Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
2* Avril 191S

GAZETTE OE

3 ;

pour J'\frique du Nord, alors que coite qualification de délé-
gués indigènes indique suffisamment qu'il» dctniicnt élre
désignés par lin Arabes. Chacun de ces homme» de pailla
louchera annuellement vingt mille franc» pour preVnter
«lot dohniifos que les musulmans n'auront janmis formulées
•t pour quTl ioit fuil nn en terre me nt de première dusse a
leurs véritables] et légitimes revendications.

Les faux, amis de l'Islam ont décidé que, pendant la
'tfurèc do la guerre, les femmes des mimulmons mobilités
■'auraient droit qu'a suiiiinte-quluze centimes d'allocation
quotidienne, alors que leur* sœur» « roumiyas H louchent un
franc \mgt-rinq centime». Pourquoi celle iniquité ? Les
époux dus une» et des autres ne cotulwtlenl-ils pus pour la
mime cause et ne sont ils pus exposes nux méincs dangers ■
Leurs peaux ion!-eIlos donc de qualité différente ? Destinées
à être trouée» par h» m cm es projectiles, oe devraient-elles
pas être étiquetées au même prix ?

Enumércr toute» les anomalies et le» hypocrisies impu-
tables Bfi\ faux amis de l'Islam serait trop long. Les « Àmi-
Wès musulmane» » ont provoqué une douce hilarité parmi
lu* lettres tunisien» ; tous sont d'avis que le lexlc arabe de
cetts teuilîe bilingue n'o pu être rédigé" que pu* un Kabyle
Ignorant, tellement sont grossières les faute? qui le parsè-
ment.

Les vrai» amis des musulmans «ont rien de commun
avec les ci Amitiés musulmane» », avec les faux ami» de
l'Islam. Add el Katiim Jossot.

Tunis, io' jour de Rcbia el aoucl, l'an i33i de l'IIégira.

Voilà donc dévoilée, comme il corvviertt, une de oe»
■nanceu^rea de la presse parisierane qui croit pouvoir
tromper )• public français et newtre sur ie caractère
Téritable de sa « lutte pour h civilisation », laquelle
n'est, en Afrique comme ailleurs, que U défense, par
tout les moyens, de» intérêts égoïstes dea financier! qui
dirigent le* gouvernants de la République et leur po-
litique.

HIRONDELLES EUSSES

Après un voyage de plua de trois mois, un contingent
de soldats russe» vienl de débarquer à Marseille. Ils étaient
•mi foute destines frônitavemeirt a leatfQtcer l'armée 'de
Baloniq lie, en vue de combattre les Bulpnrea, ou pour mon-
trer aux Serbe» et aux Monténégrins qu'on avait au moins la
bonne intention, de leur venir en aide.

Si ron'tf'changé leur destination, c'est %ue leur présence
en France aura semblé plus urgente. A la conférence de Pari»,
le représentant russe aura donné son consentement à ce joli
coup de théâtre tjui est tout t fait dans l'esprit de la presse
boulevardière et se prête admirablement t l'exploitation of-
ficielle. .

Il n'est pas douteux que la nouvelle de ce débarquemanl
servira n alléger quelque peu le» graves souci» qu'imposant
«u public français la situation militaire et les terribles pertes
subies pendant les dernières semaines de combats autour «de
Verdun.

La mise en scène ou débarquement n'a rien laissé 1 dé-
lirer, comme on pente. Le» Russes ont défilé, se rendant «u
camp de Mirabeau, près de MniscrUc, conforlablonToai amé-
nagé pour les recevoir. Une foule énorme les acclamait et
leur jetait de» fleurs.

Le générai Coquet, commandant la XV* région, entouré
des autorités militaires françaises, anglaises, serbes et belge»,
a fsçu le génêtui LachwËnsiy et les oBTiraeri rosses, auxquels
Q a offert un luatch.

A cette occasion, lecture a été faite d'un Ordre du jour
'du général Joffre, saluant en ces termes l'arrivée des Russes :

« Kotrt fidèle attife In Russie, dont 1rs armées combat-
tent déjà ti miUlamment contre l'Allemagne, VAutriche et la
Turquie, a voulu danner à la France un gage nouveau de
son amitié, une prtuve plus foiatante encore de son dévoue-
ment à ta cau^e ssmnuini

_ ii Dm soldats russes choisis parmi les plut braves el com-
mandé* par le» officiers les plus réputés uiennent combattre
dans nos rang*.

a Vous les accueillerez comme dtt frères ; vous leur mon-
trerez quelle chatide ay m patine vous réserverez à ceux qui
ont quitté leur pairie pour venir luttor à no* cAtés.

