Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
r

ŒAZETTE OEm ARI

guerre, pour Uieutti des muf-conduils /ru/4 un sont de ri-
gueur, noue trouvons le iipartemtnl a'/- Ardâmes (II). lm
Ardennaii riront ée cet exploit *« M. Lebureaii, ti moins
qu'ili ne préfèrent le prendre connu» une hlM 9inif*tr* et
tout k fait déplace* I

Lm ktiMu paiialeas •* U prix au coke.

L« « f'tfr*w a cemmunLftM : La CaoiM|tia b*i«4iu
p*ri*leo* i avisé :# préfet ri* la Saine W« 1» g rude dUIculbi
où elle ■• trouva par luita « prix * «-* du eole. £11* «V
mande ou mu'em lui raoda la ceie mofn» char, au eu'oc
l'autorl» h augmenter ses laxl/a. Fsut* de quoi elle k ver-
rait dini l'obligation da lutpendr* aon lervlce. *
L'abaçra ri «la ■.

Suivant l'exemple de l'Allemagne, dea Paya-Bo, d<
l'Au tricha-Hong rie et de l'Angleterre, la Suéde et la Grand-
Duche" da Luxembourg ont décidé l'Introduction de l'heur*
«•Uvale.

La h Suisse » at M. Barrés.

A propoa d'un petit livre salirique de Victor Snt-lI k Le
Jardin dt Marris, par Birenlce v, ridiculisant la fameux
champion nationaliste qu'eil M. Barrèi, M. Grand jtan écrit
dana l'ultra-francophile « Suisse », da Genève :

« L'odynée poIHco^littéraire de ï'ex-inventeur de 1' a égo-
tiame », da I'ex-lampion du houlangisrn* converti k l'heure
opportun* au n*tïonali*ine, du fabricant d'Inertie, naturel
rival du bon Déroulèd* qui, lui, au moins, était sincère,
devait tenter un sceptique spirituel, ivfa*. aervi par un*
pluma brillante at acérée, tel que Victor Snell. Il noua a
donc, donné ce u Jardin de '■!>..-, ■■ » ai pétillant de moi», ai
fouailleur, il cinglant, qu'il fait poncer a une prcitlgieu**
paisc d'armes, »

Vollk des parole» peu flatteuses pour le « pompier de
1' « Echo de Parts al

Les rimes dillicile*. *

Nous'liaona dans 1* « Œuvre a :

a 11 ne aemblaft exister jusqu'à présent que deux rime»
k ti Jolfrc », ce qui gênait considérablement le* poètes d*
la guerre, et le* empêchait de mettre en ballade notre géné-
ral iscime.

u Cm deux rimes sont : offre (du verbe offrir} et coffre,
« Notre confrère « Paris-Midi u vient d'en décou>rir«ine
troisième ; soffre.

« Qu'eal-ce que soffre f '

a C'est un trnno da métallurgie qui sert à désigner l'an-
neau de fer qu'on place dans la pièce qu'il s'agit de percer.

« Paris-Midi u ignore que les termes de métallurgie sont
interdits par la censure, même lorsque leur emploi (comme
c'eat la cas pour 1* mot soffre) est très fréquent en matière
de poésie lyrique. «;

Le voleur de la Joconde.

Un télégramme da Rome, adresaé aux journaux français,
nous apprend que Perugia, qui vola la Joconde, et qui avait
été envoyé dans la xonc de guerre comme cimentier, vient
d'être arrêté pour avoir volé du ciment au gouvernement.

HISTOIRE AMUSANTE

LA BALLADE DES POUX.

u Marmita n, journal du front, chante, dans son dernier
numéro, les u Poux du Poilu ».

Ces poux-la, ce sont des poux français. Dès lors, panons
qu'ils deviendront sympathiques k M. Octave Uzanne dont
noua citions, dans notre dernier u Casier des Sottises » un
article d'une démence particulière. Ne discutons pas daa
goûts et des couleurs, — ni de la folie nationaliste. Ponnona
fa paroi* au poêle qui chante Ici poux du poilu français.
Voici ce petit morceau de littérature :

.Vous sommet les poux, les bon» poux,

Aimants, fidèles, sympathiques

Philosophes, sages tl doux.

C'est nous les lotos paciflquet.

Jadis Us vieux bourgeois pudiques

Evitaient de parler de nous.

