Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
1*4 Mal 1916

GAZETTE OE

S ARDENNES

3

CALOMNIEZ/CALOMNIEZ- ! - IL OS iRESTE
toujours quelque: chose:.

■avec une égala vigueur de -poignet, ne nous tiennent pas
quitte qu'ils ne noua aien*>eûsaê chaque merthvtrois ou quatre
-encensoirs aar^a«ex. On «iïeau Uire. C'est ttgi'éabie de lire
ça en déjeunant

Cependant, après cette heure où je bois du lait, j'en passe
une moins savoureuse-a ouvrir mon courrier pereoawel. C'est
drôle : ces messieurs des grands journaux ne reçoivent donc
pas 4e lettres T Pour trouver que tout va si bien, r>n ne leur
•signale donc paa les mille petits faits qui, à moi, me cua-
"virentle cœur ?...,- ,

L'union sacrée ne -doit pas dégénérer, a force de .couipli-
ments et 4e ladeurs, en « «mon sucrée » Ou nos aiiee, .nos
fameuses ailes, s'englueraient comme mouches dans du st-
HP-

La guerre -ait une chose, et la trêve des confiseurs en
eit «ne autre.

LA ''ROUTINE.

M. 1 rbain Gohier trilinue, en tète du « Journal » du
i3 mai, la routine française. Il écrit ;

« Un or-oteur\ayant un jour prononcé les mots4e « France
éternelle », toua les orateurs et tuus les écrivains de haut
style célèbrent « la Fiance étemelle » en chaque péroraison.
Celte expression nous sera funeste ; elle servira d'excuse
permanente a la lenteur, a l'apathie, a l'incurie !*si la France
est éternelle, à quoi bon se presser 7 On continuera de faire
en* cent ans les travaux que nos concurrents achèvent en
dix ans Koutrae bureaucratique____

« Les fonctionnaires n'appartiennent pas a une «ace ou
a une caste particulière ; île proviennent de toutes nos pro-
vinces et de toutes les classes de notre peuple. Pour que leur

vice persiste et se manifesta à travers les ftges avec la même
intensité, 11 faut que ce soit un vice national. L'atinosplière
des bureaux l'aggrave ; mais il doit avoir ses racines dans
le caractère français.

« Pour être équitables, continuons de secouer M Lebu-
r«au, mais faisons notre propre examen de conscionco, ei
secouons tout le public, ses habitudes cn.snnlercs,.ea paresss
d'esprit, son jugement moutonnier, son défaut d'initiative...»

ii Demain, pour disputer le m an ho mondial qui Alle-
mands, aux Italiens, aux Américains, l'industrie française
garder a-t-ello ses méthodes de fabrication ï et le commerce
français, iea méthodes d'exportation3 Ou mettions-nous un
peu de psychologie et beaucoup de souplesse dans les affai-
res ?.... »

Si les Français avaient daigné faire un peu plus tôt ce
petit examen de conscience, cela leur eût épargné bien dei
déboires Mais ils ont préférer croire leurs journaux qui
leur dénonçaient comme un « crime '> la ItgiUme concur-
rence du travail allemand !

ÉCHOS D'ANGLETERRE

Un réquisitoire.

Dans le journal anglais « The World « du i mot se trou-
vent deux articles dont nous extrayons les |ia*«ag<\i le» plus
«aillants : *

<( Le au avril, Asquith prononça k la Chambre dea Com-
munes la parole immortelle : . Le cabinet est unanime a
croire que la démission du ministère d.ins ce moment consli-
turait unrnalheur national.'»,

Soyons francs ! Il *c peut que le cabinet soit de cet avis,
peut-être parce que il n'y eut jamais de gouvernement plus
étranger aux sentiments du peuple. L'at-ce que ce sertit un
malheur que de se débarrasser d'un gouvernement qui a été
capable d'ajouter h son record encore le^ catastrophes sui-
vante-!

