Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DES ARDEMMES

ÉCHOS D'ANGLETERRE

LA CAMPAGNE DE MESOPOTAMIE.

A lu Chambre tks Cou un n nés hî miniMre pour les Inde*,
Chamberlain, a dilcUré, cm réponse à une qm-ftion bu sujet
de la silunl nai tu Mésopotamie :

Lit "ITffnifT •> conittiiiiuô par une opération icluti-
TCHMiit ilUujIc:, répondant ou\ rc^uiux-w du gL)i*y;riiemerit
des Iwies, nwiii die sa df|«cJpf»B* jusqu'au iiio-inun.1 où cet
rcssouiv.os ne suitintnt [djus. L'oiatwtir su rvfu&e de dire si les
ronfoita do trouves, on luVsopolumio et la trour>ea avec les-
quelles lu imircho eu avant do Mi-siphon « W entreprise,
ont été su! ii-jnk-3. il avoue cependant <]U« le* ni -1 al I u] ii ni
ambuuuioOres tu tant uuuitrccs lauii'iiiublr-mcuL insuffi-
santes, A B.usra, il y avait w q.uanUtà suflhumlo do provi-
siooa pour les ambnluiwc;, mais plu» loin tllia luisaient
défaut, paivo qu'un in: pouwit » procurer des bateaux flû-
tiaux appropriés. Quelques-uns ont été perdus sur lo Tigre
et auparavant en nier; mail le manque de bateaux n'est pu
la cause unique do ce qui est arrivé. Ni le gouvernement
anglais, ni le gouvernement des Indes ne sont satisfaits de
l« situation qui en est la conséquence. Un général et un
fonctionnaire civil ont été envoyés sur les lieux pour faire
une enqmte ou sujet des disposition» médicales. L'enquête
n'est pm encore terminée.

Le député htobhouse déclure qu'il regrette quo le* auto-
rités militaires d* l'Angleterre et do* hidoi aient- approuvé
l'eairepma de Mésopotamie. H avait c&péré que le comman-
dant avait dépassé ae* iRSlruelien* lorsqu'il a attaqué le»
forces ennemies numériquement supérieures et qu'il serait
rendu rr-<[>ou?,iblc de cette entreprise qui n'est peut-être pu
funeste, mais en loua cas absolument malheureuse. Il c*t
étonné qjue le* autorité* militaires,aient approuvé la marcha
en avant ; car le r*>e qu'on pourrait prendre Bagdad aveo
so.ooo honaina* aui semble être une fbl** militaire. L'ora-
teur regrette que Chamberlain ait dû avouer que les précau-
tions médicales ont été lamentablement insuffisantes.

Si dea sol data eni succombé à leurs bleuurea manque de
aoina, les personne» qui en sont responsable* méritent un
ch&timcnl ae-iéra. L orateur contact* la remarque du
CJurnÀerlain, que le» communiqué* de l'adversaire soat ro-
nuuicaquei. Lu cqnMuiniqué turc est be*uc*up menu» wm-
■eaqw quo le cauunuaiqué anglais. Lo nombre dea sdesséa
anglais est plu* «aactement indiqué dans le communique
tuic que dans le communiqué anglais.

M. Chamberlain répond que l'ennemi apprend souvent
les pertca anglaise* par les communiqués anglais.

M. Hobboua* Réplique que l'ennemi a plus fréquemment
lait des én^ruastions étonaammeaU justes que ne veut
l'avouer le département de la guerre.

Perte* anglaises en Mésopotamie.
D'apivt dea apuvellu» de journaw*: de Londjrci, aepl chef*
de régiment ont été mis hors combat lora du dernier échec
dea Anglais en Mésopotamie. Les troupes qui ont participé
atiK coomala étaient tcea nombreuses, les listes des officions
ni arts on Utisaée éuumerant vingt-six bataillons différents.
La brigade Mmaokaatct parait avoir le plus souffert ; elle i
été encerclée et eav grande partie faite prisonnière*

Nouvel snapiétcmetU aaglai* sur les droits grecs.

La « iVue Frets Presse n annonce : Le consul anglais à
Samoa a donné «oarwlsaance aux préfets grecs de l'Ile d'un
décret de l'amiral anglais dans la mer Egée, disant que tout
navire passant i travers le détroit de Sarnos sera pria eoua
le feu des captons asja» avertisse ment sWalaMe. Le* autorités
grecque* aoi.t, par oujiscqucat, iaidtéea a défende* cigou-'
rcusement tout Italie entre Samoa et la cote turque opposée.

