Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
5 Juin 1913

n Le prestige anglais a subi un, formidable contre-
coup. Faire de la première rencontre une action déd-
ttre en Europe, tout était là I L'amiral anglais, qui
accepta le combat devant la côte septentrionale
danoise, semble avoir surestimé s* force. I* résultat
Anal, annonce par le» Allemands, ne manquera pta
S'avoir dam le monde entier un écho qui sonnera mal
dur oreilles de FAngleterre et de ses Alliés. 11 y a quel-
que temps déjà, M. Churchill a publiquement regretté
JVvoir. voulu jadis « enfumer le» rat» allemands dan»
feurs troua » ; il se rendra compte aujourd'hui que la
Sotte allemande, bien que longtemps condamnée à la
défensive active, possède une force d'offensive qui tient
à contribuer, pour sa part, à hâter la fin de la guerre. »

Le « Bund », de Berne, écrit :

» St cette grande bataille navale s'est terminée par
k Bilan de pertes annoncé, alors la supériorité tactique
fait du côté allemand. Les pertes anglaises sont lour-
des, même en tenant compte de» effectifs considéra-
Mu dV r* Hotte anglaise, tandis que les perte» alleman-
ds, si elles se bornent aux informations ffUMtajf, sont
Stères*. S'il en est ainsi, il faut évaluer très haut les
conséquences militaires de cette bataille, n

La victorieuse offensive Autpo-Hongroise

Vienne, » juin (Officiel).
A> l'Est des fermes MandYrcHc nos troupes pous-
fèreut, en combattant, jusqu'au coin frontière.
Dam le secteur d'Arsiero, eltes enlevèrent le Monte
èarco là l'Est du Monte Cengio) et prirent également
loii<Vment pied ira swd de* totalité» de Fusitie et de
jf*osina, sur îa rive sud" de la Posîna.

EN TlCÂRDI? ANGLAISE

(Afoboville City).

Sons ce litre sîgnïfieatif le <f Peftf Journal », organe de
H. Piclion, publie un article qui dépeint d**une manière plutôt
iyrrtp.ii!ij.ju« ce qui- est, en réalité, l'invasion anglaise «n
France. Eu •ouraetUnt ert «rticl» * no» lecftnsra, nom leur
rappelons que M. Pichon est le défenseur le plus fotfgwetfx
de l'introdoclion de toutes le* races étrangère? e» France
(nègres. Chinois, Annamites, Japonais, etc.). Cette fois, il est
vrai, il ne s'agit que des Anglais L'envoyé spécial du I Peiii
Journal n éerrt :

<[ Abbeville, i5 mai. —Sommes-nous en Picardie ou dons
quelque petite ville du comté de Aiosea ? o* ne saurait le
d'Ire.

a Devant le* vénérables saint* de pierre de l'église go-
thique de Suint-Vulfram qui vire** déjà )w vicieiifuaTes dm hi
guerre de Cent Ans et se demandent peut-être si JU recom-
mence, c'est aujourd'hui un grouillement essentiellement
britannique.

« Officier» élégants t( tporhf» dm» leur* tuniques kakis
bien ajustée» et couverte* de bulilcteric» fauves ; Ecossais aux
mDÏTeh nus ou les jambes couvertes d'un invraisemblable
pantalon à carreaux ; Hindous cntartnnrtés et rrrvrrtérfnrx ;
ourses i feulre boer, enveloppée»' tfim mante»»" a revers
rouges, très n Miss Hclyett a. (1) .

a Le» qirtlqeres hafcttaist» du paya Crh le» rares R. A. T. qui
baer.it risquer par les rues leurs capotes bleue» et ktur» képis
déformé •c-rdsfrnt dépaysé», en -.o-juge, et on e'âlUnd à le*
voir demander aux Anglais : « De quer coté va-t-on ir la
gare » n

« Du haut do ?on socle hérissé de canons, l'amiral Cour-
bet semble surveiller Ils achats des Tommies sur la place du
Marché.