« Au nom de l'armée française, je sautiatte la bienvenue
aux officiers, sous-officiers et soldats des troupes rosses dé-
barquées en France. Je m'incline devant leurs drapeaux sur
lesquels s'inscriront bientôt les noms glorieux de cumtnunei
victoires. » JOFFRE.

Le radiogramme oflkiel de Lyon, aa avril, !\ heures 3o,
profite do l'occasion pour servir k l'Italie l'exemple russe, en
soulignant avec une in ils lance partii libère lu plaisir qu'on
éprouverait ù Pans, de voir l'Italie s'engager dons la voie de
l'imitation.

Ce» suggestions ue sont pas neuves. L'Italie les connaît ;
l'attitude négative qu'elle conserve a leur égard n'est que la
réponse imposée par lu situation. El ce n'est pag l'aniv-'e
d'un contingent aW Russes à Marseille, amené du front Est au
front Ouest, qui ohnngcro quoi que ce soit h celte situation.

Ce petit spectacle est uniquement pour ta galerie. Aussi
ne devra-t on pas s'étonner si les Russes sont promené» d'un
point du front à l'autre, pour que le public de l'arrière puU'se
dans leur aspect une conliuncc nouvelle dans la sagesse des
grands « faiseurs w de ceLlc guerre- funeste I

Espère-I on illusionner de même les poilus dans les tran-
chées de Verdun ? Ils savent, eux 1 Depuis do longs mois, ils
regardent en face la cruelle réalité. Ce n'est pas la parade
d'un contingent russe débarqué a Marseille qui troublera
leur sens de cotte réalité, leur besoin de vérité que la dure
école de la vraie guerre, — qui n'est pas celle que mènent,
loin du danger, politiciens et journalistes I — a eu le temps
d'aiguiser 1

DE L'IRAK A TREBIZONDE.

Constanunopte, 21 avril (OTGciel).
Le grand-quartier géuéral turc communique :
Sur le front de l'Irak, les Anglais ont attaqué le matin du
i" avril, avec plus d'une division, noire position avancée *
l'aile droite de nos lignes près de Félaliié cl sur la rive gauche
du Tigre, à un kilomètre de la localité de Rendisse, et Us ont
tenté de pousser cette altaque contre nos position» princi-
pales. Ces tentatives ont échoué complètement devant notre
contre-attaque. Poursuivi énergiquoment par nos troupes,
l'ennemi a dû évacuer la position avancée qu'il avo^t occu-
pée le même jour et »c retirer vers l'est, après avoir subi de
lourdes pertes. Aucun changement près de Kut-cl-Amara.

Sur le front du Caucase, nos troupes chargées de sur-
veiller la cote dans le secteur dn Lasiïtan ont opposé depuis
le ii mars une résistance extraordinaire contre des attaques
réitérées par terre et par mer de forces ennemies supérieures
en nombre. EIlos «nt défendu pied à pied chaque pouoe da
terrain, où unt résistance était possible et ont atteint disce-
rnant le but qui leur était assigné. Finalement, le 18 avril,
après avoir contraint l'ennemi 1 livrer une bataille, qui Tut "
sanglante pour lai, près de Kavata, a 7 kilomètres è l'est de
Trébizonde, nos éléments se sont retirés, conformément i
un ordre reçu, dans un secteur plus en arrière, où ils auront
une nouvelle taaiic a remplir. Comme le résultat des opéra-
tions dans la rés/ion câtîère, aujourd'hui terminées, était
connu d'avance, étant donnée la situation militaire", la ville
de Trébizonde avait été déjà évacuée auparavant par nous.
Six canons de i5 cm., de vieux système, qui avnient été mis
en batterie dernièrement dans les environs de la ville, ont Kté
abandonnée après avoir été rendus inutilisables.

liste américaine au gouvgr^iit allemand

L'ambassadeur américain a Berlin a .remis, le ao avril,
au gouvernement allemand, une noie diplomatique w rap-
portant a la guarro soue-ruflrinti.

