement à if^^^^

ï foraine estven, , '
5t a^ reste ledénoûm8ala^'

alaManchetoutt^;

ï«e la preSse anglais
ide ce festin gar2 se, ^
i'un radis ni dW UaleW
toutes les fttoSfiSJwS

grâce aux habitude1 ^
le. La cuisine est iMif !res <
-etles Mor^ t>
^cessoirement.^%
certainement préféré làî^

aent donc qu'au banqueUel,t
aU, ily avait.

'lelord-maire, cinq petit^

!, sept tables de côté et trois?
mrdubanc de la reine toj
plats dei différentes espèces^
resuite de ce relevé conseil
ombre de cent quatmln^m
t-ils, étaient exquis, (W4
i, Bordeaux, Madère, Porto, ïjJ
m treme-deuxtoats à pleine!
i heures du soir, le banquet!
dix heures et demie. Je tous kl
convives se sont retirés émutl
.vaient se trouver les cervelles Bri
rs vénérables perruques,
irait-on, que dans le même»!
snt à étaler tout ce luxe decorit
te magnificence deripaille,lesjt:
ient, tout à côté, des articles sur
aies, dans lesquels se manife1;
;s appréhensions sur Vimminc
i dire de ces premiers magistrats
s, se gobergeant à rouler sous
a la porte de la salle du festin,
leurs administrés sont expos
ment de faim,
ne sont-ils pas bien venus ai
>dèleun pays où se passent k\

député de Nancy,àquisato
de chemin, prend dans le cadre:
mp la place de M. BourjollJ,'
;ents etbrillansservicesenàbi
que M. Azaïs lui-même. ii
IP, trouvât là unecompe
vient d'être appelé au com,,|
l'artillerie de la Fere. Ce r
sezpeuferré pour être mis

tempsoùl'oncr^j
x sans doute à reconnaître î

^•f-tTuTS^^

1e circulaire ans ^
financières, a ési
ce que tous leursh£* ^

tes les admim

m: trottman en Russie

m 7.

f TrottlM11 se cllailffât ^ sa cfc fjuâiiâ mi matelot vient lui dire m le yent mît Iff? ' 1 i 1
^ et la-, iel^e * ,1,. L * ,ors fcàm le^

Te.
loading ...