Le prétexte da cette mesure est d'empêcher le prétendu
ravitaillement dea sous-marins allemands.

Une voix anglaise pour la Paix.
I* grand organe de* ouvriers anglais « Labour LeodVr »
estime- que les chances d'une, paix prochaino augmentent.
En Angleterre l'opinion publique aurait changé depuis quoi-
que! semaines. Les orateurs publics ODt pu s'en rcudxe
compte. Lo journal estime t'Iioure veuuc, pour le parti ou-
vrier indépendant, d'inaugurer sons retard une propagande
d* paix, étan^donné qu'aujourd'hui on peut déjà parler
plu» librement qu'il y a quelques mois.

Paris n'a pas de Mosquée

Paris, ce grand centre où se compulsent les affaires de
3o millions de sujets musulmans depuis bientôt un siècle
n'a pas une mosquée pour recevoir les mahornétans qui pour
des motifs divers séjournent dans la capitale de la France.

Cette ingratitude de l'esprit frajiçais est connue déjà de-
puis longtemps du inonda musulman. Si nous la rappelons
aujouid'hui, c'est parce qu'elle revêt actuellement le carac-
tère d'une insouciance il l'égard de6 combattants arabes, que
la mort a surpris à Paris et qui — comme d'ailleurs tous ceux
qui tombent sur le champ de bataille en France — sont in-
humés sans l'assistance de leur religion.

A ce propos, un réecut jouxnul puaiMcn a relaté dans un
article intitulé « L'Islam e*t la seule religion- qui n'ait pat ufi
ttjnplt à la capitali » lo dialogue suivant quo l'auteur de cet

"article a eu avec un soldat musulman à Paris : i.....L'un

d'eux (un soldat musulman) nous exprimait ces jours der-
nière ce sentiment si naturel : Nous sommes Français, noua
disait-il, et pour nous vous n'êtes pas des" Houmis. Lts
c Houmis », ce sont les a Boches ». La France nous a tout
donné (I) ; il ne nous reste qu'à nous accorder loc moyens de
pratiquer notre religion et de prier notre Dieu. Après cela,
nous ne demandons qu'a mourir pour elle, >»

Dans ccUo conversation, il convient d'abord de relever
cette introduction des sobriquets « Roumis » et « Kochcs »,
que U reporter français a eu soin de (souligner, et qu'il con-
vient aussi d'éclaircir une fois pour toutes.

Pour ce qui concerne les u Boches u, nous laisserons l'ex-
plication aux intéressés et u leurs canons.

Quant a l'cpilhèlc n Houmis nous dirons tout simple-
ment aux Français — qui feignent encore de l'ignorer — que
ce qualificatif ne s'applique qu'à cux-mêmee I

Expliquons-nous : le mot u ftoumi » est un dérivé abré-
viatif de Romain, que les musulmans de l'Afrique du Nord
ont m^s^uprpnosé pour exprimer toui« *a malédiction
contre U (ioinuiatiioa française.

Les Français n'ignorent pas, d'ailleurs, que quand les
Arabes se disputent, ils se traitent réciproquement de
« rourni ben roumi u. Et puisque ces derniers se plaisent à
traiter les Allemands de a Hochet sj et les Arabes de u fis-
cal* », nous leur rendrons gratuitement, a notre toux, leur
qualiUcatif de « ttounoi* » auquel ils ont parfaitement droit.

Revenons à la question de la mosquée. Si vraJuuenl le
soldat musulman a dit au cours de son dialogue avec le jour-
naliste français que « les Houmis, ce sont les Boches », tout
on regrettais* qu'il n'y ait pas de inoaquuo i f*axi*, son in-
terlocuteur — ce civdisaleur et professeur de vérité r—
aurait pu lui faire remarquer que tout près de Berlin, il y
en a cependant une ; U n'y a pas deux manières différentes
de traduire la vérité ù un ignorant.

Cette mosquée a rft* précisément construits k l'intention
des fl.ooo camarades de ce soldnt, prisonniers rn Allemagne,
tous originaires d'Algérie, de lo Tunisie ou du Maroc ; cm
prisonniers y apprennent, en dehors de la prière, le Coran
et bien d'au!-es matières sous la duection d'Imana turcs. Ella
n'est pas seulement appréciée par le* prisonniers, elle l'est
encore- par leurs frère» et parents d'Algério.

