Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
14 Janvier 1016

A propo» d'un supplément d» crédita ('élevant à 145 mil-
lon», M. Brouas» » louligné 1m critiquai d* 1» Cour de*
lompte» relatives au budget d* lillt al 11 a formulé d'autre»
fc4Uquea aur It budget en cour» ; entre las errementa d'hier
et Isa errements d'aujourd'hui, nulle différence. La guerre
t'a Hen change. M. Ribot, ministre de» finances, a conflrmi
ï'un mot (page 1,769, eoL 1) 1* réquisitoire du député.

De quoi ae plaignait le. Cour des comptes, a la veille de
ta guerre T De toutes lea varnHéa de gabegte dan* toua lea
aervices publica.

Les administration» centrales s'attribuent et se partagent

Sidûment de* aommes, »'alluUQnt dea gratification» et de»
écours pour épuiser les fonda d» caisse, pratiquent dea
Virements, commettent tous les genrea d'abua que condam-
nent les règlements et que réprouve l'honnêteté. De* fonc-
fonnaires nus d'oflîce en congé continuent de toucher leura
fraitementa ; d'autres reçoivent dea allocations que rien ne
justifie, sinon la munificence de leur supérieur hiérarchique,
du quelquea aervicea d'un caractère nullement bureaucra-
tique. Même les frais d* voyage du Président de la Répu-
blique servent à payer dee embellissement» dans lea hôtel»

des ministre*......

A un fournisseur du Maroc, on romlioursc la valeur d*
450 chameaux fantômes « par pure mesure de bienveillance ■
(28,125 fr.). Lea fonctionnaires de cabinets roiniotéricla tou-
«hent « d'importantes granfleolions i> quand le patron s'ins-
talle, quand fl «*t de bonne humeur, quand il s'en va. Des
■ hommea de lattres », accompagné» de leurs épouses, font
à no» frais,, dea voyage* princier* dan* lea contrées loin-
ta.1r.rs ; s'ils ae fatiguent le foie, noua leur payons encore

me cure a Vichy......

Diverses colonie» entretiennent simultanément trois et
même quatre gouverneurs, dont aucun n'est à aon posta Lea
écriture» sont tenues de telle sorte qu'il y a des écarts de
|j de 5, d» 11 millions entre l'encaisse réelle cl lea chiffres
porté» sur lea livres. Des gouverneur»-généraux, qui empo-
Oheut de largw frais d» représentation, lea imputent une
seconde foi* au budget d* la colonie. Aux référés de la Cour
de» compte» et aux sommation* du ministre, ils répondent
par ia dédaigneux silence. Ainsi d» an,la, uidinniment

Le* administrative» ont peut-être trouve d* nouveaux
moyens d» »e moquar du Parlement et de son budget, mais
•lies n'ont abandonné aucun des moyens anciens.

La Parlement n'y voit pa* d inconvénient. Le 18 no-
vembre, l'énumoratiou de ce» scandale» est interrompue
Hpt foia, au compte rendu officiel, par la notation :
a Rira». — On rit, — Rire». — Rire*. « Au théâtre de
ÛuigncJ, les enfanta rient du bon leur que le voleur joue au
commissaire; au Palais-Bourbon, le» députés rient de l'ex-
Oeirent tour qu» la bureaucratie joue aux contribuables.

Or, depuis aaize moi», nou» sommes en guerre; le ter-
ritoire est toujours foulé par l'envahisseur; nous vivons sur
1* pied d* vingt-cinq milliards par an, au moins. Et quand
ta Cour des comptes épluchera les dépenses du présent exer- ,
clce, elle pourra constater que îe système militaire a été
calqué sur la aysteme civil.......

A des fournisseurs d'avions, qui livrent quinze a vingt
appareils par jour, ou paye 25,000 et 30^000 fr. ce qui, payé
18,004- fr., laisserait eoeore au constructeur un ample béné-
flce; jti'it environ 30ù,UOtl francs par jour de gaspillage pour
l'Etat, de profit illégilmie pour le marchand. Des pièces dé-
tachées, qui valent au plus 9 fr. 50, sont facturées 93 fr. 50;
•.près des mois, la m commission des économies u se récrie :

on ne paiera plus que 25 francs 1____!.

