Weber, G.
Guide du voyageur à Ephèse: avec deux plans, une vue du temple de Diane restaure et deux cartes — Smyrna, 1891

Page: 19
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/weber1891/0021
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 19 —

du Pion, s'ouvre la grotte des Sept-Dormants ; à côté,
les restes d'une église souterraine.

En avançant vers le sud, commence la longue série des
tombeaux que les fouilles ont mis au jour. Le plus re-
marquable est celui que Mr Wood appelle Tombeau
d'Androclès (v. la carte générale). Il n'en reste plus que
la base carrée d'une belle maçonnerie, de 5 mètres de
front sur autant de profondeur ; l'appareil est formé de
belles pierres taillées, la face extérieure soigneusement
arrondie avec les bords plats. (Les tranchées ont été com-
blées depuis).

A droite, sur le penchant du Pion, les restes d'un an-
tique mur d'enceinte, un sarcophage renversé, des cham-
bres sépulcrales et les traces d'un aqueduc frappent les
regards.

Au point où la chaussée s'éloigne du pied de la mon-
tagne, de puissants piédestaux accompagnent, des deux
côtés, la voie sacrée, jusqu'à la porte de Magnésie. C'é-
tait la Colonnade du rhéteur Damianos, destinée à servir
d'abri aux processions qui se rendaient à l'Artémisium.

La Porte de Magnésie, flanquée de deux fortes tours
très saillantes, a été restaurée à l'époque romaine. Les
portes furent revêtues de châsses de marbre et les abords
ornés de sarcophages richement sculptés. Son plan est
intéressant ; elle était en effet doubler livrant passage à la
route de Magnésie comme à celle qui conduisait au temple.
La porte avait trois ouvertures, une, de chaque côté pour
les chars ; celle du milieu plus étroite pour les piétons ;
les deux routes ne se séparaient qu'à quelque distance de
la porte.

A droite, au pied du mont Pion s'élève le Gymnase
d'Opistholépré, l'un des plus complets monuments de ce
genre. Sa position abritée, les salles d'exercice tournées
vers le midi, ainsi que les restes de tuyaux de chauffage
permettent de penser qu'il était surtout fréquenté en hiver.
On distingue deux époques de construction ; celle de la
loading ...