Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
26 mars 1916

GAZETTE DES AROENIMEIS

ii Muiï &î M. Arcambray est allé trop loin, il n'en résulte
pas nfoeMÏTOineitl qu'il faille ne plus bouger, ne. rien Cuira
et ne ricil dire, dans l'iilleiile indique de l'inconnu, ot de
l'nrOpaiiililc. C'est une friiiie question de savoir si les excèi
île ce gi-urc ne sont pas causés prui iyément par ce régime
il', (ciseiux I) ... et rte ctuiipre^jou, nuque) n«ns «ouïmes
«itiidunuKo par drs hommes qui prétendent obtenir de nous
pur In force la confiance qu'ils n'out pas réussi k nous
inspirer.

« Quoi qu'on pense des pejlwnatiWUirm et du paileiucn-
tarisme. il faudrait être trop béatement optimiste pour trou-
ver négligeable ce fiiil qu'en pleine guerre, en pleine ba-
taille, un officier d'artillerie monte à la tribune pour répéter
avec une farouche insistance :

« 71 n'y a que nous cl le peuple qui ne sachions rien. Il
faut que le peuple sache, pour contraindre le oourerrte-
ment aux actes qu'il n'ose pas.... il faut que l'opinion pu-
blique soil saisie parce que la Chambre n'a pas fait son

devoir____Rien n'a été fait de ce qifon devait faire----Je

n'ai aucune confiance dans le gouvernement. »

1rs journaux de langue framaue- qui font
à la « Gazette des Ardennes ■ l'honneur de
lui 'emprunter des article originaux sorti
priés de bien vouloir citer la source.

La Situation politip cl sociate en France

. ' LES DEPENSES DE LA FRANGE.

A la Chambre, M. Ribot, examinant lei dépenses de
guerre de la France, a donné les précisions suivantes :

« Apres dix-sept mois de guerre, au 3i décembre dernier,
quel était l'état de notre trésorerie ? Nous avions dépensé
0-milliards et demi dans les derniers mois de 1914 ; nous
irons dépensé plus de aa milliards dans l'année igt5....

« Nos dépenses augmentent ; elles ne peuvent pas ne
paa augmenter. M. le rapporteur générai a essayé de
Chiffrer ce que serait bientôt notre dépense journalière ; il
■ donné le chiffre de 87 million* par jour. Ce chiffre n'est
pas complet, car vous oubliez d'y ajouter, mon cher ami,
les avances que nous faisons à des pays alliés, a V» Belgique,
à la Serbie et a d'autres. Nous dépasserons 90 millions par
jour. Nous allons atteindre 93 mifflona. . . .

il L'Angleterre, à cette heure, dépense 110 millions par
jour ; elle pense qu'elle arrivera a ia5 millions par jour,
[> millions de livres.

M. Bcdouce. — Mais en Angleterre les riches déclarent
leur revenu.

Le mïnidre des finances. — Mais l'Angleterre est beau-
coup plus riche que nous.

et L'Angleterre dépense plus que nous. Nous supportons
cependant un fardeau plus lourd. La charge de-cette guerre _
pfese surtout sur la France ; je le dis à son honneur et à sa
gloire. ... __

(C'eil là une grande parole. Mais il y Dura sans doute,
de* Français qui estimeront que c'est un k honneur » terri-
blement coûteux 1 — La Réd.).

M. Ribot continue : 0 Je dis que l'Angleterre dépense

rlus que noua, mais sa situation ne peut pas se comparer
la nôtre , elle est plus riche que noua en temps de paix,
elle l'est fin tout en temps de guerre ; son revenu e&t évalué
fa l'heure présente fa 75 milliards par an ; il était de 60 mil-
liards environ en temps de paix ; elle peut donc supporter
des impôts beaucoup plus lourds que les nôtres..-. »

Le (i Temps » résume ainsi la suite du discours du mi-
nistre des h ruinée* : »

Nens payons Beaucoup à l'étranger ; il f/mdra voir ai
ioutes les importations sont indispensables, s'il n'y aura paa
• «xamincr aolre portefeuille de valeurs d* paya neutres.

