Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
'TE DES ARDENNE3

7 Avril 1Q10

sppronriéa aux circonstances. Il serait ctmccrein qu'on
entreprît de nous en contenter, comme de rSsnltott t

n Avant les chemins rte fer, l'automobile, la téléphone,
et (a télégraphe mm fil, les rouMrencw d'homme* publiée
liaient d'un autre punis, qu'aujourd'hui. Si l'on prenait la,
peine de se faire cahoter en Ueiline pendant suite du
jours el de nuits, c'est qu'il pouvait ftre beaoifl do discui-
sioni verbales, que nous avon- pre-entemeut Uni de moyens;
de remplacer,

« Ce n'ejl pas les occasions de causes qui ont manqué a
M. Aequilh el à hf. Brtand pas plus qu'à MM. Hriand et
Salandra, It> si> sont dit' prohaMiwrot le pnw de re qu'ila
avaiajit k ac dire. Je ne puile pa» de* généraux qui, déjà,
ont Uni de fins confiire. K^ltatj pi» ea 00—h'" «|
préaeut* rencontre me par;u.*se superflue. Co acra.it bien
loi» de ma. peuaée. Je imi borne, * indiquer qu'elle nq
pourra valoir qua par la somme de* «oloalea d'action qui
y eeront mue» en œuvre, TOujour* la différence des nKvyen*

et des rétullatt----

u Aussi, pour nous satisfaire, a-t-on bien voulu noua an-
noncer d'avance un résultat. Apre» d'asset notable» titube,
njouta, l' « unité. dV'wn ■ v« ^tre établie. Ce n'est pas trop
«N. Pourquoi ne l'a-t-on fMJhUU plu» tôt ? C'est ce que je,
eut» incapable de dire, incapable, non parce que je n'eu
s**» rien, mai» parce aux friand, qui aulomr l'éloge, ma»
/m «e piwL pas à certaine* crifiuue* (surtout lorsyuVi/ea sont
de* critique* certaines), tient, prés de moi, son sécateur, prêt
à tMïtîtt' c* 9H* lui conviendra pas.

« fout de nn'me, il est con**ïin( gu< le* <;.'.'u:raujr de la
Qu<ttt>up(6-£nfrmlii ton! en conférence permanente députa
oiacx toRolomfw poux que feur* conuer/wlionj airnf eu le
Uinps d'atoutir. Leur pnjwM an quai d'Orsay se aolenni-
acre, aan* douta, de l'iiUen-cuLion simultanée de* cltef» de
gouvernement — dont ces mimes g^uernitx. n'avaient pu
manquer de prendre le» instruction». Rico de nouveau dan»
la forme, mais il n'est pas du tout impossible, les événei
meut» a>.mt m*u,lie, que, du choc répété de* vieille» for,
mulea, une parole de réaolulion surgisse a l'avanta*:? de lou»
et de chacun. C'est ca qui fait qu'eu dépit des fourbe» d«
bas étage et de* imbéciles (comme ils sont nombreux, relie
*nné*)l) qui m'accusent de pessimisme, j'espère sincère,
ment que cette unité d'action, tant promise, va se trouver
enfin réalisée... . u-

loi, large coup de ciseau» du censeur I

Plu» loin, ClemenceauTxprimc sa surprise que M. Bar-
rera, ambassadeur français n Rome, l'un de* premier! artlf
aan* du reviremeniVdo l'itaiie, ait été tenu à l'écart de la con-
férence. Pourquoi t Lo censeur a encore- coupé la réponse.
Mat» M. Clemenceau tecuine, :

« Si le chef du gouverineiuent italien, sortant du quai
d'Oraay, déclare la guerre k l'Allemagne, je aérai tout con-
gratulations. On ne noua le dira pa», à cause de la recoin»
mandatton du neret, ruaia ça se verra, h

Mou» avons dit pour quelle» raisons maîtresses la gou-
vernement italien héaite à s'engager* plu* avant aur cetta

pente fatale où l'ont, entraîné se» faux calculs politique».

M. Clemenceau n'a donc pas eu l'heur de, voir se réaliser
la principal « résultat » qu'il attendait, et M. Briand avec lui*
de la grande conférence de Paria.

NOS PRISONNIERS

Dans son numéro du i5 mars, la u Gaie tir. des Ardennes»
* commencé h publier le*, non» dea prisonniers faita, ces
temps derniers, autostf de Verdun. Leur chiffre dépasse déjà
sensiblement 3o,qq© et ils, paraîtront, au fur et h mesura,
dan» le» listes que nous publions régulièrement.