i. La iévolution irlandaise k plan sanglante depuis 1898.
a. La oapitulation de 10,000 hommes à ^KoBt-e1JAm'aru,

l'évérfement Je plua tragique d'Orient depurs la guerre

contre l'Afganistan en t8aa.
3. Le rejet et le retrait d'une loi destinée à adoucir les

dissentiments au sein du cabinet, preuve concluante

4e l'infériorité de sa valeur intellectuelle.
4- L'attaqua allemande contre notre côte Est, attaque

qu'on ne peut s'expliquer que par la supériorité du

service aérien allemand

Et ces ii messieurs Meut prétendre que leur*uémission et
la séparation de leurs traitements constitueraient un malheur
national I SI cette prétention n'était pas dangereuse par sa
sottise et sa prétendue sincérité, elle aérait ridicule au plus
haut degré !

Le pays demande une réorganisation immédiate du «jou-
Ternement. 'Dans tous partis il y * des p»tria*»a, des
hommes intelligents qui -entreraient volontiers dans un
ministère de coalition ; si cependant on ne pouvait arriver
à cette coalition que par le maintien du miniature aoluel,
nous préférons rentrer dans l'ancien ordre des choses. Notre
existence nationale est en jeu, personne ne vaut davantage
que sa capactyé positive d'aider le pays.

Finissons-en, comporte comment, avec ceffe collection
de mé'diocrii'éi, gardons les quelques personnes utiles et
débarrassons-nous sur le champ des autres....

©uj, -c'est bien qae'les ministres s'efforcent de déprécier
Fumportanee militaire- 4e ko ehulc dé 'Kout-el-Amura ; il se

peut réellement qu'elle soit de moindre importance, mail
l'effet moral est immense, sur les Musulmans d'Asie, sur les
Neutres, sur nos Alliés, sur notre peuple Cette capitulation
forme pendant a notre retraite de Gnllipoh — cette tragédie
de m.ilhahilelé, de confusion, de légèreté cynique et do
négligence des maximes fortdamentahlrs de In stratégie Une
administration ayant pu accepter avec un sourire ces tra-
gédies, ne peut Être félieiléc'quc de son effronterie, et pour
rien d'autre. Tant que ces bavards étourdis et incapables ne
soient pas éliminés, on ne saurait songer a aucun progrès,
dans n'importe quelle direction. Nous avons supporté les
défaut» de ces messieurs avec une patience déplacée, de
môme leurs excuses, et cela depuis bientôt deux ans. Nous
filmes témoins quand ils négligèrent d'interner des sujets
ennemis, quand ils permirent h des soldats allemands de
rentrer dans leur pays, quand ils ont oublié de nous pro-
curer des explosifs, quand ils ont fait de nos villes des cibles
pour les bombes des icppelins, puisque nous ne disposons
point de moyens de défense aérienne ; nous avons vu qu'ils
ont permis l'importation de coton et 4e minerai de fer en
Allemagne, qu'ils ont refusé de subventionner des industries
très importantes, telles que les industries de la fonte et dés
matières colorantes industries, qui formaient des monopoles
allemands avant la guerre. Nous avons assisté au spectacle de
leur hésitation dans l'affaire du service obligatoire, du
danger dans lequel ils mirent notre ravitaillement, de leur
inactivité dans la question de la construction de nouveaux
navires marchands. -

Nous avons dû voir comment des myriades des meilleures
troupe* du monde furent abattues anr tes rochers nus de
Gallipoli, nous avons vu l'insuccès de nos diplomates au
'Balkan, et si Kitchener n'était pat intervenu, nous aurions
cprnmi- encore une tragédie à Sa Ionique Et notre front n'a
pas changé depuis une année en France, ni en Flandre.

Nous ne sommes pas plus près qu'il y a dix-huit mots de
notre but final : la ■oumis'ton des putwnnee* centrales.
iNous nous «omme* grèves d'un tas de dettes qui paralyser*
notre pays pour la durée d'un siècle. Voil* où nous en
soninurs, et néanmoins nous supportons encore le ministère
Asquith, nous continuons de sacrifier sur l'autel de l'in-
capacité notre sang et nos richesses, nous nous crampon-
nons toujours au vain espoir que l'Angleterre, grice à sa
c heure proverbiale se tirera d'affaire de telle ou telle façon.
Aucune société anonyme n'aurait laissé passer impunies la
moitié de ces fautes, et nous, noue larasons l'Empire bri-
tannique, la plus grande organisation que le monde ait
jamaii vne, dahs les mains d'un tas d'incapables, -qui le
ruinersnt certainement, si on leur en hanse le temps.