Quand une pauvre femme touche frauduleuse m eut l'ollo-
aation de vingt-cinq sous, on lui fait ■« rendre gorge ». Ce»*
Juste. Mais c'sat juste, à condition rfu'on laea» tendre gorge
.ans forban» qui ont ramasse dee dizaines de millions, dae
eentaine» de million* autour du champ de bataille, sur le»
ruine» et aur 1» miser» du peuple.

Le ' Jratmtil» a résuma avee beaucoup de réserve là, triste
Sbcussion du 14 décembre sur les marches de la goerra. IL
a «le tels dégoût» qu'on ne les surmonte pas [.tellement,
y a aussi des distinctions qu» l'équité suggère et, s^ie nous
feron*

Maris, faut-U attendre le» hypothétique» réffui*Haires de la
Cour de» compte» en 1W5 pour promettre au- pays que le»

5

milliards de la Défense national» seront scrupuleusement
affecté» à la Défense nationale cl pour intimider le» pillard»
par dea châtiment» sévères T De quel cceur voulez-vous
qu'une BlèTf offre au pay» la vie de son enfant et le» débris
d» sa fortune, quand on lui apprend qu'un jeune embusqué
touche 1,250,000 fran» de commiiaslon sur un contrat, et
■'enrichit loin du péril î »

L'aviation française.

M, Gcorpcs Prade, dan» le a Journal », critique vivement
te manière dont elle est administrée ;

On aura des moteur» très intéressants, trè» diven, phii
tnrd, a de» date» différentes ; on en-manquera d'abord, et,
pour les appareils, on attend. 5i bien que la fameux pro-
gramme d'ensemhle ûle déjà dan» toute* les directions en
de» programmes de transition, c'est à-dire de réalisation im-
médiate, oii l'on distingue avec effarement troi» types d'ap-
pareils qui n'ont jamais été construits, où se perpétuent, bien
entendu, les mûmes errements, où l'on pa«se la commande
d'appareils comportant, par exemple, deux dispositif»
ipéciaux nécessitant des emplacements réservés, de dimen-
sions mituma fixes dan» la fuselage, sans prévenir le fabri-
cant, ce qui risque simplement de les rendre inutilisable»
P*bur le but même qui leur est assigné. Voici un appareil
monstre nouveau de 4oo chevaux, qui pesé plus de trois
tonnes. Savcî-vous ce qu'on prévoit et prescrit pour son
armement, mitrailleuse» et munitions ? i5 liilo» i Une
sarbacane I

Pendant ce femps-là, le service de l'awnnt réunit, par
l'intermédiaire des services d'armée, les vcenx des pilote» et
de* chefs ; il les Iransmef, au sein d'un comité de consulta-
tion teehnique, an soiis-sccrëtariaf. H y (t rie tout dani'cs
comité : des professeurs, — il y avait même im professeur
d'égyptofogie, — des gens du monde, des savant» ; il y a
même deux fabricants : l'un, novateur de génie, » vu se»
appareils militaires prohibés brutalement: a-vw refus
d'examen des appareils modifiés ; l'autre n'a jamais pu en
vendre un seul à l'armée.

Ceux qui les ont di'-r Lires rncapabies, même d'une corr-
ceplion future, leur demandant d» tes aider a juger I H y »
une section technique qui, naturellement, ne fait pa» partie
cîu comité de consultation. Il y a un chef de matériel, un-
chef des matériaux. Tous deux ont été anlrefow chefs de
fabrication. Il y à un chef de fabrication et de contrôle.
En trois centres différents, tlyi Smrrt-Cyr, qui vient d'être
déclaré autonome de Chalais pour Ta réparation et qui en
dépend pour les piere* neuves. « Je remets ce vieux bout
d* bois » : « Saint Cyr ». « Il est neuf » : « Chalais. I » Las-
contrôleurs d« deux groupe», naturellement, ne ae
parlent pu

« Espérons que AI. Prade exagère un peu », ajoute le
« Figaro » qui reproduit ces plaintes courroucées.