Au sujet du ooidage du u Sii.vw 11 dans la Main lit, lu note-
dérlare que les renseignements eu possession au gouverne
nient américain Atsbhnuent qu* le nAussea u fut torpillé
«uns avertissement, que la torpille éliui df febrlcSltloD aile
mundo et fui lamé par un sou#-inarin allemand.

De ce ras Spécial, lu note p.tsse ensuHe a une appie< la
tion théorique rit- 1» guerre sous-manne, sflintianl que l«
sous-marins allemande tiennent Insuffisant m tant compte da
l'assurance du goinmiiuiueiit uIltMuund, qui des navires non
armés ne seraient pas toi pillés sans SV*ertlasemon,l et sans
que soil assuré pré^thiblemenl le samrtage des pussager».

La note eonelul en dismit :

« A moins qut J'MUHimgne u unnonre immeduteineiit
quVJle abandonne ses inètbodeti d'niiaq-ues snus-manne* bc
tuelic9 contre les navires transportant di^s passagers el drt
marchandises, lus hlats L ni» n'auront û autre choix que 1«
rupture des relnlio diplomatiques H

11 n est pas douteux que cette note ne soit un dea plua
importants dorumeiits diplomatiques que la guerre ait pro-
duits jusqu'à ce joui. BtiJE sera examinée avec le soin quelle
mérite par le gouvernement allemand et recevra dans qiffll'
ques jours su réponse.

Klais dès aujourd'hui, on peut s'étonner de ie que le gon-
veruemenl américain n'ait pas cru devoir mettre Ii ta dispo-
sition du gouvernement nflenirtiifl les rensmgn«ments sur
lesquels ïl basa ses (om lusions dans 1 alÏHire du u Sussex m,
atin (fu'ils pussent «Lie m,nue» a lierlin

Ce lait et, en général, le Ion de SOfSBE la noie imposent t
tout esprit équitable celte double question : Le gouverne-
ment de» Etuta-Liiis oherclie t-il un prétexte contre t*Afls>
magne ? Est-il poussé dan» cette voie par des influences ex-
térieures, * savon anglaise* ?

Le» procédés violents de l'Angleterre 1 l'égaid des Neu
très, qui se mufti pi lent dans ces derniers tempit, la pression
que le « imrinittme i> anglais ex en r sur les Ktatv dont le
com-merce subit sou hégémonie, semblent le confirmer

On ne saurait d'ailleurs expliquer autrement, pourquoi
l'Amérique adopte, aire un parti-pris évident, cette attitude
hoetile i la guerre snus-uiurine allemunde, alors que, d'autre
part, elle garde le silence ù propos du blocus et de la guerre
d»' famine, inaugurés par le <i Navalixrne anglais I contre 1*
peuple allemand, voire à propoa de toutes les mesures de vio-
lence 'ml l'Angleterre menace de jour en jour davanlage le
commerce de» Pscutres.

C'est l'Angleterre qui, d'abord, ferma la mer libre au
trafic nYtcrnallonul, en la déclarant l terrain de guerre ».
En réponse à ce Fait accompli, l'Allemagne mit la naviga-
tion neutre on garde contre les mesures défensives que lui
imposait l'attitude anglaise Mais l'Angleterre sut exploiter
1a présence de citoyens neutres, et surtout am/ncains, i bord
de tous les navire* s ea.posant au torpillage par les eous-ma-
rlns allemands dans la son« déclarée dangereuse.

En même touip» l'Amérique, qui aime à se proclamer
a champion du droit et de l'humanité n, exportait en An-
gleterre et en France d'immenses quantités d'armes et d*
munitions, produits de sa grande industrie métallurgique.

Tels sont le» faits. Mais l'heure n'est plus aux disserta-
tions morales. Le peuple allemand sent qu'on pratique a son
détriment la méthode des u deux poids, deux mesures ». En
fiée du problème sérieux qui se pose i ses hommes d'EUt, d
accord* à ceux-ci son entière confiance, conscient de »a fores
inébranlable et de »on bon droit, et persuadé que le gouver-
nement américain recevra la réponse que commande la juste
appréciation de In situation.

UN TEMOIGNAGE.