Voici d'ailleurs, la traduction d'une lettre écrit© en arab*.
qui a été adressée d'Algérie à» un prisonnier en Allemagne,
et qui atteste La sympathie qui existe dons les milieux arabe*
à l'égard des Allemands :

Louange a Dieu ! .

. lo 6 septembre 1910^

«j\ mon, cher fils...... qui ie soJui le plus oompfei soit

sur foi avec la. bénédiction de Dieu, pour toujuurt. J'ai reçu
tes lettres que j'ai lws et comprises uvec un vif inWrtt ; elles
m'ont procuré un réel bonheur, car, elles ont jait disparaître
dans mon esprit le demi auquel je m'était un moment con-
verti; que lu bénédiction de Dieu soit sur tût !

■ Je n'oublierai pas de l'envoyer, tous les marchés, de
met nouvelles, 6 mon fils. Nous sommes en bonne santé et
la récotte est bonne cette année; les ouledtl... et les....
sont mieux favorisés que nous au point de. vue récolle. Wons
sommes Irés reconnaissants au gouvernement allemand dt
la soffioittidc qu'il a déployée à votre égard; il vous a procu\ri
le* moyens dt pouvoir faire votre prière- — y comprit la
grande prière du vendredi, — de suivre le jeûne- (liiunadan)
et a mis à votre disposition des bains.-maure» poux votre pro~
prêté oorporclU. Qw; Dieu accorde sa, bénédiction au gou-
vernement allemand !

« Ta mère, iet frères et les gens de la Tribu l'envoient It
bonjour; Ht forment lei meilleurs vceux pour ta bonne
santé. Les lettres qui nous parviennent de ta part sont com-
muniquées à nos amis, car ils sont avides de tes nouvelles.

<i Le meilleur salut pâternel de ton père. ...»

Le signataire de cette missive a dit à. son Gls> prisonnier
de guerre en Allemagne, dans celle. allcsUUon de Légitima
reconnais»"ce :

« Que Dieu, accorde sa bénedic-iton ou oouucmcmcnt alle-
mand / » - '

En invoquant cet admirable éloge religieux, « U Baraka
d'Allah », poux roinercier les Allemand* que. le* Français ont
tant calomnie*, cet humide musulman algérien a compris
qu'en Aile magna on ne fait point une propagande u cons-
truite de fausses pièces », comme les Français l'ont décrit*
aux Arabo*.

, il a compris que h mosquée de Berlin et le* prévenance*
qui l'entourent au profit des muiuhnani captifs, sont le té-
moignage posilif de l'intangible confraternité d'armes turco»
Dueuiandc-autiro-bulgare, confraternité qui détruira la
despotisme de* oppresseurs de l'Islam et préparera la voie d*
l'émancipation des oppressés. Un Algérien.

NOUVELLES DIVERSES

La conférence de Parla.
La grande confikcncç des AUiés, annoncée et commenté*
depuis longtemps, vient de se réunir k Paris sous la prési-
dence de M. Briaud- Lee nalions représentée* sont l'Angle-
terre, la France, la Russie, l'Italie, la Belgique, le Japon,
la Serbie et le Portugal. On remarquai* l'absence du
Monténégro, auquel les Allié* ne pardonnent évidemment
pas la lettre du roi Nicolas demandant la paix à l'Empereur
d'Autriche. -Cette absence confirme ce que nous avons tou-
jours dit, h savoir que le roi Nikits est aujourd'hui 1*
prisonnier de ses Alliés.

Quel e^t !e but de cette conférenco > Il n'est pas douteux
que l'art propagandiste-, on Paris excelle, saura lui assurer
une brillante misa en seine. Quant aux conséquences pra-
tiques, attendons-les en toute tranquillité, Noua y revii'iidrooi
alors.

D'après 1* presse, il s'agirait do régler les problèmes
économiques des Alités, papdant et après 1* guerre, mai)
aianttouLde rechercher les moyens miliUires per.rucUanl d*
donner à la situation une. tournure moins défavorable aux
Alliés. I

L'homme qui Ignore La. guerre.

C'est Ernest Shncltlcton.

Le vaillant explorateur des mers antarctiques est parti
en juillet 191» pour le pôle sud, où. il comptait parvenir
vers le i"r janvier 1016.