Aujourd'hui, grâce i nus pioupioas,

(Vous devenons presque héroïques.

Vous sommes les poux, les bons poux /
C'est la première fois, sjoute 1' a Œuvra s, qu'on pense
I chanter les vertus de ces humblei animaux domestiques
qui, malgré leur fidélité, malgré leur attachement, sont
toujours au danger et jamais k l'honneur.

En réhabilitant le pou, ce poète-poilu a eu une pensée
touchante.

WEILBURG a. d. lahn

(Prisonniers internés ces Hmps derniers.)

Bonté Florimond Paul, Waltrelo* (Nord), Meut., infant. 41t.
Gardei Louis, Alfort (Seine), soue-keut., inûemlerie 41Î.
Capron Julien Léon, LUI* {Nord), aous-Meut, infanterie ait.
Boutry Edouard, Llll* (Nord), *oue-ll*ut*nant, infanterie «11.
Doucet Georgca, Gérardmer (Vosges), capitaine, Infant. 161
Letelïier Marcel, Chaye-Soullly ..■ . capitaine, inf. 162.
De Molaire Henri, Gérardmer (Vosges;, «ôua-lieut., inf. 15Ï.
Bourquin Jules-, Gémrdmer (Vosges), soua-keut, inf. 152.
Jamoefcn Albert, Gérardmer (Vosges), capitaine, Inf. 162.
d* Blola René, Huillé (Maine-et-Loire;, lie ut., infanterie 170.
Lacour Denis Ravel, Bordeaux (Gironde), capitaine, Inf. lSO.
Parent Robert, Paris, »ous-heul*nant, aviation.
Beaurain René, Paris, soua-lieulenant, infanterie 317.
Ptiécarel Paul, Narbonn* (Aude), lieutenant, InlanUrf* sXJ.
Richard Gaston, Dote (Jura), sous-lieut., infanterie 80.
de la Bassetière Henri, Laval (Mayenne), capitaine, Inf. 124,
de Be.mond de Vaulx Henri, Fârthenay(D.-S4v.),oaptiiif.lli.
Bricout Albert, Cambrai (Nord), lieutenant» artillerie 4L
Chabrler Henri, Melve (Basaca-Alpes), lieutenant, drag. 1 .
Chczit Jean, Lyon (Rhône), lieu t., inf. 75.
Doublet Henri, St-Moixent (Sartbe), capitaine, infanterie 114,
Four Léon, St-Etienne (Loire), capitaine, Infanterie 38.
Hauaer Jean, Le Havre (Seine-Inférieure), Ueut., inf. 129.
d* Montbelliard Albert, LunevUile (Mthe-Mos.),. lieut.chaas.lT
.Maniar René, Caen (Calvados), sous-lieut., infanterie M.

Pollet Jules, Aulnay-de-Sointonge (Char.-Inf.), Seul, Inf. 144.
"Vergue Paul, Reims (Marne), capitaine, dragons 16.

pôneaud Pierre, La Villedieu (Ardèche), soue-lieut., Inf. 78.

Bodet William, Hlersao (Charente), sous-lleut., infant. 107.

Géranl Charles Henri, Longwy (Mthe-Mos.), Ueut., chass. 57.

Mary Charles, Bergerac ^Dordogne), eousjlieut," inf. 108.

Texkr Louis, Angouléme (Char.-Inf.), sous-lieut, Inf. 107.

Prtietn Gabriel, La Roche-s.-Yon (Vendée), a.-Heut., Inf. M.

Fabius Emanuel, P^ris, soua-Ucutenant, Infanterie 93.

Gouverneur Alfred, Aulnoye (Nord), artillerie territoriale 41.

Lamblm Robert, Paris, inlunterie 131.

Artnud Jedn, Etcandea (Girundo), section 27.
neimrdin Eugène, VIUers-la-Monlogue (Mlhe-Mos.), sect t
U'.i.iin Joseph, Kurhaas Valkcnburg (Hollande), section U
C . 'ergheui Nestor, Tourcoing (Nord), caporal, M«tion L
[ .mes Georgca, Marcq-en-Baroeull (Nord), aecMon L
Baarmann Nicolas Valenlin, Clercelet (Mthe-et-Moa.), MOlA
Uitton Emile, Bosserville (Mlba et-Moa.), section 23.
ï-iCT.impe Jacques, Carbes (nautea-Pyrénées), section 17-
i;nand Edmond, Gus^gnies (Nord), section 1.
iiospide-Laborde Jean Félix, Courblac (Lot-et-ûar.), »ecL 1T.
Senteuac Antonin, Balnt-Girona (Ariege), section 17.
Seynave Alexandre, Paris, caporal, seclion 1.
«Mac Henri Céleslin, AllondreUe (Mlna-et-Moa,), b*cUoq L

LA GAZETTE REGIONALE

CÀMFlïIN-KN-PfiYFXE (Nord).