Noa lecteurs se rappelleront que nous avons rectifié spon-
tanément, dans notre n" lOs, une erreur qui l'était glissé*

U$ noms en fles groupe désignent les

Le* ioufàaenit humanitaire* dont s'mspiTt la publica-
tion, dans ta « Gazette dea Ardenne» a, de» nom» dot
82(l,tM>s> iutwouuîm's fraucaia netuefiemenl interné» en Allé-
lua^w. n\ml nai.étê apprécias par tous tiy*c la même iquttt.
Que huu* itttpotUl Nos lecteur» ne pensent pa» d* mtm»
qu'au le fait dans certuuuu rr-tactions tut le» boulevards
parisiens ^oui ne luu^eruiiï duiic pas troublât iintune
i.KiiUvntcfnent qua nous éprouvons d u* .ai pu conlnhucr à
caliuet les tnquW(ud«i da mUlisr» d» {amUlc» française»,
portant t«i rmn>n ds pue dans le» foyers laissés dans la plus
d <ii/<mr»wç incertitude par le gouvernement françUt», en
leym itniMUçurt' fa bonne nouvelle que leur fils était sain et
t j s* lejauf-Li m en captivité allemande aussi heureux qui
le permettent le» circonstances.

La ^iHuurt 4«a uruiwtrum iniemé» ces tempt der-
niarù, <mi ité /otlf dans la., contrée, de, VerUnn. Lç,nom-
hrc de» reginizintsjitjurani dans, les listes donne, donc
ui*i idée de, l'importance des /orcex française» engo-
dimt.ee» JoniûéUi. , \

CROSSEM

ffVUonn'era mtmrnei ces temps dernier»,)

(Suite.)

Joubt-rL Ju»U*l, \n;Mi'. .v i MiLcrt (Nord), infanterie 165.
Le Uill Pie«|«b Ptoutru^guiuuu (Cotes-du-NortU, inf. tôt».
l.ri" ■ ^ Arceuca lee-Aubert (,Nord>, capor,, Inf. 165).

I eaecq Itenrs, lluiu*ui« (i\oid^ infanterie iv6v ,
Lalialle Mai«l' , Ouiucr-Vitit (Scine-InféxiuurB), Inf. i65,
HilLiere, Luuia, GewilrwHsua. (Smtlicj, infanterie 3j4,
LauiUàn .Vlolplic, Laii»dlca UKunsUb infanterie Sa;.
Lot oiilmia I'ui.juI, (dette. (Sjai.tb.eJ, infamene i
Li-dnu> Jvtcuti, saïunjLiLitiin (MayeuueJ, infanterie 3a4,
l^diei (jixuy<.-F„ ^rn-iJfl (.l'as-dc'CaJaisJ,, infanlene 3iu.
Lc^viiui^i l'ttttijui*, Swul^é-le-Itiuiiol*. (Ma) ennej, Inf, 3)4.
Le m a ire Lumi, 1 Oui nciuin (l*as-de-CaUis), cbaîscura 66,
Leioy VilLml, lialiou vMajtnucj, infàittcjcie 3M- ■
LenouA. lie-un, Cluipeiui-ou-'léiuure (M#j.J, cap., inf. 3a£.
Luiium Wwi, Muugieuue (.MeuaeJ, mfjnlcjie 164,
Maduit Ba|aÉ|HU Luigue (MajLiumJ, infanterie 3i4-
Luluu \ufe,uaiui, lltJiiLiti-liies i^iVordj, infanterie 3jo,
Mujch.iJ. Laui, (.Mciulliu-el-AlosclJeJ, capor., inf, io4.

Mdirilial bunlt, hhe»jr|iff»M»lTlTl (PiotdJ, caporal, infant. 337.-
AWtiu t'ociiUj (Ouv:J, infanterie iû4.

Mciij.ui l^uj-i, l'uuuiieiieuA o\lu>euii^ infanteruî 3a4-
Mvuaïl .l'isupd, LhoicUtiic-du-i'lée (Ma.iue-cl.-LJ, mf. 3a4,
MimI Miieit, Un.') i.Meuitlit-cl-Mnatilcj, lufanlcrie 1C4.
MwuJuis biaitat, bt.iuniuut i,iMujr-uueJ, infanterie 3a4.
O^er Heun, Gcïik-» (M«\LuiieJ, infanterie 3a^,
l>rj l'irrte, l'um OUr-vl-Ulmnej, infiinterie 3i4.
HiUftVU \kfpWd. <Jwu«C tMa.si;iioeL minuterie 3aa.
PoirÏH i-eniHud, S«inl-l^«ur ;Mj>cune), inf^u'enc. 3a4-
Itdgu-iiiL Ka*ùj, lliyoïlWm iMayciinc), iufanUTie 3a4-
l\eU.UA fjiiiU Nkimguillw. (VI(iine-etrLoire>, infanterie 3a4.
Rubui Lwi», Nriivtllriic iSnrlhe), infnnlcric 3a4.
Binseeetu Auguate. Co.Ȏ-le-Virien (Mayenne), infant. 3a4.