« Tout autour attendent les lourd» camions automobiles
de la m Continental Aimy » et lc*> cavaliers hindous se Limi-
tent avec leurs petites mules éternellement récalcitrantes.

« Les lourds chevau» du Yorkshtn aux patles velues dé-
marrent, lentement en emportant les lourds quartiers de
viande et les sacs de [w>mmcs do terre que les sou*-officiers
bien rose» achètent en circulant, l'air détaché et la badina
sous le bras-, au milieu des étalages.

« Les marchands sourient h leur passage, mais les ména-
gères bissent deviner une mine quelque peu renfrognée, car
fa vie e»t chère à AbbcviHe-Crty.

« Une barbe coûte 6o centimes, il est vrai que le coiffeur
vous demande en anglais si voue dMm un singing.
« A l'hôtel, près de la mairie, logent les officiers.
« On lts voit durant U matinée jouant aux quilles dans la
cour ou fumant leur r. navy eut » dont l'arôme spécial imprè-
gne l'atmosphère de la ville entière.

« Vcrs-io heures, c'est à la table d'hôte le brouhaha du
« breakfa-t », une débauche d'omelettes et de h baroneggs »,
puis les ordonnances amènent les chevaux devant la porte.

« Ces chevaux, comme leurs maîtres, «ont luxueusement
harnachés avec des cuirs brillant? et des longes blanchies
comme s'il s'agissait d'aller à Epsom ou à Ascof.

n Messieurs les officiers vont simplement à leur camp qui
se trouve dons un faubourg Ouest de la ville.

« fis traversent les places et les nielles, bien campés sur
leurs selles, sons même attirer la curiosité de** bambins habi-
tués airï Tommies rt qui, par contre, se montrent avec éton-
nemenl un' officier de chasseur» & pied qui vient d'arriver en
permission e* dont l'uniforme foncé les surprend.

. n Vers cinq heures, la-moindre épicerie, devenue Cnglieh
Grecery, débite du thé et des cakes, les Picardes encaissent
en répondant « thank y OU » et, au café du Commerce, on ne
parle que shilling ou livre sterling.

h Le camp est superbe. Des affiches, placardées à choque
angle des rues en anglais, en indiquent la direction.

n Toutes les lentes, soigneusement conique* sont tendue»
sans un pli et bUnchiei comme si elles étaient pa?=é« as ver-
nis. Tout autour>de chacune d'elles s'étagent des montagnes
de coffre» <¥approvisionnements.

« Dans T* partie sud, tes Tonimiei cultivent les jardin»,
plantent oV» tleura, de» bordures à inscriptions patriotique»,
n D'autres jouent au football.

« Une constatation est agréable à faire dans tous les ca» ;
c'est que nos excédents alliés portent sur leur figure ra joîe et
la santé. Ils se plaisent che» nofls. Tant mieux.

« On ne peut pas tourner une ruelle c

lénétrer dani un

café sons voir un Êaki en train de sifffer « Tipperary » ou de

danser un pas de gigue......»

Messieurs les Anglais, on le voit, s'amusent bien en
France. <f»D existe IM frani où eitsebol, narre fhr.mie.arur
semble ne pas s'en douter I « Breakfast, débauche d'ome-
Jctte», chevaux luxueux, english grocery, football, gigue n.
L'existence est bien agréable à « A bbeville-City », où, pour le»
ménagères française» la vie est chère. Qu'on s'imagine la vif
p*r»rsfr des polira français, epar reçoivent le « Petit /our«*i »
dans la tranchée, quand ris lisent h description de la vie idyl-
lique des Tommica en France I

EN F R A ISrC E

UïTË INTCRPELLATION A LÀ CHAMBRE.

(8Hnct â» 26 mai t9tt.)

Le citoyen Raffin-Dugens demande * interpeller « tuf lés
discours (fui, en ces temps derniers, ont été promnt.ét au
nom de la France ».