Sir Ernest Shackleton est probablement le bcuI homme
appartenant a uno race civilisée qui, actuellement, ignore
la guerre mondiale.

Et il reviendra bientôt l'imaginant être seul àr détenir
quelque nomeauté géographique recueillie dans les soli-
tudes polaires. Il éprouvera quelque surprise lorsqu'on In!
annoncera qu'il a tout k ■ apprendre de la géographie de
l'ancien continent, bouleversée par des événements dont on
n'a aucune idée au pays des ours blancs^

Mort d'un général iudien.

tca journaux italiens annoncent 1* mort à Parme du
général Luigi Zanchi. 11 avait reçu la inédeiii* d'argent
pour valeur militaire. II était le premier général qui ait ob-
tenu cette distinction.

Un bigame.

En août iqio, alors qu'il estut casorné à La Pépinière, lo
soldat belge bieudonné Uuccourt épousa une- jeune femme,
MU* JuJiotle- tioimasae- Depuis, d a rejoint la Iront belge.

Or, dans un bel accès, de iuu*it4, il * écrit au procureur
da La Répubbque qu'il était déjfc marié au Belgique lorsqu'il
contracta sa seconde uiuou et que. par suite, cellts-ci devient
« nulle et non existante ». U dwisâuie, eu conséquence au
procureur, de a régulariser » ** situation, eu annulant son
dernier mariage et il croit la chose u très faisable par suita.
du bouleversement créé par la guerro dans les actes d'état
cm! ».

Cette imprudente déclaration a valu au Belge volage
d'être 1ncuJp0.de bigamui par M. Drioux, juge, d'instruction.

Le maréchal von Mackftniea a Qaasaaaattinople.

Un télégramme da l'agence Mîlli annonce l'ai rivée 4.
Constanlinople du maréchal von Hackensen, chargé de re-
mettre au Sultan le bâton de. maréchal allemand.

l<esk obsèques, d'Albert Fouiafri

fcV après 1' ■ Humanité > :

A 1* gax*. Montparnasse, ot lut une sotonniiô. empreinte

d* grandeur et de simplicité.

Dès \à h. 30, une. compagnie d'inXeAterùs en tenue de
campugne se rangeait près du qusé d'arrivée et la musique,
militiuro a*> rnaasatlr non lotn du Couruou tunéreirek Une
tribune tendue de noir est installée soua le hall avec de
nombre u et magnifiques couronnes atnai qu'un* véri-
table profusion de fleur*.

A lé h. 30, la fouie des assistants déborde de l'enceinte)
d'arrivée sur lo terre-plein de la. gare qui eat noir de monde.
Le citoyen Sembat, minisire d« travaux publics, esk la.. L*v
C A. P. est représente*- par le* citoyens Dubreuilb,
Camélinat et Braemer. Le Comité d'action, la Fédération
4a l» Sema, la, C G. T., lu Fàdératàpn de*, métaux sont
largement représentés.

Led parlementaires sont venus nombreux: Remuidel,
Conipére-Nlorel, Bracka, Lauche, ïtozier, Nectoux, Wikn,
Veber, Groussier, Lagrosi! 1ère, Nnvsrre, Cabrol, Durre,

[si m* en têts des groupas

LISTE U 131 CONTENANT 400 NOMS

(Reproductiou strictement interdite)

lts rira» tii a mnat la adnaaUrs M lu mat sniral — u total a» non puiii?s iusp'aujwrd'tut m bMi > ntim 344,300. — Restent i ptm

Total SJaw yrinQonWrs français internés en Allemagne i 320,000.

75,800 i

Los sentiments ku m unitaires dont s'inspire la publica-
tion, dans la ■ C.nzetle des Ardenne* », des noms dût
320,004 piïiwiMisss* ftwnow's actuellement internés en Alle-
magne, n'oml pat *** appréciés par tous ans» ia même équité.
Que nous tupuri* / Soi lecteurs m passseni pas d* mômê
au'on U iiul dttns cet lames rédactions sut les boulevards
parisiens. Nous ne laisserons donc pat troubler l'mtime
contentement qup nous éprouvons d'avon pu contribuer â
calmer les muuttnudes de milliers a* [amilles françaises,
portant un ra-ijou Oe t<>n> dam les foyers laissés dans la plus
doujQMcu» incertitude, pur le gouvernement français, en
lias annonça»! 4» bonne nouvelle fa* Isut fris était sain et
sauf, te trouvant on cayiivtte allemande- aussi heureux qué
le permeiient 4es ctrcotutunccs.

