Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
gazette des ardcnnf!9

16 Mal 1018

ïVppet ««Ire»»*" tu peupla Mandai» par le fourtmcmant
provl«one de It République irlandaise.

« î mi nommai qui oui sirns* n maniftaU, d» loule

eMdeine, «ont Je hme» cen», de hrmca gens égtiéa, mai*
(ta sont tout ca qu'on Vinulia excepta do* tmîlie», ou, il l'on
Ttut, il* étaient peut lira dos traîtres aux yeux do In nation
anglane, il» ne l'étaient point A leur» propies y ua,

devant leur propre conscience, rn qui dp beaucoup e«t l'es-
sentiel. ... h

« .le n'ni pa» 4té le aeul a être saroué pur celle proele-
mit 1.111 < -mouvante, ai j'en juge pnr le» leltnei que je Imuv*
dan» mon cou trier, «I où je mit sommé, u.urlquetois nvuo
de* psniles pleines d nnirt In me et de colore, de pirmlro I»
d«*fen«e iIohi m*urgés il 1i1.iii.Ip.

lia « République irlandais* a m'inUrsaaa, codes; mal*
la République française niintéresse bien phi» encore,...

a La proclamation irlandaise parle do* n hrnvoi nllié* »
■nielle a on Europ* i ce» hinve* alliés, M sont Im Hoche* (.1)
Le* amia do no» ennemi* «oui ne* cnnomll. Tant pit pour
la* répubticsmi Irlandais I..,. s

Toul on du** plus 1 \ mqiit inouï que l'idéal dont on **
réclame, à savoir ta lieer-té rfr* petits p'npiV* nVsl qu'une
phrase *

Répojve «ivéricaln*? à la npte aikmajiui«

L>niKivsid«ir de* Etals-Unis a rends a M von Jngov,
secrétsue d Etat de l'Empire allemand, la réponse suivant* :

Par on.tr* do mon gouvernement j'ai l'honneur d« re-
snetire a votre I la nol* que min, en réponse à

calia de Voir» Excel lance du k m*t :

a ta note du gomenir-ment iuipcrial a été l'objet d'un
HHmtn attentif de la part du gotnerurnient nniarirnin,
trui a spécialement pris en nota l'intention du gouvernement
impérial de faire un suprême effort pour limiter à l'avenir
ui> force* belligérante* les opératiqu* de guene, jusqu'à la
fin de* hostilité*, et de donner à ses officier* pnaxinj l'ordre
•l'obaerver lo* régla* reconnue* pur ta droit international,

Cnt iur lequel le gouvernometit américain a insiste peudant
mois Aconjaa, depuis que le gouvernement impérial a
annoncé, 1* 4 février 1916, l'adoption de ta politique aoui>
manne, maintenant heureusement abandonnée. \

* Le gouvernement américain a éjé conilamincnt guidé
at modelé par se* intentiui» amicales dans se* paliciUt effort*
an vue d'atrienee une solution amiable de* questions déli-
«lté* «enlevées par cette politiqua. -

a fiant donne* la déclamhen du gouvernement impé-
rial, terma de laquelle celui-ci modifie ta politique qui
nacttaU sérienacment en iemfftr Ut bonnes relations entre
Ut dent payt, U fouxternement américain compte tQr f'ot-
aanwifion scrupuleuse de ceiU dée^irotion, faquelle écartera
la principal danger de rupture dei fronnej relations existant
tnirt let Etais-Unit et l'Âlkmaane. «•

« Le goui cxncmcnt Rinéricaui juge nécessaire de déclarer

ÎuW est en droit de croire que l'Allemagne n'a pas l'intention
a faire dépendre en qpoi que ce «oit le maintien de la nou-
'v«Ua pulitiipie qu'elle vient d'indiquer de la tournure ou du
■fjsultài.dea négociations entre la gouvernement américain
a£ tei autre gouvernemcnil bclljgiiai.t. bi«n que certain*
paasage* de la nota du gouvernement impérial du 4 ")*i
HMaaaU sembler ausceptiWei d'une telle interprétation.

* Dana le but d'éviter tout malentendu, la gourornement
américain fait «avoir au gouvernement impérial qu'il ne
peut, pour un âcul instant, admettre et encore moins dis-
cuter l'idée que l'observation par le* antoriléa navale* alle-
mande? de* droit* de* citoyens américain* sur mer puisse
dépendre, en quelque maniera que ce soit, la moins du
monde de le conduite de tout autre gouvernement à l'égard
daa droits des Neutres et de* non-combattant*. Sur ce point
La responsabilité est individuelle, et non point commune,
elle est absolue et non relative,

* Je saisi» l'occaaion pour réitérer à Votre Excellence
l'wnrance ueiui partait? cotuidéraUon. »

. Signé : James W- Gérard.