M. le président du Conseil demande que cette interpella-
tion soit irrrèifte à la rnièe des antre*. . .

M. Raffin-Dugens se lève pour justifier la discussion im-
médiate. Il cite un passage du discours prononcé récemment
par «n Liluard Grey à l.i Chambre di s Communes. 11 dit que
ce discours tït do nature a favoriser la paix, tandis que d'au-
tres prononcés en France sont plutôt de nature à l'éloigner
(cem de MM. friand et Polncare),

iW. le président avertit M. Raftin qu'il ne doit pas entrer
dans le fond do la question.

AL Hàffin-Dugens- réplique qu'il veut justifier la néces-
sité de la discussion immédiate.

Ici se produit un incident liés vif :

M. HatltM^Raorns. — Le» deuj hlocs da nations qui a« son»
ruCes les uiies contre tes outres. (Vives reelamanons a droite et
au centre )

M le praVMnaa —■ Je ne vous laisserai pas aborder le Tond Ja
vous proviens une première fois

M. Ouirey. — Le» patulc» que M. Rj[lin-Duycn» vient de pro-
noncer aont intolérables Nous voulons une rectification.

M. le président. — Je comprends vus sentiments, Jb crois que
voua faites allusion aux paroles qu'il prononcées l'orateur ; « Lea
peuples qui se sont rues les una contre les autres. «

S'il était entro dans l'esprit d'un français d'insmucr que la pro-
vocntion n'est pas venuo uniquement, de l'Allemagne, ce serait là
une i»en=eo Menl*ge que loua le» français devraient flétrir.

(C'est là, nou» Je savoir», la version officielle française —
Le Béd :

M. Rnllin-Dugens, — Vous me faites remarquer que j'ai dit que
le» peuples s'étaient rues les uns sur les autre». Je n'ai pa» voulu
dire que la France s'était ruée eontre IMIentagno....

(M. RafGn sait fort bien que, si le peuple français ne s'est
pas rué. . .., etc., les politiciens responsables d\r Paris et avec
eux les afritaîenTS nationaVi-fes ont tout fait pour rendVe I*
guerre inévitable par leurs intrigues et leurs prostration*.
Cela, il" tvc pouvait fu» envoie te dire ouvertement Muie
l'heure viemrrï 1 — Ln Héeh).

h Jo crois que l'interview et lea discours e> Sir Edward Grey
pourraient «mener 1» pal»____

11 ne faudrait pa» que tiitrm certains pays aNiéa certaines- erreur»
pussent être la causa de la prolongation de la guarre.

J'ai demanda i M. le président du Conseil d'accepter que je
développe mon ioterpcitation.

AT. le président. — Je consulte M Cliombre* I mains levfle».

L'imerprMat-ion est (Wee o la suite. (Réclamations s l'eslreme
fauche )

Tel est l'incident Raffin-Dugens, d'après les journaux de.
Pans. D'après le « Journal d'Amiens ■ du a5 mai, M. RafEn-
Dugens avait protesté deux jours a>\ant, à la même tribune,
contre la non-publication de quelques questions écrites,
adresse* par lui au gouvernement. H avait dît alors textuel-
lement :

» Je demande à M. le président du eorucif au prix de
quels nouveaux sacrifices à'homntet et d'argent la France
pourrait impeser à ses ennemi» les conditions de paix, défi-
nies à HmHt$ dont un discours de bravade que je n'ai pas à
définir autrement. »

LA CfifîStWE M 7H. FTRIAND.