Les Allemands nous ont .montré qu'ils ne chôment
jamais, tandis que nous, nous attendons toujours leurs
nouvelles atrocités. Il est vrai que nous faisons-ensuite une
faible tentative de leur répondre, mais le temps viendra, où
nous n'aurons plus de moyens suffisants poui leur répandre.

La situation navale et aérienne est beaucoup plus dange-
reuse que la plupart ne se le tfinmt acfueltrnieiit. Si le'gou-
vernement ne prend pas immédiatement des mesures néces-
saires, nous n'aurons plus, dans six mois, à nous casser la
tète sur le prix des vivres, mais sur la possibilité de nous les
■procurer seulement f

Je m'apprête à être accusé _d hystérie et d^augération,
mais cela m'est déjà arrivé, lorsque j'écrivis non opinion sur
le* Dardanelles et la Mésopotamie.

Si nous permettons encore plus longtemps au gouverne-
ment de jouer avec notre avenir, 'nous mentons 'le sort le
plus malheureux, qui puisse noua advenir — et je vois
s'approcher, ce que nous méritons. »

Voila un document d'une clarté que nous cherchons en
■vain dans les journaux du .pays qui -a lancé le célèbre mot.
« Ce qui n'est pas clair, n'est pas français. » Et, pourrait-on
ajoute;, ce qui est clair, est interdit par la Censure.

LISTE 1T 162 CONTENANT 450 NOMS

(B^prodwrtKHa strictement interdite)

Us nus « *b as gtoiipis Stignem Jk ÛUs ni « trouva! lis pdsudns Uni Us noms «««ai. — Le tokl as -mm «uStts iimo«i|wmiiii si monta i environ 256,600.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne I 330,000.

©lESSEnl

Legrand Adolphe, Soulgé-lc-Bruant (Mayenne)', inf. ia4.
Le Grel Eugène, He-de-Groix CMorbihan), irif. 19.
Lt Gros Geaanein, Enlrammes (Mayenne), inf. 101.
Léguera Paul, Nantes (Loire-Inf.), inf. 65.
La Guercl Joseph, St-Ncuf (Morbihan), inf. 65.
Lejcuno Jules, Surviîlieri (Seine-et-Oise), inf. 81.
Lelièvre Constant, St-Bigomer-dee-Boia (Sarthe), inf. 3iB.
Leuiairc Narcisse, Àvesncs (Pas-de-Calaii), inf. (Sx.
Lemnsson Jules, Dijon (Côte-d'Or), inf, 37.
Lyonnet Jacques, Marcoux (Loire), inf. 3i5.
LÏmacher Victor, Mezcl (Puy-de-Dôme), zouaves 3.
Laurent Henri, St-Denis-dea-Gaslines (Mayenne), inf. ioia
Lahouille Gaston, Trécon (Marne), inf. 170.
Lsffitte Jean-Mar-tial, Bordeaux (Gironde), inf. 170.
Lemeunier Jules, Monlfort-le-Rotrou (Sarthe), inf. 3i5j
Le Meur François, Plourive (Cûtes-du-Nord), inf. 19.
Le Meur Joseph, Plouguien (Côtes du-Kord), inf. in.
Le"Moel François, riantes (Loire-Inf.), inf. a6.
t»emoine Charles, Nancy, inf. 79.
lt Nea AJaitt, St-Paul-da-Léon (Finistère), inf. 19.
Letine Taul, lloiinbeautourt (Nord), chasa. 16.
Leoment Camille, Diou (Indre) ,sinf. 79.
Lepage -Edmond, Auvers-St-Georges (S.-et-Oiae), ohasi. 18.-
Le Pen Roné, Branderion (Morbihan), inf. 64.
Lepinay Làon, Prisse (Sarthe), inf. 3i5.
Lépine Adolphe, Courcemont (Sarthe), inf. 3t5.
Leproust Louis, Graville-St-Honorine (Loire-Inf.), fnf. toU
Leguippe Pierre, Taille (Loire-Inf.), inf, 64.
Lerat Albert, St-Germain-de-la-Coudre (Orne), inf. 3i5«
'Lexay Julien, Nantes (Loiro-Inf.), inf. 65.
ajeray Julien, La Barrebonte (llle-et-Yilaine), inf. i53*
Le Iloch Trançois, Vannes (Morbihan), chasa. 8.
La Roch Joachim, Btgnan (Morbihan)', inf. 64.
Leroux Jean-Marie, Plederneo (Côlcs-du-Nord), Inf, 19^
Leroy Léon-J-ulien, Verdun, chass, jB.
Le Saux Jean, Nantes (Loire-Inf.), inf. 64.
La Scolan Didier, Traguier (Côtes-du-Nord)', inf. 19.-
Ls SeHàer Hubert, Paris, -oh&is. 16.
La Scraigne Louis, Paris, inf. 79.