Un |ugamtfil américain,
1* profwieur du droil Inierational h lUnlririIttl d«

Colonihin, M. Slnwell, 11 pnbHr'. rlnm le « New > nrk Wotld 11
un nrlirle pur la dernu'ii' tmlr nlleumiule, où il iléelnra que
celte unie (lent te lou te rniann île ruplnie. I'iii 1 ml du Ion iln
ta noie il iii rit en •uUfliiuee :

« Il non* faut comprendre ha ii\ntin\cnlt rimera de VAU
Umaijnr, causât pnr notre mnnière d'umr qui n'eW pria
neutre, (,'«*■ nmta nVrinru pas neutres, quand nom nvone
permit il f'#lnqlelcrrr de ni/prhcf lr» droite neutre* de nri(n*
cwimieree nuée l'A llemaf/ne. Si l'Atlemnrtne se dfrtnre à
présent prêté à te OOtiformtT nu droit intrrnttliontd, le»
k'Aat-hiua oni iouhijnHcn d'honneur de prendre luntei
masurej vnsr'e» et paxiildet pour ea'iner e'galument de
l'nutrc parti Itcllwénmt lu reconnaissance de leur* droit», m

Celle opinion O't d'uuliint plua inlorruintik' que le pro-
fesseur Slowell n'est p,i« piéciaément un nmi de rAMcmn^nn,

i i: « 1 Aitiut a\r m: vk.toikios »

M. Loviit Puiser publia iliiiid le «Daily Mail u un ailiejo,
cinglant d'Ironie, il tiulresM' dit gouviun^rîienl un^lui". Nous
y HmMbI lOtn mitre :

ïa gouvernement anglnit ett U plut grand fubricapt d*
vicioirti qu'on ail jamais vu dans l histoire ! S'il éluit auaal
courageux, dims lu guérir que dnn.« tvs déclnrnlioti», Ira coifi-
baU leiflient lerminéa depm« lnngleuip". Il a iitème nu tirer
parti de l'affaire de GtlUpoll I

Nou» n'avoni pas, 11 dit le gouvcruemonl, pris Acliibnba
et Ici hauteur» d Annforto, c'est Vrai, moi* vwjhk u qucllo
maniiTe merveilleuse nous y avons pria la poudre d'osenm-

pette 1

Dm trouble* irlundii* le gouvernenienl i'e»t presque
vnuté : il a reconnu qu'on nvuit commis une pelUo faute
via-4-via des « Snya Feinern, mois il «igc l'admiration pour
l'énergie de aon action, «lors que les plus jolis qilartici a da
Dublin ne «ont plu* qu'un nmns de débris. Main tenant il
tente de persuader a lu nation, qu'il a fuit un coup d'écheo
élonnjiiiimcnl habile cl clairvoyant en laissant le général
Towuatictid a'cnfcruier dana Kut-el-Amaru. Mai» en réulilé
ce fut la reddition de la plu* grande force britannique, que
HiUtoire connaisse. Il faut y ajouter encore le» pertes d«
la bataille do tlcsipUûii. Aucun député n'a jusqu'à présent
interpellé au Parlnment pour demander il quel chiffra
» "élèvent les perles* totales, subies an Mésopotamie.

M. Fraser continue : Toute» les déclarations étourdie*
na peuvent effacer le fuit, que le* Turcs nous ont infligé
à 1 reprise* les plus grandes défaites à Galllpoli et au Tigri».
Et cela non par défaut de courage de no* troupes, mai* par
l'hésitation de notre gouvernement entre .une faibles*o mal
assurée et la Légèreté impulsive dans la direction de la
guerre.

——>-lHt#j»-

NOUVELLES DIVERSES

L'heure légale.

A propos de l'adoption de l'avance de l'heure légale, du
a tampi ë'éft par l'Angleterre, M. Georçei Dazile, écrit dans un
journal parisien :
. Et chez noua T

Allons-noue encore appeler cette réforme là a l'heurt
boche », et refuser da l'adopter.

L'Angleterre vient de nous donner une leçon. Le projet
na lui a été proposé, publiquement, qu'il y a quelques
jours T En moine d'une semaine elle Va adopté.
- Vojla dee mois que noua en parlons ehee noua. Voila
daa mois qu'on le ridiouliae dans toute W presse — pjnn,-
«paleuwit celle de droite.

Des savant comme MM. Pajnleve et Camille Flam-
marion ont pns sa défense. Ce n'est donc pas une atlaque
contre la science.