La cuilure. — Les travaux de culture battent leur pMn.
Apris six semaines de vent, de pluie, et de grttt le soleil
nous «et revenu ; avec lu), l'ai tnité des cultivateurs a repris
aon allur* coutumlere. Chacun le presse, cherchant i rat-
traper las heures perdue* parce* joui nées pluvieuses.

Dès 4 heures du matin, la plaine, hier encore déserte,
e* peupl* de tout un monde d* travailleurs des champs.
Chacun prépare la terre, sèHM, plante. La charnus, la herse,
Pextirpsteur, le semoir, tout est r»n action ; la ruche ouvrière
s'éveille, s'agite, bourdonne car il reste encore passablement
de terre 1 ensemencer. Beaucoup d'avoines sont en r*l-tt&
Quelques cultivateurs ont commencé la plant*Ikn. ilet
pommes de terre, d'sutres préparent ia terre pour t'etnpJaV
comenl des betteraves fourragï'rcîi ou jx>ur la semaillc de*
cnrotLea. Malheureusement, il manque beaucoup de chevaux.
M. 1* Commandant de place a eu la bienveillance de nous
fournir dei sttelagcs et, l'on peut voir au milieu d'une plaine
sux grandes taches verdoyantes, le soldat allemand labourer
i côté du cultivateur français. ' •

Toute* 1** lerrei qui n'ont pu être préparées en tempe,
faute de chevaux, iont travaillées par le* soldais de la co-
lonne. Le soldat laboure, le fermier sème.

Les blés qui ont été «ornés dans de bonnes condition* se
préientent sous un aspect des plus favorables. Malheureuse-
ment, d'autres parties de blé n'ont pas réussi ; cela vient
que, ayent été semé dans des terres détrempées, ce blé trop
riche en farine a pourri avant la germination. Presque
toutes les parties manquéea ont été remplacées, soit par le
même, soit par de l'avoine. Encore quelques jours de-beau
temps et il ne restera plus de céréales à semer.

Cette année, l'on sème beaucoup plus d'avoine que les
années précédentes ; la culLurc des plantes industrielles étant
défendue U faut bien remplacer psr quelque ohoee. On a
bien semé quelques champs de colza qui tout des plui'su-
perbes, mais pour remplacer les hectares de terre où l'on cul-
tivait la betterave sucrière, U chicorée, le lin, il faudrait
beaucoup de colza. C'est pourquoi on a rempacé toutes ces
plante* fourragères par des céréales, blé ou avoine.

Les foins se présentent mus un bel aspect ; le Ray-Grnsa,
que l'on nomme aussi herbe angUisC, est presqu'en point
d'être fauché. Lei trèfles, les luzernes sont en beaucoup d'en-
droits très beaux ; le* seigles sont magnifiques et l'on en
voit, dans certains champs, qui dressent déjà leurs gaines
OÙ sont enfermés 1rs futur* épis.

Au jardin potager règne la même activité qu'aux champs.
Beaucoup de femmes remplacent, dans ce genre de travail,
le* hommes absents ; certaines d'entre elles s'y entendent
même trèi bien.

Quelques habitants trop pressés ont semé des hariioti
que les gelées pourraient très bien endommager. Souhaitons
k ces jardiniers trop pressés, qu'il n'en sera pas ainsi et qu ils
verront leur désir se réaliser.

Les arbres fruitiers sont abondamment chargés de fleur*,
les poiriers, les pommiers, sont tout blancs.

Enfin, malgré U difficulté-présente, la jlture est en bon
état. Espérons que le temps aidera et que la récolte, cette
année, sera aussi bonne que l'an passé.

CHAIINY (Aisne).