G A Z FI'

dan» notre pmoie** liste (n" 158). Il «'agissait de huit pri-
sonniers qui n'ont pas étii fuit» a Ve>nhin.

11\ « Guerre Won «Vite u, journul de guerre paraissant à
fJ*SSèw. noua signale, dan» son. n," 48'i, quelques nuire» er-
reur» de oa genre, cl pertteiltiilln»*alt le ru» du capiluinn
Bayniond d* la Beumc, du o" dragon», dont la nom ligure
égal cm tut j faux dans notre haie de prisonniers Jniti à
Verdun.

T« journal suisse duuno certaine» précision» qui sem,
bleut empruntées au\ lisle» dont dispose l'Agence dot prlf
sonniera de k'uerro, * tîenève, et qui permclLent d'établir
que lof licier en question se trouve, depuis longtemps déjà,
an captivité allemaude.

La « Gazelle des Ardenne» », dont le» lisftis sont établies
avec'le plus grand souri d'cxactitudn et nu^si consciencieur
■ement que possible, nvec l'aide ries prisonniers français
eu «-mômes, sait gré a la k Guerre Mondiale u de lui tlgcalH
de» erreur» tonjoui'» pMâiMtl dans un travail aussi consi-
dérable et aus»i complexe

La rédaction n'uvnit d'nilk'ur» pus attendu celte rertifir
cation pour se rendre compte que les ll*t*| qui lui pane-
naient de» diiers cani|i« ne lui peimettaient pas de mainte,
nir avec certitude 1s distinction entre les k prisonniers de
Verdun » et ceux faits ni Heur». Elle a aussitôt supprimé
celle distinction, en la remplaçant par la note :

h La plupart des prisonniers internés ces temps derniers
ont été fails dans la contrée de VERDUN____s

La publication des IîsIli de prisonniers fiançais par la
a Gazette des Ardenne s » n'a qu'un seul but ; renseigner
le* fnmilles françaises sur le sort de leurs pères, fils et
maris internés en Allemagne. ISous avons déclaré déjà, — en
rectifiant certains, cas portés il notre connaissance (voir p. e,
les n™ 47i 60, 100) — qu'il est possible que quelques nom»
d* prisonniers cnaufjt'ant de camp soient publiés deux foi»
dan* la « Gazctle ». Le mal n'est pas grand. Nous cstiriion»
même que Ica familles apprenant ainsi la nouvelle adresse
de celui qui tes intéresse, n'en seront pas fâchées.

11 est bien entendu que le chiffre des prisonniers franr
çaia faita autour de Verdun (plua de 3o,ooo), de même que
le, total des prisonnière fiançais interués en Allemagne, (le-
quel atluul aujourd'hui 32ft,Q4M)) sont indépendant» dea
luit) de la e; Gais/tû » et que les noms parais ut acciden-
teilerncnt.en. double s'ajoutent à ces chiffra».

11 faut toujours s'attendre, cependant, n ce que, U presse
parisienne tire part)-du moindre pc,li| fait de ce genre, pour
jeter un. soupçon, générai sur 1 exactitude dû» liste» publiée»
par la n Gazette n. De la, part d'une pie&sç cl d'un gouverr
nement qm ns font rien du toui pour rcnxignrj- Uar propri
pays sur sejs deuils et sur le sort de su fil» prisonniers, pa-'
rcÛei,pFOc6dua sont peu lianorable^.

Que le» crédule* lecUurs de la pressa honlttvardicre, aux-
quels oq prend, soin de, cocker U a Gazelle des Aidâmes »
et le* dangereuses vérité» qu'elle pourrait lcuç apprendre,
ae laissent encore duper, c es1 possible I La muse impo>-
tajiLe de noe lcotcuca français, dont beaucoup de millier»
ont trouvé daoa no» liauis le nom d'un être cher, sait k quoi
ft'en tenir sur le* service* que U « Gazette » est heureuse
d'avoir pu rendre k une population dauloureusèment éprou-
va*.

C'est la noire- simple réponse n 1' 11 QEuure » de
M* Têry, qui a.case>â d'exploitqr la reotiiicaiioa donnue par
le a Guerre MondiaU* », alors, que celle-ci — noua n'en vou-
lons pas douter, — partage notre propre souci d'exactitude
et de vérité.