LA BAISSE PU MARK

Depuis quelque temps, la presse ang] a-française et
particulièrement les fameux radiogrammes de Lyon,
Carnavon et Poldhu servaient à leurs lecteurs crédule*
une nouvelle UJusion. Il s'agit de la baisse du cours du
mark, dans Les pays neutres. On en tire, bien entendu,
la conséquence que la situation financière de l'Empire
allemand se fait de plus en plus précaire.

LesVé'dacteucs de ces informations tendancieuse*
savent très bien que, si leurs chiffres sont parfois
exacts, les conclusions qu'ils en tirent ne tiennent pa»
dtebout. Mai» que leur importe, puisqu'ils croient avoir
trouvé un nouveau moyen de rekvcr le moral de
leurs propre» pays- rt des armées alliées, eo G i suggé-
rant l'espoir d'une- prochaine faillite de 1 rnnemr 1
Voyons un peu de phrs près ce qu'il y * de vrai dans
cette nouvelle légende. • .

Les radiogrammes en question «basent lewr calcul

tout particulièrement aur le cour» du mark en Hol-
lande. En temps normal, ce paya est grand acheteur
de produits allemands de tous genrea, lesquels sont, en
fin de compte, payés oui producteurs en marks. Or,
depuis la guerre, l'Allemagne « restreint considérable-
ment son exportation en Hollande. Il en résulte que
l'Allemagne n'a vis-à-vis de ce paye que très peu de
Créance» payable» en mdrfea. Par contre, l'Allemagne
continue a acheter sur le marché hollandais, en tant que
l'exportation n'est pas entravée, tous les article» qu'elle
achetait en temps de paix. Les dette*; qu'elle contracte
ainsi sont, payables en florins. Il est donc parfaitement
clair qu'une hausse très sensible du cour» du florin, efc
une baisse proportionnelle du mark résultent logique-
ment de cette situation spéciale. Et i] en sera ainsi tant
que l'équilibre de l'importation et de l'exportation ne
sera pas rétabli. Cette baisse du mark étant donc un
phénomène logique et normal, elle pourrait s'accentuer
encore davantage, sans que cela portât la moindre
atteinte à la solidité de» finances allemandes, qui ne
•'appuie point, à l'heure actuelle, sur le marché inter-
national, mais bien sur se» ressources propres, qui
sont inépuisables. L'espoir nourri dans le camp allié,
de voir l'Allemagne acculée sou» peu à une crise finan-
cière, s'évanouira comme tant d'autre» illusions inven-
tées sans ces5e par les metteurs en oeuvre de la propa-
gande antiallemande : tel» que la fameuse famine ou
le manque de salpêtre, de cuivre, de coton etc.

Si les discours, les articles de journaux ou les radio-
gfammes officieux suffisaient pour vaincre, il y a bel
âge que l'Allemagne serait par terre ; mai» héla», en
fin de compte, ce sont les faits seuls qui comptent I

mnm succès autrichiens ad whiéhécho

Vienne, le II janvier 1916 (.Officiel).
Théâtre de la guerre russe.
En dehors des duels d'artilierie habituels, calme au
front bessarabique e[ dans la Galicie orientale.

Depuis ce matin l'ennemi renouvela, après un violent
feu d'artillerie, de vaines attaques contre le lecteur Topo-
roulz Rarancze. , n

Théâtre de la guerre itaiirn.

La situation e»t sans changement. Au Tyrol du 3u<I
onze ai iateurs italiens apparurent au-dessus de fEtschtat,
et) jetèrent des bombes sur plusieurs points sans aucun
auccès.

Jhêâtrê de ia guerre^çn Sud-Est,
Le Lorcen est pria.

Apres troi» jours de dur» comb«t» notre brave mfente-
rse, en commua avec la loucde artillerie et le marine, sur-
monta la résistance opiniâtre de l'ennemi el le* énormea
difficulté» du terrain hivernal du Karst, qui, s'élevant de la
mer jusqu'à 1,700 mètres de hauteur, a ét& aménagé depuis
d» longues année» a Ta défensive.

(Le Lovceji e»t une montagne très importante au point
de vue stratégique, au sud dp la haie de Caftaro; il domine
Gettigné et ses environs. La R£a\}.