Le 3 avril dernier, eurent lieu les obîèquca d'un soldât
russe prisonnier, décédé dana une des anibulancea de Cliauny,
Depuis septembre igta, notre population' civile a souvent
eu l'occasion de manifester sa piété patriotique en fajsciat
cortège aux soldat* français inhumés ici. Dan* ce dernier
convoi funèbre, elle forma, avec le concours de la munici-
palité, 1* même nombreuse assistance.

Après la levée du corps à l'hôpital Saint-Charles, le cor-
tège s'achemina vers le champ du repos ; un détachement
de soldat* allemands précédait le char funèbre et un* déléga-
tion de prisonniers russes, cantonnés dans les environs, le
suivait, portant de simples couronnes de lierre.
' Au cimetière, les soldats allemands rendirent eu passage

MUENSTER VWestf.

(Suite.)

Cognée L^-Franç.-Joe., Chaux-de-Fonds (M.-et-L.), inf. 135.
Colin Fernand-Raymond, Paris, Infanterie 135.
Cotterel Ismael-Jean-Marie, Vergonnes (M.-et-L.), inf. 13&>
Coicaud Louis, La Porteviniere (Malne-et-L.), infanterie 135.,
Corbeaux Jules, Le Bucquiôre (Paa-da-Calala), infanterie 114.
Commenges Jacques, &t-Fauet (Basaes-Pyr.), serg., Inf. 88.
Coquerlau Julien, Frelgni (Malne-et-Lolre), Infanterie 114.
Cordler Auguste, Treves-Cunault (M.-et-Loire), Inf. 114.
Courtel Anatole, Chateaufort (Oise), infanterie 5.
Couty Eugène, Bonnencontre (Lot-et-Garonne), Infanterie 20.
Courreau Raoul, Loudun (Vienne), Infanterie 114.
Couppez Louis, Paris, Infanterie 4027
Colin Roger, Rambure (Somme), Infanterie 402.
Combadière Eugène, La Roquevieilie (Cantal), Infanterie 402.
Coulon Olivier, Faviârea (Somme), Infanterie 402.
Cousin Georges, Fins (Somme), infanterie 402.
Crochon Gédéon, Féniou (Deux-Sèvres), infanterie 135.
Cronier Joseph, Vieux-Vieil (Ille-et-Vilaine), Infanterie 402.
Cren Jean, Ploujean (Finistère), Infanterie 402.
Cunaud Eugène, St-Jean-de-Beugué (Vendée), serg., Inf. 114.
Dtviau Jean-Marie, Maiaanger (Lolre-Inf.), infanterie 135.
Dauphin Paul, Chaltrnit (Morne), sergent, infanterie 20.
Daviaud Amand, Bran (Charente-Inférieure), Infanterie 20.
Dabin Jules, Andrezé (Maine-et-Loire), aergent, inf. 135.
Daudin Ferdinand, Trûmentières (Malne-et-L.), cap., irif. 135
David Narcisse, L'ile-Jourdain (Vienne),, Infanterie 135.
Dagain Abcl-Jean, Bordeaux (Gironde), Infanterie 114.
Dantant Emile, Granges (Vosges), aergent, Infanterie 158.

Dannoob Jean, Killem (Nord), Infanterie 402.

Dasse Ernest, Aubervillc (Seine-Inférieure), infanterie 402.

Dantelle René, Chalons-s,-Marne (Marne), Infanterie 37.

Dasse Valenttn, St-Georges-a.-Erve (Mayenne), infanterie 87.

Deblock Guslon, Romiliy-8.-Seine (Aube), Infanterie 20.

Deguil Henri, Chataignerau (Vendée), infanterie 114.

Dejery Joseph, Tarnac (Conôze), infanterie 20.

Delcroa" Etienne, Bergerac (Dordogne), infanterie 20.

Demaison Roger, Aillac (Dordogne), Infanterie 20.

Demelier Jean, Romagne (Vienne), Infanterie 135.

Deshayea Auguste, Segiô (Maine-et-Lolie), infanterie 135.

Desobeau Georges, Torey (Seine-et-Marne), Infanterie 20.

Decaux Etienne-Jean, Paris, sergent. Infanterie 135.

Dehumay Joseph, 8t-L«urent-d*-l*>Plouéa4M.-et-L.), Inf. 135.

Desbance Félix, St-Laurent-de-Jourdes (M.-et-L.), Inf. 135.

Desgré FnncoU, Comblée (Maine-et-Loire), Infanterie 135.

