Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
19 M"? 1*16

(JAZETTB OES ARDENNE8

icau ministre fit Je son mieux, mais comme il ne put
fi l'opinion publique, la u victoire u qu'elle attendait
mie do lui, on vit bientôt renaîtra l'ancien conflit
pouvoir militaire et le pomoir politique. Lorsque corn-
1 fi lion militaire ullcuumdc an nord do Verdun, le*
i i»loubIèrcnt cl quand le fort cuirassé de l'ouuu-
mbm aux maîns des Allemands, un conflit éclata au
i commitsion* parlementaires, où l'on reprocha au
: de la guerre une insuffisante pit-puialion. Il sembla
KM le parole de ces critiques fut M. Clemcnci au. C'eat
lirme dans un article, sans doute inspire" p.ir le gou-
nl français, le directeur du « Journal de Genève i>.
U Bon ni ru* éuil cnlic autre .

n Quand, le 3o octobre dernier, le général Ciillicni prit la
ministère, de la guerre, il sembla d'abord, n la différence de
aca OOllègUM, jouir de quelque faveur aiiprct de M. Clemen-
ceau. Heures bénies, qu'il faut savourer au passade ; quund
ce redoutable sénateur u des ennemis, c'eat pour toujours ;
uuand il a des otnia, c'est pour peu de temps. En ver* M.
■Ulcraud, il avait été inexorable et répéta aea attaques jus-
qu'à ce que mort ministérielle a'ensuml Pour le nouveau
Ksi de l'armée, H avait des tournes et consacra tout un
article- a louer un diacours du général Gnlliéni.

« Mais, depuis plusieurs semaines, c'est fini. L' n Homme
Knchaîné » eat aussi sévère pour le nouveau ministre qu'il
l'avatt été pour son prédécesseur, lit comme ce journal eat
fer* pai lu président de la commission sénatoriale de l'annéo,
cette désapprobation véhémente est un grand péril.

« M .i . le général Galliéni n'est pas de ceux qu'on in-
timide aisément. Il s'est mis de tout ion effort k ta tachp
écrasnnte et il avait le propos de persévérer tans le laisser
trop émouvoir même par les critique* lc« plus amères Le
I* février, il avait tenu tête, dans les conditions qu'on n'a

Ks oubliées, au soulèvement des député* socialistes et
dicaux-socialistes du Midi contre un ordre d'armée qui
■Cuvait l igner laa bénéfices des cabaretiert, leurt grandi
■fctruri- Après avoir justifié les mesures phies par le géné-
ral d'Amade, Galliéni était sur le point de prendre ta porte

Cur se soustraira à un débat inconcevable dans les cir-
nstances qua traverse la France, quand M. Vmani l'a
retenu et ramené à aon banc ministériel avant que le crime1
At lèse-psrlement fût consommé. Depuis lors les relations.
|ntro la Chambre •( U ministre de li guerre aont restées

« Il allait commettre un acte plus audacieux encore. L*
f mars, au fort ds la bataille de Vciasun, 1' « Homme
mnchalné h publiait un article singulièrement dangereux (I)
mut l'esprit pubBa et U confiance de l'armée, conditions de
mecès indispensables, a Les défaillances qui ont ouvert à
rsnntmi le chemin d'une position Imprenable, défendue par
ks premiers soldais du moode, ne aatiraieiit, écrivait M,
tjiemenceau, être ensevelies plus longtemps dans un ailencs
•rut ne ferait que uous conduire à d'immérités revers. Il est
bmpi de savoir t'il nout suffit d'être d* beaux héros de
■rime ou si nous voulons vaincre à tout prix. Pour vaincre
cous avons à noua mesurer avec les réalités brutales d'impré-

rllion que nous payons, i cette heure, du plus précieux
noire 1404. « Et les attaques qui suivaient visaient non
seulement l'administration de l'armée, mail le haut com-
Ojsnn'emeriL lui-mé/ne. »

n Le général Gtiliéni n'a pas hésité k mettre en oeuvra
u censure militaire, qui est à ses ordres, «t A prononcer
Mur huit jour* la suspension de 1' « Homme Enchaîné ».
i"û s'était agi d'un journal ordinaire, l'ireiiement serait
Mas grande importance, mais le ministre de la guerre s'en
jù-cnalt ainsi k l nomme aujourd'hui le plus important et
It plut redoutable pour lui du Parlement souverain.

