Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
80 Daaembra 1*1«

GÏAàîETTR DE3 ARDENNE9

î^colstadt

(Suite.)

Gullhot Paul, .Aousta (Prômi), chasa. alp.' ta,

Hubert Ludovic, BeaudreviHe lEure-et-braire), caf., hrt. & il.

Hocqust Charle», Nancy (Meurt-et-Mo*.), int lit.

Jacqufi tuclon, Petil-Xivry (Mcurtha-el-MoseU*^ tmî. ttk

Jolly Charlns, Pontola» (Selne-et-Oian), lnt 47.

Labié Adrien, Parts, cnplt, lnt SI.

Larlgnnn Jean, Fontaine* (Vendée), lnt 1*7.

Larrorh» Pierre, La Rolphla (Dordogne», lnt HT.

Laurent Juetln, Dun-stir-Meus» (Meuae), »er»j., tftt ft\

Levain Pierre, Frasn» (Doub»), cap., ehaaa. alp. Ï7.

Le vaux Henri, Fraan» (Douba), chaan alp. 17.

Lévequ» Paul, Bourge» (Char), cap., eha»a. 6t.

Loignon Franco!», Iwuy (Nord), Inl lflo.

Manent Paul, Barbaeta (Lot-et-Garonne), lerf., lnt tSL

Mangenol Henri, Fil»» (Ardennea), ertffl. L

Marin Julien, Troye» (Aube), H 161.

Maarrueller laala, Roubatx (Nord}, lnt 71.

Motirtet Martial, OUloulea fVart, Irjt lit

Nouvet Réfia, lesingeaux (Haute-Lolra), !nt trt a

Petnsrm Paul, Parla, lnt 1(0.

Perret Maria, St,-Sauveur-en-Rua (Hte-Lcdra^ bit oet 81,
Parrter Tbflophlla, Parla, cap., Inl. \5\
Pomarèda Françol», Pomérola (Hérault), bat H.
Rémond Kugèna, Feucherollee (Seine-at-Oien), lnt M.
Renard Loula, Druy (Nièvre), lnt 66.

Reynaud Henri. Monte-Carlo (Prine'. de Monaco), irtli— a?

Reyne» Paul, Lavergne (Areyronj, lnt M.

RlckUn Maurlca, Chartrea (Eure-et-Loir»), M. ICO,

Robert Prosper, Pantbi (Seine), lnt K

Roblïn Alphnna», Glen (Loiret), Int 96.

Roatagnl Rnymond, Marseille fBouchea-du-Rhôna), tel ML

Roustit Félix, Vlllefranch» (Tarn), lnt 1M.

8émat Albert, Marame* (Tarn), lnt 6S.

Tanguy Jean, Néztn (Morbihan), bit 71.

Toussaint Emile, Nancy (Meurthe-et-Moselle), lnt nm ML

Valentin Panl, Golbey (Voagea), lnt 17.

Vlalard François, Et-Laurent (Tam), lnt lîl

tVIguler Joechim, Masnao (Tarn), lnt ML

Vutllaum» Marcel, Montrouge (Seine), tut 1TI,

de Wlttt Oérard, Lea Beègue» (Iséra), cap., bit m

Barbie Loola, Caetelralng (Aude), lnt W.

Colin Jean, HMlecourt fMcurtbe-ct-Moeell8% lnt 14t.

Colomb Jean, Parla, lnf. 1M.

Fraysse Jnlen, Cognac (Charente), lnt 81.

Oroc Georges, Albl (Tarn), lnt 80.

.Gandin Victor, Churzelies-sur-Lyoa (LoIrtL, lnt 8*.

Guenard Pierre, Marrnagna (Saône-et-Loire), lient, tel SI

Hnsenn Joeeph, HafTevlller» (Voeges), tnt 146,

Marcflbao François, Moncan (Aveyron), lnt 1A

Laporte Joeeph, Ceret (Pyrénéea-Grierit&lea), lnt ■&

Ousset Baptiste, Vescovata (Corée), eerg., lnt ItaL

Roquette Jules, Eatretrcchaux (Hérault), lot lit

Lalande Théophile, Meut (Charente-Inf ér>), lnf. Sèl

Cluzel Claude, Moulina .(AUfnrV, lnt 96,

Masure Paul, Etampe» (OtsaJ, lnt

Tartn Alfred, Lavera (leere), «erg.-meJ,., lat 1ML

Morel Paul, Sayad (Puy-de-DOme), lnt 11 é

Leyton Plerra, St-Christopha, lnt 105.

Bouf Etienne, Perlgnat (Puy-de-Dôme), eap., lut M,

Gelnn Paul, Caylus (Tarn-et-Garonne), lnf. 1M.