Quant aux journalistes de Paris, c'est tout autre chose I
O» qu'ils charrîent, eux, ce n'est pas la vérité pure cl ainir
pie, c'est 1 occasion de calomnier l'adversaire t

L'exemple de V u OËflvre » est typique. Le général Ven-
raux y déclare : tt Voici donc un officier prisonnier cité

Rousseau Francoi», Aublai».(Mayenne), infanterie 3a£-
Siinon Emile, Villers-sur-Nicolle (Nord), infanterie 164.
Swyndauw Henri, BaiUeuL (Nord), infanterie 010.
Thierry Paul, fisnea 1Meuse), infanterie 164.
Thoru Henri., Batlleul. (Nord), infanterie 3iq.
Vandecaslel Désiré, Dunkcrque (Nord), caporal, inf. 3io.
Athïbard Alfred, Congrier (Mayenne), infanterie 3a4-
Avroche Baptiste, MonlgilLon (Mairie-el-Loire), inf. 3a4.
Besnard.Piqrnî, Tromblox UUe-et-Vil.), caporal, inf. 3a4.
Bignoo. Auguauv Konni (Ulfr*t-Vilaine), infanterie 3^4-
Bled lleiuL, Archet te* tVosyu»), infanterie 3ï4>
Blui Auguste, Cuillé (Mayenne), infanterie 3a4.
Briand Jean, .Tremblay (lllc-ct-Vilaine), infanterie 3^4,
Cado* Joseph, I^aigiiaie (M«yenn«>, infan(«r)e 3?4.
Chajirrm, Gharle», Çoa§é (Mayenne), infanterie 3a4-
Chauvçi Feinend, Ahuulé (Mayenne.), infanterie, 3a4-
Cougé.-,Victor, Laval (M*>cnntOi. infanterie 3a4-
Cou^ard Louis, Genzie-s.-Seicbe (Illo-cl-V.), serg., inf. 3a4.
Croûton, Eugène, Chérancé (Mayenne), infanterie 3ai,
Delaunay Jean, Pougrèa (Ule,et-Vilaine), infant, ôai.
Drion Louji*! Lixi^res-Fleville (Meurthc-ct-M.), iof. 3aa.
Emery Edouard, Vernie (Sai the), infanterie 3a4.
Février Joseph, La Vaquercv-St-Marte (Ille-ct-V.), inf. S«(,
Février Louis, Pnimponl (lUc-et-Vilaijie), infanterie 3a4.

DARMSTADT

fPrwonnicra internés ces temps derniers.)

Boutié Alexandre, Paria, infanterie 35.

CJmhod Charles, Nods (Doubsj, infanterie 60.

Caleatrupal Jean, Ibars (AritgeJ, infanterie "ôQ.

Carpentier Victor, LûIjoiiI (Seine), caporal, inlaiileiie 174

Dumont Pierre, Aux Pine (Alliei-j, infanterie 174.

Dunourdieo Pierre, Mosims (Gironde), infanterie 8.

Gollm Albert, Fcilleim (AinJ, infanterie 60.

Goupy Jules, Si-Georges (Eure-et-Loire), infanlerie 288.

ICabel-ben-Amara, lîorge (Algérie), lirall. 3.

LoucUm Auyusle, Touluuse iHte-Garonne), inlunterie 288,

Marceau Auguëte, Fleurance (Gers), infanterie 288.

MaltaJj Ould-neasafi, Amanirus (Algérie), tîrailL 2.

PI* Félicien, Moncrabeau (Lot-et-Garonne), infanleiie 28*1

Vilain Jules-Henri, La Madeleine (Nord), infanterie 273.

Arnaud Joseph, Melignas ((hrohdo), infanterie 3C2.

Ronnurd GLïJbert, Qury-Ourscamp (Oise), chus?, à pied 59.

Darrat Ixiuis, Dugny (Meu^e), Infanterie 3C2.

Briquet Henri, Lollaing (Nord), caporal, infanterie 164.

Brouwal Deairé, Nteppe [Nord), infanterie -%2.

Boulface Alfred, Ligny-Ttiilloy (Pas-de-Calais), infant: Î23.

Bruyère Marins, Bélhune (Pas-dc-Cid.iis), cnpornL inf. 165.

Barbier Gnstoa, Loviguen iûi:>e;, chflBseurfl h pietl

Berhault Fraucia, Ncau (Moyenne), [nfanlerie 32i.

Buret A, Calai», infanterie 302.