Mo trouverait-11 dm gona qui rofiincruinnl 'in ïo lever una
heure plus loi. ot iin se coucher de mémo,

l'nuiliii I il donc letir dire qu'en lem|>n iln gueTTI le civil
Huit nvnn n« pari de- anrndres neraolinel*. et qu'il nn doit pns
incore trop ai plnlmlio h côU de rrlle réservéa 0 noa p^lEpa
des li nn< béea,

I,' 'i Heure Hnnnoiut <\ innifilemiiit n'est plus n l'Imura
boebe pi r'i"U 1' n heure nnglnise », Aduplun* It floue lin-
midluteiuniit nlln qu'ulle devienne l'hciiro nlllée, c'est /i (lira
l'heure île la V|i bure 1

» Les futures troupm noire* »,

lou* rn lllrn 1' « Afdsnnalt da Parlt » écrit ilnn» aon n* W,
diia 'lu 38 nu VU nvril :

iiOil^iine, la rlté paisible, eel on «ffurvcT rot e. Il y a,
un peu moins d'uni» année, un eamp 'le lrou|ics noires
a'inslnlla nutonr do la ville, ut c'eut maintenant l'éiiiénnca
fnliilo, lo tninps flon iléelauitlotis aux biiremix df» l'élrtt civil,

u Une peiHnnno tiés icnselgriée noua a a-isurô que le
ministre tir* la gnurro u'nal piémcnpé, pour i'JHI, du reciule-
rnenl «pénal des troupes noires a Oiléana. »

Ge qu'il ne f«ut pas croire «ans réserves.

Son* celle rubrique 1' u (Miuvre » ridiculise les nou-
velle» fuiibii«ii|i'B, que cerbiin» joiirnuux offrent ) leur»
lecteurs. D'après le numéro de y mal (*il 110 faut pin croire
■ans réserve» » :

Que 'l'ulluque d'avnnld.iiCT contre la cote 3o/j e*t, comme
toutes les [nuil'ilcnlof, n la dernière mimifesbition de l'of-
fensive iilloinuudo réduite aux abois, k bout de «ouf(le,
d'honum'" vt de mimitiuiie».

Que iijca Allemunda ne marchent que sou» la menace de
leurs propres mitrailleuse» ».

Que, 0 dan* les fabriques de produits chimiques alle-
mandes, le» ouvrier» s'urnustrit, pour ;u»«er leur lerups, à
gonfler l'abdomen do leur* camarude» avec le tuyau da
bouteilles d'oxygène fe la pression de 110 alino»phère*,
jusqu'à ce que les intéressés fassent explosion ». {Kurich,
7 mai, dépêche partkullùie nu Malin I)

Que, décidément, « Isa l'an siens vont revoir tcè»
proclL-niieiiieiit le* niiloJ>us », ete.....

Le doyen dea pollua.

On écrit do Vernon au 0 Petit Parttitn 1 :

Vcrnon dftit posséder lo poilu le plus flgé de France.
Celui-ci, ancien commerçant rue Cnrnot, s'est rtglflf pour
la durée de la guerre au conimcncement de la campagne.

11 éUtit encore 4 Vcrnon samedi ilernii r comme convoyeur
de Marseille A Gaillon, d'un troupeau dc.iiâo moulons.

11 ee nomme Charles Gurnier et est flgé de soix^nte-quime
anî. Miliburement habillé, bidon et musette au coté, on
lui donnerait soixante ans à peine.

La Comtesse Boni de Castellane bigame ?
Noua lisons dan» le « Temps > :

On se souvient que le comte Boni de Cas.tell.ine, ancien
député des IloAses-AJpes, s'était adressé À Home, au moment
où fut prononcé son divorce, pour faire annuler son mariage
avec misa Anna Gould, qui depuis s'e*t remariée avec le duc
de Talleyrand-Péngord. Le tribunal ecclésiastique confia
l'examen do celte affaire à une commission cardinalice qui
vient do proclamer «télinitivcment la validité du mariage,
four l'Eglise catholique romaine, te comte Boni de Castel-
lane reste donc le mari de mis* Anna Gould.

Lee deviaer«*ses à -Pari*.
D'après le « Temps», la préfecture de pobee *'eat émua
du nombre de plu* on plu* cousjdétaible aie voyante*,
somnambule», cartoananciannes et aulnes devtncreisea qui
exploitaot la crédulité publique et, plu* p*ntu uli. icmcnt,
la* fonmes, fille* et ouV,es des mobihaé*. C'est par
centaines, paraît-il, que l'on compte actuelIcmenl le*
p^thonisses qui se livrent i ce trafic.

I,e pnrqnet enIend mettre fin s re* MCiïtHffltriêt, et M.
Luirent n invité les commissaire* de police de Paris et de
la banlieue '1 déférer aux Irihunniix toutes ces aventurières/

Un ffiir efllon"!.

( «

[,n police de lafnbafl vient d'arrêter un individu &Ê%*
disant ao nommer le marquis de Puyfage, être colonel en
retraite et officier de In Légion d'hoi»neor. a commis da
nom brun «es cseroqueno*, noUmment su préjudice d'une
banque de Menton, où 11 s'est f«nl eaeornpler Ir'ns chèque*
faux, se mordant enaernbl'* à i35,ooo francs. Il a été re-
connu pour un nommé .Iule» Gazeaud, condamné h Pans,
pour banqueroute frauduleuse et faint h «ix an» de rérl.mon,

Les vins d** hoapices de Bcanne,
fin s prmédé un de ces jour» i la vente de» vins dea
hospiers de îîeaunc de la rémlle de 101a, venle qui avait
été retardée par la guerre La récolle comprenait aoixante-
dix neuf pièce» plu» wpt hectolilrra de marc, I.» vente
totale a produit qu,ilrc un/1 tit tu ooPe trois 'cols franc»,
contre cinq Limite wpl mille ^cenl f mquanle huit fran<-*
en 1913.