Moulin Marcel, Maringee (Loire), chaas, t

Bemadin Qauda, Bell» (Saône-et-Lolre;, chaee, r*.

Dlckelmana Georgea, _St-Dl* (Vosgea), ohaee. ab> ftl

ValenUn Louis, Corel eux fVosgea), lnt lBt

TJn industriel dn pays tîiIIoii écrit an même journal
da Biuxellea :

s Je viena, moi. an ma, totu témoigner mon admirv
tion pour rotre croisade pacifique. Qui, totw Mea Sa
ceux qui s'attendent pas pour prêcher que tout W
monde «oit converti, ann da ta ménager un euditoii*
iytnputhiqua. Il y en a, hélaAl beaucoup qui agissent
de la manière opposée.

a II y a quelques mois, on tous inTectivait da toua
lea noms, ^w-t presque toua las milieux où les uns ren-
chérissaient sur lés paroles des autres pour paraître plus
patriotea. Pour moi, ils m'ont toujours paru tout limple-
ment plus borues, plus ayeugles et plus sourds | car m
n'est pas d'aujutird hui que je suis'de votre avis | al y •
iongtei/ipt que je penie que tout ce $ang ett vent vaine-
ment et «rua toute» cet touffrance» auraient pm Un
évitect, m* nout ne noui ittoni pal «nlêtéë dans notre
bévue. J'ai, d'ailleurs, écrit un mot à c: sujei-k la
a GazLt van Brunei ». Mais je tiens k voua dire aussi,
mon admiration pour l'énergie aveo laquelle voua lutte»
pour la délivrance des malheureux qui depuis deux an»
•t demi rirent dan» cet enfer qu'on apï>elle le fronVj
loin de tout ce qu'ils aimentf par les temps froid*, dnm
les troue humide», «t abruti» par la groudemont di
canon qui tonne nuit et jour eana répit. Voua aires été
le premier à oser proclamer ouvertement un avis qu'il
était difficile d émettre en ce moment j mai» ne voua
étonne» pas si d'ici quelques années, qunnd l'héroïsme
de «ulon ne sera plu» port», un de oee braillards qui aa>
■ureut qu'ils iront mettre le feu « Berlin, prétend voua
don^jr une léçM de pacifisme «t d'humanitél s

Autour cto Ist Guerre

LE PËTROLI ROUMAIN.
En raison ds la rapidité1 de l'aven©» allem8nd^ pen
d'inslsHatioua da la régira pétrolifére roumain» ont èt*
détruites Dana 1s vallée <i« Prahov» e* s Campina, la plis-
part des oenldines de puiu peuvent être leinU immédiate*
ment en exploitation. Les usines électriques ds Sinaie as de
Campina, q.il avaient *la endomniHgte», ont éU réparée»
par det ingénlem» allemands et sont de nouveau en activité.
On pourra incessamment commencer les expéditions da
pétrole et d« »« dérivés.

Les puiasjiices centrale» et leurs sllié» pourront non
seulement faire face a tous leurs besoins, niai» constitue»
de glandes réserve». L'oxporlution annuel la ds U Roe-
momtj étali d'un million ds toiiii». Le* régions pétroliftre»
les plua riches sont actuellement entre les mains des Alla*
mande.

TORPILLEUR FRAMQAII COULÉ,
On apprend que, le 1" novembre 1910. le torpilleefl
français a* oOU, ayant heurta une mine, a sombr* k
l'«ntr6i) du port du liavre.

EN FRANCE

Luni-ajie Joseph, Martlgue» (RliOne), tnl 141.

Mercier Oueslma, Champ* (Vendée), lnt S2L

Piqué Daniel, Part», cap., chasa. 17.

Michel Charles, Toulon (Var), lnt 111.

Colta Laon, Longcliaumol» (Jura); lnt 109.

Basset Paul, Bnenon (Yonne), ihaaa. alp. 17,

Brioa LfiufL, Sancolra (Gier), lut 158.

Splti Jossph, Rt-Etlenne (Loire), Lnt M,

□ aiidel Charh--., (a Bresse (Vosges:), ca»., lnt lit,

ntmon Pierre» Coux (Charente-Inférieure), lnt M4.

Mau'eiu Auguste, Angers (Malno-et-Lolre), chas» 11

Jarre Stephan, 81-Moi-rIn (Saone-et-Loire), ruplL, lnt M

Bonforl Eugène, Marseille (Bouclies-du-Rhone), lnï. Ifî,

Berarnaud Suh, 8l-Remy (Bouchea-du-Rhone), Inl. ttsl

Mallopeau Alexis, Nantes (Lolre-Intér.), chaas. alp, ?i,

Ouerln Jean, Ambare» (Gironde), int 111.

