Zahn, Wilhelm
Die schönsten Ornamente und merkwürdigsten Gemälde aus Pompeji, Herculanum und Stabiae: nach einigen Grundrissen und Ansichten nach den an Ort und Stelle gemachten Originalzeichnungen (Band 1) — Berlin, 1828/​1829

Page: cahier_I
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/zahn1828bd1/0003
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
w

endant les fouilles qui se firent à Pompeï, m'a fait jouir du bonheur d'être témoin des découvertes les plus impor-
Mon séjour en Italie en i8»5. ^ et 27 Pen ■£* . ^ ^ ^ FulIonica, la maison avec la fontaine. La maison dite la Casa diNaviglio, que l'on

tantes. H suffit de nommer les Thermes, la maison^ u poee^ ^ ^ ^^ imméd;atement après que les fouilles eurent été faites, les objets les plus intéres-
découvrit alors pour fixer l'attention des ^"^JJ^ ^ de yoir tQUS les tableaux antiques dans leur première fraîcheur, et de trouver encore Ul-
sans et en saisissant le premier moment, j'ai eu e on eur res ^ ^ ^ ou furent àéaaitea en partie par rin_

SanS' . • -tA les couleurs qui, malheureusement, bientôt après, se termre v .....

tactes et dans toute leur vivaate, . ' . ,. V mns de fflurs, et d'édifices entiers. A ce trésor de pemtures et de dessms, ,ei ,omt encore

fluence du climat et de l'athmosphère, en part, par leboulement pans ^ ^ ^ ^ ^ ^^ ^ ^ ^

ïesdessins datons les tableaux antiques intéressans *}^^~~. ^ et lesornemensorignaux, et de copies coloriées très exactes de murs

Telle a été fouine d'une Collection très «^ *^Tfc ^ de ^ possible; de manière que leur magnificence antique, et la vivacité p*
entiîrs dans leur ^!~^£l ^ un Srand nombre de dessins concernant l'architecture, de plans de batimens antiques, de vues exté-
mitive de leurs couleurs a ete conserve P ^ ^^ ^ ^^ ^ ^.^

rieures d'édifices et de dessins qm mtrodmse ^ - — ^ ^ ^ ^ ^^ ^^ ^.^fc ^^^ des ^ je me suis r-so,u â publier un

Enconragé par le vif intérêt que cette co ection a i ^ ^ ^ ^ ^^^ ^^^^ques „ dans rintérieur de

j' „nf rdm au'une connoissance exacte au gom 4u
ch,ix de mes ouvrages, dautant plus qu ^ ^ ^^

tes demeures pourra avoir une influence ec ^ ^ ^ ^ ^.^ ,e ^ Q, chaque pièce , ^ découverte>

Je me bornerai à indiquer en peu de mots le sujet de t 4

j.- - \t& et où elle est actuellement conservée,
si elle existe encore dans son état dmtegn , ^ ^ ^ _^ ^ antiquaire et l'archéologue, comme pour l'artiste, d'apprendre à connoître quelles

Je crois encore de mon devoir d'observer qui » ^ ^^ mytho,ogiques que je présente ici tels que je les ai vus en original, avec l'exactitude
Couleurs les anciens ont consacrées aux o )ets, aux

n. 9 r, T. '■m

que la science exige

I. Cahier.

. , ., tr^ane la Fullonica, la maisoi avec la fontaine, la maison dite Casa di Naviglio etc.
• ■ f -lies telles que les Thermes, la maison du poète tragique,
. RandePompéi avec ^e« ou ^ ^ , ^ ^ m^^ ^^ ^ ^ ~ et j^ „„„. La dra.

Calque original pris du Panthéon a Pe-P* ^JW ^ £ leaux des pieds et des bras sont do, de même que le sceptre de faune figure. La draperie de

perie delafignre ailée est jaune ^"Ze^, et la partie ^/^* "^a^,«, da„s le fouilles de l8o6. Le mur est rouge, les ornements jaunes

U fi^e qui tient le ^££Ä^ a coté dn temple de k^^^SÄ^ de la b.de étroite supérieure qui est bleue. Le Bacclms assis sur en

' r4£"^eCe du panne*,,, sur laquelle ~ ^*£ï££ aux épau le trône ester. La chambre à laquelle ce mur appartient contient plu-

j Aar* le bas, ^t bleue dans la partie qui u» r trône- il est à regretter qu'une Junon, dont j ai de-

trône porte une draperie rouge dans ie udà? * meu nimbe bleu clair atfsi sur un trône. 11 est a legicu. H #

22 autres belles peintures, entres une Céres sur nn trone_ et un JjT «JJJ ^ se ^ iéjà touit quelques semaines après la découverte. Il y a dans

viné la présence à des pieds de paon qu'on aperçoit encore, nexis a p • ^^ ^ fc

la même chambre deux groupes aériens, rangés an nombre des plus beaux quo ^ ^ ^ ^ ^^ ^ ^^^ ^ )& ^.^^ des ^ pe é H

, Fisme aérienne de Stabiae, actuellement dans le Musée de Naples; calque ongm ^ découvrent l'intérieur, comme on le voit àcelle du bras gauche

f de l'Eté. Cette figure est peinte sur un fond jaune ; la draperie est rouge, ma« verte

et de la partie de derrière de la figure. , ma ]anclie ce mur d'ares les fragments qui sont aujourd'hui au Musée de Naples. Il y

c Mur du temple d'Isis, avec tonte la beauté de sa couleur. J'« restaure i ^ ^ ^ ^ ^ , ^ ^ s,élo;gnant de cette déesse.

avait dans le mdieu nn tableau historique représentant Jo portée par le Nd,

6. Frise du temple d'Isis. Calque original. nombre de pareil;dans toutes les chambres. Il est surprenant que de tons ces pe'ats

7. Petits ornements en couleur, de la grandeur ^"ê^. g ™ ^dnit une seconde fois: cetterichesse d'inventions, même dans ce genre, chez les Anciens, do.tex-
omements, il ne s'en soit pas encore rencontre
^"L^Pompéi; actuellement au Musée de Naples: Calque original. Elles sont d'un ee beau eo.oris, debout sur un simple ga2on, de sorte qne le fond repré-

sente un ciel pur.

voit dans la

autres ornements en Stuc des

io.

e* Tp chapiteau en maïuir
Ornements en marbre et en Stuc. i.e f Je pubKerai plustard les dessins de piques on.--------. „.«_....._,--------«-------------------- .

Thermes de Pompéi, découverts en i8*4, son^ rentablement de la chambre des Atlantes; cei de dessus est pris du Calidarium, chambre qui se trouve a cote. Le
Sur cette planche, l'ornement d'en bas e^l^être le plus beau qui ait été jusqu'à présent touvé, de l'antiquité.

plafond de cette chambre des Atlantes ~> P No d>être ..^ au prPv^tcaliier, l'explication de cette planche paraîtra avec le second cahier.

, v„r. la TWiDre de 10 pianw ?
Comme pour compléter le nr*
loading ...