Le butin fut de afi pièces d'artillerie, parmi lesqnels
deux canons de 12 cm., deux mortiers moderne» de i£> cm.
el deux mortiers de ?\ cm. ; ensuite des munitions, fusil»,
approvisionnement*- d'habillements el de ravitaillement.
Une partie' de cea pieeea eat intacte et Fcrvira contre l'en-
nemi. Au nord-est du Monténégro, Vennemr qui, hier en-
core résista immédiatement dorant Cirant, fut CHÏbuté. La

localité" alnti que le» hauteur» dominantes au tud-ouesï sont
en notre possession.

. Grâce à un* intervention rapide, 1* pont en feu de 1»
Lim a Déra, a pu être préservé d'une (festruction complète.

Près d'ipek i3 canons serbe» tvee beaucoup de muni-
tion» ont do nouveau été déterré».

ÉCHOS D'ANGLETERRE

Un grand vaisseau de guerre coulé.
~* , Londres, 10 janvier 19T9 (Officief)1.

Le vaisseau de comftat v Edward VII» a heurté" une mina
et! a dû être abandonné i cause de h houfc. Il » cou* birn-
tflt ■après. L'équipege- fut sa ut*. Il n' y a pa» de pertes de
vieà tvunnineai a. déplorer. Dvus homme» teulcaoeskt ftutftt
blassési

(L' u Edward VII m datait de iai3 et jaugeait 17,800
tonne». L'équipege était de 780 nomme* ' f
La fuite dan» le mariage.
Ct que nous avions prévu est arrivé ; it y a, dan* es
■ moment, un* vraie épidémie de marîafr* 1 tondre» et
dans foute l'Angleterre*. Le» houe*art d» l'état civil aonf
littéralement pri» oTaOsBUt. Xie» tjtfW Londres ce» jour»
dernier» on a célébré plu» de a,5eo mariage*. G'esA ana flnaav
mcntut'um «V 30 à W pour cent sttr U chiffre ordinaire.
L'r;jcpliratkm ds se pii/n-irnène eat très- simple, oh n'a qui
lare le texte de 1» loi sur le service o&Hgatofri

Les sentiments Lumanitaires dont s'inspire la publication, dans la « Gazette des Ardennes », dea nom» des. 285,000 prisonniers français actuellement internes en Allemagne,
•n ont-pas été appréciés par tous avec la même équité. Que nous importe ! Nos lecteurs ne pensent pas de même qu'on le fait dans certaines rédactions sur le» boulevards parisiens. Nous-ne
laisserons donc pa» trouble» l'intime contentement que irons éprouvons d'avoir pu contribuer i calmer les inquiétudes de milliers de familles françaises, portant un rayon de joie dans les foyers
laissés dans la plus douloureuse incertitude par le gouvernement français, en leur annonçant la bonne nouvelle.«m leur fils était sain el sauf, se trouvant en captivité allemande, aussi heureux
que le permettent les circonstances. ' - .

LISTE N° 98 CONTENANT 550 NOMS

* (Reproduction strictement interdite)

Les nom» en tête des groupes désignent les endroits o* se trouvent les prisonniers dont les noms suivent.
L* total des noms publiés jusqu'aujourd'hui se monte à environ 231,050. — Eestent a. publier environ 53,980 noms

SENNELAGER 'Westf.

tfiuiteO

PJanchon Eugène, BolM» LSeine-taMrienre), fnrenterîe SU.

PlOftcard Léon, Dijon (Cule-d Or}, infanterie 109.

Plenquart Jean, Tourcoing (Nord), infanterie territoriale f.

Plantard Félix, St-Colombin (Loire-Intérieure), infanterie 26S.

Plantefève Louia, Tourcoing (Nord), infanterie terrltor. t

Plaaiin George», Sarrapotrie* (Nord), artillerie ï.

Plaaeon Fornand, Bagnulé (Seine), loviavs» I.

Blavy Paul, Galzin par Vienne (Tara), ainmvea 4.

Pleven Guillaume, ât-Bneac .Cotes-du-N.-.rrt;, artillerie 3.

Pliasoc Henri, Fourmies [Nord), artillerie i.

PI0tenu Einil», Nantes (Loire-Intérieure), cap., génie ter. IL

Plouquard Léon, thjon (Côte-d'Or), inlanterw 10»

Flouvwr Airoé, L«hs iPaa-de-Calaia), Inlanteria â46.