Fourquel Gaston, St Morel (Ardeiines), artlli L

Barloy Albert, Cercymeruer (Aisne), chasa alp. fit

Mayan Florlan, Obfpnang (Voucluso), Irif. 63,

Vacher Charlea, Vanrienex (Snone-et-"Loire), int W.

Boochrt Antoine, St-Remy (Rhône), lnf. 58.

Bina Alexandre, Parts, lnt ICO.

Charpentier René, Paris, lnf. 69.

Voiron Constant, Tolry (Savoie), cap., lnf. SO. • a

Marin César, Bariola fVar), chnss. alp. 27.

Delaprec Sebastien Bonln (Vendée), eerg., int M.

Oonneau Louis, Allogny (Sarthe), tnt 85.

Fouroput Jules, St-Morel (Marne), int 5.

Legre» Albert, Brann (Mayenne), inf. toi.

Dupuy Albert, Vans (Ardèche), chasa. alp. 27.

D'Anella Constant, Marseille (Bouches-du-nhûnc), chasa. at.

Erweln Marcel, Paria, eerg., lnt 155.

Mauche Simon, Port-St-Louls (Rhône), int 112.

Juhen Onatass, Brlcnrie (Saône-et-Lotre), cap., int 9L

Court Albert, Casteljalmix (Lot-et-Garonne), lnt KV

Otmard Louis, St-Gcrtuain-di^Puy (Cher), tnt 95.

(tait Jean, Nlr» (Alpea-Mantimes), chas*, alp. 27.

Marreal Antoine, Dereiiea-Charp. (Isère), lnf., Bt,

RouzlOux Jean, Puceul (Lolre-lnfér.), lnt 135.

Chauvin Marcel, Ste-Fnuste (Indre), inf. flj.

Perrln Pierre, Dcnnecy (Suone-et-Loire), Int 27.

Tartanac tttrUk, La Vit-de-Lomuqire (Tarn-et-Gar.), snt M

Alix Pierre, St-Firmin (Loir-et-Cher), inf. 31.

fllanc Noël, Cognac (Charente), inf. £0.

Baptiste Chnrle», Parlegny (YOsîg»»), lnf. 17.

Bordenave Caslun, Villeneux fAhege), 'chnsg. alp. 9P.

Menabe Ixmis, Salettei (Loire), CffMja, ûlp. 53.

Monnet AUbert, Charlcville (Ardenncs), lteut, lnf. 301.

Arrte Donarge, Prevea (Garonne), lnf. CL

Nlaole Cliarlea, Loimy (Aidciitiea), lnf. 46.

Mexa3 Edouard, Paria, cap., lnf. Si.

Dllger George», Pans, lut 67,

Chevalier Pierre, Paris, int col 31.

Imbert Gabriel, La Roque (Caïd), cap., lnt 99. .

Cerede Henri, FelEine (Lot), lnf. 122.

Donati Darihel, Galenzane (Coi-se), edj., lnf. llY

Olcly Abbert, Vacqueyiaa (Vuui'iusej, char», alp. Si

Oesj Jean, Rufflac (Lot-et-Guionne), lnt 2a

Bouchon Léon, Vienne (leère), lnf. Ht

Maunn Femand, St-Florent (Gard), chue», alp. 23.

Fougère Jean, CotUiuce (Loire), int 09.

Dubois Jean, Chalmaux (Saône-et-Loire), chass. alp. **.

Van Londersellé, Monlataive (Oiecf> lut K4

Mari Ignace, Nice (Alpes-Maritimes), lnf. ïfly

Levêque Joseph, Rupt-sur-Moselle (VosgesL int 20.

Rivière Germain, Carcassonno (Aude), inf. 112,

Dupuy Pierre, St-Gemme (Girondé), lnt 20.

COMPARAISON.

Dans ta t Vietotrê » du T déc*mbr», Ljala (pieudonjm»
éeonomlsl* rexsanUen) pubila ua »n\tit uilltul* « Tanl pi* pouf
aoui », auquel noua emprunloi»* lea psisngoi princiiiaux. L'eu-
taur serl ■

s Voilà «fUl paraît déconcertant : dan» l'Allemagne auto»
«ratique, n'iniport* qui peut parvenir aux hauts emplois,
•'Il en est digne ; nos ennemis ne a'ins;iiient d'aucun préjuge
dans I» choix dea hommes qu'ils appellent au pouvoir, il»
prennent ceux-ci dsni le commerce, dan* l'industrie, d'an»

ta. banque et dans toutes In carrières actives aussi bien qiM
dans l'administration ; peu leur importe d'où ils'vienncnt,
pourvu qu'il» soient bons, pourvu qu'ils nient donne la
preuve qu'il» ont le caractère, l'expérience, le talent requis
pour leur emploi.