Si le gouvernement n'a pas proposé d'impôts, ce n'est
pas, que les socialistes en soient conyaincus, qu'il n'y ait

songé-, oc n'est pas qu'il manque do courage : ç'e3t que
certaines discussions ne réuniraient pas do chances suffi-
santes de rencontrer l'union cl l'accord nécessaires.

Il y a un Impôt qu'il faudra augmenter en France, c'est
l'impôt des boissons : k Mais tes majorités sont bien lentes
à agir, car U y a plus de six mois que le gouvernement a ap-
porté un projet de loi sur l'alcool, cl la commission n'a pas
encore déposé son rapport, n Tous disent ■ des impôts sont
nécessaires ; niais on écarle, on ajourne en délail chaque
impôt des qu'il s'agit de l'établir. Impôt sur la propriété
non bfitie P Y pense/.-vous : cette propriété lient d'être
l'objet d'une révision ; le pays ne comprendrait pas que le
lendemain on reprît û la terro ce qui lui a été accordé. Sur
la propriété bâtie P Mais il y a le moratorium qui bloque
lea ioyeis. Sur le* bénéficies industriels et commerciaux P
Où sont-ils, et quelle matière mouvante en ce moment I...

Décidément, M. Ribot n'est pas, ù l'heure qu'il est, un
homme a envier I

NOUVELLES DIVERSES

MORT DE M. ALBERT POULAIN, DÉPUTE DES
ARDENNES.

M. Albert Poulain, député socialiste unifié de la
deuxième circonscription de Mézières, vient de mourir fa
Pornlc, où il s'était retiré il y a quelques semaines.

Elu pour la première fois en 1898, et constamment réélu-
depuis, M. Albert Poulain était né fa Angers le 18 juin 1866.
Ouvrier mécanicien, anrien rédacteur en chef du journal
socialiste arelcnnais, ancien conseiller général, le député de
Méiiéres a\nit pris une part aethe aux grandes discussions
ouvrières à la Chambre.

L'ANGLETERRE FORME UN CORPS DE
« NON-COMBATTANTS ».

En conformité de la loi sur le service militaire obliga-
loira pour ceux de* célibataires non employés dans les
usines de munttions cl les nombreuses industries où la pré-
sence de jeunes hommes est jugée indispensable, lea tribu-
naux ad hoc ont exemple ceux qui on! fait valoir leur état
de conscience ou leurs scrupules religieux leur interdisant
de faire œuvre de combattants.

Jusqu'ici, le* quakers étaient désignés pour le service
de aanté. Le «War Office» a décidé'de les affecler maintenant
fa un nouveau corps, qui sera appelé le corps des non-combat-
tant* ; on leur enseignera la manoeuvre des pioches et des
pelles ; ils porteront l'uniforme de l'infanterie, mais sans
aucune arme ; ils auront des insigne? faisant ressortir leur
qualité de non-combattants ; ils auront pour instructeurs et
commandant* de*-officiers et sous-officier* de l'armée ac-
tive, capables d'assurer le service de* voies de communica-
tion à l'étranger, maît n'étant plus en étal de participer au
service général des combattants.

Nous répétons notre question : S'il est en France un père
de famille auquel son gouvernement a demandé, avant de
l'envoyer dans le* tranchées, s'il avait des scrupules de
conscience, qu'il se nomme I

Fabricant de billets dè banque arrêté.

Sur une plainte déposée au parquet de la Seine et fa la
suite d'in\estigdlions du Hatricp de la sûreté générale, un
nommé Etienne Monier, âgé de trente ans, installé peintre-
photographe i, Mehun-sur-Yèvre depuis plusieurs années,
vient d'être mis en état d'arrestation pour fabrication de
faux, billets de banque

Une perquisition fuite fa aon domicile a amené U décou-
verte de 6,5oo coupures de 5-et ao francs assez habilement
contrefaites et du matériel servant fa l'émission.

Amené au parquet de Ilourge*, Monier s'est refus» fa
parler. I] a été transféré fa Paris, car on suppose qu'il fait
partie d'une bande organisée qui a écoulé les billets fabri-
qués par lui.