La Sidaner Jean, Plounévez-Mocdec (Côtes-du-Nord), l. 19/

Leiire Marcel, St-Maurice-e.-Cote (Meuse), chasa. 8.

Lesne Ferdinand, ValencicnnM (Nord), inf. i5r.
' La Squier Vincent, Lechnst (Morbihan), inf. 64.

La Stradic Guillaume, Nautea (Loire-Inf.), inf. 64.

Le Sueur Ootave, 6t-ELieaae (Seinc-Inf.), inf. 65.

Leterlre Auguste, La Genevraie (Orne), inf. 3iô.

Letilly René, Fismes (Marne), inf. -94.

La Veller Jean, Plouaejat (C6les-du-Nord), zouaves 3.

Levrel Pierre, Meareac (llle-et-TiL), inf. i53.

Lf Hegaret Joseph, L'Elangncuf (Côtes-du-Nord), inf. ifl.
• Lhermitte Xa-vier, La Roche-sur-Yon (Vendée), inf. g3.

•liiérondeau Houoré, Angervilliercs (S -et-0 ), inf. 3oi.

Liard Charles, -Migniéres (Eure-et-Loire), cap , inf. ioa.-

Liger Paul, Les Loges-de-Condrecieux (Sarthe), inf. 3i5.

Linard Albert, Serocourt (Vosges), adj., inf. 7g,

'Lion Jules, Ossé-le^Riboul (Sarthe), cap., tnf. '('65.
Livet Auguste, Yvret-le-Saulin (Sarthe), inf. 3i5.'
Loac Henri, Guisceny (Finistère), inf. 17.