Plouvier Charles, Etterbecquea iBelgique), infant. tarriL 5.

Plucque Edmond, Pans, inf^ntena 148.

Plumereaa Pierre, L'Ile-Itouchard (Indre-et-Loire), lnt ILS.

Poissonnier François, Lille (Nord), infanterie 146.

Polaek Pierre, Ptuis, inlanterie 306.

PoiDdion Charles, Varna, caporal, infanterie 287.

Poiran Edmond, Ctmvngne-lea-Redoux (Vendée), inf. terr. 84.

Poiroux Joseph, BaMea d'Olonne (Vendée), cap., g. terir-rt.

Poisson Emile, Paris, dragons 23. ' '

Poisson Georges, Paris, înluuterie 10».

Poiabun Louia, Epotssea (Côte-d'Or), infunterie 109.

Polvret Fernand, AvaJlon (Yonne), caporal, infanterie 82.

Polarl Louis, Arra» (Faa-de-Cakiis), inlantarte 127.

Pollonnem Emile, Rasult iNord;, rlouunîer.

Pollel Juacph, Tourcoing (Nord), section 1.

Polvenl Aimé, Pommereuil [Nurdj, infanterie territoriale 4.

Porîiadi>!û Gaston, Buyunne (liasses-Pyrénéeel, InfanL 213.

Poucet Georges, Douai (Nord), caporal, section 1,

Pontrrau Henri, Ch'xnp-St-ti'ent (Vendée), infanterie 109.

Poreau Désiré, Frtoeftei (Nord), sccho% 1.

PoreL Eugène, Dihorei-le»-Basu»a (Selne-Inf.), cap., Ihf. 228.

Poret Lucien, Nutre-Dniue-de-Frcne» (Calv.), inlariL ïlft

Porpé Joseph, Pouldiiurua (Côtea-du-Nord), génje 10. -

Potulle Ernest, Lja-laav-Lsttnoi» (Nord), irjanlene tefrtt, t.

Police Fernand, Fives-Ulle (Nord), infanterie I4Si

Poltier Auguste, Villainos-la-J uliel (Mayaryie), infant ter. 26.

PolWr Marcel, Préaux (Eure), infanterie territoriale 24,

V'

Potiar Louis, Teilaul (Monc*e); Infanterie 136.
Poucimin Astoine, Mon il (Fos-de-Calais), infanterie I4K
Poullder Lueien, Fontaiae-las-Guyon (£ure-et-L«ire), loti 101.
Poulain. Loqis, Krachs .Nnrd), Infanterie 148.

Poulain Louis, Auberchicourt (Nord), infanterie 147.
Pontnfrr Désir*v î5te-Marguerî[e-oV-l*Aatel (Kere), infant, 228.

Poulain Victor, La Poterie (Maine-et-Loire), infanterie 135.

Poulet Jean, Eotnanecha-Thoren» (Loirs), inlanterie colon.d

Poulenr Arthur, Colleret (NoraïK aectmn 1.

Pouméroulié Jean, Dounazac (Haute-Vienne), Infanterie S5Qt

Pournain Lucien/Gravant (Loiret), tofanterre w.

Foupart Gustave, Cournay-en-Braye (Sefna-Inf.L infant. 146.

Poutaau Michel, Amnrière* (Mayenne), infanterie lerrit. 2G.

Pouteaix Paul, Paris,. i»f*Dleri* larritoriala 2&

Pouteau Emile, St-Mûurice (Seine), infanterie terri(orio*l« M.

Pouytot Jean, Pau (Basses-Pyrénées), infanterie Ï83.

Pouzet Paul, Cognac (Charente), mor-oVs-log., artillerie 3.

PoysD. Achilie, Monchy-sur-Eu (Seine-lnf.L. inlanL terriL 21.

Foyet Georges, Pithiviers-le-Vieil (Loiret), infanteri» 131.

Poyet Pierre, Trigny (Rhdne), mfantarie 109i

Prast Jean, Lyon (RhOae), infanterie 100.

Prat Jean, Ponsac (Basses-Pyrénées), infanterie M.

