Gsell, Stéphane
Les monuments antiques de l'Algérie (Band 2) — Paris, 1901

Page: 1
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gsell1901bd2/0011
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LIVRE II {Suite)
MONUMENTS ROMAINS

CHAPITRE XI
ROUTES. PONTS. PORTS

ROUTES

Il n'entre pas dans le plan de ce livre d'étudier le réseau
routier dont les Romains couvrirent l'Algérie 1 : œuvre admi-
rable à laquelle prirent part le gouvernement impérial (qui
y employa ses soldats), les communes et les propriétaires.
Nous nous bornerons ici à quelques indications sur la structure
des voies.

Elles ne sont dallées qu'à l'intérieur ou dans le voisi-
nage immédiat des villes 2. Ainsi, la grande route qui longe la
lisière septentrionale de l'Aurès est couverte d'un beau dal-
lage à travers Thamugadi, où elle se confond avec le decuma-
nus maximus3. Ailleurs, le revêtement ne consiste qu'en

1. En attendant des travaux plus complets, voir Cirpus, VIII, p. 859 seq. ;
Tissot, Géographie de la province romaine d'Afrique, 11, passim; Cat, Essai
sur la province romaine de Maurétanie Césarienne, passim et surtout p. 261-
270; Gagnât, VArmée romaine d'Afrique, p. 684-700.

2. M. Carton a fait la même remarque pour les voies antiques de la Tunisie
{Mémoire sur les caractères de Varchitecture de VAfrique romaine, p. 11).

3. On peut citer aussi des chaussées dallées à Alger (Berbrugger, Revue
africaine, III, 1858-9, p. 68-70), à Cirta (Ravoisié, Exploration, l, p. 7; Temple
et Falbe, Relation d'une excursion à Constantine, p. 85), etc. Conf. une inscrip-
tion de Cherchel {Corpus, VIII, 10979) : « ... [viam] lapide stratam [dï]gnam
congruentemque [s]plendori palriae suae recldiderunt. »

h. 1
loading ...