Lfl péu^art <ie% prisonniers internés ces temps der-
niers, ont été faite dam la contrée de VcfAuh. Le nom-
bre de* régiments figusvnl dans tes liste* dkmn* dono
une, itUe dt t'imanrieincc des forces françaises enga-
gées anusi tes combats. , ,

MUEKSTER VWE*TF.

ft'i itunrutrt ;

cts temps damisrs. >

Agnès Bumond, lttej>pe (S'Mne-Inférieurs), infanterie 39.
Aguadtt Loun, ft» Mafoc), infanterie 39.
Alphonse Henry, Sta-Mane-I^aumont (Calvadoa), infant. 38.
Andrieu Anlon^a, Pontoise tSeine-et-OUaj, aerg., infant. 108.
Artus |tédeiic, M**fiil-Unneville (Seane-Infer.), infant. 38.
Audegoc Louis, Brotij vl-iij-ile-Calaia), irdanterie.
AvcnUn Suit», 8J-F»*nis (Seine), infanterie 39.
AvisBe Q**u>n, Las Hogues ;Eure), Infanterie 39.
Borro Georgi..^ ïvelol i Sein e-Inlé rieur*), infanterie 38.
Borner Emilie^ Vojnay ISarthet infanterie 305.
Bullietier A|ràr«, Jauiia iCOlc d'Orj, infanterie iU7.
Baud M erre, RkNarxine [limite Savoioi, infanterie 39.
B-*>'lrey AV.ine, Majeure LDoufci), infanterie 107.
Beauflls Louis, Jesauius (Aube,, infanterie 405.
Beaomonl Eu-oua, Dijon (Côte-d'Or), infanterie 40T.
Beauquis Raymond, Arclnmps (Hlo-S.ivi.il ';, inf inte.ie 406,
Bégala Gatstoii, Paris, infanterie 407.
Bellet Sylvain, f'ari^, Lolg|ntBr4* 407.
Bennet Léon, r'aria, caporn], infanterie Vil.
n^igère Paul, l'.iris, infantene 4(6.
Bcr^i-run René, l'uns, mlaiiteiie 40*
Bernard Jul-a. f%eifk, mluninje 4u&.

Bernard Fciu.nd, ua,rigriaij [Gironde), caparai, infun! toi

Berna»i' Ein te, Ltv ilIois-Pcrrel (Soine), infanterie 39.

Berrier Henri, Payât, tafanlcrie 405.

Bertiand CeiT^'e.-, Pan-, urgent, infanleno 405.

Buurnet «ei-i^s, Eniiin- ; \ us^e»), caporal, infanterie 407.

Biol Sdgmii tVuBs>r«4tiQ ibar-et-CUerj, infanterie 405.

Bisùou G-ur.-. ,, Cluirautoa tSpineJ, iojuflleri* 407.

Blin Onbra , VêUtss fCtlvadoaJ, sergent, infanterie io7.

Blondel E.ij'i !Tt, Uu i>dnc iniér.), infanterie 39.

Boiâselût [i. ire, Bimintin {Seme-Infér.), infanterie 39.

Boiasay Lucien, Bouloapie-&ur-Salna (Seine), infanterie 405.

Bûlinout Cburlet, Pontame-lai-Lunikl (Ilte Saônej, Inf, 407.

Bonnal Lucien, Beville-lez-Roiiôn (Seiue-Inf.), infunler» 405.
Bonnard Lucien, Paris, infanterie 407.
Bonnefbi* Gilbert, Bouchnud (Allier), uifanterie 39.
Bornet Eugène, Port-Marly (Seuie-et-Oise), adj., infant. 38.
Bossard Henri, La Merlataere (Vendée), infanterie 405.
Bouché" Ocorg**, Sedan (Ardennes), infanterie 407.
Bouhiar Lèandre, St-Wucuux (Vienne), infanterie 407.
Boiàllon Georges, Paria, génie.

Boulifard Ambroise, Fou laine-Raoul (L.-et-C), inlan't. 40V
Bourgeois Joseph, Soinmodwu (Meuse), infanlerie 405.