a Les choses ne se passent pas ainsi dam la France démo-
cratique. Oh I luisions de col* le» apparences, s'il vous pl&it.
Que notre constitution, que nos institution!, que nos tartan*
t on», que nos illusions soient républicaines, nul nu le me :
tout ce décor, tout ce mirage n'en «ont pas moin» indille^
rente s'il ) a derrière eux des réalités qui ne cuiicspoudent
pas à ce que nous croyons, k ce que nous voulons.

nïSyua aoinmoa en présence d'un ordro d'idées qu'il es*
difficile da faire admettre i tous lea Français. Habitues k
vivre dan» da certaines conditions, n'en connaissant paa
d'autres, avec cela uttiéa* par leurs gouvernants et leurs jour-
naux qui leur répètent ssna npit qti'ila sont les gent lea
plus civilisé» du inonde, 1s plupart d'eu lie eux sont a mill»
lieue» da penser qu'ils se trompent sur la valeur de leur
a\stème, pua que cela, qu'ils sont lea jouet» d'une illusion
couipklo, eu voyant noir ce qui usl blanc, c'esl-à-dire ea
tenant pour avancé, pour digne d'admiration un état dt
choses absolument iclrogrado. m

« 0RI D'ALARME. ■

Soua ce titra le pTOIessour A. Pinard tent en tûle du t Matin » :
a Je tien» à résumer pour I lecteurs du a Mattn h ce
que j'ai dit mardi » l'AcauYmii; de mcdcciiic, c cat-à-dir* à

Eorker devant le tribunal de l'opinion une cause sur laquelle
i nation elle-même doit se prononcer,

a Dans l'aniiLc qui s pii'ccde la gueue, du i" »odt lui»
aa i" août iyu, on s eincgishé a fans ^ - j i ;. naisEaiicea
d'eulauLs. l'eiiuani ia pmuiue aiinte de la giturro l.iui4-
tyiS) on totuiie a à\4.oSfe naissances teudaiil la deuxième
anmte de U . . . c >. i i .j i , i nous en nommes à 10.17a.
à. I on ne peut prcciiei aujouid'hui pour toute 1» tronc* 1»
chiffre ds la diminution Uea naissances, je n'hésite pas à
1'afhrmer : il est considérable,

a Eu présence d'une natuhlé si faible, avons-nous fait
tout ce qu'il était possible pour tenter de conserver lej
enfants r*

u A Paru, jamais, 4 aucune époque, les enfants u'onl éts
■usai pCDtngéi que pendant I» première année de la guerre,
jamais non plu» avec un plu« giand succès.

s INou» entrons dons Is deuviimie année de la guerre. La
prolecliun n ste ce qu'elle (tait, l|n» aritl, ni ÛéclussemenL
E* cependant que te passe-t-il t

« Ceci ; la inorti-natalite, le nombre des enfants aban-
donnea, le nombre des eulanta nui bu rioiiruce, loin di la
famille, 1* nombre des en 1 mit» prématurément mSs aug-
mente. La nui u Lue des cnlants naissant en pleine- maturils,
U poida moyen de tes enfant» diminuent Fait non moins iin-
Btirtaul : la mortalité maternelle puei péi aie augmente.

« Et quelle est lu raiadn de ce lamentable élut de chose» t

« Les mère» n'ont plu» recours ù la protection qu'on leur
•ctrovail ai généreusement. Elles U fuient......

a Le nombre des lemme* eu état de geelaliou réclamant
U protection dan»- les consultation» gratuites de» maternité»
diminue dan» la mémo proportion.

u Que a'est-il donc passé ?

a Nou» lo savon» et avec une certitude absolue ; le trnvsfl
é> l'usine et »on gain a été pour les pauvre» femmes en état
d* gestation, pour les mère» nécessiteuses, un véritable
miroir a alouettes.

a Ignorant Is danger qu'elle» courent, les risques auiquels
■il» exposent leurs enfant», uu Humble cousiderabtt d»
mères, récemment accouchées, quittera les maternité» in-
complètement rétablies, mettent leurs enfant» en nourrie»
OU les abandonnent pour aller l'engouffrai dtril le* uernes 1

a Veut-on encore des chiffres ?

«La proportion de* enfant» abandonné» en rgiS était
de a,83 % Lu îgiO elle monte à 6,u& % et pendant le»
dernier» moi», octobre et novembre, l'abandon croit d'un»
façon lamentable.

a 11 ne s a^'t pas de-tergiverser,

a Des mesures^s'imposent, urgentes, efficaces.

a Comme puénculteur, comme Français et comme pa-

pneca Eugène Alèsent-» (Aveyron), Urul lnt

Gullbert Femand, Blonville iCaJvado»), lnt 154.