Un fabricant do conserves condamné fa Toulouse
Un fabricant de conserve* de volailles de Villcncuve-
■ur-Lot, Gaston Guichaid, vient d'être condamné par le
conseil de guerre de Toulouse, par application de 1* loi de
iqo5 sur la répression des fraudes, fa trois mois de prison et
4,ooo francs d'amende. Le conseil a prononcé, eu outre, la
confiscation de ao,ooo boîtes de conserves saisies chez- cet
industriel.

Gutchard fabriquait ce* conserve» pour le compta
d'usines réquisitionnées pour la fabrication des conserve»
de viande de bœuf destinées aux troupes : il le* destinait fa
la clientèle civile.

APRES LA DEMISSION DU MINISTRE RUSSE
CHWOSTOW.

On vient de publier deux décrets du Tsar. Le premier
annonce que M. Chwoslow, ministre de l'intérieur, se retire
sur sa demande. Le deuxième nomme le président du con-
seil, M. Slurmer, ministre de l'intérieur, et le maintient fa
la présidence du conseil.

Le grand journal russe 11 Rjetsch n commente la démis-
sion du ministre russe de l'intérieur II déclare que ce der-
nier n'était pas longtemps en fonction, mais que sa ma-
nière de gouverner était fâcheuse.

D'après une information de Stockholm, la résolution
que le bloc progressiste proposa à la Douma et qui causa la
démission de Chwoslow déclarait entre autre que la grave
situation, nécessitait une plus grande union du peuple cl du
gouvernement et une plus grande confiance en ce dernier.
La politique d'inartivité cl d'illégalité de Chwoslow semait
le désaccord et cherchait à détourner l'attention de la so-
ciété russe du danger menaçant, en l'attirant sur les di'«ac-
cords intérieurs et en réveillant les hostilités nationale*.
La lutte de Chwoslow contre le renchérissement de la via
est restée sans résultat.

D'après le « Rjetsch », les agents du ministre auraient
organisé des pogromes dans le quartier Wassilcwski-Ostrow
fa Saint-Pétersbourg.

Ine grande démonstration ouvrière, accompagnée de
chants révolutionnaires, l eu lieu contre le renchérissement
de la vie. De graves événement* se seraient produits dans
les usines de guerre de Putilow. Le passage de ces usines
sont l'administration de l'Etat serait la suite d'un mouve-
ment gréviste.

A la Douma, le député Alexandrow signala l'anarchie
dç la police, qui ne protège nullement la pdpulalion contre
le* bandes de voleurs dévastant les villages. Le nationaliste
Savcnko lut un document adressé au Tsar et signé de i5o
conservateur» demandant une paix séparée. Le peuple ne
désire plus la guerre. L'enthousiasme est tombé en même
temps que la confiance dans les armes des Alliés. Le gouver-
nement ne doit pas admettre que le peuple souffre inutile-
ment.

Problème d'avenir.
L» v A'ouole Vremia » rapporte qu'au Congre» de» agri-
culteurs, qui a eu lieu à Saint-Pétersbourg, le ministre du
commerce a déclaré que la Russie ne désire nullement l'é-
puisement de l'Allemagne, fa qui l'on devra reconnaître le*
avantage* économiques qu'elle avait obtenus avant la
guerre', car l'Allemagne est le débouché le plu* important
pour lea blés de Russie et le» autres exportations russes. La
plu* large concession que la Russie puisse faire fa ses alliés,
c'est de ne pas accorder plu*, de droits fa l'Allemagne qu'i
eux-mêmes.

Londres, cité notre.

A la suite des mesures pnscs fa Londres au sujet de l'é-
clairage des rues, le nombre des accident* a considérable,
ment augmenté. Tandis que, avant U guerre, il y avait en-
viron 4o,ooo accidents par an, ce chiffre s'est élevé en 1914,
fa 01,670 ci, en ioi5, i 63,ao3.

Cette augmentation doit être sans doule également attri-
buée en partie aux cochers non expérimenté» qui ont rem-
placé ceux qui se font enrôlés.

Hongrie et Turquie.