Prat Yves, Plouhozre ^Côtes-du-Nord), serg., infant, territ, 7S

Prélat Qiarles, Le QMW| (Nord), cap., section 1.

Prélot Paul, Lo Haincy (beine-et-OLse), uifaaterie 39.

Fresle André, Lorcy (l-oiret), infante-no 4.

Preslel Fernand, MonI-en.-Chaua-ée (Somme;, artillerie 42.

Prévost Juïta, Sûmcries (Nord), section L

Pruvot Edouard, Baugie (Oise), înfanteiie territoriale 10.

Prévost. Arthur, Guise (Aisnel, infanterie territoriale 10.

PrèA'o&l Maxime, Evreux- (Eure), intanterie 228.

Prévost Jules, Ecummoy (Sarthe), Hifanterie territoriale 28.

Prévost Louis, Lions (Eure-et-Loire), infanterie 101.

Prévost LjSûpold, 'fouttre (Charente), infanterie 123.

PnouLt l rançois, Laguerrche-de-BreLagne (L-et-V.), art S.

Prient Léopold, Paris, mlantcna •territoriale 2,

Prieur Fernand, Fleis-de-l'Qrne (Orne;, mar.-des-log., art 1

Pnilard Eugène, Chouzelot (Doutai, chasseurs a pied 45.

Prod'liuirime François, Notllet (Maine-el-Losfe), infant. 77.

Prou Léon, Le Mana iSarlhe), infanterie 27. '

Prouillae Jtan, Salignac (Dordognej, mfanteria 308

Prouvât Edouard, iourcoing ^Nurds, mlantene 145.

Irovost Louis, Mieuxé (Orne), inlanterie lerntoriale 27.

Prud'homme Joeepft, Angera (Maftie-eULoire), inJanlerie m.

Prouvoat Josaé, Wattreloa (Nord), section i.

Puchai» Fernand, Marroril (Pas-de-CalaiïaL infanterie MIL

Purch Marcel, Bagnollet ;Sein«), sergent, infar.Urla 71.

Pull Adolphe, Elne» (Pyrénôea-Orientalea), infanterie 40.
Phrail Guetav», Hergnles (NoraTK infanterie IJT

Putéaux Charles, Roubaix (Nord), tnfanteri» 145.
Puybaraud Louis, Cckgiwo-sttf-Lia (Dacdogna), infanterie 250.
Puyiors Fernund, SKaureaW^Hflmniej (La r<i\ snt ML
Quérat Georgew, sre-Sftbme (Côte-oTCM, tefanterie 1».
QuevGsne Lucien, Mont-St-Aignan (S-L); infliraJçrfe itfcN
Quêtier René, St-Joaephven-Bry (Manche), artillerie S.
Quibel Loui», Baug (Cher), infanterie 30.
Quignon Augustin, Boieleux (Faa-de-Calais), infanterie 127.
Quhiet Ernest, Luce-aoue-Ballon (Sarthe)T infant, territ 27.
Quintana Christophe, Couba (Algérie), zouavee R
Quittemel \RcheI, Paris, caporal, infanterie 25.
Quitton Loui», Paris, infanterie 267.

Qinvron Alfred, Toureomg (Nerd), brigadier, cliOBseur* (L
Rabaté- Théedule, Arcia-le-Ponsart (Marne), infanterie 2M
Rabec Alphonse, Ampevill» (Manche), artillerie 3.
Rabineau Henri, St-Calais-du-Dtfsert (Mayenne), infant. 104.
Rabineau H»rL St-Calais-du-Désert (Mayenne), infant 104
Radonac Elia, St-Gilles-du-Neinée (C-du-N.), infanterie 41.
Radigeois Charles, Chapellc-du-Maraie (L.-4), infant 210.
Ragot Ernest, Paria, infanteri* territorial» 27.
Ragonneau Auguste, Va lion-sur-Jée (Sai-Ehe), inf. terrH. 27.
Raimbault Louis, St-Georges-du-Puy-de-la-Garde, infant 133.
Raimond Georges, Paris, uifantone territoriale 26.
Ralkard Aifred, Semoulier (Hte-Marne), infanterie lOft.
Raniseycr Albert, OuIbec-Cocherai (Eure), infanterie 228.
Rumelle Maurice, Mondevrlle (Calvados), cap., infanetne i.
Ruucln IgnaL'e, NueiI-sur-Fay (Vienne), infanterie 117.
Rauclil fflMst, Nueil-sur-Fay, (Vienne), infanterie 113.
Randon Louis, Paris, infanterie 129.
Raoul Alexis, Bouiogne-sur-Seme '.Seine), infanterie 228.
Raoult Fruncisque, Lamballe (Côtes-du-Nord), artillerie 3.
Rauult Georges, Puteaux (Seinet, infanlerie 109.
Rapé François, Redon (Rle-et-Vilaine), artillerie 3.
Raher Marins, Puns, infanterie 109.
Raulin Désire, Hauviné (Ardennes), infanterie 332.
Rault Jean-Mane, Merliac (Coles-du-Nord), infant, col. 31.
Ruult Yves, Plougurner (Coles-du-Nord), infanterie 71.