Il est intéressant de rappiochei des renseignements, sur
lesquels le gouvernement américain base ses conclusions,
lr témoignage d'un journaliste »uisse. M, Mederoesl, qui a
longtemps habité l'Angleterre et collaboré a des journaux
anglais et américains Ce témoin neutre, qui assista a la
catastrophe du 11 Suttex ••, déclare dans le 11 Bund a de
Hume, que lea hommes de l'équipage, qui ont examiné avec
lui l'avarie du navire, aftirmerent qu'il ne pouvait s'dtrir
que d'une mine, et min d'un coup de torpille.

Cu n'est que le (en de mu m de la cataslropln que diverse»
personne» crurent a Voiras perçu toutes «ortee de ofeMtjS res
semblant à des torpilles et a des sous-marins.

Après la catastrophe M iWdcruest fut amené a Douvres
par le torpilleur anglais « Ajndi ». Ici, d ne cacha pus son
opinion sur lu cause de la catastrophe. Les autorités un
li\ ji-es sembli'ui uvnn eu runnai&s.iui c de ces propoa, cui
certain» papiers du journaliste suisse furent retenus à Fol-
kestone, où il dut se ivndie et où il fut inteirOgé au bureau
d'élal-major. 11 raconta ce qu'il savait de la catastrophe et
déclara, eu présence d'un ^encrai anglais el du consul gé-
néral français, qu à sou avis il s'agissait d'une explosion de
mine. Le général l'interrompit sévèrement, en affirmant :
« Tout le monde sait que c'était une torpille, et vous dites
que c'était une mine I »

Après l'interrogatoire, les représentants de l'autorité con-
férèrent pendant une heure M. Niederoest fut ensuite conduit
au bureau de la police secrète, où son premier interrogateur
lui fit signer une déclaration écrite à l'eiirre range, par la-
quelle ïl affirmait un' « a non avis U navire avait été tor-
pillé a.

H. Niederoest signa, pour obtenir sa liberté, bien que ce
□r frit pas ce qu'il avait constaté.

Le journaliste suisse déclare être prêt à conQnucr sous
serment ses déclarations.

NOUVELLES DIVERSES

En Angleterre.

La question du service obligatoire génère! a failli pro-"
voquer une crise ministérielle Si le gouvernement s'était
décidé immédiatement "en faveur de celte réforme, cette
décision aurait eu pour conséquence la démission des>
ministres socialistes. Vu que l'opposition demandait ora-
geusement le service général — même Churchill était revenu
du front pour s'associer a Carson — le gouvernement se
trouva dans une situation peu agréable Mr. Asquith, maître
incontestable dans l'art de concilier les vues opposées, trouva
une issue, et le conflit est ajourné. A la séance du
iy avril. M- Asquith a déclaré qu'il existait encore ceitaint
pointa sur lesquels le cabinet n'était pas d'accord II a, en
conséquence, proposé l'ajournement du la Chambre jus»
qu'au mardi aà avril, afin de permettre au ceUnet dé plus
amples délibérations ; mais le cabinet est unanime à croire
qu'une scission dans le gouvernement serait un désastre
national et le premier snimstre espère que celte évniualité
sera évitée par la poursuite de* délibérations.

La proposition fut acceptée et tes discours inutiles furem
évités par cet ajournement Entre temps le Bureau de la
Presse de Londres a publie la communication officielle qu.
voici :

a Un accord est intervenu entre les membres du gon
verneraent, donnant satisfaction i toutes les opinions 'epré-
sentées dans 1s gouvernement et répondant aux ^ng-nces
de la situation militaire. La seule raison pour la séance dr
mardi sst de permettre au Parlement d'être confidentiel e
ment informé des faits généraux et des chiffres servant de
base à la décision du Cabisut, dont la publication n'est évi
demment pas désirable. »

Us 1

LISTE N° 146 CONTENANT 45Û NOMS

(Reproduction strictement interdite)

n tels des rjrapss dfâpmî i§s sitt où n trairont ms prMIers dont us noms suivent — Le total des noms piMés lusrtourniii n monti i environ 249,750

Total de** prisonniers français Internés en Allemagne i 330,000.

Lil plupart des prisonniers internés cm Upipt der-
niers, ont été faits dans la contrée de Verdun. Le nom-
bre dte régiments fitjurant dans les liUts donne donc
une idée dt l'ùmpwtançe du force* françaises enga-
gées dans ces combats.

