Bourgery, Jean Baptiste Marc; Jacob, Nicolas Henri [Hrsg.]
Traité complet de l'anatomie de l'homme: comprenant la médicine opératoire (Band 8, Text): Embryogénie, anatomie philosophique et anatomie microscopique: Oeufs, développement du foetus, ensemble du système nerveux dans le règne animal, structure intime des tissus généraux, des appareils et des organes — Paris, 1854

Seite: 137
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bourgery1854bd8_1/0151
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ANATOMIE GÉNÉRALE.

INTRODUCTION. L'expérience montre que la présence des sels dans l'eau faci-

lite la dissolution de ces substances complexes, et que récipro-

On donne le nom de parties constituantes de l'organisme quement, leur présence dans les liquides de l'économie influe sur

aux espèces des corps qui, par leur réunion, forment les tissus la quantité de sels qui peuvent s'y trouver dissous,

et les humeurs, et consécutivement toutes les parties de l'éco- Tes liquides huileux ou graisseux sont peu abondans. Tes

nomie, par suite de dispositions nouvelles et de plus en plus huiles pures surtout sont rares et contiennent toujours un peu

compliquées des premiers. d'eau, servant de véhicule à ces sels. Telle est l'huile qui suinte

Cette définition peut être plus analytiquement présentée, en de l'orifice des glandes sébacées de l'homme, dans quelques

disant: ce sont les dernières espèces de corps irréductibles ana- circonstances, et de celles de quelques animaux, celle qu'on

tomiquement, c'est-à-dire sans décomposition chimique, mais extrait des vésicules du tissu adipeux, comme des cellules des

par simple isolement successif, auxquelles on puisse ramener végétaux à huile. Quelquefois les matières grasses y sont à l'état

les tissus et les humeurs, et par suite, toutes les autres parties de gouttelettes liquides et tenues en suspension dans un sérum,

de l'organisme plus compliquées encore. comme dans le lait, le chyle, le sang de la veine-porte.

Boerhaave, comme le fait observer Ch. Robin, distinguait Nous arrivons ainsi à l'étude du troisième état des parties con-

assez nettement ces différentes parties. stituantes des corps organisés : ce sont les solides. Us se présen-

Tout ce qui entre dans la composition des êtres organisés, tent sous un grand nombre de formes,

tout ce qui concourt à les former et à les placer dans les con- La plus simple est celle de granulations moléculaires, sorte

ditions qui rendent possibles les actes qu'ils accomplissent, est de poussière organique qui est en suspension dans les liquides

du ressort de l'anatomie: cette science, en effet, est la statique de l'économie sans exception, en quantité variable. Cesgranu-

des corps vivans. lations sont de nature diverse : les unes sont des corpuscules

Dans ces corps organisés, on trouve des gaz qui sont à l'état graisseux, d'autres fibreux ou de nature azotée, enfin, quel-

de dissolution dans les liquides de l'économie. D'autre part, des quefois ce sont des corpuscules de nature minérale, crista-

liquides de natures très diverses. Tes plus nombreux sont lisées ou non, comme certains carbonates, des urates, de l'acide

aqueux, séreux ou muqueux, les autres sont graisseux ou hui- urique.

leux. Tes premiers sont formés par l'eau qui tient des sels très Les ailtl'es solides ont des formes particulières, dont les plus
nombreux en dissolution, principalement des sels à base ter- simples sont celles de globules ou de cellules. Parmi ces glo-
reuse ou alcaline. Quelquefois ce sont des sels acides que cette bllles> les uns sont fixement en suspension dans les humeurs,
eau tient en dissolution. dont ils sont les parties constituantes ; d'autres sont réunis en-
Outre les sels, d'autres substances bien plus complexes, quant semble, groupés en masses, et forment des tissus et non des
au nombre des élémens combinés par les formes, sont, en même liquides. Tes solides de formes moins simples sont des fibres,
temps qu'eux, dissoutes dans l'eau. Ce sont l'albumine, la fi- des tubes» des lamelles, des masses homogènes dures ou molles,
brine, la caséine et autres corps analogues, toujours très corn- parsemées ou non de granulations moléculaires, de globules,
plexes, et par suite, peu stables, cédant aux moindres forces qui de cellules ou de fibres.

tendent à les décomposer ou à les dédoubler en composés plus Ces corps sont réunis en grande quantité, soit entre eux, soit

simples et plus fixes. avec d'autres, d'espèces différentes, et forment ainsi des tissus.

t. vin. 35
loading ...