La vente des vins des hospices de Baeune a une grand*
importance pour la région car elle sert de base pour établir
les finx dr» grands crus Uiu^gmgnon*. (

LE CASIBK I >3 J*S e-*0 I T r>-»ï^«

LE» 0 BATS BOCHES n.

Sous ce tîlre, la 1 Dépêche n de Toulouse du 3-j avril
publiait un article de M. Octave L'unne, qui est un monu-
ment classique de folie furietue, de cette haine impuissante,
dont sont possédé» certains écrivains nationaliste». Pour les

u Boches u, M. Uzanoe a trouvé un nouveau nom ;

<i Les Huit ! quel qu*iliu<atii admirable de précision ' Ce
mot adbèii: exacteuivut, pitlorcsquement aux Uji?» stiajt
aïves des lioche» envaluiacur», qui s-jhI des a ujjeura r'ff-ar
Uvistes outrancicrt, cr4c* pour le pulUiitmcnt, la morda-
ciU, la ruine de» terrains envahis, la multiplication et le
grouilltiiïent dans les decombre*. Les liais l Ah I certes I
n'en ont ils pa* le* poil* roux, l'uniforme gna sale, l'odeur
puante c«ruc-lérUtique, le blair répugnant et les poux ecui-
tagieux ?

iM. Lwiu;.- igoorc, évidemment, le prenitcr root du r6le <\--m-
plaire que 1 hygiène joue dan* l'armée, comme rfaoa toute la na
nationale allemande. — La fted.)

n Leurs efforts nocifs sont également multipares et pré-
sentent une activité déprédatrice, ravageuse, c-coturaotev
épidémique qui partout sème le dégoût et protoque une
répulsion qui touche a la nausée ci porte U panique à leur
approche. , y**

u &al* uiigiateuu, bouioUeurs, rats (l'égout, rais da* '
Gotba, dea Vandales et des iluns, qui voua «les ua*mlit&;3
h toute» les heures de grandes musions, combien »oa
mœurs sont assimilables à celles des Hait Boches ! Ojie de
comparaisons sans lin ne ferait on pas entre vous et la bete
rongeuse de Germanie. Que de similitude» s'imposent, même
* l'heure des combab).

« Lia guerre sous-marûie n'est-elle pas celle des urannt-
copes ou de* rats aoua-rriarina, et Celle daa tranchée» qurls
noua imposèrent ne «'apparu nte-t-elle pjis aux chctninenieuts
immondes du Mut agrartus, du rat des champs d'oulre-
Rhin. »

Les savants de l'avenir auront des volumes a écrire sur
celte forme nouvelle de démence collective qui sévit dans
Iea rédactions parisiennes.

Ii5

LISTE H° 157 CONTENANT 200 NOMS

(Reproduction strictement interdite)

y] 'îîj des grpjpes dopent les enn dû » )xmmi iffi prisa» m les noms suivent — Le total des iuuos jmDllas lusgu'auloiirii'lml se edodEb à u'icso 334,600.

Total de»- pri^>axi*iers français int»r>>«>s en AUeinatii*© i 2&&jQsQf%

G1ESSEN

Suite.)

Çaragnon Jlerbert, Muntmarin (Ilaute*-Alpes), infant- 35g.

Caragnoux Frédéric, Le Pègue (Drôme), infanterie 35a.

Garcin Joseph, Saint-Odiole (Rhône), infanterie 35g.

Garny AJi-aantUe, iiasy (|I*u»*^etofO, iofantefie 4a.

Gaudiot Fmile. Bougcy (Haute-Saôoe-), infanterie ài.

Gavaut Itariu», Sault-Brenax (Ain), infanterie (a.

Getfray Henri, Pari*, infanterie coloniale 3.

GelMUt fterra, M-C>r-Monl-d'Or (ilhone), cap , inf. col. I.

Genk-M Bua^ne, Bourge» (Jura), infanterie 4«-

George Claude, Paris, iafanterie ht-

Gérard Claude, ftiatoba (Haulca-Alpea), infanterie 3Ca\

Gérard Paul, Lvon (RbûO«), inf. Ï6g.

Gheaqukr Llienne, LansHb;s (Norsl), infanterie 36a.

'ji:.u I oui*, baint-Veraud (Rhine), infanterl* 35.

G.r i! ! Vital, Ceatriere» (Haute-Loire), caporal, zouave* S.

Ohjagiiie Paul, Frctncs (llaute-Safine), infanterie i,2.