On annonce que des pourparlers sont engagés entre les
gouvernements hongrois cl turc pour l'émigration en Hon-
grie de 3o,ooo familles de paysans d'Asie-Mincure qui iraient
tfa «'initier aux travaux modernes de l'agriculture.

Au bout de dix ans, ce* paysans retourneraient en Tur-
quie où ils amélioreraient également l'agriculture, grâce
aux notions acquises.

Les femmes et U politique.
Dans les pays Scandinaves, les femme» peuvent être
élue* membre» des conseils communaux. A Malmoe, un
couple vient d'être élu au conseil communal, ta mari est
socialiste. On n'indique pas l'opinion politique de <a

femme. Gageons qu'elle n'est pas socialiste____ ne fut-ce

que par esprit de contradiction.

HISTOIRE AMUSANTE

Consigne.

Du * Journal d'Amiens » 2U février 1916 :
Dans la région de V..., se trouve un chemin exposé fa la
vue des Allemands : ils le tiennent sous leur* canon* et le
bombardent dèa qu'ils aperçoivent un gibier digne d'une
marmite.

Le général commandant le secteur ordonne des mesure*
de précaution : il rédige une note ainsi conçue :

« Ne pourront s'engager fa la fois sur le chemin de....
qu'un cavalier et un homme fa pied fa la foi».

Le respect de la consigne est assuré par la présence d'un
gendarme qui veille fa son exécution rigoureuse.

Un jour, un poilu se présente : il est fa pied et il est
seul.. Le gendarme l'arrêt* ;

— Halte I On ne passe pas.

— Pourquoi P

— Parce que vous n'avei pa* de cavalier avec vous.
Le poilu dût faire demi-tour.

aib h mmm\

Vu l'abondance Jet matières et pour

garantir l'insertion régulière des diffé-
rentes listes, ainsi que de la Chronique
régionale, la - GAZETTE DES ARHNNES ■
paraîtra, à partir du 1" Avril, égale-
ment k dimanche, donc -

QUATRE FOIS PAR SEMAINE

Le prix du numéro reste fixé à
CINQ CENTIMES

Les uns 1 lite 1

imna

LISTE NT 129 CONTENANT 400 NOMS

(Reproduction strictement interdite) 1

les eflrjfilts ou sa Irouveal Ibs prisonniers dul les noms suivent. — Le létal des noms publies jusqu'aulaurulul se monte a environ 243,750.

Total des prisonniers français internés en Allemagne ■ 320,000.

Restent à puiffer environ 76,250 nems.

Les sentiments humanitaires dont s'insptre la publica-
tion, dans la » Gazette des Ardennes », des noms des

820,000 prisonniers français actuellement internés en Alle-
magne, n'^nt pas été apprécias par tous arec la même équité.
Que nous Importe / fi os lecteurs ne pensent pas de même
qu'on le [ail dans certaines rédactions sur les boulevards
parisiens. Nous iw laisserons donc pas troubler fintims
contentement que nous éprouvons d'avoir pu contribuer à
calmer les inquiétudes de milliers de familles françaises,
Iportajit u» rayon de joie dans les foyers laissés dans la plus
douloureuse incertitude par le gain cTncmcnl français, en
leur annonçant ta bonne nouvelle a-»« teur fils élail sain et
sa"f, te trouvant en cap'ivttà alternante aussi heureux que
le permettent les circons/tinew.

La plupart des prisonniers internés ces temps der-
niers, ont été faits dans la contrée de Verdun. Le nom-
bre des régiments figurant dans Ici listes donne donc
une idée de l'importance des forces françaises enga*-
Qées dans ces combats.

MAINZ

(O/flcfers Internés ces fempi (fcmferj.)