« Depuis plutasmra jours, les feuilles françaises annon-
çant que le général Gajbéui est soufflant, tandis que leurt
paaifrères aLlumand» ajoutent que, jeudi dernier dfjà, il »
ternit sa démission k tes collègues.. •.

0 La u Goutte de Francfort », la « Gazette de Cologne >
aj It HtrUntr Tag^iatt s nous arjpo*1ca| même de copieuf

détails sur la crise qui s'est ainsi ouverte et affirment qu'on
ne l'annonce pat, par crainte d'ajouter k l'émotion publique
en pleine bataille de Verdun et qu'on attend aussi de s'être
procuré un nouveau tnini<tre de la gu»rre. Ils pré tendant
que la commission sénatoriale, de l'année a pria unanime-
ment parti pour son tcrnblc président, que la coimrusiasn
d* la Chambre se plaint do certaine* mesure* d'application
de la loi Dalbicx cl que le généial GsJliéni abandonne la
partie, l'hostilité des deux Chambres paraissant son acli

vïté____»

M. Donnard, fidèle [oterprèlc des thèses officielles frnn-
çaiscs estime que ces renseignement de source allemande
sont suspects !

Or le fait accompli ne vicnl-il pas démontrer une fois dt
plus que c'étaient les journaux allemands qui disaient vrai*

NOUVELLES DIVERSES

Un aveu i la Chambre.

L' a Action Française » relate un aveu qu'on a pu en-
tendre dam une des dernières séances de la Chambre. D'à-
près 1' « Action Français* » le député Briian, député socia-
liste unlié de l'Allier, a dit :

«Qui en profite ! Plus la guerre Rallonge, plie l'Angle-
u terre s'enrichit. »

La feuille nationaliste qualifie cet aveu de « cri îtu-
pide ». Cela prouve qu'il est au contraire Irès juste,

Romain Rolland et le u Rappel »

Nous lisons dans 1' « rfumonilé » :

« Ces! pour uuoir du assez tôt, en M. Homain Rolland,
un des plus incultes flagorneurs de la « tripe » que nous
nom sommes évité l'humiliation de suivre le <c Jean Chris-
tophe » qui lui ressemble comme un frère, dans s:s derniers
« voyages, u

u Voilà une des plus effarantes sottises qu'on ait écrites
depuis le commencement de la guerre. Mie est signée ds>
M. Charles Briand dans le » Rappel ».

On tait que le grand Romain Rolland préfère rester n au-
dessus de la mêlée » et qu'il refuse de suivre la preste bou-
levardicre dans le gouffre de as ha me et de ses calomnies.

Rester honnête — on peut être fervent patriote français
sans parler aveuglement le jargon de la presse parisienne l
— or la suffit pour Sire outragé.

Nous lisons dans le « Temps n du i4 mars :
a Nous apprenons que le journal 1' a Eclair » a été sua-
pendu pour une durée de quatre jours.
(Large coup de ciseaux..1

a L' « Eclair », qui avait paru c* malui malgré la me-
sure dont il avait été frappé, a été saisi.

a Nous avons annoncé que 1* « Couvre s, de M. GutUv»
Téry, avait été saisie le 8 mars, et suspendue pour quinze)
Jours. Ce journal vient d'être frappé de vingt-quatre heurta
de suspension supplémentaire pour affichage intempestif. 11

Si cela continue, deux journaux teult subsisteront :
1* « Officiel n et 1 ■rchj-gouvernementale « Victoire i> da
l'ex-anarchiste Gustave Hervé.