Bourquin Paul, Colonibier-Fontuine (Doubs), infant. 407.

doossereau Léonce, Champdemers (Deux-Sévres), inf 405.

Boyer Elie, St-Beauzel«,y (Aveyron), infanlerie 40?.

Boyron Jules, Paris, infanterie 405.

Brassard Jean-Baptiste, Horiiding (Nord), génie.

Brasse André, Bieond (MeurOie-et-Moscllc), inlanterie 495.

Brasse Delphin, Yébléron (Seina-hiférieure), infanlerie 39.

Brion Edouard, Paris, ciiporai, minuterie 405.

Bruyère Abel, Conflans-Ske-Honorine (S.-et-O.), iriffint. S9.

Buffard Joaeph, Hérouville-St-Clair {Cajvados), infant. 405.

Gabon Gabriel, La mur lire (FinisK-rci, infanterie 405.

Camain Théodore, Ste-Mnure (Indre-et-Loire), infant. 487.

Caplun Jean, VHlelom-CoulangÈs (Indre-et-Loiie), inf. 4(6.

Cary Charles, Wavrin (Nord), infanlerie 405.

Castier Louis, Le Dringhem (Noid), infanterie 108.

CnveHer Hiluir*, Sollevillo-lez-Rouen (Semç-ïnf.), infant. 405,

Cavet Claude, Labergcmonl (Saône-cl-Loire), aufanterie 39.,

Cayeux Valonlm, Conchil-lc-Tenipie (Pas-de-Calais), itnî. 405,

Clmdouzal François, Trociie ;Corre/o), Infanterie 405.

Chalicarno Achille, Souluànea (Aube), inianterie 405.

Charlal Honri, Bergerac (Dordogne), infanterie 108.

Chau\ei Jean, Neuvdle-lez-Umppe tScine-I-nf.), serg , inf. 38.

Chédeville Anarô, Paris, eaporal, infanlerie 405.

Chéron Henri, Serquigny (Uure), infanlerie 39.

Chcvaldonné Auguste, Paris, infanterie 405. .

Chevallier Alfred, Puviliy (Seino-Inféircure), Infanterie 99.

Chevrot François, Pans, infanlerie 405,

Chovrey Ennla, Brunoy (Solne-et-Ohe), inlanterie 406.

Chuisy René, Fermauville (MaiKhc), infanlerie, 407.

Choquet Paul, Pans, infanlene 405.

Clouseau Clément, Auhuiy-la-Rivn-ie [Loiiet), infanterie 405.
Coillol Augusla, CourceHes-les>L«ns (Pas-de-Cul ai s), Inf. -405.
Collmg ETnile, Ponl-a-Mouason (Mthe-el-Mlle), infant. 405.
Culouibel Léon, Pans, infanlerie 105
Conliiir Maurice, T.iris, infanlerie tfi&
CorJlor Augustin, MaU-Ie-Curule (Ni6vreî, infanterie .19.
Cornillau Alexis, Lonnué (Mninc-et-Loii el, infanlerie 405.
Coitni! Joseph, Sl-Racns (Senif-înféî ieure), infnntene 3V.
Colel Jean, Guernalntiet (Fimsl/rc), infanlerie 105
CttferH Miiurn-e, Aurigny-le-Sec (Aube), infanlerie 4<)5
Couillanl René, Mnnleivau (Suii.'-el-Marnci, infanterie 405.

Cottlun Aiirod, Dttrjpa (Sas^e-fJXtiSrieiire), Infanterie 38.
Coulnn Emile, Met un fS. inp..-1-Marnei, Inf-mlene Ht'.
yCouWi René, iarrlin-Folilame :\lcti-ei, rapntal, infanl 405.
Courboiand Gabriel, Mefty (Ute-Marne), infanlerie M»
Couturltr Louis, Du/um.ais (Indre), infanlerie 407.
CrotO André, Sepeiiux (Vunne), infaitlciic 105.

Crevot Alexandre, Toucy i,Yonne), infanterie 406.