Lobez Joseph, St-Omer (Pas-de-Calais), inf. 162.
Logereux Constant, Mézières-a.-'BallM(Sarthe), serg., inf. 65.
Loiret Léon, St-Etitnne-du-Cerrve (Lotre-Inf.), inf. 66.
Loison Oustave, Pyé (Strthe), -inf. 8i5.
Lonuné Victor, tfeurie-s.-l'hle (DonTbgne), ehtss. à. p. 16,
Longis Baptiste, 9t-Martin-Cepert (Corrèze), Chasa. à p. ifl*
Longuet Placide, *ïvre-Ia-Villo (Loire), inf. 16a.
Lorthloir Marcel, Denarn (Nord), inf. i5i.
Losquin Jcan-Louia, Crannes (Finistère), inf. 94.
Lourdd''Gustave, Lnmbre» (Pas-de-Calais), cliass. a p. (6.
Luc Aimable, Avun (Pis-de-Calais), chas», à p. 16.
Luc Charleî, Wonthermi (Ardennes), inf. r5i.
Lucas Pierre, "Bourguenois '(Loire-Inférieure), inf. 65.
Lumcau "Alfred, Hervice (Loire-Inférieure), inf. 64.
Lumet Honoré, Simon-la-Yineuse (Vendée), inf. 193.
Lurin Emile, Douilly (Somme), Chass. à p. 8.
Mabiteau Albert, Souvigné (Indre-et-Loire), inf. 65.
Macé André, Nogertt-la Phaye (Eure-et-Loire), inf. i5a^
Maderè Emile, St-Corotte (Sarthe), inf. 3i5.
Magnet Jean, Commanna (Finistère), inf. 19.
Magnet Louis, Commanna (Finistère), inf. 19.
Mahé Edouard, Escoublac-la-Baule (Loire-Inf.), inf. 65.
Maignant Léon, La Chitrè (Sarthe), inf. 3i5.
Maillard Roger, Sézanne (Marne), chass. à p. 8.
Labbé Marcel, Beuvry-Ics-Orchies (Nord), Inf. 170.
Labitta Louis, N'uncq (Pas-de-Calais), inf. 170.
Labrouaas Léon, Hessard (Charente), inf. 308.
Lachaud Léonard, St-Saulvo (Corrèze), inf." 208.
Lâchera Albert, "Boulogne-sur-mcr (Pas-d-Cal.), inf ayî.
Lâchery Jean-Baptiste, Billy-Montigny (P.-d.-C), inf. 378,
Lftfon Simon, Pcssac-Merignuc (Gironde), inf, I70.
Landry Ernest, Sl-Pierre-et-Miquelon (Col.), inf. 170.
Landry Paul, Ermal (Jura), inf, 170.
Laurent Albin, Ferdrupt (Vosges), inf, 170.
Laurent Donig, Rochesaon (Vosges), inf. 170.
Laurent Julien, La Chatelart (Charente), inf. 170.
Lauwerie Remi, Eecke (Nord), inf. 3io,
Leblond Edouard, Helfont (Pas-de-Calais)', inf ao8.
Lehlond Raymond, Licquea (Pas-de-Calniâ), inf. 273.
Leclercq Pierre, Annezin (Piis-de-Calnis 1, inf. 373.
Lecceuclie Réné, Lestrein (Pas-de-Calais;, inf. 273.
Lelcst Désiré, Arquea (Pas-de-Calais), inf. ao8.
Leleu Désiré, Bcaufort (Pas-de-Calaisl, inf. 373.
Lcmairc Alfred, Dunkerque (Nord), inf. 310.
Lemaire Louis, La Bresse (Vosges), inf. 170.
Lenglet Fortuné, Harabo (Pas-de-Calais), inf. 27.3.
Lcnoir Ferdinand, Beuvry (Pas-de-Calais), mf. 170.
Lcnoir Frédéric, Courgoms (Sarthe), inf I70
Leprède Jules, Ilénin-Liétard (Pjis-de Cal.iis), inf 273.
Le Uoux Yves, Ercffiagat (Finistère), inf. toi. 36.
Lestrille Anatole, St-\ndré (Gironde), inf. 170.
Levèque Adrien, Valgor^e (Ardèche). inf. 170.
Lévèque Angel, Menffnac (Charei.U lnf >, inf |-n
LévAque Ernest, liera (Orne), inf 17a.
Leys ConitMt, Lena (Pas-de-Calais), inf 27.3.

Liegeons Paul, Mièges (Jum), inf. 170.

Longuépé Louia, Noyelles-Godault (Pas-de-Calais), inf. 37).

LorgmeV Joseph, St-Erioat fPas-de-Calati), inf. vjS.

Mamaudi ben Sald, Chechsx (Algérie), cap., tirail. mar. i«

Leloy Louis, Fouoarvilte (Manche), mf. 161.

I.ruelle Vicior, Ville-sur-Lames (Ardennea), inf. rfto.

Laverne Pierre, Rooesac (Hante-Vienne), inf. Ifti.

Luce André, "Paria, cap., inf. tôo.

Louis Louis, Sucyen-Bria (Seine-et-Oise), inf. -tbn.-

Letellier René, Cisai-Saint-Aubin (Orne), int. iM.

Legeodre 'Henri, Fougères (llle-et-Vilaine), inf. r*J('.