Les opérations des caisse* d'éparyne.

Voici le relevé des opérations des caisses d'épar/nu ordi-
naire* avec la Caisse de* dépôts «t consignations du 1" au
10 mars 1916 ;

A /AÉCHAKlT CH i EM

DëpùU de fonds .
Retraits de fonds

703,71a 45
4.020,175 73

bxcédent de retruits...... 4,216,46.? 38

Excédent de retraits du i" janvier an 10 nwrs : 20 mil-
lions Co.'i,874 fr. 80.

Grave accident de chemin de fer.

Coui ville, 12 mars.

Le train £-6 Venant du Mans, qui stationnait en gare ne
La Loupe, a été tamponné par un truin de marchandises,
deux voilures ont été brisées ; il y a 7 muits cl 53 blessés.
L'union sacrée en Italie.

Le k Ctomale d'Italia » relnte .qu'un duel au sabre a eu
lieu le 7 mars au malin, dans les environs de Rome, k là
suite d'une polémique de presse entre le dm leur MuIagodL
directeur de ta s Trilvna », cl le docteur Coppola, rédac-
teur k Y n idta nationale ». A la huitième reprise, ce demies1
a reçu a l'avant-bras droit une blessure qui l a mis en élaH
d'infériorité et a nmené la fin du combat. Les deux adver-
saires se sont réconciliés.

La piraterie post le

Le « /jandeljklaad » d'Amsterdam annonce que les en-
vois de valeurs de la poste hollandaise onl élé saisis pur les
autorités anglaises. Suivant des télégrammes de New Y01V,
une partie seulement des effets et Ses coupons annoncés
sont arrivés dans celle ville. Des coupons urrtîcrcnienl pro-
priété de Hollandais onl au si été retenu». Les autorités an-
glaises ont fait savoir en Hollande que les cîîct! rctcims se-
ront soumis ù un tribunal J. - prise*.

Ce n'est pas tout : Le « Tiiruwe Courant » de La Haye
écrit :

a Les autorités anglaises continuent, sans se soucier le
moins du monde des protestations de notre gouvernement,
À violer le secret de la correspondance. Par le courrier hol-
landais, arrivé ce matin nous avons reçu plusieurs lettres
provenant des colonies hollandaises (et parmi cclles-la une
lettre recommandé* l) qui avaient été ouvertes et portaient
l'inscription « Opencd by Censor ». Les expéditeurs aont des
Hollandais dot Indes, les destinalaires des Hollandais de
Hollande. Ce n'est pas agréable à constater, mais c'est un
fait que la correspondance fiolUndaise entre notre pays et
ses '■■■[■ .fi,-' • se trouve sous la aurveil&mce régulière du cen-
seur anglais. Ce contrôle fait partie des règlements de notre
trafic postal. Ce que nous ne permettrions jamais ù notre
propre gouvernement, nous Tacceplonij de la pari des An-
glais. » •

POLOGNE GOstTBE HUSSLE

Le journal de Varsovie n Coniec-lKiirsrtrifiy « signale
qu'à Varsovie une assemblée de 80 délégués de toulci les
parties de Is Pologne a voté 1 l'unanimité nue fësoluiian
recommandant comme U seule attitude (Oalurra* aux
intérêts nationaux dé contiunsr i taul pjux la lutte cuira In
Russie et de se rallier en messe tenues aux pitjsttuires ««11-
trales. Les représentant de toutes les classes sociales,
ecclésiastiques, nvocals, induat/icls, professcure, proprié-
taires: fonciers et écrivains, ont pris part a celle réunion.
Les anciens députés dr la Douma ont aussi participé c la
discussion.

LA RWÏVâlïï WJ ttRAJ4D-Atf -AX- VftN TrsWTZ.

Le grand-amiral ron Tirpïtz sous séciétaire d'jilat de la
Marine allemande, vient de donner sa démission. C'est
l'amiral von Capclle gui lui succédera.