Deunlel Auyuate, Brest (Finistère), caporal, infanterie 135.

Degorce Pierre, St^Claude (Cliarente), caporal, inf. 20.

Delmas Alfrad, La Sauvetat-de-Savere (L.-ct-Gar.), inf. 80.

Delteil Ernuat, Valprioude (Lot), Infanterie 20.

Deramé Félix-Louis, Nantes (Loire-Inférieure), Inf. ifà.

IDelaporto François, Neufchûtel (Pas-de-Calais), inf. 402.
Descoutuiea Louis, Mousures (Somme), Infanterie 402.
Deajardin Aubin, Boves (Somme), Infanterie 402.

du certueil les honneurs militaires, pendant que |e* < hants
rutew, d un* mélancolie si profonde et d une- inodulution
étrange, continuaient i se dérouler

Les dernière* «ilèrci, qui rappellent à l'âme 'es grandes
destinées, avant *té psslmodiérr, laumdnier militaire pro-
nonça en Ungue allemand* un discours simple et digne,
comme \a cérémonie et la situation l'exigeaient.

r.ftte noiivrlte tomhe, ajoutée a tant d'autres, se ioufond
parmi ceilea de* soldats francs , die restera confiée au sou-
venir et ù lu pié'i* des enfanta de Clmiiny.

PAN NUS (MfurUie-et-M#srlIc).

Pfiiddiil la saison d'hiver, la aanté des habitant; a été
assez satisfaisante t( le* quelques malades qui aient pu sub-
venir uni 4t4 soljnés par les médecins militaires. Depuis le
mois d'avril ioi5, il n'y a eu que trois décès 4 constater,
encore cce personne* éUiient>*ll*i âgée* de quatre-vingt ans
et plus ; c« qui prouve que l'étal sanitaire est satisfaisant.

Le ravitaillement do la nourriture venant du district d*
I-ongwy se continu* régulièrement et nous donne le* subsis-
tances nécessaires à notre alimentation.

I ^ population jouiuit d'une tranquillité assea heureuse,
srk.ii les circonstances, si les bombardements asseï fréquents
ne venaient jeter l'êpouvanto et l'effroi parmi les habitants
qui se réfugient où ilï peuvent.

Les habitation* deviennent raies malgré les effort* de 1*
Commandai!htr-e, qui aerapreete de faire rétablir le* dégils
orrusionnés, «lin de mettre à l'abri la population effarée. La
populatsorl e'âleva encore A i3o Imhitants.

Plusieurs hdbilanli de la commune ont reçu, par l'inter-
médiaire de la Croix-Bouge de Francfort, des nouvelles de
leur* parents et omii évacués ou résidant en pays non oc-
cupés. Ce fut une consolation bien douce dans ce nromént
pour les familles intéressées.

M. le Commandant a offert gruluiteini nt aux enfants de
la commune de Pannes une représentation de cinémato-
graphe. Jupes de In joie de ces petits enfants qui depuis dix-
huit mois n avaient eu aucune réjouissance et qui, beâucoup
d'entre eux, n'avaient rien vu de wmbloblc.

Ce fut entre eux la discussion du jour de leur distraction
et 4 »e dire qui- M. le Commandant, présent à la représen-
tation, était content de les voir admirer toutes^ ces belles
choses.

ORIGNY-EN-THIÊRACIIE (Aisuc).

Distribution de vêtements. — Lee familles de soldats, le*
« sans-travail » et les vieillards ont reçu, il y quelques se-
maines, une assez abondante provision de vétçrnents, de
sabota et de draps. Ce fut dans la pénible et triste monotonie
de la guerre et de l'invasion, comme un rayon passager de
joie et de gaieté.

En effet, pour ne pas trop avoir l'air de favoriser telle ou
telle- famille, la municipalité avait décidé que la distribution
se ferait par voie de tirage au sort. C'était le mode le plus
simple, il fut cependant bien compliqué pour plusieurs
femmes qui héritèrent drs vêtements pour enfants.... qu'il*
n'ont pas et pour certains messieurs qui récoltèrent des
jupes ou des culottes de femme I

II faut dire que ce fut l'honorable bourgmestre qui tira
les carrés de papier désignant les gagnants de cette tombola
dernier cri et que, souventes fois, des rires plus ou moins
sarcasliquc? accueillirent l'appellation du lot et de son pos-
sesseur. Décidément, la C. R. B en a des bien bonnes 1 aussi
lui dirons-nou* . merci.