M. Charte» Debiarre, sénateur du Nord, membre de la Com-
mission do l'Armée, après avoir rappelé les récents abus de la
Censurptlcrft dans lô « tladtcnl s du M mei :

h Cela n» peut durer. Ça na peut durer, parce que la
peuple qui se bat a le droit da savoir la vérité ; parce que le
Gouvernement a le devoir de tenir autrement fe Pflrhsnent
an courant de la conduite de la guerre ; parce qwe îe règne
du bon pfsisîf peut rondotre mnr prre* cariaatrefhes, et qu'il
est temps que le Gouvernement prenr** la» moyen» propres
à noua mener à la victoire. Les moyen» propres, c'es* :
De» canonal De» munition» I C'est un Gouvernement qui
ofgamseï l'armé» et la naissance économique du pays. C'est
un Commandement voulant et actif qui ne ae laisse pas
constamment manœuvrer, mai» manoeuvre l'ennemi
« Dans toua lea cas comme je considère que le silence
"peut conduire a la neurasthénie de la murtîtûde, mais non

pa» a l'effort libérateur, Je suis bien décidé, ©n ce qui me
concerne, à monter a, la tribune pour demander compte an
Gouvernement du régime d'arbitraire qu'il fait subir k 1»

presse sans aucune utilité — au contraire — pour la défensa
da pays. »

NOUVELLES DIVERSES

Le général Gatfiéni et l'Allemagne.

Nous li*wïns dans le « Temps » :

La presse allemande consacre des article» très élogieux au
général Galiiéni. Elle reconnaît au général les mérite» qurj
celui-ci s'était acquis au début de la campagne actuelle lors
de l'arrêt des Allemands devant Pari». Le» « Dernières /Vou-
tel/ej de Munich n disent qu'avec le général Galiiéni la
France perd une de «es personnalités militaires et poliliquci
les plus importantes.

Le Sénat français et l'heure béfale.

La commission sénatoriale, chargée d'étudier le projet
sur l'avance de l'heure, en a terminé avec l'audition de» per-
sonnalités qu'elle avait convoquées. Après quoi elle a décidé
par 5 voix contre a et une abstention, de demander au Sénat
le rejet de la proposition de loi sur l'avance de l-'hcirrF. Un
MM memhre de la commission était Absent!.

Celte déi i*uon, que le Sénat n'approuvera s»n*s fonte, prw,
*i la gouverne ment insiste avee cfwlcnier arcVnr sur tes
idées, et commentée aii*Hi par Y» « Presse ff :

a H faut av*uer <pie non» y mettons le temps k régler dan»,
un sens 00 rfane un autre cette question de l'heure, su» taquele
la plupart des parlements européens se sont prononces, tt com-
mission i: :vient seufement Je termnrer son rapport.
Après s'tèsj montrée hostile * h reforme, elfe avait pan-ts Faccep-
ter ; puis, souri,iin, donnant un coup «te poiree k ton aigwlto, «ffa
a change d'avi» et, de Douveait, asC devenue «lefoveraM* m tsntmm
réalisée en Allemagne et en Angleterre. No* pères «onscriu» n'ai-
ment pas a voir lever l'aurore. »-

Mort d'un roi des chemin» a» fer.

iVT. James J. Bill, Te grand" canstruefeur de chemins de
fer américain, vient de mourir i Saint-r*»*!, t l'ige de ->8
ans, de» suites d"un empoisonnement du sang provenait
d'une carie des dent».

le « Temps » ïuî consacre les Itgnes snivantes :

C'était un exemple renwtyjabla do te* Amène mm qui m lent
euj-mémes et qui, partis de très bas, se sont etovCs jusqu'à le
plu» haute fortune. Tila d'un fermier cTori-rine écossaise iUbi k
Gutlph, au Canada, il avait du interrompre ses ttu«>§ X fe i^ort
ite son perc, et etoit entr* tomme morfeste enrpleye 4rm m
m*frwm dv prf». Pin» S aHa m frm-r i Semf-iSuH mnt EM»>tfab,
e* i! trouva a» emploi dans rme com^Fa^me de imviiraiieit flnvule!
Cb- fut kf ..lé-but de s« c arriéra dans le* gruatkat aJJair»» é» iraits-
port «1 de eomfniatkOles. H érvatt u» joue, satre* J»y ^«uJé, pren-
dre le sceptre de la royauté des chemins da fer BJnerKantSt