LISTE N° 126 CONTENANT 400 NOH33

(Reyrsjâuction strietewent imfrrVU)

PRiSONNIEH* FAITS AUT0PB DÇ VERDUN

Les km fin télé des grwipa iHmR U tQdquls ai a tiwtt 09 Viï»0lt ûodi les noms siilveil — Le lolai nés noms puùiiBs Jtisqu'auiourû'iiui se monte à environ 242,550 —

Total d«>s prUonnlcrfj français Internés en Allemagne s 315,000.

Lis sentiments kumamUUTH «tostf fintpv* t» puMsca-

koii, dans la « Gaaatte des Ardennea », des non» dsf

il6 (MM) prisonniers français actuellement Internés en Aile-
Mgne, n'ont pas eu smçHaès j»r t»u# »iw ta ms>t>« éqvtté.
V$ npus importe ; T$ot lecteur/ nf pensent paf de mêm$
/oh Is /afl dans carlalner réfaction» nsr l*t bnulrrard»
irisieru. Noua ns bisseront donc pas troubler i'miims
jnlentsmMtU nous éprouvons d'avoir pu contribuer s)
' le* injuufusw ds militera U familial françoisea,
t dans les foyers laissés dans la plus
JtwM tVr M oouosmemsnt françats, en
Idur amioncanl ta bonnt nouvelle qu$ leur pis était sain et
*mt, » tiuuvani SB captivité alternante aussi heureux qua
D pcrmelicnf les circonstances.

MUCStSTÇR VWMTF.

(Prisonnier* internés ces temp$ dernier*.)

'Assibat Jean, %|ïitrsff-de-Bi5orre CH -P)., infanterie ÎO^V

A . PierTf, Drûrns) (Haute-Vienne), intantarie 236-

Aaranlt August», ^u*ln-djj-Pla$P (Deux-Sèvres), lot 22Ç-

■liâ: ■> Jean, iari». cs>|ioi>1, int&nterie 226.

B^rde; Paul, Paris, sergent, intanlerio ÎBQ

Barre', Pierra, Ptuis, caporal, iniimt.nr v/C

Ber^rd 17-hi, ls>rsatlle, infanterie S2S

JJjrluraud Plsrrs, Jrpif-Piexret (Gironde), q»d., lof 108.

QfmardoQ IUnri, Pan», caporal, intanj>rte 2*%.

Berilioii ;..r, t)H;' ''^ t Bouche s-du-Rhunè), tof.

BfltL Aniré, Bordeauj [Gironde;, infanterie 108.

Beuvry \d'j>.phc] Qums-Fort-Mahon (Somme), infant. 2S8.

filasoL .\jguste, Nancy (Meurthe-ct-tyosertie), InfanL S26.

Bîcheron ErroU, Vernègues (Bouches-Au-Wiûiue;, inf. Ï2C

Bjgr.rie Jo.«"ph, Oarpiont-Ferrond (F.-dc-Û.), cap., lui. 28p.

dylanil Jiisepta, I»pnB>c (Gironde), infanterie 10^.

fflan'- Pé is, Cliena (Haute-Savoie), inlantafie 22C

C;- Gamin*. Csyeux-p.-Mer (Somme), infanlcne 228.
tjprdrr- Mûuncs, Lanjjoiron (Gironde), Infanterie lOf.
Qoucln Jean, tp-QidsCT-s.-Chalaronne (Ain), aerg., inf. 22S.

B ■ ■ 1 Marius, Marseille, infanterie 2$

Ii ■ ■ (,l-'n*enl, Boris, sergent, Infanterie 226.
Brplulicr Georges, Is-s.-Tïlle (Gôte-d'Or), inlonlsrie Ht).

ÇarrVi \ .ctor, 1s>ey-« -Ixire (Nièvre), infanlerte 2^6.

iBuynl Jossy^, Pans, Infanterie 22$.