Malgré cela, je crois que bien des gens ont regretté la
tombola de la Saint-Paul, quand, sous l'oeil sympathique de
notre patron, M. Larmuzcaux, on attendait son lot, en trin-
quant joyeusement. Hélss I les jours se suivent et ne se res-
semblent pi*.

Souhaitons qu'ils reviennent bientôt ces /ours d'autrefois,
pour le bonheur de no* régions et de notre noble et bien-
aimée Patrie. —

Calendrier rétrospecûl de la grande guerre

47 mai 1315. — Avança allemande ver* Grysxkbuda-Syn*

towty-Szalri en Pologne.

18 mai 1015. — Les Russes culbutés au delà de la Lubac-
xovvka près de Jarosiau en Galicie.

Desehanips Joseph, Vattevillc-la-Rue (Seine-lnfér.)^ inf. 402.

Deroielz Georges, Etoile (Somme), inf. 402.

Dehray Pierre, Mouals (Loire-Infér.), inf. 402.

Deshayea Marcel, Champigny-la-Futelaye (Eure), Inf. 40t.

Devillîer Romain, Roubalx (Nord;, inf. 402,

Decottagmea Louts, Roubaii (Nord), inf. Wl

Dehaenae Paul, Zermezeele (Nord), inf. 402.

Depret Ghlaialn, Paria, infant. 403.

De renne Louis, Orléans .Loiret;, cap., inf. 416.

Dezande Jean,, Evreux (Eure), Inf. 403.

D'Henry Paul, Le Bourges (fieina), inf, 402,

Doréau Albert-Baptiste, MaxeroUw (Vienne), inf, 135.

Doazillet Emile, Amboêsè (Indre-et-Loire), inf. 155.

Doucet Andr4, Le Havre (Seine-Inférieure), Inf. 402.

Donguy George*, Lyon (Rhône), cap., inf. col. 6,

Droiteau Jean-Baptiste, In grand* s-s.-Loir» (I.-*t-L.l, inf, UH

Drumard Alexandre, Beaumont-en-Auge (Calvados), loi t£.

Dubos Bernard, Macoire (Gironde), *erg.v Inf. 20.

Dubreuilh AuréHen, Bordeaux (Gironde), Inf. 2Q.

Ducourtioux Loui*, Limogea (Hte-Vienne), irif, 80.

Dugost Emile, Sechea (Lot-et-Garonne), inf. É0.

Dulaurent Julien, Corréze (Corrèze), Inf. 20.

Dupin Gabriel-Martin, Telch (Gironde), Inf. 20.

Dupuis Henri, Boseragerg (Setne-Inférieure), inf. M.

Duprieu Saturnin, Arlhez-d'Armagnac (Landes), Inf. 185.

Dupule Louis, Beaufbrt (Maine-et-Loire), Inf. 135.

Dupas Jean, Angers (Maine-et-Loire), serg., tnf. 13}.

Duroc Gustave, Ivry-la-Bataile (Seine),, cap., Inf. 135.

Dupont Maurice, Parie, sergent-fourrier, înt. 20.

Duru Henri, Bezons (Seine-eUOise), inf. 6.

Dulaud Emile, Nervant (Vendée), Inf. 402.

Dumas Antonius, St-Etlenne (Loire), Inf. 408.

Duval Charles, Pont-de-CouIogne (Pas-de-Calais), Inf. 402.

Duboille Eugène, Doullens (Somme), inf. 402.

Durieux Lucien, Gudnea (Pas-de-Calais), Inf. 402.

Dugast Henri, Vieille-Vigne (Loire-Inférieure), Inf. 402.

Dublé René, Thorlgne (Maine-et-Loire), dragons 9.

Ecalle Clément,, Quince (Vienne), Inf. 114.

Eraudeau Frédéric, St-Laurent-de-Ia-Pla-ma (M.-et-L.), Inf. tff

E<-(rade Baptiste, Moulin-de-Paquet (Corrèz.e), Inf. 20.

Endelln Louis, Houilles (Seine-et-Oise), inf. 20. •

Eugène Louis, Argentié [Mayenne), Inf. 20v

Evano Joacnim, Camara (Morbdian),. serg.,* Inf. 135.