Brosaet Heckrt, Lyon (Hhoney, tleut , tnt 161.

Chaval 1er Georges, La Po»?8 (Sarthe), int 151.

Deglmeux Alfred, 5l-Quenttn (Msno), int St.

Fournée Panl, SI Amonrel (Tarn), mt 6S.

Roland Marina, Duaa (Ardècbe), lnt ïfl.

Garnier RugÈne, Rcmlsernont (Vos^ea), int Ht

René Emile, Jarly (Meurthe-et-Moselle), gé-ni» 8.

Bâtard Jean, La Man» (Sarthe), eeig.-fourr., lnt Sft

Nlcolaua Camille, Matton-CIémeney (Ardenne»), urt

Meynet André, Bellevaux (Savoie), lnf. 30.

l>ocournet Marcel, Montpellier (Hérault), lnt H, "

Bouffler Eniest, MaiscllI» (Bouches-Ju-nhône), cha*t f?

Lavnlade Je(m, Bordeaux (Girondè), cap., lnf 220

Duvigneuu Gabriel, Sfinnejean (Lot-et-Garonne), int Itk

Bragnrd Maurice, Cutry (Meurthe-et-Moselle), cap , lut fta

Clément ZaHiariua, Montalmont (Savoie), tH col la.

Gaydon Georges, ViiislRnj (Aisne), Int fi

Leguelle Mnue, Huilly (Snone-et-Lnire), inf Kl

Sérier Pierre, Mont-do-Marsan (Lundes), cap., lnf VA

Colmez Gabriel, Pierrepont, inf. M

Mailller. Joeeph, Celles IVosges), lnt 17».

Pnpinenu Charles, Beuilly (Indre), eap., int 54,

Faniaux Désiré, Ste-Céctle'(v"iiclu8e), Inf 1

Derrcpaâ Eugène, Agey {Cole-d'Or), int 109.

Srrrano Félix, Exidenll (Dordogne), lnt 288.

Chemine Jean, Ca relies (Mayenne], ad]., lnf 304

Biesse Antoine, Cn«l"lnaudary (Aurle), int 143.

Gebus Maurice, Si-Uenis (Sefne), eerg , Inf 94.

De Pillot Pierre, Versailles (Seine-et-Oise), lnf llf.

Charbdnrjier Calixlo, S'-Pierre (Savoie), cap., inf H"

Frachisse Joseph, St-Victor (Ardèchc), lnf 111.

Varaigue Erneet, Bre^l Finistère}, command., lnt *V

Gujader François, Ruspcrden (rinislère), inf. coL t.

Biguier Fruni.'nia, rainb'inneS rTorn), lnf. 53.

Publnl Franvols, Pantalie iDoubs) aerg., lut Hl

Cuny Alexandre, Ahai ly-snr-Marne (Aisne), lnf. ït

Bacrrrt Adulphe, Arruandiere (Noid), lnt 165.

Mangeur» Joeeph, Sl-Michel (Vosges), inf. 138.

Charpentier Qui., ffirbat» (Aisne), Int M,

Manon Léonard, Rigny 'Saône-et-Loire), lnf 856.

Dodier Louis, Pans, chass. à pied 57.

Bai'lea Jean, Mounneydier (Dordogne), tnt 257.

Burian Fmnçoi», Novellea (Nièvre), Bcrg., inf. 13.

Landrea Robert, Béthon (Marne), aerg., lnf. 84.

Marcorelles Marc, Creiselies (Aveyron), inl. 14Ï.

Albert, Pierre, Villeneuve (Lot-et-Garcnne), cap., Itrf, m

Miraude Pierre, St-Michel (G*lronde), tnt 344.

Vimcigùerra NoCi, Châtra (Corse), inf 173.

Hery Edouard, Auray (Morbihan), lieu t, inf. 150l

Moranger Henil, M ara on (Meuse), lieut, int 153.

EUn Georges, Angers (Maine-et-Loire), lieut, lut lH

Lacabonne L, St-Jcun-de-Luï (BassuSnPyr.), cepiL, int IK,

Chaulaire Edmond, St-Julien (Yonne), tbaas. a pied £1

Bazile Henil, St-Quentln (Eure), inf. 37.

Caillieux Georges, St-Quen1.m (Aisne), art &.