Le Berre Louis, Pluguffar (Finistère), inf. 161.

Lobarre Camille, Barenton (Aisne), Inf. 161.

Lebrun'Edouard, Meru (Oise), irtf . i"5o.

Lescure Emest, sous-officier, 'Pantin (Seine), inf. irjf,

Leturq Henri, Paris, inf. 1B0.

Lafleur Mariua, Aton (Meurthe-et Mo*clle), inl. i5o.
Lotte Donatien, Lignièrea-Chatelain (Somme), irtf. lflèv
Lambeaux Clément, Boulogne (Seine), caporal, inf. 101,
Langloia Alcide, St-Maixme-Hauterive (Eure-et-L.), irif. ifli.
Le Brière Auguate, Plaudren (Morbihan), inf, 65.
Le Gall Louis, Caudau (Morbihan), sous-officier, inf. i6((
Lehée Hyacinthe, Aupuin (Loire-Inférieure), inf. 65.
Lccompte Henri, Mas°enières (Nord), uif. i5i.
Lefebvro Armand, La Madeleine (Nord), inf. i5i.
Lehii Alfred, Buyssckeure (Nord), inf. 162.
Lailier Albert, Vernouillet (Eure-et-Loire), -iuf. 16Î.
Le Briquer Yves, Plufur (Côtes-du-Nord), inf. -i6(.
Lesueur Désiré, Saint-Sauveur (Oise), inf. i5o.
I.rsourne Henri, Doupe (Loire-Inférieure), inf. 65.
Margollé Jonas, EtHpi-'-.ur-Mer (Pis-de-Calaia), inf. 354.
Malrion Adonis, Rangea (Aube), mf. 79.
Medcr Henri, Laverai les (Oise;, inf. 4oa.
Mfllguen Coranlin, MfMifl (Fiiiiîtiie), inf. 4oa.
Mercier Jeaft, Bourf:-l,t-Reine (S'ine), inf. col, a.
Moelo Jules, Auray (Morbihan), inf. 402.
Mommean Claude, Paris, inf. 3i5.

Morel Georges, Saint-Nnzaire (Loirc-lnféricure), inf 4oa,

Morileau Aimé, Montaipu (Vendée), inf. 93.

Leroux Auguste, Iïé (Mayenne), chass. atp. a.

Leroux Henri, Pontoisc (Seine-ct-Oisc), inf. col. 5.

Leroy Albert, Ploneis-Occoches (Somme), inf. 4oa.

Leroy Edmond, Vilhe-nard (Marne), dragons 9

Lcticrce Charles, Hénin-Liélard (Pa« de-Calais), inf. 373.-

Letrehujdic Pierre, Treflair f Morbihan), inf. g3.

Leurson Georges, Paria, cap , dragons 0

l.e\è (iaslon, Aulnay-s-Bois f'-eim-el 0i"c), inf 80.

I.evy Edmond, Pans, inf *SC

Leyral Louis, Chateaurenanl (Boticri -du-Rhône), inf col. 5.
Lignun Louis, Narlionne ( \iide1, inf col. 5
Ltjoier Jean-Louis, Banalec (Finistère),-inf. ri8.
Locleau Auguste, La Chap^lle-P,illuau (Vendée), inf. rj3.
LoIIkiz Martin, Thonon : Ifaute-^avnio), serg-maj., inf. 5.
Loubel l'he, MontélirrMr fDrôrne), inf. 5.
Louis, Francisque, Le Crest (Puy-de-Dôme), inf i43.
Lourmières Adrien, Rabasteina (Tarn), serg, inf. 80.
Layer Félix. Pelu-Cadeus (Morbihan), inf. 4oa.