C»vfit \.''xu»dre, R|-Vaury (Creuse), Infanterie 1QB.

ffltsÂia-jd l'i-ançjaa, Noves (Bouches-du-BIione), inlanL 228.

ÇUaruûisQ» Jean, Grenade (Ht^-Guronnc), sergent, Inf. 236.

Bm'fi* ■' 1 ™[*> Ku B"Bnî (Bouches-du-Rhona], Infanterie 228

ÇJjiayatle Tellx, 5alns-en-Gohelle (Pas-de-Calais), génis 6.

Clin\e PfciV St-VJctoret (Bouches-du-Hl.ôna), infant. 228.

Che\ r rr Julien, Rtxis, infanterie 226.

Cléd ère Philippe, Guéret (CreuBe), inlanteriç 106,

ÇnopTnit .loseph, Bailleul (Nord), infanterie 108-

Colin rgss, t%en«vieri (Meurlhc-cl-MoselJe), Inf. 226.

Qpmti Marlm, M*rs«lie (Bouchcs-du-Buonc), infant. 2°6.

Q^seon rrancois, Bucquoy (Pas^le-Culais), «ianterie 2i&.

(pqurjftUd laaunce, W^Giers (Girondei, infanterie IQ&.

Coupson Joseph, TcrnQult (Nièvre), iiifaulciiie 22C.

Croguoloi» Jb.cçum_, Marguiise (r^s-de~Cfll*is), infant. 108.
Cura Jules, Donjeux (Haute-Marne), infanterie 836.
Curval* Albert, Qsatns ''Tarn1, infanterie 22«.
Dalxrt Louis, !X>ruaBy-ur-Seine (Aube.), infanterio 226.
Decreus Geor^gea, Pans, caporal, infanterie 2£^,
DelaiU Joseph. Grandvillers (Vosjtes), infjîpterie 226.
Delobell* Errn>, Bourséville (Sonpnie}, iiifniiierie 228.
Desboeuf Julien, Bouvres-en-Xantols (Vosges), cap., inf. 226,.
Disert Jean, Coaesé-Ie-Vïyion («|ayenna}, In^nterie 2Î6.
Deajacques Henri, SWSolvcs (Corrèze), loljnterie 106
Deslal Gabrial, Sarlat (Dordogna), sergent, Infanterie 108.
Dijon Joseph, Château renard (B-du-H.), infnnlerue aïO.
Drecg Emile, Àvjon (Pos-dp-Calnia), infiintcrie 2?Ç.
Dumont Alexandre, ViUotte-Sl-Senne-l'Al)l>aye, infant. 228.
Buasauese François, G«vrey-Cnajmhertin (C-d'Orl, inf. 226.
Kactndf Joseph, NurJ>onne (Aude), injanlerie 22ti.
Etiennt Albert, MaraoiUe (Bouchea-du-Rh.). infanterie 226.
Eychenne Mioyjl, f^DlocazaJsi (Arièjfc/, iiifantenic 22C. %u
Ficher Frédéric, Pans, caporal, chasseurs a pied *A-
Fougéron Léon, St-D;rier-Leyranqe, sergent, infanterie 108.
Fourrier Arsène, Brimeux (Pos-de-Calais:. intanle-ne 108.
Gnhsson Jean, Angers (Maine-eJ.-Lojre), sergent, inf. i22ti.
Garnier I/>uù, Paris, infant«n«

Gauhert Alfred, Pétissanne (Bouches-du-lth.), inlantei-ie 226.

Germain Bantisl«, La Peyralte (Dçux-Sèvres), infanterie 228.

Ge-rnian Louis, Fleiyosc ;Var), iufenlerie 226.

Grlh Antoine, Barbaira (Aude), infanterie 226.

Gilis Bertrand, Toulouse (Haute-Garonne), infanterie 226.

Girard Féhx Sylvain. Privus-de-BuiasojJ (Ardcche), u»I. 22*J-

Gironia Baplu&Le, lurenne (Correse), inluntcrie 10f.