'Arlon Paul-EmO*, Pirts, lieutenant, infonlârîe 32L
Aubry Franoa*i'U4un, Aubeptem (II-U.), lieut, inf. 109.
'Audin Lou'lvBss»*, CutAsUo» (S.-el-U.), Haut, tnf. terril. 81
Audubcrt RemyJswMi, Toulouse tHte-Gsj.), lient, infant. 211.
Aumaaeon Eiiïila-Ftniand, MonUuban (T.-«l-G.), L, tnf. 211.
Barrau Joan, T^uUmse (HU-Garonn-;, capliainc, infant. 279.
Beaudiiuént AfcerWIenn, Bordeaux (Gir.), ttauk, tnf. 109.
Barnadac Juit*, Aulcr.sc (Hta-Garonns), Ihut., infant. 259.
Bernard HcnrlILauia, Cemboing (Tile-.£a&ac), infanterie 21.
BeiTiltard Xiviar., I*mJouao (Hle-Garonne}, lieut., inl. 211.
Besset Jean-AiHwtiie, SkGermaln-L'Hsrtn (P.-de D.), inl. 400
Watt Eugène, ftunkriclicn (Nord), lieutenant. Infant, 110.
Billi Jacques, T»uloube (Hle-Garonne}, capitaine, inf. £11.
Bonnet GasUn-JSiuilc, Oran (Alger), infanterie £11.
BonUwns T.-E., Chaumes (Vosges), command., inf. 211.
Boubila Thea4«w«rRenc, Toulouse {HLe-Gar.}, lieut , inf. 211.
Boulay Louis, Buinelublc (Sarllie), Haut., infanterie 54.
Bouniol Pierre, Mantauban {Tam-et-Gar.l, capil., inf. 211.
Bressol Henri, Marseille, asfdrant, tnf«|terli 211.
Carcuat Jean, Molière* (Turn-et-Gar S. Utut,, Infant. 211.
Cbupclol Lucien, Monlauban (T.-et-G,). lieut., Infant. 211.
Chaumontet Joan, MonUiuban (T-et-G.), capit., infiint. 211.
ChoUet Jules, Montpellier (Hérault), lient terr., infant. 174,
Coucliet Lucien, Bar-le-Ouc (Meuse), lieut., (rtfuntsrie 108.
Coupé Paul, Frèvut (Pue-de-Calais), UMtenant, infant. 127.
CourauJon Vicuir, Pruniers (Jura), coiomand., arliiLrie 24.
Crusa.rd Abel, Essertenno-Cecery (IIle-Saône), infanl. loi*.
Curot Edmond, Esurel ;iile-Saô»e), h'iilcnant, infant 10».
Delianiot Louis, St-Vaiiicr tSaône-et-Loire), inUnleri* 10».
Delcourt Séraphin, Ficlmin (Nord , raponil, infanterie 43.
DelflR Psjscal, Paris, lieutenant, intanlciïe 214.