BàfMfêà Henri-Constant, Be.iuhën fMii^nne). infanletic 324.
Blanchard A., Tyouarch (Nord), inf in'eric CI12.
Bonnejoy Auguste, Apremuiit (Meuse', serj:., inf IcrrtL 4.
Belœn Louis, Chaiiiptocé- (Maine tt T Oltr), inf.mtene 325.
Braconnier Julien, Aniin (Nord), chnc?Ptirs à pied 50.

quatr* fois el c'est ainsi qu'avec un pn.«o/im'er ou en fait
quatre, u ('Vot là une flagrante contre-vérité. Ce n'c»t pa»
dan» I» 11 GsfSM* des Antnnties u que le nom de l'oftleier
en qucAlion au. trouve quatre fois, mai» dan» le» line* de
1' a Agi-ueH des prisonnier» n de Genève, où sont régulière-
ment enregistrés, le* changement» de camp, et où la
a Guerre Mondiale 11 a putsû *«» leniBCigueiiienta.

Le critique militaire de V » Ûffiuure » enltve d'ailleurs
lul-mSfne toute portée à wn insinuation, en atouanl que
« la censure française ne, permet pas de reproduire le»
chiffres donnés par les Allemande au sujet des prisonnier»
qu'ils t'attribuent ». N'eit-ce, |»a* la meilleur» preuve que
ce» chiffres sont. irrCfulabb-s ?

Puisqu'il en esl ains:, établissons une fois pour toute*
qu'en dépit de toute'erreur de détail, pouvant se produire
dans tout travail de l'envergure de nos listes, en dépit sur-
tout de» trgutage» malveillants, re qui reste sûrement établi
et à l'abri de loul démenti, c'ast le chiffre glebal de*
îlÛu.fMiO prisiinninrfl fntnçuU se treuvnut aujourd'hui in-
tarnéa fia ut 1rs rampa allemands.

C'est ce (htilie qu'iL faudiail pouvoir annuler 1 Tout le
reste n'esl que malice el subterfuge 1

NOUVELLES DIVERSES

Un journal de prisonniers en quatre langue*.

D'apièa la « Guerre Mondiale », qui publie régulière-
ment les information* de V D Agence internationale de» pri-
aonniers de guerre » u Genève, un nouveau journal de pri-
■onniers s'est fondé à DoeberiU pri» de Berlin. Ce nouveau
journal, qui s'appelle « fJuetWiir-Gaccftc n est rédigé
anglais» en français, en russe el eu polonais. Iji partie réser-
vé* au texte auglais esl de beaucoup 1» plu» coiuidéxable
(p. 1 à 33) ; elle contient surtout des articles sur le* sport*
et jeux, de camp, fool-ba-H, tir i 1* cible, cricket, de» nou-
velle* n la uuiui, du* recettes de cuisine, des remèdes cou[ru
les mnlDUiea, Presque a chaque page ligure un destui humo-
ristique, vignette ou cul-dti-UrupQ. De» x Note* d'église. »
indiquent le* houn» dea ouïtes du» difféitentes coniession».
Chaque langue a sa rédaction aUiLrée :

Directeur anglais : T. C. Me Croddsn,

Sous-directeur anglais : A. E. Bartcr.

Directeur artistique anglais : C. A. Tooke.

Directeur français : E. Guesnu,

Directeur russe : N. Lcvilin.

Directeur polonaia : M. Prrysuski.
Un d«a but», des fondateurs de ce journal est de t .nir an
courant de la vie du camp lca prisonnier» qui travaillent tn
dehors.

Une affiche antialarmiate.
Nom lisoa* dan* le « Petit Peritien n :
■ Elle a pour auteur un magistrat, M. PerretAIfti»onneuve, e*r
f*i6 volontaire eL actuelle meut uliicwr du cftino*

Agacâ un jour da» propa» incuoereata d'ua pcasimisUi quand
même., il prjl sa belle plume et placarda daoa sou poste l'affiche
suivante. ;

DÉFENSE ESPBES-SE
d» prononcer ici aveuas paroi» Ht <ttoowaa*mssU, de lassi-
tude, tt cnUqu* ou d» turnr isespropos ae neum à a^otMsr
l'anerpi» patriotique 11 la confiants abeclm,dent no* chefs
et, noa AU»».

KUe eut le succèe qu'ail» mcfilait. Oueleuos>-uiis d* ua cama-
radea ae l approprièrent, l'un c» lui le. tour, de l'imprime»» ad
minlctrative centrale, 8, rue Furetenuer^ qui, an a mulUpli* les

exemplaires.