CROSSEK

fPrtsosMtest* internés ces iemps éenrmens.)
fBameO

Debellevelct Victor, Uttfl (Nord), infonteriç 362.

Ds Mnariy Georges, Dondeville (Seine-Infer.), infantorte 342.

DuthoiL Alfred, Tourcoing (Nord), infanterie Soi.

Dutour Loms, Bàtbisy-St-Ilarre (Oisnej, c*p-, ebasseurs 59.

Filcsfnscher Charlss, P.i.is, oaporal, înfaularie 102.

Gary Fe,(!inand, Louverné (Mayenne), sergent, infant. Î2J.

HébSTt Varcal, Caudebec (Seine-Infér.), infanterie 164.

Henry 'Murcaj, Evrenx (Eure), infanterie lûô,

HugauH lierre, Jouy-enJosas (Seuic-et-On»), orlilisris 81,

Rongére Albert, Chateau-Gootier (Mayenne), cap , inf. 824.

Weiss Jenn, Comntarcy (Meuse), inlanl»m« territoriale 44.

Rotl Louis, Iw*/ (Seine), înfamlcrie 324.

Variot Georges, Rem,* (Marne}, infanteria 4C5.

aWicuce MIred, Aubry (Meuse», infimtasie 3C2.

Manrroy ColberL, Pierrepont iSomme.), ùtfanlerie 1S4. '

Pinchinic/. Lucien, Séianne (Marne), chasaeHrs 59.

Baux Ni-iupice, Mervilte (Nord), infanterie 165.

Gaspard iean, Paris Kifantorie 161.

Montagnier Charleti, La Madeleine (Nord), ànlaiiterie 362.

Obœnf Louis, Setqucs (P.is-dc-Cnln™), infanterie 362.
Aavnteult Georges, Paris, infanterie 164.

R*nard l'icn'e, lipeinon (Eure), chasseufls 56.

BMpih Prudent, Minetou-Salon (Cher), infanterie terril 44,

MU<w Henri, Lille (Nord), caporal, infolrterie 8Sl.

Blanch.ir.i Julea, Chatsaunaul (Charente), snfanlerie 3C2.

Eomy Emilfl, Les Attaques (Pos-de-Calata), chasseur &56.

Chou mont Victor, Pans, chasseura 59.

CherruAult Edouard, Livré (Mayenne), infanterie 324.

Coulanl Lucien, Rauli>iny (Oise), chasseurs 5G.

Cornet Albert, Boncourt (M.-el-M.), sergent, infanteris 185.

Daulenii Raymond, fT^IS»111isssjsjjgs) [Aisne), cap., cliasseurs 58.

Degcrr: tean, Croix (Nord), infanterie 1C5.

Delauinc Fornunil, Parpeiafta (A,i3neJ, iDfanterie 164.

Debosquç Emile, Annenlièree (Nordj, inlauterie S51.

Desprcz Augustin, Flmes-les-Rocbee (Nord), infaiiLerie 362.

Bumnilly Hippolytc, Aucliel (Fas-de-CalaSa), inf«ntcrie 362.

Dupas llststh, Joué-s.-Aire (Loire-Inlér.), infanterie 324.

Fava I fera, Wahngmcs [Nord], infjnteris 3«2.

Fourme,1 Camile, Sl-Grrmain (Mayenne), infanterie 324.

Koual Alexandre, aWtfia (Mairie), aergent, înrnnlerie 1C5.

Plameru Au^nsle, Animales (Pas-rte-Calais), infanterie 362.

Lartglon Mnnua, Pum, inflsnterie S24.

Lcniori rttuâ, VsW^rsMAO (Nord, inTo'nteno 105.

PlEuyt." rnesH, 'Ulle (Norn), lïHan^rre »î.

Renaiili 'nies, Guichcn (Ille-el-Vil.iiiie), irlfanterie 164.

Ryckebusch Albert, D^inkerque (Nord), infanterie 362.

Salhot François, Eûucé (Illc-et-Vilaine), infunlerie 3M.

Sauaset Alcina, Thoury -Loire-et-Cher), artillerie 61.

Teinte Emile, Somain fNord), infanterie 327.