Denefle lierre, Ceyrat [Puy-de-Dôme), lieutenant, inf. 92;
De Saint Exupéry Jacques, Agen (L.-cl-G.), lieul , inf. 2â8,
Deslrayea Victor, Boser\ills (M.-et-M.), keut., inf. lerr. 54.
De Villeneuve Léon, Versailles (S.-et-O.), capit., infntït 211.
De Warengliien Amanry, Douai (Nord , lieut., infant. 201.
Dosas Maxime, Sedan (Ardennes), adjudant-chef, int -ÎU9.
Duboïn Jetâmes, Lyon (Rhône1, capilnine, infanterie 211.
Dubreuil Alexandre, Tours (I-et-L.), aspirant, infanl. 400.
BueousflO itfarCtH; La Reole (Gironde), lieutenant, inf. 211.
Duffas Michel, Castalsarrosin (T.-er-G.), lieut., infant. SU..
Dumonl Paul, Ornans (Doubs), capilaïne, infant territ. 5L
L-ubas 3ean-Baptiste» Moucbecourt (Nord', adj.-chef, inf 40»L
Durieux Henri, Saumur (Maine-et-Loire), lieut., inf. ]09,
Eslrabaut Robert, Roubaix (Nord), lîeut , infant. 20t.
Esbrayat Louis, Le Puy (Hte-Loire), lient., infanterie 139.
Fabrs Louis, Virieu (Isère), aspirant, infant ternit. 3*.
Finoux Camille, Sl-Etienne"(Loire), capilime, infant. 3*
ForesUé Marie, Montauban (T.-ct-G ), lieutenant, infant. 211.
Frérals Ernest, Castelsarrasin (T.-et-G.), lieutenant, inf. 211.
trot té George*, Lambcruart (Nord), lieutenant, infant. 43,
Gaillard Augustin, Fonlanpes (Cantal), aspirant, infant. 139.
Gorsse Maurice, St-Amend »Puy-dc-Ddme), lieut, infant .92.
Gossarl Paul, Montmorency (S.-et-0.), ad]., infont. terr. 34. .
Goutorbe Clauda, Nevers (Nièvre), lieutenant, fnfinterie 408.
Grande-vin J&m, Orly (Seine), lieutenant, infanterie 43.
Grison Eugène, Rochegonda (Cantal!, lieut:nant, Infant. fr3.
CAuflsiui Jcsn, Perrler (Puy-de-Dôme^, lieutenant, fnf. 92.
Guerrin Joseph, Cïmumont (Hle-Marne), lieutenant, inf. 109.
Ouilbert Jules, Paris, capitaine. Infanterie territoriale 34.
Gulssst Barthélémy, Anrtlhtc (Cantal), cnpf!., fnfmt. 139.
HonUê Gustave, Ttarfeutsc (Hte-Garonne), Meut, inf. ?59.
JoCre PMUsssin, Datât»r* (Artègn, capitaine, infant. £W.
Joppé Andra, Arras (Nord), cnplaine, infanterie ?33
Jonanneau Pîul, MiMPBBsu ltfi*—X (Vienne), lient, inf 40».
I^iborie Chartes, Aurillac (Cinlal), capitaine, infini. 139.
I^ifon CdgWS Paris, lieutenant, infanterie 211.
ÏJirroze Pierre, Courrcnvin (Gers), lieutenant, infant. 238.
I^houx Henri, Vulebernior (M.-et-L), adj.-chet, inf. 02.
Le r,enard George?, AUortviUs (Seine), Leut., Infant. 211.
IJbaud Georges, Vcrse.i:].^ iS.-ct-O.J, capit., infini, terr. Si,
Loussert Jeao, VeranîtkM (S.-ct-O.), lieutenant, infont. 92.
Mo^quet Edmond, Aimlnei (Somme), cipit., infanterie 211.
Manne^ Augustin, Paris, lieutenant, infant, terril. 34.
Muurel Alphnn^e, Ririfutna (Dordogno), Peu!,, infant 211,
Merl Jean, Le Puy (IILe-Loire), lieulenmt, inf'ntïre 8C.
Meycr GisWs]cj>, Paris, cnp:linne, fllUaritl i li 211.
Mil la 1 Gnsicn, Sl-Dcnis (Seine), licuîennl, infanterie 10».
Mirouze Ale;ds, Toulouse (Ille-Garonre), lieut., infant. 211*
Mombnin Prud, Ma5-Grcnier (T.-el-G,), Lcit, infant 21L
MoiîtagHl Antcane, I-soirc [PiTy <ftntfir~rj. l.cut., infant 02..
Moulu' JcHi, l'.ins, licu!rn."r;t, chasseurs a p'Cd 2!.
Kérot Csvariais, Chalon^-^iir-Marne (Marne). JicuL, infanl, 21.
Pandies i/i'ii-. Four* (Loire), lieutenant, infanterie 409.
Tarain Alpli'i.<=c, panhn (Soiat}, Heattaut inTanlcrie 8C.
Parrnanlior Lucien, Pans, lieutenant, infanlerie SC
IVllelicr Jiiîr'^, GraTid-Clunufs (lUe-Ntirne), lient,, in'anî. 21
Permy Alfred, Munlreuil-Rellay (M.-ct-U\ lieut, infant 409