Boyer Paul, Issel (Aude), infanterie 362.

Brin Pierre, Fontaine-Couverte (Mayenne}, infanterie 384

Barbason Léon, Braux (Ardennes), caporal, infanterie 1M.
Blaqueau Cyrille, Flinee-lee-Montagne (Nord), infanterie 302.
Cresson Auguste, Vîliere-au-Boia {Pas-d.»-Calaie), in/ent. 238.
Champagne Robert, Wa^igny-la-Neuvill», serg., infant 164.
Ctapon Ernedt-Henri, Maule (Seine-et-O-), capitaine, ini. 3*>2.
Cousin Baplisle, Noyelles-Godault (Pas-de-Calais) infant 30L
Couque Alpbonsa, Baissieux [Nord), chaaaeura à pied M.
Carré Guslon, Luigny (Loire), adjudant, chasseur* k pied 90.
Choyel Paul, Brimoul (Marne), caporal, chasseur* k pied M.
Chadangne Adrien-Henri, Sl-Brtce (Mayenne), infaïajteri* 3W.
Carex George*, Pagny-sur-Ai. (Meurthe-el-M.), serg., inf. 1W.
Denauver Auguste, Lille (Nord), infanterie 106.
Duc Henri, Nœux (Paa-de-Caloia), infanterie 1W.
Deux Louis, Fersay '(Pas-de-Calala), Infanterie 161.
Dupui* Jules, ViIlers-cn-Cauchy (Nord), inJanterie 164.
Dufloi Analole-Faul, Looa (Nord), infanterie 362.
Druard Julee, Hénin-Liétard (Pas-de-Cai.), infanterie 164.
Drouin Marcel-Eitenne, Colombiers (Orne), infanterie 324j
Delval Victor, Lille (Nord), chasseurs k pied 56.
Dhaisne Georges, Sailly-la-Bourse (Pas-de-Calais), inf. 364.
Duchaussoy Roche, Préoiont (Aisne), Infanterie 384,
Duquesne Elina, Bruay (Pas-de-Calais), infanterie 164.
Dechamp» Pierre-Edouard, Tourcoiruj (Nord), iofantest* 3BL
Dreyer Eugine-Françoi», Essonne» (Sne-et-Qise), cap,ïnf.3>4
Ego Floriitq, Valencienne* (Nord), Infanterie 362.
Grfpoo Albert, Domfront (Orne), chasseur» à pied 5ft.
Gilbert Lucien, Emeville (Oise), cliaseeur* k pied 50.
Gnebaux Lmile, Mervilie (Nord), chasseur» k pied 56.
Gueff Yve», infanterie 16*.

Grouord Victor, St-FJorien-Four (Meuse), infanterie 324.

Henry Léon, Bruason (Marne), Infanterie 362.

Helbert Joseph, M£» (Mayenne), caporal, infanterie 324.

Hugot Jean-Baptiete, Dourg*» (Pas-de-Calaia), infant. 166.

Laplanche Paul, Reims (Marne), Infanterie 164.

Lonnoy Jule*, Aulnoy (Nord), infanterie 164.

Liavin Ernest-iLucSen, lialline* (Pas-de-Calais), infant. Zt&

Legoy Marcel, Gotenviller* (Oise), infanterie 233.

Leleu Alfred-Joseph, Comtn*» (Nord), infanterie 36*.

Loond» Léon, Hazebrouclt (Nord), infanterie 233.

Lechell Nool, Vicq (Nord), infanterie 164.

Longevin George», St-Suiann*) (Mayenne), infanterie 3Î4>

Launé Léon, Criquetot (Seirje-Inf.), infanterie 165.

I-eire Jérôme, Meleren (Nord), infanterie 3«K.

Lannoy Romain, B, au vin (Nord), infantene 362,

Lesoeur Jules-Philippe-Josopo, Trainou, (l/nret), inf. ter. 44.

Lelievre \lanc-Gustave, Loisey (Mcuae), infanterie 324,

liimbert Paul, Ronuiin (Marne,1, infanterie 362.

Marquetle Njorcol, Renne (Marne), sergent, infanterie 164.

Moufmy l/'onard-FauI, Beu^-le-Patgny (Aisne), juisuit 164.

Muhouuxd Georgas, Paris, cupornl, infantene 164.

M/iigcon Ju.sUn, Kadainc (Dordognn). ioXanlerie 368.

MfWliWsl Eugèiwj, Lille [NordJ, iufnntene 362.

Mii'e Abel, Lille (Nord), ir)fardâ.iia 36a

Mouraux Ern*^,', Asonvilk (M.-et-Moselle), tarrit 44.