Paul Auguste, Le Tremblay fMainc-el-Loire), infanterie 327.

BoursKOt FraaiçoU, Genouilait (Ci^aso), infanterie 362.

Beauclair Albert, SWean-d'Asaé (Sarflie), chasseurs 59.

Duthilly Edouard, Roubaix (Nord), infanterie 351.

Godin Eugène, Durtal (Maine-et-Loire), int&nLerie 324.

GroQsset Fleuri, Houpline fNord), irifontorie 368.

Guérard Jules, SWuan (Seine-Infôrieure), in/antairie 164.

Joly Louis, Aubry JNrtfth irrfantene 384.

Lef&bvre Constant, Boulogne (Pas-de-Calais), mlanLarie 362.

Malfait Victor, Roubaix ^Nord), infanterie 362.

Marchais Avit, St-Jcan (Mayenne), irrfïuïterie 362.

Peylavin Auguste, St-iBn/Àlie (Lozère), infanteine 142.

Théncvot Jean, Prasizac (Charente), înlanterie 362.

Pierre René, EUtme (Mnrae), infanterie 145.

Pierrel Louis, Morville (Meuse), infanterie 165. ^_

Platean Arsùne, Vaux-Audigny (*isnc), infanterie 164.

Quentin Georges, Wassicny (Arène), infanterie 164.

Radanne Paul, Calons (Fas-de-iCnlni^), chosaenrB 5Q.

Richard Pierre, MontourLier fMa,yenne), infanterie 324.

Toursal Jules, Quesnoy (Nord), infantorie 351

Demoubn Camille, Sissy (Aisne), chasseurs 59.

Gosse Félix, Vrizy (Ardonnce), infanterie 165.

Kaiser Antoine, Dieppe (Sein^-Tnféncurc), Chns<:eiir3'59,

Latarche Ernest, Nouilly (M«u8e), infanterie 362.

Legey René, Hoillz-rEvôqjie (Meuse), infanterie 362.

Chevallier Henri, Cbalelat (Cher), infanterie 327.

Choisi Emile, Ourigny (Aisne), chasseura 58.

Dauchy Grt-goire, Steinbeirgha (Nordi, infanterie 165.

Vordm Anatole, Lusy (Pas-de-Calais), infnnterîe 362.

Gaillard Alexis, Corntourg |aai|il VH|Ul#. infanterie 324.

Descamps Georges, Tourcoing (Nord), chasseurs 50.

Ouradou François, Cnrenssonne (Aude), infanterie 362.

Acquart Georges, Roubaix (Nord), infanterie 3C2.

Anno Arthur, Wntlignie (Nord), infanterie 301.

Beaussicre Edouard, Roubaix (Nord), infanterie 362.

Coin Florent, Seclin (Nord), infanterie 362. ^

Constant Achille, Caniplnn-cn-Pévéle (Nord), cap , inf. '302.

Steckel'inck Joseph, Roubaix (Nord), infanterie 213.

Lacroix Georges, Roubaix (Nord), Infanterie 105.

Dovilliers Louis, Lan cm vil le (Seinc-et-Oise), infanterie 165.

Ghi&lain Jcnn-Baptisle, Ghauny (Aisne), infanterie 351.

Bailleul Robert, Métrel (Nord), infanterie 362.

Schouttelen Jules, Comines (Nord), infanterie 2!3-

Charlét Jules, Ily (Noïd), infanterie 362.

Letorl Arscne, Fromentières (Mayenne), infanterie 324.

Ce-equeinpot Bichai-d, Zegersiiappel (Nord), infanterie 310.

Dslloesc Georges, La Madeleine [Nordf, infanterie 165.

Talaborl Paul, Roanne (Loire), infûalcrie 164.

Argentin Charles, Iji Ciiartré (Sayllio, înfanlsrie 324.

Barre l i on, Lillera (Pas-de-Calais), infanterie 302.

Doye Vwtor, Boulogne (Pas-de-Calais), inlanterie 362.

Dujordin Auguste, Kervt' Ville (Pu.s-tW-Calais), infiint. 362.

Dumez Jules, Euneiicres ^Nord), clmsseurs 56.

Duqucnne \'iclor, Rotibaix (Noi d.i,' iiifanlerie 302

Duvùl t.onsl.inl, Ajmlf»Uèr*a (Nord), inlaulcrie 213.