Foipps Jacques, Peyrelevade (Creuse), Inf. 20.

Ftibre Antoine, St-Symphorien-au-C!oy (Loire), inf. 128.

Fardeau Albert, Brie (Deux-Sèvrea), Inf. 114.

Fuvrie Félix, St-G«orgea-dc-Roue!lan i Manche), inf. 5.

Favry Georges, Amiens (Somme), tnf. 402.

Fii^quelle Qaaton, Marquise (Pas-de-Calais), inf. 402.

Ferre an Théophile, Paris, hussards 4.

Favriot Charles, Paris, dragons 20.

Faralloc Léon-Hervé, Brest (Finistère), Inf. 185.

Fenaux Ju!e.^, Gtvet (Ardennes), Inf. 402.

Ferlé Jules, Maizicourt (Somme), Inf. 402.

Flon René, Oudûid (Maine-et-Loire), Inf. 185.

17 M«t 1916

LE MRIR CE LA FMSSE FlUkKCAlSE

La d Gaselte i* u, A plusieurs reprises, signalé le cuructér*
/onluisiite el tendannrux, voire mensonger des informations
que tance ni journellement à travers le monde les agences de*
Allié* et leurs stations radiographiques de Lyon, Poldhu,,
Caj***MMn, etc. Pour illustrer ce que valent en réalité ces m-
fërmmttens, il suffira de remettre tous les yeux de nos lec-
teurs, au jûV U jour, les nouuelîes et appréciations pu-
bliées, il-y a On an, par la grandi presse parisienne.

^ 47 mai 1915.

Extrait de «L'Echo de Paris»:

■■ LA SITUATION. — —Le raid allemand en Courlande
■e dlsamit vers Cbavli et tourne à la confusion des Alle-
SUllaui:.. En tout cas, ai le chemin parties vallées de
l'Otutava at du Laboreese, pour descendre en Hongrie, est
maraantanément fermé eux Russes, ils trouvent dan* leur
vlctelre en Bukovine une aeanier* élégante d'y entrer par
les routes les plus voisines des Roumains, ces alliés de
demain____n Général Chcrfils,

Extrait du «Journal» :

D* nombreux EUicides ont lieu dons le corps dos offi-
cier* allemands qui reviennent du front. Ces faits ;ont tenus
sévèrement cachés par l'autorité alleThande.

tS mai 1915.

Extrait du «Journal» :

ii L'INQUIETUDE A CONSTANTIN OPLE. - ...Selon
les rapports parvanuo au ministère de la guerre, les pertes
turques aux Dardanelles s'élèvent a 50,000 morts et blessés.
La population, trompée d'abord pni les communiqués offi-
ciels, qui chômaient victoire, semblr ni terrée pur la vue de
tant de blessés rt commence a réagir contre le gouverne-
ment. Les éléments opposés au itgnne actuel, et qui sont
contre la guerre, en profitent pour alimenter le re'?entunenl
public. Le conseii des ministres se réunit presque chaque
jour pour examiner la situation, toujours plus menaçante, n

VICTIMES DE IiEURS COMPATRIOTES

La « Gazette dea Ardennes s publie régulièrement, sont
cette rubrique spéciale. Us noms da pertanne$ civiles /ran-'
çaiees ou belges, tuées ou blessée* à l'arriére du front alle-
mand par le feu de l'artillerie dex Alliés ou par Ut bomhn

de leurs propres compatriotes aviateurs.

A BILLY-MONTIGNY (Pas-de-Calais).
L* g mai igiâ.
Van der Hcyden Jean, 40 ans, blessé.
Paul Adolphe, 36 ans, blessé.
Dclambre Remy, 16 ans, blessé.
Bincc Emile, 14 ans, blessé.

A PUZEAUX (Somme).
Le 6 mai 1916.
Chiraux Laure, a3 ans, blessée.
Copé Clara, 65 ana, blessée.
Bélon Elvire, 40 ans, blesaée.

VIENT DE PARAITRE

L'ÉDITION ILLUSTRÉE N° 14

de la

•Y GAZETTE DES ARDENNES »

Huit pages de te île avec nombreuses illustration*
contenant entre autre :

Quel sera le sort des femmes françaues 1
Fleurs sur des tombes.