Mazci'oUr- I-ouis-\lodeste, \?t (Mayenne), infnnlcric 324.

3

Aujourd hni, ladite affiche, esl placardée dans de nombreux lieux
public* et dan» b^auritup de mainn». »

, En gém'rul, le nuileciu n'ordonne aucun médicament

sans néeesaite. S'il Lit nécessaire depljcardcr cette nfkctrl
anthitarrnisle u (fa;u de nopiereux fi^ux publics et dan» Ici
mairies », on doit avoir dea minons pour cela.

Une « roulotte denUire »,
Ce» jour» derniers le comité d'usaitUncc. aux. dsfoAti
d'éclopés a offert lu pAnuére « roulotlc dentaire u & l'ar-
mée . Voici 1* description qu'en donne le « Temps.»

a L» roulotte dcuiairv 'al une voitur» nilulÈe da doux ctievnux
dan» laquelle on a amende un v^nloble eubmol de dentiste - But
parom sont accroché» les diihciiu* ouliia du epecialisla avoc cu-
vette» et lavabos, el sur une Uulutlo onl et* fubs les appareil»
■ppcmux perineUanl la confaciioa ut la reuaralio* di a upu4iioil>< de
prolliéfce. L* voilure permet do soigner duui malade» a la foi» el
aalienli k cet effet, deux fauteuil» arliculea V.Uo est dusunec a
une division d'mfanlerie et sera conduite de cantonnooiuul en eon-
tonncnienl, pour toute» lei opération» ite a denlitlerie > conceroant
la bouche. >

Les trot» fils d'un général français; tué» k l'ennemt

Le troisième Gis du général Vincent, qui comiudii iait
le 19* d artillerie, à Mme»-, avant la guerre el commande
actuellement l'artillerie d'une année, aur le front, I- lieu-
tenant Joseph Vincent, du ... d'infanterie, vient d'être hic k
l'ennemi dan* la région de Verdun

Le» deux autre» fils du général Vinecnl. loua deux nfî-
cicr» d'artillerie, ont été également tués, l'un dans l'Artois
et l'autre dans l'Est.

Lee opéra lions de* caieap* d'épargne.
Voici le relevé de* opùralton* des causu» d épargna ordi-
naire* avec la Caisse des dépOt* et (.onsignaliotai du ai an
3i mars 19.16 :

DépûU de fonda.......... 1.316.715 oû

Retraita de fonds..........6.438.316 38

Excédent de retraits .... 5.aai .491 33
Excédent de retrait» du 1" janvier au 3i mars ;
35.6ig.oo4 fr. 75.

Mort d'une dMtea&aM* de la. f.uanle de Jeanne d'Arc.
Toulon, 3i m*ra 1916. Une de* durnièrea. représentante»
de* deeccndanU de la fanuU») de Jeanne. d'Arc vient de mou-
rir à l'âge de quatre-vingt-deux an*, k Toulon, Mena veuve
Lanery d'Arc, née Adine de Julienne d'Arc.

Gris* du. gaji à ToulSH»,

On mande de TouJoa au u Matin 1 :

Un conflit ■ est élevé entre l'adinixuati«ii. ii municipale
et la Compagnie du gax, au »ujot d'une augmentation de
prix que demandait celle-ci. L* Comparai» a menacé de
fermer son usine. Le eonseil municipal a riposté en dé-
clarant que, dans ce cas, le» tejrvicea d* la mairie occupe-
raient l'usine et la feraient fonctionner. Une somme de
415.ooo franc* sera prévu» à cet effet.

Perte d'un* enuwcati**. .mytaise
L'amirauté britannique a cemmuiuqué le if* avril la

note suivante ;

Mardi- soir, une eisuMircatioA du cjsesuur u Cinqoest »,

qui raineuait à bord 4o. pcrmi»aion/uiir s, n été piiea dm»

U tenipèltt do neige. ■

Rien n'a été vu ni entendu Je, 1 i;U* e<uimn-at>«« jusqu'à

vendrudi matin, an mornent où elle r»sl tioiwoe à la côte i

plusieurs mille» d* diatance. Tous le* lo^nna-s rivaient él4

nenfés.

Rssin! à pisUlu Environ 74,100 nims.