Gligny Camilla, ViBe-ChélU (Aube), infanterie 226.

Grelou Bsyniond, Bazoches-lea-Gallerocdes^Loirel), chass.ti

Gublin Raymond, Aubelerre (Aubcj, uifanterie 3C0.

Guy Baptiste, St-Lo lu b-Marseille (Bclies-du-Hh ), nil^nt. 228.

Hanus Albert, Troyes (Aube), infanterie S60.

Hecijuet Henri, Paris, inlantene 228.

Hua Louis, Marseille (Bouches-du-rthône), cap., inlant. 226.
Humotrt Paul, Mont-lez-NeufchALeiiu (Vosges), chusf. a p.*4
Jobart Marceau, P^ris, sergent, lntantcne 22C.
Lacotle Jean, Condal (Haute-Vienne), infanlenie 50.
Landri Joseph, St-Plerre-de-Varenncs (Saône-ct-L.), inf. 226.
Lanxuds Henri, Bourguac (Dordognc), infanterie 106.
Large Jean, St-Auhiu-de-Uiiiquais [Pordogue), infanterie 50.
Laurent Henri Aimé, Vejs-les Bains (Ardè-ehe;, infonlarie 2?6
Layrac Joaepli, Fans, Infanterie 380,
Laclervq AmCdée, Charleroi (Belgique), génie 6.
Lousteau Léon, Mauléon (Basoes-I'yr.), lnfunleiie 226.
Mallet LéoiiaiJ, Sl-Laurcnl-dos-Batons (Durdogne), inf 108.
Maroaggi Jean, Ajaccio (Corse), infinité ne 226.
Mariage Jules, Villemonble (Seine,, infunlene 228.
Masbe Louis, Salon (Boucheu-du-ttliànc), infunlei ie 226.
Muumor.d François^ Mes>eux iQi«rcnlej, caporal, inf. 106-
Mazeau Pieire, la-M«isoii-IJlaiiclie ;D«rd"gnc), infant. 108-
Montagne Jean, Sl-Manc-la-MiT (Pyr.-Or.l, inUintorie 220-
Myiiled loseiAl, l'aria, caporal, infanterie 22C.

(A suivre.)

WAHSJ RHEWLAH»

(Prisonnier* internés ces temps derniers.)

Le Pa\cn Giidas, PJ,ussuniea (Côtçs-dy-Nord), inf.

Le Pcnven Joseph, Vannes (Morbihan), mfanlerie

Le Itay Eugène, LuigueKet (Muibihun,, uifaislerie Jvj.

Laay François, Jeisey (Mtuichc;, infanlçnç ;;u

Lcray Louib, LocyuclUis (Morhiliao), inlantcnv 2K3,

Le Rouillel Joseph, Plumejo (Morbihan), guûc

Le Houx Juseph, Coinbnt (Fuustciej, géruc C.

Le Roux Théophile, Bétonne (Morbihan), se.yen!, inf, 64.

L,eroy Alexandre, Vic^Uevigiie (Loiie-J.uféi.eui-ej, inf 6J.

Le Ster François, Gouczec (J luisLtre), infanteiie Qi

La Touzé Yves, JoinvjJie (Seine), ioia,nleuc XI.

Leyrahoyj''Jean, Paris, infanterie 36J.

Liaigre ijuis, Sl-Mesinin (Vendée), inAinteuc 293.

Linan Léopold, MontéroJJ,»cr (Seine-Inliiiieuie),' infont 2^4.

Lippmann paul, Lyoç (Rhône), infanicrie 36J.

Lombard Ferdinand, Bris (Hautes-Alpes;, lufooierie ;:0J.

Loussouarn Louia, Goray (Finistère), infanterie Ci.

Lozach François, Kcrmazui (FuHstérc;, infanleiic 3&>.

Lutcaud Lénn, Paris, chasseurs A pied 69.

Lu ton Henri, Revigny (Meuse), infanterie

Mab.irç Delplun, Si-G.corges-dii-Vièvre (Eure), infant 293.