Kaun Ernestv An nazi» (Pes-da-Calms), iafnntnrfa 145.
ftavan Laoo, CoonHDaa (PtordV caporal, section 1.
Raveaux FUné, St-Ouen ISsiM},. infanterie 254
Raveraî l auT, Paria, in/anterio H».
Kavet Roger, HauUnorrt 'Nord), nergaat, icranteri» f4S.
Ramikai Aase*^ MaiaaU* (Puy-de-DÔHïeL Infantari* 151.
ftavo Pierre, zouave» 3. '
* RayA Charle»r Pontigny (Aaana), infanterie territoriale la
Raymond Henri, Will»m» (Nord), secttan 1.
Raymond Joseph, Molinet (Allier), InfSnterie 10*.
Raynatul Antoine, Nie* (Aitea-Mariiimaa), chasseurs alpin 47
ReBa> Prairçôïa, Pari», Manteri* 1».

Réïringnet Pi arra, St-Jutien-de-Creiapst Hic . ar.o. toi 30A

Rébior Eugène, Noisy-le-Sec (Seine), infanterie territ 10.
Réboulet Ferdinand, Orange (VaucluseJ, zouaves 2.
Rebours René, Langueux (Cétes-fïn-NWrd), infanterie coL 54.
Riby Gabriel, Mervan (Scine-et-Loire), Infanterie 104.
Regnault Vfetor, Lamelle (MlancUe), infanterie 7t.
Rouix JoannO, Laval (Corrcae% zouaves 2.
Recnigéraau Aug., La Bonniere-de-Mou champ (Vendée), înf.Sf
Remond Louis, Pan», zouave» 1. -

Rémy Arthur, Marly-le-Valencsennas (Nord), artil!eri»t L,

Rcmy Florentin, "Chaudion (Arderme»), infanterie 3Ô2;
Rémy H^nri, Valenctennes (Nord), artillerie 1,
Renan Edmond; Gussigny-les-Bavai (Nord), artifleri» U
Renard Albert, FonUme-Elrua (Jura), zouave» 3.
Renard Alexandre, Le Cnennie (Seine-et-Oise), infanterie 27.
Renard Auguste, Montbtgot (Sarthe), infanterie territ 27.
Renard Constant, Ballon (Sarthe), infanterie territ 27:
Renard Gustave, Roubaix (Nord), infanterie 145.
Renard Jules, Taismeres (Nord), artillerie 1.
--Renard Jules, LongwyIMeurthe-eUMoselle), bat lOtV
Renaud Fmnçoia, Paria, caporal, infanterie ternt. 85>
Renaudet Eugène, Paris, infanterie 106.
Renauld Edouard, Paris, infanterie 74.
Renauld Antide, Beaurepairc (Seine-et-Loire), inf. 60.
Renault Louis-Faul, Mesiul-Uruntel (Somme), artillerie 42.
Renault Oscar, Beaumont (Pas-de-Calais), cap., inf. 145,
Ren'eaudot Paul, Lonffire ;Côte-d'Or), infanterie I09l
Ranet Julea, Jaubourg i^^unclle), infanterie 136.
Rpneteau Théodore, Jungnac (Cli.u-ente), infanterie 307.
Renier Hyacinthe, Noizay (Indre-et-Loire), infanterie 114.

(A MM»***
 
Annotationen