GJaater Armand, sresa^niourt (territoire de li.-ifort,., u;/. .iï.

Gsm Pusrar. »l-J«an:dt.»ilauaui. (Maine^t-Loire), iuf. coi. i,

Gr«nvr Aupualui, Lansargue* JUérault), aouavos 3.

Guérm Ainu-, G<Hirgé (Deua-Sfevrea), tn/auierlc 36.

Guin Lauceut, Ubaiaibotie^iud (Gard;, zouave* 3.

Fiche Alphonse, Kebai* (Seine et-Mai ne), infanterie $6.

Fi'rrt Pu rre, «arrv-d'isleniade (Tarn-et-Gar.), cap-, in/. 8-,

Filament Jean-Paul, Quuncrcb (FinUUre), infanterie 65.

Flami^rd JoMipb, Lui »u; Mer (Cajvaijo»), infimlerie /io>.

fUttiit Uauftat, Pana-, ivrgenli infanlene 65.

fUàfMC Jean, i'au» (Haule-Garoune), ipfanleric fio.

u, Um#que 0*r»f«i-ti«oiine), uif*uu.n<; &o,

FunU-ui-ju J*(ja-IJspti*lB, ï'ouutds (Vendée), infanterie 43,

i vit-t J, n J(..t,.-ph, Ljon UJtOuey, (.iqjoral, infjnUrn* 170.

Fort tr*o«oi», PraU-de-M.>lli> (p| n m.i »-Oricittal«i*), Inf. 80.

Fo*ïé Ari^and, St '\u ulut il. Hedon ((xiira (nfér ), infant. 65.

rour Joenny, Saint-Avit (Drôme), infanterie coloniale 6.

Fouinwl Pu-rre, Viseomlat (Puy-de-Dôme)* infant, colon. S,

^Oiirnu'i Gaslop, WaiKOuit (Pa* de Culai»), cb^*scuri 9.

looii.iir ii'Vir, >Miile* Loue Ijiféiùuic), lpfauU;(i« 66.

Fi'-u- b'-i-.tu U>ufL, S' ltil*d*a-d£ *.h,ibon» |jU>|fHrl j( inf. 65

Fut .|jij \;\nr, U* iJ'/b('-r< (Viui'li'ii;, ii>Unl<:iw fji.

Prient Je^u Joins, <Juif''pMr (jVui^Uia), tnCauteeie »/).

' < Ouitiiju, L)(ju ilthôoe;, '.'i'#a*cui» s pied

fjiài J. . pu, LuiuHib' (siiiiisasa rt Misirtît. ahaa. « pied a,

Gab id / tidtt h'.i:tSf{v, tjjHvvf- tbttioe et-Muiii'y, i56,

Gady lb un, l,qu.-idn ullr ^Maiu h*), aouave» y.

6a wuil., 1 . iiK-iu u,,-, ) M.,ine), cap , < h( i pied a,

G^iil.'.i l i jiiui.rnd, V.<i).....j.. ! .-' in- i f l^ire),' h. S pied >,

(jtuilaid StaiiitUi, laasjlll" tltff (.M< uilb^i l M J, ili, A p. a,

Ii'né, Pai»(( iHaoii M»in« ;, 1,battoir» a J»(fd 2,
f,'al . ■ tiartt'. I* (liauje Sa>w»r),^iifa»l, colon. 5,

HtuUn-t Jowpji, t'iWt : MpM-UuiittMi' ê), jobmlMi,- ,ir»f,,
it*f il! Alfifd, ioui-Hff vus lluw» UtitUMt, Udohl t[iu.
i*.' .j.., iIjuaOui, i ui-oin te *l^il), Inf. Ho.
G«" Jiwi. /...«t U*'i'<*v 'IbiUli GaiifOiiu), X'/Uun* '<).
sSrliy Pélia, IWiHiaii (H< raufc), lof*u*tl. iia i«,
Casl'M'ur llipi^lyle, (imllane (Aude), Infanterie i/t3,

Gatabin Louis, Paris, chasseurs 9.

Gau Louis, Durainque (Tara), infanterie 1^3.

Gautuon Gaston, Plessuia-barbuise (Aube), sap., iI.wj. i p. j

Gauthier*Emile, Saint-George* (Vomie), cha-seijra à pied 3.

Gautier Albert, Aron (Mnyeane), cliaeâeurs ù pied. a.

Gavigueud Paul, Perpignan (Aipes-alariUrncs), infant. 8p.

Gérard Jean*!ario, La Forût-Fouesnant Finistère), in/. .*}5.

Géraud Arthur, Moutptial-d'Agenais (Lot-et-Gar*), inf., i43.

Gerbicr Charles, La Renoudiére (Vendée), infanterie 137,

Gergaud Basile, Uerbignac -Inférieure), infanterie G5.

Gervaij JÇpoest, Pari», infanterie 65.

Gexvajs Jean, Notre-Dame-de-Mont (Vendée),1 infanterie «jî.