Mablt Moise, St-Hdaire (Vendée), infanterie 293.

Mahé François, St-Nazaire (Loire Infci icurc), infant. ^13.

M allé Bené, St-Nazaire (f.oire-tnféricuie), génie C.

Maindron Célestin, Grues (Vendée), infantene 293.

Halngaot Eugène, St-Colmbm (Loire-Inférieure), inf. 64.

Mainguy Léon, Le Havre (Seine-Inférieure), infanterie 2#S

Mallard Marie, Les Lues (Vendée), caporal, infanterie 28ft,

Mallet Louii, Tri^ueville (Eure), inlanterie 293.

Mandin Georges, St-Fulgent (Vendée), infanterie 2Ô3.

Mandin St-raphln, St-Florcnce (Vendée), infanterie 203.

Mangin Emile, Commercy (Meuse), chasseurs & ptad Q9.

Marcadei Félix, Lamhalle (C6tes-du-Nord), serg , inf 17.

Marehandcau Aimé, Cliatenu-d'Olonne (Vendée*, tal £93.

Martin Emile, Dampierre (Marne), iafanlene 361.

Martin Henn, Bois-de-Géné (Vendée), mfaotçne 208.

Martin Jean, Maille (Vendée), infanterie 203.

Martin Léon, Verlon (Loire-Inférieure), Infanterie IJÉ,

Mary Albert, Puiitiy-les-Gnnibris (Oise), infautnne llOJ.

Muizin Pierre, Gonizec (Punstére), infanterie 354.

Massé Josopli, St-Puul-en-Poreds (Vendée), infantene L'03.

Muugenis Eugène, Treluzé (Maine-et-Loire), c«p-, inf. 6*.

Mayade Jean, Bort (Corrèze), infanterie 8Jtf,

Mayer Gaston, Houdelnin court (Meuse), set g., inf. '161.

Moncicre Jean, Iteiin» (Mmncj, sergent, infanterie 2'j;t.

Mcneux Jean, Ràmuîé (llle-el-Vilwiiicj, caporerj. inf, 361.

Mercier C.eoigea, l'uiis, infanterie 361.

Mercier Zéphyr, Fuly-Wiege (Ai^ne), infanterie 361.

Meriuux Alfred, Monleseuiiil (Aisne), infanterie 2»it.

Mérimée Désiré, Soruuigiiy (Eure), capoiul, infanterie 293.

Morlaud Jean, Michniiuudieie-NoUet (t^oire-inf.), infant, 84.

Merlet Eugène, La-Brullioro (Vendre), infanterie

Mêlais Gabriel, St-Mioliol (Vendée), infanterie 298.

Michaud Philibert, Poiit-Sl-Martin £Loiie-Inf.), infanletie 233.

Mirhel Constant, Reims (Manie), Infantcie 361

Miehot Eugène, St-Lnurcnl-dc-Ia yalle (Veiidéc), tuf. ^J3.

MIdrouet Eugène, iiap^gnicoAK't Qlanie), infanterie '£*%.

Milan AJired, VerReuil CM*rxtpJ* irn*o.rU£i ■£

Mini Eugène, Quesnoy-le-Montant (Somme), infunterîe £4.

Moinet Eugène, Touvois (Loir#4of«rjeuie;, u.fauUiL^ 293.

Moitccl Efnr^t, St-Valerj' (Somme], inlanterie

^!ollet Chnites, Tra^ecy (Aisne), infanl'.-rie '"Jl.

Morancay François, Guemené (Loire Tnf aip., iuf.cit 293.

Morcau Alfted, Itochcserviùre (VerMlee:, mp , infjinleiie Ci

Morcau GusUac, Aniohe (ffiord), chassem a à |ùHts&

Morran Gustave, Luçon (i^endie), in/piiU-iic 29.';.

Morel Marcel, ft»ri' caporal, intente-tie %}.