Cureau Gaston, Paris, sergent, infanteri* 405.
Donilencourt Hector, Fresnoy-an-Goliell* iP.-<.k-C), géni*.
Danel Arthur, Tourcoing (Nord), 6ergcnt, infanterie 405.
Danjou Jean-Baptiste, Pans, sergent, infanLerà* 406.
Daouze Arthur, St-Dizier (Hte-Marne), serg.-fourr., infant. 4QS
Dawies Jean-Bapti-IRéqvrista (Aveyron), inlanterie 406.
David Louis, Orléans (Loiret), caporal, infanterie 406.
Davigo Joseph, Ile-de-Croùc (Morbihan), Infanterie 105.
Bécarpeulry Klébcr, Haveluy (Nord), génis.
Decloiuei-nil Emile, Folligny (Manche), infanterie 38.
DeguUroy Arthur, Roubaix (Nord), sergent, infanterie 405.
Delage Henri, Villoneuve-le-Roi (Seine-flt-Oise), infant. 4(05.
Deteplace Enùle, Rouen (Seân*-lnférieure), infaatarl* 38.
Deliuon Jean, Montaunoi (Lot-et-Garonno), infanterie 4Û6.
Déniésy Charles, Ronchamp (Hte-Saône), infantene 407.
De Nayvillo Rena, Asmères (Seine), infanterie 406.
Denis Ernest, Theuay (Loir-at-Cher), iruVntari* 405.
Denise Jules, Seut-Vente (Calvados), infuntarie 38.
Dénoyer Louia, Pci'igueux (Dordognù), caporal, infant. 108,
Dépee Paul, Briare (Loirat), adjudant, infanterie 405.
Dcruàa René, Nemours (Soine-et-Marna), Infanterie 406,
Doscamps François, Pans, inlanterie 405.
Deôhmres Audrô, Mirecourt (Vosges), caporal, inlant. 406.
DUKchs» Benoit, St-Bonnet-des-Bruyères (Rhôns), inf. 39.
Desrues Louua, Nemours (Seine-ot-Marno), mfanteri* 405.
Desrumeaux Paul, Tourcoing (Nord), caporal, infanterie 38.
Devinât Louis, Paris, infanterie 405.

Dicouue Etionne, Chalons-sur-Saone (S-et-L.), infant. 407.

Didier Alphonse, Valdnie (TerriL de Bellorl), infanlerie 407.

Divillo Joseph, St-Elowle-Fourques (Eut*), infanterie 405.

Doré Maurice, Romorantm i Loiret-Cher), infanlerie 405.

Drieu Georges, Yvetot iScine-Inféneure), infanterie 38.

Dubiilaid Henri, Soye (Doubs), infantene 407.

Dubocq Honoré, Villeneuve-s.-Anvers (S.-et-O.), infant, 405.

Dubras Albert, Hle de Jersey, infantene 405.

Dufraix "Léonard, Neu\ ii'-s.-l'îàle (Dordogne), infant 108.

Duniont Gaslon, Saus9iiy (Seine-Inférieure), infantene 38.

Dupm Jefin, Salles (Gironde), infanlerie 108.

Duproy Léon, Oichamps-Vennes (Doubs), tn|anterie 407.

Dulott Léon, Pxoubaix (Nord), infanterie 39.

Duval Louis, Sl-Naelou-lA-Bruyère (Seme-Inî.), infant. 407.

Evain Frartrcns, Mismllac (Loire-Inférieure), infanterie 407.

Fauchcreau Eugène, St-Florenl-ues-Bois (Vendée-), inf. 406.

Filbien Wtor, Norranionia (P.-de-C), génie.

Finol hefté, Malaunay (Setne-InfiTioure), infanlerie 38.

Flament Maurice, Par's, sergent, infanlerie 405.

Fonla Pierre, Paivnjmyre (Gironde), infanlci'ie 40iï.

Fontaine Etmle, I.illelMinne (Seine-ïnfvrieureX infanlerie 38.

Forrher Fmilo, ijuill(. lxi'uf-e-Semé (Eure), infanlerie 39.

Porlerre André, Paris, eopoPâl-tourriar, ïnfantepia 39,

Fournil Ga<il a, Pnrts, infnoteric 3!).

Frérel Emile, riUebonne ;Reinc-Infuricur»X EntHttesfte 39

Gagniéro Louis, Modfine ;savoie\ infant**)!* &%

Garni lie IVinand, Lr H.imo (Seiiic-lnféi-ieure), iufanterifl 38.

GaUand Henri, Bruay (Pas-de-Calais), génie.

Ganscl Maurice, Viltedieu-lw-Poèlea (Manche), infanl. 38.-

Gavtelct Henri, Paris, infanterie 405.