Maurice Edouard-Auguste, Ronchin (Nord), infanterie 35K
NouM Envia, L* Madslsu* ..Nutu.. îulnnUei* 351.
Odei Charles-Eugène, Sonuperon (Aisne), Infantene 164
Odar Georges, rtouaan (Nordi, caporaU iolanterie 351
Pouillaud Eloi, Lagny-Thilloy (Pas-de-Calais), infanterie 234y
Philippe Henri. Puineux (Pas-de-Oilaisl, infanterie 233.
Plouvln Albert, Guinée (Peavde-Cal.), infanterie 310.
Perise Gustave, Cheppy (.Meuse), chasseurs à pied 59.
Pisdoi» Charles-Férix, Baiange* (\tayenne), infanterie 321.
Parent Charles, Mortejoniam» (Oise), chaaneur» à pted 50.
Poirier Alexandre, Nanta* (Lcrire), caporal, infantene 324.
Persmet Arthur, Brienne (Ardennes), infanterie 351.
Roinal Eugène, Ruff.ec ;Charente), mfaolerie 164.
Roownd Paul, Bïlly.laG-Mangiennes (Meuse), in/jiUarie 1G1.
Roge Georges, Sarnoie (Same-et-Marne), infuntene 164.
Roux Léonard, La Crosillee (Hte-Vienne^, mltuslerie 382,
Rycitebuôch Désiré-Gaston, Warhem (Mord), chasa. a pied 56.
Rycltewaert LuÛen-Eugèna. Uxèn* (Nord), infanterie 310.
Roiftacrt Cnarles, Rosendael (Nord), caporai, infanterie 310.
Renou Jean-Bapliate, Rui«aac-d*-BUy* iGu-onde), ini, 362.
Roi Louis, Doucenac (CorézaL infanterie 166,
J^ousaeaux Marnai-Albert, Faverolle» (Aiaae), chasa à,p. 59.
Rostand Ch.-Auguste* Fromenlicr (Mayenne), cap., inf. 324.
Rouanet Jacques, La- Guiraudie (Tarn), iolanterie 36»
Soulat Jule», Manaul-6.-.\nian (Cher), intantene 80*V
Simon Camille, ConuneiUes-eu-Parisia (S.-el-0.), infunt. 351.
Simonet Jean, Bnzambourg, (Charenle-ln/.l, infanterie 233.
Simon Paul, Paru), infanterie 324.
Ta«k. Jules, UUe (Nord), infanterie 3Î0.
Tngaut Albert, Reim» (Morne), infanterie 351.
Valon François. Laotheud (Corrèiei, infanterie 3tï?.
Verwaarde Paul, Winuezeele (Nord>, infanterie l':ô
Vatin Georges, Leuilly-s -Coucy (AiftneJ, chass. ù pied 59
Venet Etoile-Louis, iNoyales (Aisne), chasseurs a pied 59.
Vandenbulcke Julien-Jérôme,. Huliuin (Nordj, infanterie 362
Vanoverghe Edmond, Haillon (Nord), infanterie 3.'i.
Anger Marc, Etrenillera (Aisne), chasseurs k pied 59.
Augiat Auguste, Chambon-s-Voueize (Creuse), infant. 2*3
Babin Paul, Lille (Nord), infanterie 310.
Bandhuin Eugène, Neuvilly (Nord), chasseurs à pied 59-
Baralto François, Lille (Nord), infantene 238.
Barin Jule», Cutnchy (Pn») df>Cr»|edjjl infantene 327.
Benazech Robert, Denaui (Nord), génie 9
Beyaert Maurice, Rexpoede (Nordj, inlanteria 310
Bellanger Auguste, SULeunhard (Maine-et-Loire), cap , i lfi?
Bernard Emile, I\oche-sur-Rogn.on ^Hte-Marnej, infant IGt
Boerye Paul, Nny (Baases-lJyrt5née»^ infanterie 283.
Bourlet Louis, Rumaucourt iPa^-de-Cal;iis), infanterie 233.
Boulalier FernaDd, Anzin ; Pas-de-Calais), infanterie 243.
Bouvin André, Pans, infanterie 3<ii.

Bougner Henn, Laval (Mayenne), adjudant, infanterie 324.
Boubsurdon V., Arnac-la-Posts ^Hte-Vienne^, art. terril. lt
Boyar Henri, FelleUn (Creuse), infanterie 362.
Bûchez Jules, Dunkerque (Nord), infatitecie 362.
Burgbo Reué, Thiennea (Nuidi, enpocai, mfanterie 310.
Bussiere Je;m-A., Crocq (Creuse), infanterie 362.

(A suivre.)

LISTE IT 135 CONTENANT 400 NOMS

(Reproduction strictement interdite)

endroits où s; trouvent les prisante H les mus suivent — le total des nsms pMs îesau'aulo^rdtiui s» monte i e«»iron 845,900. —

Total des prisonniers français internés en Allemagne t 320,000.
 
Annotationen