Ontgniei C'ig^ne, Rei..>i (Mnrnel, cipornl, infan'c. ie 3G2.

Glaoe Emile, Couche-en-Ouche (Eura), înlanterie 166,
Gervois AbeÛ, Frupes (Pas-de-Calais), Inlanterie 164.

Godin Henri, Carvin (Pas-de-Calais), infanterie 362.

Janot 'Georges, Qaon (Meus»), infanterie 164.

Legland Henri, Mérigny (Nord), infanterie 243-

Lekens Ctiarles, Boulogne (Pae-de-Catals), infanterie 362.

Lemair* Louis, Tournehem (Pas-de-Calais), chasseurs M.

Le mercier Marcel, Laval (Mayenne), infanterie 364.

Lemaire Albert, Sains (Nord), chasseurs 96.

Lamoine François, Bergues (Nord), infanterie Î66.

Le30ge Ëmnle, Guincourt (Pas-de-Calais), infanterie 233.

Levai Emile, Desvres (Pos-de-Calais), caporal, infant 36t

Libert •Pierre, Le Portai (Pas-de-Calais), infanterie 362.

Carette Jules, l^unoy (Nord), chasseurs 56.

Chevalier Arthur, I-ena [Pas-de-Calais), infanterie 16&.

Claise René, Sars-et-Rosieres (Nord), infanterie 165.

Aubert Jules, Marfaux (Marne), infanterie 164.

Bemeertman Léon, Roubaix (Nordl, infanterie 361

Desgardin Julien, Vermeils» (Pas-de-Calais), inlanterl» 361

Direz Adolphe, UéAin (Pas-de-Calais), infanterie 1*5.

Herman Georges, Bailleul (Nord), infanterie 310.

Lautier Hipr/olyte, St-Elienne (Creuse), infanterie 3K.

Lecris Georges, Lys-les-Lannoy (Nord), infonlerie 351.

Manière Félix, Parie, infanterie 165.

Massip Damas, Lille (Nord), infanterie 351.

Pichot Marcel, Derval (Seine-Inférieure), infanterie 243.

Radignet Georges, Paris, infanterie 165.

Seiallour Jean, St-Yves (Finistère), infanterie 351.

Triboulet Eugène, Frebant (Pas-de-Calais), infanterie 3B1

Wissocq Fidèle, Vieille-Eglise (Pas-de-Calais), infant. 361,

Commine Auguste, Tourcuing (Nordi, chasseurs~56.

Lemaire Louis, Sl-Onier (Pas-de-Calais), infanterie 361

Vervach Auguste, Ulle (Nord), infanterie 351.

Herrebadt Amand, Lille (Nord), infanterie 362.

Duthoit Alexandre, Haubourdin (Nord), infanterie 361

Debuquoy Alphonse, Lille (Nord), infanterie 165.

Breuil Robert, La Chapelle (Orne), infanterie 324.

Debreyne Henri, Audruicq (Ças-de-Calais), infanterie 961

Debruyne" Noël, Lille (Nord), infanterie 105.

Morehotsne Albert, Savigny (Sarlhe)» caporal, infant. 324.

Dary Einest, Villennes (Seine-et-Oise), serg., infanteris 324.

Langolf Eugfne, Paris, chasseurs 59.

Mdnteain Joseph, Ijival (Mayenne), infanterie 324.

Nimal Maurice, Vervins (Aisne), infanterie 351.

Pouchuin Victor, Lille (Nord), infanterie 362.

Cadiou Emihen, Mcru (Oise), infanterie 351.

Debove Lotris, Thury-s -Clermont (Oise), infanterie 351.

Demeste Gaston, Lille (Nord), chasseurs 56.

Desforges Louis, Paris, infanterie 324.

Ferlin Marcel, Paris, chasseurs 59

Bickel François, St-Mihiel (Meuse), caporal, infanterie 361

Bouvier Alfred, Paris, adjudant, chasseurs 59.

A libre ton Jouanny, Gueret (Creuse), infanterie 327,

Béglié François, Bnve (Correze), infonterie 165.

Bertoux Hubert, Lille (Nord), infrmlerie 362.

Binet Henri, Grand-Montrouge (Stîtl*), serg., infant. 164.

Duprelz Gaston, Marcq-en-Barœul (Nord), infinterie tftô.