L'Histoire sur la grands route (avec vues des envi-
rons de Verdun).
La barbe (Psésie des tranchées).
Portrait du général Pétain, etc., t-tc.

prix : 15 centimes

Fonlan Joseph, Vic-sn-Bigorre (Hte-Pyrénéea), inf. lSS.
Foucault Jules, Paris, aergent, Inf. 5.
Foumiar Georges, Amiena (Somme), serg., Inf, 402,
^Furhman Ernest, Pougy-a.-Aube (Aube), cap., Inf. 20.
Gaillard Edouard, Moncontour-du-Poitou (Vienne), inf. lia.
Gallard Jean-Baptiste, Clessay (Deua-Sèvres), inf. 114,
Gaillardonm Jeanv Angers (Maln^et-Loire), inf*135.
Oaubert Pierre, Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Gar.), inf. 2a
Gauter Pierre, Brech (Morbihan), inf. 135.
Galopin Georges,-Louis, Angers (Maine-et-Loire), a., Inf. 1S*
Garnie Henri, La Chapelle-s.-Land (Maine-et-Loire), inf. 1&
Gaudin Henri, Vern (Maine-et-Loire), inf. 135.
GabUlon Pierre, Abily (Indre-et-Loire), inf. 114.
Gadache Hubert, Cas tara t-Bouzet (Tarn-et-Gar.), inf. 20.
Gaillard Marcel, Mauzevin, Inf. 20.
Galand Henri, St-Morin, inf. 20. •
Galy CéIestlD„ Maaaatp (Arlège), inf. 20.
Gavaland Jean, Treffloux (Loire-Inférieure), inf. 402.
Gard Edmond, Roioy <Aisne), dragons 9.
Garrousla Léon, Marcoles (Cantal), dragons 0.
Gauvln Charles, Riom (Cantal), inl coL 5.
Gauthier Marcel, Parle, Infant. 37.
Gerton Jean, Orthei (Aveyron), Inf. 135.
Carton Sully, Orthes (Aveyron), inf. 135.
Gehéré Louis, Champlgné (Maine-et-Loire), Inr. 135.
Gelnieau Joseph, Chânleloup (Maine-et-Loire), Inf " 133.
Gérard Louis, Guigne-l'Hopital (Maine-et-Loire), Inf 135.
Gènln Edmond,. St-NlcoIas-du-Port (M.-et-M.), chass. à p 4v
Gendron Anselme, Nallers (Vendée), inf. 402.
Girard Adolphe, La Chapelle-Blanche (Indre-et-Loire), inf. 68
Gflloppe Georges, Louplure-Thénar (Aube), mf. 20-
Qilbert Pierre, SUAndré-Dormay (Vendée), Inf. lit.
Glnestet Raymond, Gagnac (Hte-Garonne), cap.^inf. 20.
Glraud Léofon, St-Léonard (Hte-Vienne), Inf. 20.
Girard André, Baugé (Malne-et-Lolre), inf. 135.
Gitot Joseph, Caatel (Bases-Pyrénées), inf. 135.
GUot Louis, Angers (Malne-et-Lolre), inf. 133.
Gigaud Henri, Palré-a.-Vlo (Vendée), Inf. 114.
Girard Camille, Stolns (Sein*), cap., inf. 114.
Girardeau Henri, St-Flor*ne (Vendée), lnL 114.
Gibouin Remy, Nantes (Lolre-Infér.), serg.-ma]., inf. 402.
Girard Maurice, Ardelay (Vendée), cap., inf. 4oi
Girut Marius, La Châtaigneraie (Vendée), Inf. 402.
Gouard Louis, Nantea (Loire-Inférieure), inf. 63.
Goudart Eugène, Chatelus-le-Marchais (Creuse), Inf. G)
Gordien Gaston, Anor (Nord)» adjudant, Inf. 402.
Oodeau Paul, La ChapeHe-St-Lorian (Indre), Inf. 136.
Gœttel Roger, VaUlères (Ille-et-Vilaine), inf. 63.
Gourvest Jean, Morlaix (Finistère), serg., Inf. 402.
Godberl Meurioe, Amiens (Somme), Inf. 402l
Goulard Arthur, La Flocelllère (Vendéel, inf. 40-.
Godbert Martial, Cagny (Somme), Inf. 402.
Godbert Camille, Càgny (Somme!,. Inf. 402.
Qouraud Albert, Puy-Maufrals (Vendée), Inf. 402.

(A suivre.)
 
Annotationen