Pernn Pierre, St-L6on (Allier), lieutenant, infanterie 92.
Pertus Camille, "Alger, capitaine, infanterie 409.
Potot Louis. lîrazey-en-Plaine (Côte-d'Or), lieut, infont. 43.
PouJard Constant, Issondun (ïndre), lieut, infanterie 40».,
Pouquet Sylvain, Encideuil (Dordogne), Heut., infant 211.
Poui-cli''t Jules, Pania, lieutenant, infanlerie territoriale 54.
Pradeau Edouard, Paris, lieutenant, infanterie 170.
Prud'homme Charles, Pans, lieut, infanterie territ 3*.
Rigal Victor, Montauban (Torn-et-Gar.), dieut, infanl. 211.
Rivet Félix, Montpellier (stèrouît), lieutenant, génie 2.
Robert ALbsrC, Pont/ibaud [Puy-de-Dôme), lieut, inf. ter. 13»
Rouiiueau Joseph, Lave'anet (Ariègc), lieut, fnfnnt. 2Î59
Rougé Albert, Durban (Anège), lieutenant, infanterie 25».
Rouzoul Jean, Montauban (T.-ct-G.), capit, irifumt 911.
Saletle Ji>an, Savignnc (AriOye), lieutenant, infant 25».
Tardieu Emmanuel, Caudrot (Gironde), heut , chass. 21.
Tirebacque Emile, Vitry-s -Seins (Seine), lieut, infant. 211.
Touzin Robert, Bordeaux (Gironde), Peut, infanterie 92.
Lmbden^tocli Jean, Le Raincy (E.-et-O.), lieut, chn<* 51!.
Uni Robert, Paris, lieutenant, infanterie 220. »
Verdie-1 ndovîc, Prudliomat [Lot), lieutenant, infanterie 13».
Verdoai Joan, Bastia (Corse), lieutenant, infanterie 9ï.
Vial Léon, Pertuis (Vnuclusc), infanterie territ. 109.
Viciol Riivmond, B&Bbttf iHte-Marne}, capit, chass. 21.

HEUBERG

(Prisonniers internés ces temps derniers.)
^SuiU.)

Anlonsnnli Pierre, Monti (Corse), infanterie 414.
Arclnnard Camille, Dié (Drôme), sergent, infanterie 414.
Armand Daniel, St-Eiienne (f.oire), infanterie 414.
Aunot Marcel, Aix (Bouclies-du-Rtiône), infanterie 414.
Barrât Albert, Thiers (Puy-de-Dôme), infanterie 414.
Belleuouc Maurice, St-Laurcnt-des-Eaux (L.-et-C.), inf 414.
Bessim Henri, Ballaison (Hle-Savoie), infanterie 414. •
Biros François, Aulus (Arii'ge), infanterie 414.
Biziot Paul, Marseille (Bouches-du-Rbône), infanterie 414.
Bourjac Albert, Colignac (Var), infanterie 414.
Brun Henri, Lyon (Rhône), infanterie 414.
Brunei JtsAO, Lyon (ntiône), infanterie 414.
Biuno-Mignot Joseph, Massieux (Ain), infanterie 414
Cliampiot Pierre, I^a Rochelts (Savoie), infanterie 4t4.
Cliarnei- Franchis, Buenos-Ayres (Républ.-Argent), inf. 414.
Chu as Fernand, Grenoble (feère), sergent, infantem 414.
Cnjean Jean, Poucgat-Moy^an (Finistère), infanterie 414.
Cullumbe Jean, Grenoble (Isère), infanterie 414.
Constant .Stanislas, Fozanfou (Var), jnfanteris 414.
fioffjto Claude, St-Just-d'Avray (Rhône), infanterie 414
David GTbriel, St-Poureïnt-s -Sioule (Allier), cap., inf. 414.
Delodde Jean-Baptiste, Neuilly-le-Réal (Allier), infant. 414.
Devey Marcel, Sleenworde (Nord), jnfanteris 414.
Dumuâ Pierre, Thiers (Puy-de-Dûme), infanterie 414.
Dupommier Adrien, Seyfhenex (Hte-Savoie), infanterie 414
Doux Théopliile, Marseille (Bouclies-du-Rbône), inf. 141,
Esléve François, Taragcon iBouches-du-Rhône), inf. 414.
Etton Vincent, Jonza (Corse), infanteris 414.

Favier Jean, St-Martln-d'Estreaux (Loire), infanterie 414.
François Régis, Annonay (Ardèche), infanterie 414.