Ledin Aimé, Cassel (Nord), infanterie 105.

Lejeune Richard, Roubaix (Nord), infanterie 327.
Louis Henri, Brinon (Nièvre), sergent, infanterie 324.
Martarèche Louis, Paris, sergent, inlanterie 351.
CH6ac En^jiie, Paris, caporal, infantr:e 324.

Cochen Léon, Boulon (Tlle-et-Vilaine), infanterie 324.

Desprcz Etienne, Lubin (Nord), infanterie 105.

Berthelst Alexandre, Douai (Nord), infanterie 233.

Gauvain Eugène, Florent (Marne), infanterie 165.

Gourdin Ernest, Esoeupont (Nord), caporal, infanterie '

Lalet J»an-B«|>teste, Anicbe (Nordj, infanterie 165

Lebecq Désiré, Douai (Nord), caporal, infanterie 3G5.

Planard Albert, Sars-Foteries (Nord), infanlerie 362.

Schmidt Nestor^ Aniche (Nord), infanterie 165.

CJiabot Etienn», St-Ouen (Seine), infanterie 351.

Féard Jean, Fumay (Ardennes), caporal, infanterie 3C?

Houdemond Paul, Renazé (Mayenne), inïanlerio 324.

LaSse Louis, Condré (Maine-et-Loire), infanlerie 32-i.

Lordeux Joseph, Renazé (Mayenne), infanterie 321

Loret Pierre, St-Georges (Mayennei, infanterie 324.

Rofidal Jules, Fumay (Ardennes), infanterie 351. '

Bernard Achille, Marquettes (Nord), infanterie 327.

Boudin Oscar, Sebourg (Nord), infanlerie 324.

Corbeil Henri, Sente (Nord), infanlerie 302.

Decout Charles, Vieux-Condé (Nordj, chasseurs 56.

Fizelier Marie, Laval (Mayenne), infanterie 324.

Hasquin Henri, Haubourdin [Nord!, mfnntcrie 213.

Journaux Alfred, Fourmies (Nord), infanterie 321.

La ire Alfred, Charonne lAisnc), chasseurs 59.

Legrain Emile, Bousbecque (Nord), infnnterio v!02.

Leroy Paul, Buhysche (Nord), infanterie 165.

Laislard Auguste, St-Chnstophe (Mayenne), infanlerie 321

Péron Aristide, St-Denis iSeine), infanterie 302.

Plus Louis, Haubourdin (Nordl, infanterie 165.

Temisien Hubert, Bainethin (Pas-de-Calais), mfmterie 302.

Vandersteen Diogcne, Roubaix (Nordl, chasenr- 56.

Vangtierdnle Edmond, Roncq (Nord), infanler.e 362.

Barré Julien, St-Mars (Mayenne), caporal, infanlerie 321

Bebem Charles, Reims (Marne), înTanlerie 351

Cofflneau Charles, Paris, caporal, infanterie 104. -

Gadeyne Klèber, Roubaix (Nord), infanterie 362.

Galimard, Chfttilon (Côte-d'Or), sergent, infanterie 60.

Gauguin Antoine, Auton (Nord), infanterie 324.

Jusy Albert, Croix (Nordl, infanterie 351.

Marambert Gabriel, Boussac (Crause), infanlerie 362.

Parais Jean-Baptiste, Roubaix (Noi-d), infanterie 351.

Sauloup Maurice, A viré (Maine-el-Loire), infanlerie 321

Berquet Maxime, Fomefeuil (Nord), mtanterie 327.

Dachy Julien, Deville (Ardennes), infanterie 10-i.

Venet Victor, Longchamps (Aisne), chasseurs 59.

Berlhe Amand, Roubaix (Nord), infanlerie 351.

Chariot Albert, Marne (Aisne), caporal, infanterie 351.

Matou Arthur, St-Pol (Nord), chasseurs 56.

Decottignies Richard. Lannoy (Nurd), infanterie 1G5.

Levan Jules, Maing (Nord), infanterie 327

Claoré Maurice, Lille (Nord), infanterie 243.

Ninesse Charles, Fretin (Nord), infanterie 2-13.

Senlecque Gustave, Wimille (Pa«-de-Calais), infanterie 362.

(A suivre.)
 
Annotationen