Loze Sabnel, Pamiers (Arièaje)', inf. So.
Lucas Pierre, Pantin (Seine), serg., mf. 65.
Lacas Pierre, Nantes (Loire-lAfariaure), uif. 65.
Mabilal Charles, Boulogne (Seine), inf. 4oa.
Mâchefer Francis, Greaaaaajea (Ailier), mf. cal. 5
Magnler Claude, Ut-Paul, chass. à pied a
Magnin Alphonse, Paria, adj., chass. 1 pied a.
Mahé Jean-Marie, St^tauf (Loire-Inférieure), inf. o3.
'Malherbe Marcai, Tannie v.nhe), iuf. 170.
Mansot Pierre,,La Oharmee (Saéaie-tt-Loire), eap., inf i34.
Marchais Jaan, Cnspeilc^ulin (Loiro-Infcrieora), mf. 65.
Mareil Jouvonce, Lena (Pas-de-Calsia), adj , inf. 373.
Martin Joany, St-Etienne (Loire), îouaves 19.
'Marsaudan Ernest, > h miles (Lorre-el Cher), inf, So.
Martin Lazare, Loisy -aàne-et-Loire), inf. r34- .
Martineau François, La•RochC'S.-Yon (Vendée), inf 93.
Martineau Maroel, Nianl4r>Dolent (Vendée), inf. ^3.
Massardier Mathieu, Piay-Marbles (Loire), chass. h pied a.
Maître Léon, Morez (Jura), inf. 101.
Malbec Jean, Paris, inf. 3r5.
■ M.ileit-ot Edouard, ■Menesplet (Dordogne), inf. 153.
Maloiseau Abel, Tresson (Sartha), inf. 3i5.
Mandése Calixte, Nantes (Loire-Inférieure), cap., inf. 65.
Mann 1 ci Jean-Bapt., Callenzana (Corse), eap., inf. g4-
Manceuvrier Julien, Mesanger (Loire-Inférienn), inf. 37.
Maraval Marins, Lodève (Hérault), zouaves 3.
Marchand Henri, Cagnicourt (Pas-de-Calais), inf. 101.
Maréchal Leuia, Le Perray (Seme-et-Oise), inf. 101.
Marguin Félix, St-Eriennea.-Reyaaônsc (Am), inf. 44.
Maraille Georges, Rétonfal (Seine-lnféricurc), inf. 3r5.
Martin Georges, Cliitons-s.-Marne (Marne), chass. à pied iS
Martin Henri, MonUnoreau (Charente), inf. 16.
Martin Jean-Bapt., Farillat (Allier), rnf. 16.
Martin Lucien, Paris, infanterie 8.
Martin Oscar, Denain (Nord), mf. 315.
^fartineau Maurice, St-Cyr-Talmondais (Vendée), Inf 93.
Martinet François, Nîmes (Gard), zouavea 3.
Mary Achille», Exy (Eure), inf. 10z.
Mary Edwig, Sars-Poterie (Nord), génie 9.
Mary Théophile, Berfay (9arthe), inf. 3i5. -
Masky Emile, Quiévy (Nord), chass. à pied 8.
Masquelicr Joseph, Roubaix (Nord), chasa. k pied ifl
Mathieu Louis, Chardillat (Jura), inf. 44.
Matichard Joseph, Theil (Allier), inf. i5i.
Malmour Mohammed, Nimoussa (Algérie), HatÉUL a.
Haugé Louia, Tuffé (Sarthe), inf. 3i5.

Maupoussin J., St-Micliel-de-Chavaignes (Sarthe), inf. 315.

Maurat Gaspard, Comme-Royal (Charente-Inf.), inf. col. 3.

Mauvns Alfred-Henri, Taasin-s -Lune (RhAne), inf. 44.

May Michel, Chevnères (Loire), inf. 10a.

Maziéras Louia, St-Yrieix (Haute-Vienne), serg , inf. 10a.

Meaupommé Pierre, Monteuse (Hautes-Pyrénées), inf. i53.

Médard Ernest, Billancourt (Seine), inf. 3i5.

Meillard Hipp., Camaret-s-Mer (Finietè(c), serg, inf. 19.

Ménard Jean, Chapel!e-de-Fonderais (!He-el-Vtl ), inf. g4.

Ménage Alfred, Marant (Pas-de-Calais), chass. ti pied 16.

Mcrchier Félix, Benescnrc (Nord), cap , chass i pied 16.

(A aurore.;
 
Annotationen