Frossard Léopold, Armoy (Hle-Savoie), infanterie 414.
Garoin François, Palmonl (Hta-Savoie), infanterie 414.
Garnier René, Ris-Orangis (Seina-et-Ois«), infanterie 414.
Gauthier Jules, Quincie (Rhône), Infanlerie 414.
Georges Louis, St-Loup {Lofr-el-Cher}, infanterie 414.
Granjux Gabrisl, Evian (Hte-Savoie), infanterie 414.
Giet Joseph, Jonagea (Isère), infanterie 414.
Gros Jean-Marie, Sl-Jean-de-Tholomé (Savoie), infant 414.
Grossi Antonin, Marseille (Boucties-du-Rhône), infant 414
Guyon Pierre, St-Martin-en-Bresse (S-et-L.), infant. 414.
Henri PlHhberl, L'Arbreale ^Rhône), caporal, infanterie 414.
Hénault Gcorses, Chaussy (Loire-et-Cher), infanterie 414.
Herva I^uis, Pluvigner (Morbihan), infanterie 414.
Hûber Maurice, I-ondres (Anglelerre), caporal, infant 414.
Hugonod Chartes, Nancy (Meurthe-et-Moselle), infant. 414.
Jaquemaud Jean, Desingy (Hte-Savoie), inf«nlerie 414.
Jaye-t Jean-Marie, Verteux-sur-Bourbre (Nèro), infant. 414
Lachai?e Jules, Aux Otmes (Rhône), infanterie 414.
lAfougère Louis, St-Leopardin d'Augy (Allier), infant 414
J-amotle Marins, Ctaveson (Rhône), infanterie 414
Levefve Albert, Vitry-1 -François (Marne\ infanterie 414.
Lemeunier Jules, Legny (Rhône), infanterie 414.
Lendelle Albert, infanterie 414.
Lesne Emile, Saugeot (Jura), infanlerie 414.
Manaut Fernand, Lyon (Rhône), infai.lerie 414.
MaUiss Raymond, Boulier (Aude), infanterie 414.
Menoud EUennc, Vevey (Suisse), infanterie 414.
Mercier Charles, Genève (Suisse), sergent înfunterie 414.
Meyer Jean, Chevnère (Loira), infanterie 414.
Michel Henn, St-Julien-du-Guo (Ardéidiej, infanterie 414
Michel Maurice, Curis (Rhône), infanlerie 411.
Mieusset Alfred, Genève (Suisse), infanteris 414.
Mignot Edouard, Noyer-sur-Senn Yonne), înfunlcric 411
Mougel Augustin, Corntmonl (Vosges), infantene 41t.
Mourier Mamus, Cléneux (Drôme), infanterie 414.
Nierai Jean, Annecy (Hle-Savoie), caporal, înfantaris 414
Nold Jean, Lyon (Rhône), infanterie 411.
Ortoli Lucien, Olmicoia (Corse), adjudant, infanterie 414
Falais Alexandre, Corcelles (Rhône), infanterie Ht
Perret RMa, Coublsvie (Isère), infanterie 41 S.
Pevet 'élix, Vinay (Isère), caporal, inlantaria Ht.
Poisson Edmond, Pont-sur-Vanne (Yonne>, infanlerie 414
Pouilheux René, Pont-Ô-Mousson (Mthe-et->Hle), inf. 414.
Prades Félix, Lespignau (Héraulf), caporal, infanterie 414
Pradon Marcel, Valence (Drôme), caporal, infanterie 414.
Puzonnt Joseph, Coulangea (Allier), infanterie 414.
Rascle Joseph, Si-Paldernons (Hte-I^nre), infanlerie 414.
Renault Sylvain, Mur-de-Sologne (Loire-et-Cher), inf. 414,
Roynaus Louis, Sl-Lèon (Hles-Alpes), infanlerie 414.
Rocliaa Elle, Romans (Drôme), infanterie 414.
Rolland Adnen, Cessias (Isère), sergent, infanterie 414.
Thélisson Claude, Villars (Loire), caporal, înfanlarie 414
Thevenet Jean-Marie, St-Clémenl (Rhône), infanterie 414
Thiebaux Raoul, La Courneuve (Seine), infanterie 414. 1

(A suivre.)
 
Annotationen