Dmrioiit Baptiste, 5t-Gal (Puy-de-Dôine), int 121. -

Combes Pierre, Bram (Aude), lnf. 40

Chriatol Paul, Ctiatelnau-de-Guera (Hérault), bit 41

Didii'ijean, Ruyinoud, Plainfaing (Voagea), inf 158. *

Boileuii Henn, Frcsse (Vireyea), int 149.

Remy Louis, La Dltltati (Voagea), inf. 158.

Jonchet Denis, Bcraun (Gironde), inf. 25.

Erbrcteau Alexis, St-Servai» (Vendée), int 137.

Rogueluure Eniest, Dougne (Tam), lnf. 53.

Gros David, chasa. à pied 24.

triote, pince en face de l'eitmction rapide de 1» population
d» 1» France, je demande ceci :

a II faut interdire l'entré» de l'usine I toute femme an
ttal de gestation, à toute femm» allaitant aon enfant, K tout*
femme accouchée depuis moin» de six mois.... »

> NOUVELLES DIVERSES

Question at réponse.

L» « JVorddeuI^cfie Allgememt Zeitung * écrit :
Le gouvernement beige « «dressé »u gouvernement
allemand, par l'intermédiare do la légation d'Espagne, un»
demande concernant 1» sort d'un Ueiga nommé Adolphe
Piron. Celui-ci, propriétaire d'une verrerie a Jumet, aurait
été fait prisonnier en automne iyi5 et internera Mllnster-
lager, où il aurait été fusillé pour avoir aidé des autre»
Belgea k a'évader on Hollande. Sa femme aurait également
été. fusillée k Jumet, el aa maison détruit». Le* renseign*
menls recueillis a ce sujet ont donné les résultat* auivanta:
On ne sait absolument rien t Munslerlager de l'exéoution
d'un prisonnier cuil du nom da Piron. Aucun Belge dt
ce nom no a'eat jamais Iront» k Milnsterlager. L» seul pri-
sonnier civil bel^-e appelé Pirou eal an ogiiculteur, ThomM
Piron, qui fut remis en liberti le au .juillet iyit dans sa
patrie même et renvoyé k Grandnieuil (province d»
Luxembourg). Aucun ménag» Pnon n'est porté manquant
k Jumet; on n'y connaît pai davantaga de propriétaire d*
yerreri» ou d'ouvrier verrier portant c» 00m. Nulle part
dan» hs environs de Churlrroi, ou ne signale ta disparition
d'un ménage Piron. La cultivateur Thorna» Piron ne con-
naît pa» d'Adolphe Piron de Jumet. Tout commenUir»
parait superflu.

L'accident du » Dcu*srhlniid m.

Suivant un Ul. gramme privé da ^Washington; à k
• Gc'ttte de Colognê » la commission d'enquête sur
l'accident survenu lors * de la sortie du sous-murra
a Dcutsthland », du port de Ncw-Lpudon, Tient de publiai
son rapport ; elle dit notamment :

u Noua somme» heureux d» déclarer qui le capitaine
Kcemg dirigeait son bâtiment »oigncuseinenl et parlail*>-
menl, lorsque l'accident a'csl produit, qu'il s fait tout IM
possibl» pour eviii-r la collision t> (ju'tl a fait tcwr* tee
efforts pour sauver l'équipage du remorqueur, il e*l no-
toirn que là collis'iou s'est prcxliute u\e» tant d» rapidité
que le remorqueur a coulé immédiatement.. L'accident cal
I dû à un signal erroné, donn4 par le capitaine Gurnsfi aa
remorqueur a Scott ». n

La réglBEnontatlon das chemins de fer on Anale:err«.

Le secrétaire parlementaire du Board uf Trade, M
George Robert», a dil e la Chambr» des coiTTmuiies qu'il es*
absolument nécessaire de réduira 1» dafnbi* des voyageai*
alin de permettru aux léscaux d* chemin» de fer ds fair*
face aux exigence» de» transports. En conséquence csa pro-
poso da reètreiiidro le service des trama de voyageurs as
de doublfT le pris des billets 4 partir dn 1" Janvier. LIsV
térêt national l'exige Toutefois, le* prix det billet- d'ovv
Trien et les abonnement* pour un parcoure Inférieur k 4«
inille» ne seront pas augmente».

Terrlhlo Inaendi» a Nljol-Movgorcd,
On mande de Nijui-Kovgorod que l'aille Israélite powt
réfugiés, dun» les installation» lusufflsante» duquel cl»iras*
entassé» aooo israé]Hte» roumains, a été détrml par ua in-
cendie dam la nuit du 17 décembre. Le bflhment, m<*
construction en boia, Ml devenu eu très peu da temps
presqu'entièrement la proie des Oamma», On évalua k i&o
le nombre de» mort»; /j5o personnes ont été blessée».

