Gsell, Stéphane
Les monuments antiques de l'Algérie (Band 2) — Paris, 1901

Page: 98
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gsell1901bd2/0118
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
98 LES MONUMENTS ANTIQUES DE l'aLGÉRTE

l'oued Smendou {fig. 112, d'après Delamare)1. Il a la forme
d'un cylindre, de 5m,50 de hauteur et de 10m,20 de diamètre,
avec une base moulurée et une corniche. Les murs, en très
belles pierres de taille à bossage, mesurent lm,60 d'épaisseur.
Sous la corniche, aux points cardinaux2, une inscription est
quatre fois répétée3 : « M. Lollio Senecioni patri, Graniae
« Honoratae matri, L. Lollio Senecioni fratri, M. Lollio
« Honorato fratri, P. Granio Paulo avoncttlo, Q. Lollius
« UrbicuSy praef(ectas) Urbis. » Le monument avait donc été
élevé par Lollius Urbicus, préfet de Rome, un des principaux

Fig. 112. — Mausolée des Lollii.

personnages de l'empire sous Antonin le Pieux, pour servir de
sépulture à cinq membres de sa famille.

Il n'y a aucune porte permettant de pénétrer dans l'espace
circonscrit par ce cylindre. « Quant à l'intérieur du monument,
« dit Leclerc, le fond en est à peu près de niveau avec le sol

1. Delamare, pl 49, fig. 5-9. Renier, Archives des Missions, III, 1854, p. 332.
Annuaire de Constantine, 185 *, pl. XV1JI. Leclerc, Rec. de Constantine, VIII,
1864, p. 15-25 (= Revue africaine, VIII, 1864, p. 153-160).

2. L'exemplaire du nord est détruit, celui de l'ouest est presque illisible.

3. Corpus, VIII, 6705.
loading ...