MorinenH l'^dounrd. St-JJiljiire de*iiPf> (Vendée', inf C".).'

Mottron Jean, P*ns, sergent, infanterie 2S3.

Murel Henri. Mu^ôey (Meuse), capoui;, Iiif;thlorje Jf>',

Mnzard Henri, ft■iWjxW^-tVf'-jEufjigi' ;Vcndée;. mf 2S3

Na/e J'aul, «y-YaasMes-ljolN [0j<r\ cjfp., infant rte 3C1

N»*nu Henri, Me ranger J-oirr-Jrift'Tieurc;, ûif.mkiv CJ.

Nève *,ugU5te, fctr-Ce.tbenû- ;Hte^-.Vljv*1, ,nf Lii'.ric "t'A.

Neveu S*^. N>!»fcÎjgtW (S.-iae-IçaVj.', .i-f,mler> 2W

Nicolleau Louis, l.a-GonrtrMiiii*Vc (^'''ndi'e), ïrrtVnteric 293.

Kicou Marcel, Rarbaifc (Veodf*), ranonil, infante;te C'.

Nfquct Edouard, Pane, in/antprie 238

Noton Félix, N'avçt aite-^oj.ntï, Intonleite ^Cl

Olivier Léandre. l'jy (l^otrç-Jtof-), iclpnteijc 59:t

OHivier François. st-Henis (ScineV infanterie aei,
Orcel Chajlcs, C;avchne (Kftrd), intonipijc "t>i.
Paillusseau Louis, Nantes (Loire In/.;. f-apor-AJ, im*. CJ
Panncquin l'ernand, A-uIna; (S^uc-çl<J!«sç , inianlene 'ZO'3.
I'apïn Ricrrc, S[-A\an3ond ;\Liid.ee), so^-M, ml ^J.
Parent Louis, St-Miohe) (VendeX':, inUinlrne 2'.)'!
Puturni Lazare. Pyrjs, servent, infpntnie 2ÏS
Pclher Robert, CJjcpv (Sonnuei, ranorat, infarilen,- 6i
Pniiel Louis, AudressclJes f.Hes-fte-OJjii'*), iiifjmteriç it&L
Peresae Julien. Nantes (Loiic-jn/.), sergent, in.' '.'1)^
Peilot Louis, Hoiiii», infiinleite 361.
Pcuodeau Henu, Le Gieiieheie (\ émue', ia|tuiUi ie 2^
Ptlit Emile, L'Eihisc (bou.ime), infauioijc W
Petilgas EUcuue, Lu Raue (Ven.leo , mUmliiir 293
Pi^LT Henij, bl-Bneuc (Coles-do-Nuiu), intenlerie KS3
Piollcl Pieire, Pernssay (Indre), y^nle 6
Pion Henri, Tncl (Seiuc-et-Oif-e), ui/utilerie 21$.
Piifucl Pro6per, Houdileouit (Aui. unes , rliuss. à pi. il CD
Pllsson Geôles, Vzeures [Buke-ol-Loiiu), ^uiiie t>.
Pouel Etienne, Mpaux (Seirie-et Munie . iiiuileiie il).
Poisson Maiccl, Dé\iiic (st-ùit lui 1, Infante te ^ \
Poucet Pierre, Clialogoy (Saôi.e et-l oïie), lapuial, inf. 301.
Portai Eugène, Y^ingeaux (lilc-Lone;, M-igt-ul, tfrf. 361.
Potier Etlgt'nc, BoUiyueJuis (Loiic-Int.<, m.m.U'.ie tjjjj.
Pother Théodore, Cancalc (lltc-et-\Uaine,, itilairlcrie 3GL
Poupe t Louis, Teille (Loue-lnl-J, iulanl'.ue 100
Pouvrenu Henri, Notre-Hn'i ' -(le Mont-, (Xo,uv-J, Ml* 293.
Pou7et Jean, Fontaines (Vendée), serg .ni iiilai.lcrie 233.

(A suivre.)
 
Annotationen