Gilloi Claude, Monnagqp ^j^ônc-et-Loire), infanterie j34.

Gilode* Gaatun, PijÔP jjÇÔAe-d'Qr), infanterie 170.

Géraad Dtu*», Druy-P»rigny (Nièvre), sergent, »ufant. *34'

Goapper Jioan, Kornovcl (FuiUlere), infunieric G5.

Godon Henri, Scna (Yonne), infanterie i43.

Goumard Leaiis, Richerenche (Vaucluse), infanterie 80.

Gourbilère Eugène, La Verlie (Vendée), infunteiie 4oa.

Gou*y Joseph, Monltcuil (Seine), infanterie coloniale j,

Grall Yvi^s, Ploncycz-JJufaûu (hmistèie), infwileruj 4oa.

Grandeur,- CainjJb;, Leuujnvilie (Meur^je-et-M.), ch. à p. ï. 1

Grégoire Uc#ri, La T^rUit-re (Vendée), infay^rie Q5.

Grihard Feinand, Cb«»oii (SseUw-et-Ois*:), dm*, h pied a.

Gmot Audrv, Lyon (Rhône), aergunJ, ui£swtejie colon, 5,

Groguot Gabriel, Paris, caporal, iufanbjiie 70.

Grolleau Arnaud, Angle* (Vendée), infanterie 66.

Gro»jt!i»n Auguat^, FresK (Huutc-Ssône), smr,, inf. col. 5.

Gruel Claude, SouLlin (Ain), infunlene <Ja.

Guedon Benjamin, Grosbix-ull (Vendée), infanterie 65-

Gucgucnitit Gabriel, PJouujdiun (Finistère), serg., inf. col. 5,

Guéucgo Joseph), Ei*0|ibluc-bi-H#MJ*' (Loirc-lnf,), );if. 65.

Guérin U»ui«, CJaiMtMt (Seine), iuf"l/h'ir'o 7Ù.

Guffroy (.'Wnand, (Pas-de-l^bw»), sergent, iftf. 3ifj<

Guiliejt Gvorge», 'luuUt'iMf-dje-Villii'ii (Yonne), infant. Ho.

Guilbuud lia[»tu»te, IJiiara^nta-efi-PBiih)»» (V«udûe), inf. ai,

Guillas JoKepb, kleudosi l'Morhibuii), uifunlei'ia ,'(.^.

GuilbA Aimé, ClialUn» (Vendéa), infanUiie £d.

Gaborit Henrl-C, fct liilaiiv-du lioln (Vendée), cliasaourj 8.

Gudol» Juljtjj, Sniut rÎLauniaire (Eure ct-l-oire), infant. 101.

Gaidn-r Jo-cph, Muuron (Morbihan), chasaeuia 0 pied g.

Gullurd Pr*jiço|S| Siiijil-'iïcvier (Ain), infunlerie M.

fBVIajfffop Aiibjiue, L>on (Itli('>i|e), iu|joih1, lufunlcrio 'il.

Gandin IvJoiiitrd, lUnu-tciut (.Mayeluu-'J, infauierje ia4-

Gandy Dtsiré, Salul-Piei nMl Eut n ujn-t UHc-^avoie), Uif. 10I

G»rjn b-idoih' Aid lie, i'ou\ l'Abbé U'IIH»!'1'*), chu;», a jiied 8.

Cseut Vluujr, RelJiel (And''HJit*), lufautHiiv 04.

0MIMN Assert, Rtnnil (tfanlhf), Intontoive 316,

GablliiT Jlili'», l'uni ib tiïnri fNuitlii'J, infinitr-rie 115.
Gain IhT Pierre, Aiiiub tte (Hniite4^>iiw), ZOuaWM 3.
Gauthier Emile, Eenlilly (Hl.ôue), zouaves I,
Gaiivlg Clément) l'hourjc (llle ri Vilaine), Infanterie iol
Ç«l Chmdj , Si Denis de Ciitiaïun » (Eure-"!-!..), serg., Inf. 3.
U«j)U DsHar, Peiicaucoml (Homme), chaaseun a pied 8.

Géw.luu l»ailon, M AimKoI de-Rrig tA"di(|ie), inf. i»».

(itmowt pi/ut*, 8»lfii " Ulli H V^bjme), i#ifnw>erie toi,
Gintii JujhuiIi, bVau*oii [H*m4i, lufuukrla d4<

