Gsell, Stéphane
Les monuments antiques de l'Algérie (Band 2) — Paris, 1901

Page: 344
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gsell1901bd2/0377
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE II

CONSTRUCTIONS DÉFENSIVES DE BASSE ÉPOQUE

On rencontre dans Test de l'Algérie un grand nombre de
ruines qui étaient évidemment des ouvrages de défense. Elles
présentent deux caractères communs : 1° les constructeurs y
ont employé des matériaux pris dans des édifices de l'époque
romaine; 2° les murs, en pierres de taille, offrent deux pare-
ments, qui tantôt sont accolés, tantôt encadrent un noyau
plus ou moins épais, en blocage ou en grosses pierres entassées
au hasard.

On ne saurait actuellement en dresser une liste complète,
qui n'aurait d'ailleurs, au point de vue monumental, qu'un
intérêt assez restreint, les types étant peu variés. M. Diehl a
étudié les plus importantes de ces citadelles ou forteresses
dans un mémoire dont nous ferons grand usage au cours de
ce chapitre1.

Les ruines en question sont d'ordinaire qualifiées de byzan-
tines et pour certaines d'entre elles l'exactitude de cette
appellation n'est pas douteuse, comme l'attestent des inscrip-
tions permettant de les dater, ou des indications données par
l'historien Procope. Mais, pour beaucoup d'autres, la preuve

1. Nouvelles archives des Missions, IV, 1893, p. 285-434. Conf. VAfrique
byzantine du môme auteur, p. 138-298, 601-613.
loading ...