Durnud Antonio, Tarsy (Savoie), hif. 57.
Couve! Gustuva, Raon-aui-Bot» (Voagnt), cen., lnt ISi,
RaBrl» Petruft, SVDidiar (Hauta-Lolraj, tut 1W.
Bougeault Victor, VereaJUes (Seine-et-Oise), EOuaven k
Cardon Jean-Rapt, Deaaln (Nord), Int 162.
Dourlen» Maur., St-Orne» (Pa«-de-Cal), xouuTea E.
Michel Paul. Pails, inf 4.
Sabot ter Cnartn», Bngnnle» (Gard), ad]., lnt 2Ï.
PsVcn» Raoul. Biirnoa-Ayie» (Amérique-Sud), «erj;, tn\ &
Codor Ferdinand, Charayan (\'endée), tnt 32$.
Glanori Charlea, Plan* (Corse), lieut, lnt terrtt. «k
Molinler Prançois, Laur (Aude), arL 60. '
Darré ADwrti Boidèie» (Basaes-Pyr.), capiL, inl. C£.
Bmaull Jean, La Chapelle (Charente), Int 907.
FUIoux Prançota, Confolena (Ardicba), tnt S5S» .
Brun Jean, Sl-Genee (Haule-Vlebne), lnt 838.
ChavBlier Edmond, Auvtgny (Haute-Saône), lnt CL
^oïlprô Gaston, Thuetys (Ardéche), cap., inf. Bft.
Roux Louis, Giand-Serr» (IJrûme), lnt 62.
HtltM Casimir, Nfmoaxf (Seine-et-Marne), bit 7*..
Villarem Ahel, Port-Vendre» (I»yr.-Or.), lnt ftft.
Vllnat Jean, Cosn» (Nièvre), inf 4.
Mtrbel Eugène Marcel, Chatel-Raould (Marna|, Inf. M.
Matury Loin*, Mouchm (Nord), lut 365.
Palureau Henri, Durtal (Miilne-et-.Lolre), fait 117. - *
Peyrot Joseph, Marmande (Lot-et-Garonne), lnt 23*.
Cossart Murcel-Aug., Bélhun» (Pas-de-Calais), lnt M
Fleurier' René-André, Pans, cap,, lnt 7C.
Fraysse Emile, Cognac (Chaienle), aerg.,- lut Hi.
Jouanac'au Philippe, Lassierge»- (Indre), aerg., int *S-
Babln Ant.-Loi)ia, Sl-Paul (Deux-Sèvres), lnt 155.
Caris» Léon, 'Semnlen» (Tarn), int Ul ,
Coste Alfred, Montemn (Lot rl-Garonne), lut 22a
Dai-jo Augiiate, MhiesD (Lui.des), inf. 844.
Durlac Auguste, Pau (Basses-Pyr.), cap., lnt 257.
Auimint AndrC, Pans, inf, 31. 1
Abellhou Michel, Narbunne (Aude), cap., chas», a charat &
Bernard Geurges, Verdun (Meuse), lut 161.
Rabatel Joseph-E., St-André (Isère), int 121
Riant Alphonse, Ceiellee (Indre-et-Loire), tnt 1SL
Barrai Léonce, Pomerole (Hérault), lnf. 86.
Foury Paul, Cfievilty (Loii-e), int 46.
Mulel Abel, Ennennonville-la-Grunde (f^otre), lnt JOn,
Ayrol Henry, Vioulaguet (Aveyron}, int 9*.
Rcny Raymond, Mareutl-a.-Ay (Manie), cap., lnt IM»
Blon Louta, Clennont (Saillie), int 102. . .
Brouaanrd Louie, Cette (Hérault), inf. 81.
Cherherori Joseph, Pari», int 21.
Chevillât Roger, Ouzuuer (Loir-et-Cher), int 131.
Gatteau Raymond, Maison-Rouge, serg., drag. 27.
Coate Henri, VaU-le»-Bnin» (Aidèche), inf. 58,
Crettet Camille, Fontentty (Scine-et-Mai-ne), inf. tl,
Delblat Jean, Murols-Soubeyre (Aveyron), cnp., int SS,
Deleno Jules, Taiclude (Aveyron), int 122.
Dechomuiet Ernest, Moget^t-Noy (Loire), int coL L
Daville Georges, EuvtUe (Meuse), inf 1Ô5.
Dourtiie Jean, Lue (Landea), cap., inf £3k
Duplesay Prosper, Pagny (Côte-d'OrJ, int K,
Fabr» Jastm, Louber» (lai 11), inf 96.
Faire Emile, Celte (Hérault), cap., int 81.
Fromon Joseph, Cosaon (Loire-lnt), inf. 324.
Grosboillot Georges, St-Elienn» (Vosges), cap., Int 101,
Guyot Léon, Montmirey-le-Château (Jura), lnt 14»).
Hannedoucb» Albert, Auchylez (Pas-de-Calais), int lés\
Journe» Hector, Lyon (Rhontu, inf. 299.
Koffmann Fr., Hersernnge (M.-et-Mos.), inf. 164,

(A mivrt.)