Gérard Lucien, St-Jcangoux-Ie-National (I.-et-L.), zouav. 3,
Gerbsut "Léon-Adrien, Calais (Pas-de-Calais), infant. 16a.
Germain George», Valence (Rhône), sergeni, couaves 3.
Germain fidouard, Sauteville-les-Rouen (Seine-inf.)', inf. 3i5.
Geslin Léon, Bérou-la-Mulolièrc (f)urc-et-Loire), inf. 101.
Geyer Leon-Clément, Paris, chasseurs a pied 8.
Gibotet Henri, Beaucouxt (^aratoire de Bclfort), G»p., inf. 44-
Gigard Deaije, Popttvy (Mwhihao), éhiwsewrsa pied 8.
Gigou Pierre, Ivry-sur-Seine (Seine), infanterie 101.
Gilard Joseph, La Gbapelle-St-FloreRt (ôlaine-ei-L.), inf. rflà.
Gillet Joaeph-George», Esnea (Meuse), infanterie 16a.
Gilloots Jubie Jules, Caa,Ues (Nord), caporal, infant. 16a.
Gjrardet Auguste, Bouillarguei (Gard), «ouavea 3-
Giroud Jifinri, jLypo (RIïôjïc), *ouaves 3.
Guin..! Violor-Fr»AÇ9iis> JHénanasJ (.Côtes-du-Nord), in/. g4.
Gouanâ Piwre, ,bf-P,riivin-le»-Pina (Loire-Inttr.), inf. 101.
Goubet Auguste, Paris, chasseurs 16.

Goujon Jules, Juviguet-des-Landes (Mayenne), infant, ipr.

Gourand Guillaume, Rennes (llle-et-Vilaine), cap., inf. 10a.
Gourio Jeap, Saint-Brityic (Côles-du-Nord), ebass. 8.
Goure,aull Jean, M^ilbron (Charente), infanterie 16a.
Govet GuilLjyme, St Gill«-Hij"l (Côtua-du-ISord), inf.
GraJfouliire Jean, Saipt-Chanjajwl (Corrige), strgjuit, inf, i9»
G rail i(enii, Saml.EtMUine (Lpipe), infwterip i5j.
Gaollftau Julien-J/oiiuiué, Boubou (IUule-Marae), inf. ifia".-
Grotibuut 'V.iclor, Paris, infanterie i5j.
Grouey Albert, Piron [,M,niche), infanlerie g4-
Guérurd François, Lainelz (Arvlemios), infanterie q4.
Gijérin René, Le Mans (ïiarthe), întfante*rie 3i6.
Gutlbiiiine Mexis, Dampierre-du-ChuiHin (Hle-et-V.). in'. ïÔi
Guillauiiie Honoré, Asnières (.Seine), infanterie ajH,
Guillement Ernest, La ltQche-sur-Bi*;on (Vendée), cap., ch. 8.
Gui|l.-in<ltle François, Euccpieure (Manche), infanterie y4.
Gudiier Gabriel, L|guy (liure-et-Loire), infanterie toi.
Guillot Alphonse, Vifiré (.Surtbe), infanterie 3i5-
GuiiJot Siiinutil, Siuiandro (Am), infanterie 101.
Guaidurl Puni, Prelua y -sur-Saillie (Surtlie), infanloiie 3i5.
Guyon tliulave, Btiisé *uidlrayo (Saillie), iufaiiU-iie 3i5.
Gnulheron Philib., St-Bunnet-de-Cniy (Saône-ot-L ), inf. 17Ô.
Guiuioyard Pierre, Tulnudiùre (Loliv), ùis*anteril 170.
Guidon Eugi^ne, Pari», infanterie 170,

Goiuua Albert, Medjaiia-t^ousluiitiue (Algérie), cap,, tirutl. 3,
Geofliuy Claude, SI Vallier (Saôjie et-Loire), lufanUiia 170.
Gtuvin Erueat, Lapsrrlkra (Côte d't)r), caporal, Infant. 17».
Geoffroy Léon, Mouton (Charente), chasseur» a pjad ifl.

Gérard (huliivo, Saint-Mibiel (Mausa), i. fanterie 10a.
Gétiiid (Jt-iiil, Qiiimper (Fini»teru), infunteria 79.
Guuu'Uid Albert, La Pmle Heruanl (Sailha), infanterie 3iB.
Geriiioud Henri, Ange*» (Miuut>-ut-Loire), infanterie A4.
Qlosjiial IkiiiçoIi, uli>)sl fjif4il> Infsstjatill). infunteria 44.
Giiijii.l U. uri, tSaujl-N*iïaire (l.uin.--liil'. ii;-uiii'i, infant. 65,
Gicijuiutid Joseph, Hi'eljiyiiae (I 011e Inf^rieuie), infant. 6t.
Gillibeit Friiiafoi», Keurna (.Cbuii-uli'), nh,aaa»nn s\ pied 16.
Glurgi Prajtçola, Nnntvs (Loire■lnférii'uie'), caporal, inf. 64,
Gliuid Cliinnit, La llychesui Ynn (Vendée), iiifuuleiie 64.
Giniul Jnei-ph, Mai-dnn i|j"»ii' liifeiicuie), infiuileiio 64.
Ginud l'Vrnapd, Ttville U'i"»1 "l l-^fl). infanterie 10»,