Gauthron Pierre, Pommard (Cote-d'Or), Infanterie 39.
Gilly Barll^-lemy, NJux* ;Gard!, adjudant, infanterie 40bs
Ginouze Paul, Rosny-sous-Boi» (Seine), inlanjerie 405.
Goullier Arthur, Bouchamps-lez-Craon (Mayenne), inf. -105.
Goupy Maurice, Cernay (Eure-et-Loire), infanterie 405,
Grégoire Emila, Logoubretièra (Vendée), infanterie 405.
Grillon Jean, HerUaudtèra (Moine-et-Loire), infanterie 405.
Grimont Piarr*, Troye* (Aube), lufonterie 405,
Guédroa Gastave, Paria, infanlerie, kO.

Guèrin Marcel, St-Sauveur-d'Einalieviile (S.-L), inlant. 405.

Guôrineau EumianueL, CliAlillon-a.-Indre (Indre), inf. 405.

Guéroult Danjal, Rouen (Seine-Inférieure), infanterie 39.

Guottier. Foraand, Roc* (LoireretrChar), inlanterie 405.

Guignard. ClAmen.t, Mareuii iLoir-eL-Caerj, in£anteçic 405.

Guyot Frattçoja, Plumeloc (Morbuiau), inlanterie 4fÔ,

Hameau Henri, Bruay (Pus-de-Ca!ais), géuio,

sjsai*vion Emile, Ecouflant (Maine-et-Loire), infanterie 407.

Harleux René, Paris, sergent, uitanterie 34K

Hascoet Louis, Cbiieûuiiu (Finiatère), inlanterie 405.

Hèbe Charles, Esprcls (Haute-Saône), inianterae 407,

Henri Leoa, Ueuck-Plnge (Pas-da-Caiaas), uUantexie 30.

HorUvvilia Marcel, Fècamp (SaUie-lnlérieurej, cap., inlanl. 39i

Hornackor Albert, Anould (Voèges), canoral, inlanterie 407,

HorviLlaur Louis, Paris, inlanterw 38.

Houillère Louis, Rouen (Seine-Inférieure), infanterie 39-

Huard, Georges, Ronces (Auba), injantene 405.

Hugucny Camille, Boynes (Lo)rét), infanterie 405.

Jamali Paul, Paris, sergent, infanterie 405.

Jameron Henri, Jumelles (Maine-et-Loire 1, infanterie 103

Jahier Gobriei, Tivemon (Loiret), înJan^ene 406.

Jaliet CamuMe, CUchy (Seine), infanterw 38.

Jean Alphonse, Roses (Eure), uifanterie 39.

Joly Fernand, Pans, infanlerie 405.

Jouan Henri, Conunes (Calvados), infanlerie 30.

Jouautt Léon, Fans, infanterie 405.

Josepli-dU-Vinturùi Eugène, Ccsnc (Nièvre), Infanterie 105.
Joâsely Jean, Monlbron (Charente), infanterie 4J.>7.
Karcher Adrien, Mulzévillo (Meurthe-et-Moselle), inf. 40a»
Kleiber André, Rcmiremont (Vosges), sergent, infant. 407.
Koffel Georges, Paxiti, infanterie 405.

Incombe Jeun, Nancy (Meurthe-et-Moselle1, serg , infant. 405

Lacoste Anianu, Pana, ialauterie 39.

Laforgue Marcel, Paris, seigent, infantene 405.

Lahille EUe, Beauniont-de-Lumagnc (T.-cl-G), infant. 405.

I^amarche Maurice, Paris, infanterie 405.

Lambert Camille, Is^ancourt (Ardennes', inlantoiie 405.

L^rtdré IX-siré, Saxon (Loireli, Lofanterie 405.

Langé Antoine, Prcnouvellpo (Loir-el-ÇUer), infanlerie 405.

La ville Francis, MLintélunar (Drôme), infanterie 405.

Lebloud Henri, Pans, sergent, infanlerie 39.

Lebiiurg An h nue, Gannat (Allier), inftmlerie 407.

Leclanl Vincent, Neiully-sur-Sciua (Scinei, infanterie 405

Loclant Hf-ne, Neiiill>-iur-Scaae (Seme), serg, uifanterie 4fn

Lecomte Robert, l& Havre (Seine-Inlértewc), cap., Inf. 3^

Leconte Paul, Fécump (Seine-Inféneure), infanterie 39.

(A suivre.)
 
Annotationen