Lo Train 12191.

L" t fio-nm» EnchatoC » écrit :

Chèque jour, en gare do Saint-Rophaél, un lr»in pasta

— ou plutôt: devrait passer — a 17 b. 5o. C'esl 1» Inia
la-igi. Or, ce trnin, ,chaquc jour, ■ de» relarda qui varient
d'une heure k rtno Kevrei et demie.

Il faut ngnaler le fait, qui n* laisse pas que d être scan-
daleux, parce que, de loua le» pointa du paj», nous arrivent
de» lettres où, en terme» indignes, 011 se plaint de pareil»
retards Les horaire» n^xistent plus, ou, a'ils existent en-
core, les agents, grands ou petits, des compagnies de che-
min» de fer ont l'air de s'offrir le matin plaisir de u s'»ï-
leoir dessus ». ^

Pour ne parler que du train ixioi, songes h ces mal-
heureuses gen» qui attendent des heure» sur le» quais,
songes a tout ce temps perdu, aux repas qu'il»
aonl obliges de prendre au dehors, en un moment où toute*
le» voix du parleur crient : «Travailler I Ne perde» pa»
une minute 1 Faites des économies l etc. »

Voila de» mois que cela dure. Quand le» gens te
plaignent, on leur répond : a C'esl la guerre. » Eh oui l
o'est la guerre, mais, puisque c'est la guerre, rendez-la pos-
sible en nu désorganisant pas, par l'incapacité des service»,
la Vis do tout le pa)s. Puisque vo» trams, tout ds même,
k la longue, finissent par passer, il n'esl pas déraisonnable
de prétendre que, avec un peu de bonne volonté el d'intel'd-
geuou, ils pourraient passer plua tôt. Ce qu'il ne faudrait
pas, c'est que les ingénieur» en vinssent k cette idée que,
puisqu'il y a la guerre, le retard est réglementaire.

LETTRE

A. MONiSIEUR X, DÉPUTÉ

en mission danu la zona des armées

Monsieur le Député,

Trè» pénétré de lluipurlanca de votre mission, voua
voalei la remplir en toute conscience. Permettez à mca
expérience de voua donner uu conseil.

Apprenez à monter à cheval. ,

Non paa pour mieux ressembler a vos coll'gues ds la
Convention. Simplement parce que rotin »uto >a trop vite
•t quo vous ne pouvez lieu voir.

ht pun, eliu est trop g.aude. Comment oloia refuser
d'être accompagné par un cicérone bien sljlé ? Charge dù
voua conserver i vo» électeur*», il sail, pour vous e- ptchef
dt franchir la Lianchée profonde qui lépara lea etats-majorA
•I services fie» combattants, invoquer les zones inarmrlée»,
■t, si votre couuge insiste, les chemins embourbés.

SI voua ave* commit l'imprudence de l'accepter une
seule fois, voua ne pourrai vou* en débarrasser. Sou» pr*V
teita d'auberge absente, il voui mènera dîner cite» la
général. Celuj-ci se montrera bon enfant et, de craint* de*
lotos dun» les canlonnemcnU, on voua fera coucher tM
quartier général.

Rempli d'oblieutions, vous perdre» toute indépendant*
Vous fermera» le» yeux et ne vous aperceirei pas d» l'ert
«vec lequel le service du génie a un», k giuud 1 en fort da
»ae» à terre, ris raill et de [iijutrelles, la demeure chltelaln*
où vo'is aurez reposé, » l'abri des bombai dément» lointaine.
Cala ■ demandé ter.ip» et argent, cependant les cave» na
manquaient paa.

Si, au contraire, vous pouver vous en aller tout »ftuîT
pjr moiua et par vaux, au gré de votre'bapVica et aa petia
poi de la monture,' que n'upercevrer vou» pa» *

D'abord, il j aura le choix de votre cbersl, chose ax>
Ces»ÏV»ment difflelle. Le» écurie» de* états-major»., dra »er-
vices (trésorerie, intendance, génie, médecins), e( même
cellen des officier» de» régiment* territoriaux sont en-
comblées do chevaux Malheureusement, la plupart de ces
animaux, que leur» cavalier» n'ont pas montra depuis deux
ana, sont devenu» foua furieux. Teut-être penserez-vou*
 
Annotationen