Garson, Victor René
L' Art Du Dessin, Enseigné Par Correspondance: En Trente Leçons, Divisées En Trois Parties Composées De Dix Leçons (Band 1) — Paris, 1840

Page: 27
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/garson1840bd1/0075
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LETTRE DIXIÈME.

Nous voici, mes chers enfants, arrivés au point de pouvoir commencer à dessiner des
tètes de face, de trois-quarts, et des pieds et des mains; ce que je vous envoie cette fois
n'est encore qu'une suite d'exercices pour compléter cette première partie de mes
Leçons. Malgré que je vous eusse envoyé un grand nombre de modèles de la même force,
il serait très-favorable au plus grand nombre d'entre vous de s'exercer , pendant
quelque temps encore, à ce même degré. C'est pourquoi je vais faire diversion du
<:ours que j'ai promis, en vous envoyant des cahiers relatifs, pour le genre de modèles,
à ce que je vous ai enseigné. Ce sera dans ma seconde partie, que je vous prépare, qui
se composera, comme celle-ci, de dix Livraisons ou Leçons, que je vous enverrai des
pieds, des mains, des têtes de face et de trois-quarts, et que je vous enseignerai les rac-
courcis par des exemples que je méditerai le plus possible pour tâcher de vous les faire
comprendre et vous les rendre familiers. Déjà , dans les planches XXIV, XXIX , XXXI
XXXIX, je vous ai donné des moyens qui peuvent s'appliquer à toutes choses; car les
lignes aplomb et de niveau et les comparaisons, que l'on doit s'habituer à faire justes^ sont
suffisantes pour bien faire. Mais., à voire âge, on est si léger, si distrait, que l'on a besoin
que le même principe soit présenté à l'esprit sous toutes ses faces. D'ailleurs, des vases à
étroites entrées sont souvent aussi propres et même quelquefois plus propres que ceux qui
l'ont très-large , à contenir ce qu'on y introduit ; mais pour y parvenir il faut plus de temps.
Je le ferai donc, mes amis, d'autant que l'expérience m'a appris que ce que l'un conçoit
facilement semble inintelligible pour l'autre. 11 faut donc plusieurs manières pour expliquer
la même chose. Surtout si quelque difficulté se rencontre, ne vous rebutez pas; recom-
mencez, et, principalement ; cherchez à comprendre; et, quand vous aurez compris,
relisez encore pour retenir, car l'esprit a besoin d'être long-temps frappé pour recevoir
l'empreinte durable de ce dont on veut l'orner. Quelquefois, semblable à une pierre dure
que l'on grave avec peine et petit à petit, d'autres fois il ressemble à ces images qu'un
grand jour produit facilement, mais qui par lui seraient détruites si des soins n'étaient pris
pour les conserver.

Cette fois je vous envoie des modèles propres à vous délasser : ce sont des dessins exé-
cutés à deux crayons. Pour cela on prend un papier de couleur, et l'on se sert pour om-
brer du crayon noir; et de crayon blanc pour éclairer. Il faut, dans ce genre, faire atten-
loading ...