Girard Pierre, Nantes (Loire-Inférieure), ïnfaiïterîc 65.
Giraurleau Alexîi, Jard (Vendée), infanterie o3.
Givernaud Hippolyte, Janaillat (Creuse), infanterie 162
blevircc y.vefi, Pleyhen (Finistère), chaeËeun A pied 8.
Godard Albert, AveaeXSarthe), iafa&Urie 3i5.
Godard Aliclifil, La Garenne-Colombe (Seine), iralant. îfe.
Guet lie Armand, _\ai>!es (J^oine-Jn'érasure), sergent, inf. 65.
Gobu» AuUur, La Flèche (Saalhe), infanterie 3i5.
Gpinssani Gu%Um, Mauvan (Sarthe), iofajaterù 3r5.
Gwnaalèe Georges, Chileau-Bernard (Charente), omp., inf. 44.
Gorliar A(arje-J«jvo, Armentiére* (Nord), infanterie 3rs>.
GAuault Alexis, Kabay (Sarthe), infanterie ia4.
Goubier Léon, Avise ^.SaaLbe), infanterie 3i5.
Gauget Désiré, Pari*, loionturie 3*5.

GouUlanl Marcel, Lillexa (Paa-de-Cajais), chasaeurs 4 piesl jô.

Goulu Louis, Paris, infanterie 10a.

Goupil Pierre, St-Maur-du-Désert (Loire-Inférieure), inf. 64-
Gourla.ou.en Jean, Ploaré iFwiatèse), Uifanterie êà.

Gougou Albert, Les Grèves (Manche), infanterie ioa.
Goyet Marcel, Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe), infanterie 3i5.
Graff Emile, Malakoff (Seine), infanterieJt5.
Grall Olivier, Plougeau (Finistère), infanterie 64.
GraudcJeuuut Emile, Veyjnat I.AÙ1), isfonterie 44.
Cranger Constant, Valença*; (ladse), infanterie 3t5.
Gratas Pierre, Carquefou (Loire-tnféneure), infanterie 64.
Greffe! Jacques, AlAcon (Eure-et-Loire), infanterie i5i.
Greffier Armand, Guichen (D'e-et-vilaine), infanterie toa.
GrégoiR1 Jean, Verrièic (Vienne), chasseurs a pied 8.
Greilier Auguste, chasseurs à pied 8.

Givnaud Josaph. La Boi^siére-dn-Don (Loire-lnf 1, inf. 37.
Griffon F*lix, Mont sous \ eudray (Jura), louaves 3.
Grtmet Rajuiond. La Icnestier* (.Marne), infanterie îoa.
Giiset l.cuu, Sarv^ili's (Seiue-tt-Oiseï, serg« nt, 1 luis, a p. S.
Gruaaon Gaston, Saint-l'ol sur-Mer (Non!), ehass. a pied îfî
Guedet AlphuUïC ÏIuhi^ihic (Sarthe), uifanler.e ft&
Guédeu Jv ^ ; Ji. LevdUnis-lVrrtt .Stme), uiLuiU i ie 10a.
Guemait Louis, Trejjiesiiiie l^iNordl, infantezie iui,
Gneiuv Philippe, Nunlee (.l«ire Inférieure), ebas « p.ed 8
Gueui ■! Miiutue, Bi «-mon l,\.>nne], lufaiiterw 7k
Gue.no Henri, 8|-Audié lUs-Um <Unm Inféiveur*), inf. 65
Guérm Augustin, Toulon (,-Var), * iL,.-nl, luftntene 1 r>J.
Guérin (huiles, Etole (Lou* inféiteure), infanterie 16a.
Gueiin I Vsué, Danj^.m ibuiv il I aire), utfantet ie 10».
Guéini Jean Marie, Le M.iu* vSmlln i mfjni. ue ti4.
Guérunau Ucnii-Lnui», llurtéxe (Saithe), im^ki;. iya,
Guotlesimm Jean-Maue, t'iut tColcs du-.Nuad), uifjiiUiie 19
Gueudei EiAiile, Bcnnciiil (.Diae), cbatïi^uia a puni S
Guidé Alphouse, Setqucs (Paa-de-tîajAt*), capoûi^ <-b A p. 18.
Gu'»maul Ulurlti*. lioing Laliavhi' Oeudeii. iol,inti:rw 64.
Guiymit F , ât Rartlinlimv ilw-B-ll.^'tude i,Hoid ■. cb a p. 16
GuiUenuuf Albttzt, Mt^nlUe i,liJiiY-hilé*ieuivl, induit. 65.
tniilbaud Jean, Le* t'bnueiiux (Veinieel, ittfaHlerte oJ.
GuilbaiiH ileiul, Si ||«n la flnve ^e-arthei, *Jk*j*js .i pi^-d t«.
Giulet Aimand, MaeUé (Vendée), infauletie a3
GullUaeuf Louis, Moulins (Allier), enBA*Hir« i pied 16.

Grognet, brlfoii f^rritoing djeh adjud,, pilote de dîrisFaaUa
1 1 suivre.)
 
Annotationen