Il parvint d'abord 4 créer lui-nrfme une entrepris» de trans-
porta, la Retf River TransportaGon Co> qui ouvrit fe» corainuiii-
cafions entre Samt-Paat eï Wintiipcf- Puia'i! avait organise on
syndicat qui prit te eotïtTôfe du ctiuMin île fer éV Smf*p*wi-*H«i-
tlqae. 11 riorajmvisa le retrait dur S«M-Pmri-lirmi^v|K)ll* «I Kmi-
lela Raihvay. H s'imeicssa a la ronatr<ictioa du Créât Nertatrn
Railway, de Lac supérieur i Putel Setmd, ave» i wnia».
diracles ft vaçenrs avec ta Chin» et »> Ja««i>r «t tu fut le pFé-
sidcnt. Il était aussi directeur du chemm de fer de Chicago, Bw
linglon et Çfcimcy.

Il avait une des plus grosses fortunes des Etats-Unis el possé-
dait une des ptus beRes corTeriionj» de taftleaux de Tecofe franeaks
moderne fT était l'aufenr de plusieun wrmçir».

Le « Daily Telegraph » souligne que Hill n a fait, par
extraordinaire, ubm fortune énorme en construisant des cke-
nair» die fer et non en les détruisaot comme le firent rerteins
autre» financiers améeic»in» eéh-l>res ». i

LISTE N° 1G8 CONTENANT 200 NOMS

(Reproduction strictement interdite)

Us m a t» K groupes itéstgneil iti mtm ut s \tm& » tmtn dut M noms M. — le total des bsîîis putwés WauWtiul m monts I m» 258,800.

Total de» prisonniers français Internés en Allemagne ■ 335,000.

MUENSTER ' Westf.

(Sa ite.)

Thien Alexandre, St-Julien-la-VeLr» (Loire), lui 317.

îoobofs François, L*évîn (Pas-de-Calais}, frif. ttt

Taureau Guetave, Le Man» (Sarthe), fnf. SI7.

Tîrot René, T>wfron{-en-Ch*ïmpe*»rr» {Ssftte), Inf. 317.

ToratHe AadrA, St-Hilaire-a.-¥erre» (Kure-eL-Lo*lr), Inf. 317.

tou*»et Fernamd, Neufmanal (Ardenn*»>, (ni. 112.

TrMez René, Looa-lez-Lille i.Nor.ij. Inf. *Al.

TrouiHcz Cugèsie, Maubcoije (Nord), in*. M2.

tint Jean, Beauvoir (Vendée), (ftf. 411. ^

Vaileix François, Le Mans (Sarthe), serg. four., inf. 117.

Valiez Evariste, Haulchin (Nord), cap., Inf. 412.

▼■neWe Heflrf, Petite-Synthe- (Nord), m. HZ <

Vandendal Julien, Lille (Nord), inf. 412.

Van -r il. i-m-ï! -ii.'1->, LUI» (Nord), inf. 41*2.

Vantourotit Eugène, Lille (Nord), Mfg., inf. 4fl

Varlet PWb\ Tourcorn»; (Nord), irrf. 411

Vasseur Marcel, Armentière» (Nord), eerg., Inf. 4ît

Vertfiei' Arthur Ancoisne (Nord), inl. 412.

Vernele Julien, Coudekerque-Branche (Nord). Jnf. éft

Verrier Julien, Bétmine (Pas-de-Calei»), inf. 412.

Veate Paul, Auchy-nu-Boi», (Pas-de-CalaA»), inf. 411

Ylal'v Paal, Cagneux Ain;, cap., génie 4.

Vlannet **artes>. Pan», eap.t inl. 317.

Vtgui»r Peut, Mareeitte (B.-sln-RhOn»), inf. 411.

Vfrmy Henri, Lille (Nord), inf. 4!1

Vtoleau \im4, SÏ-Hilaire-de-Talmont (Vendée), inf 411.

Waege Hémy, Aniche (Nord), inf. 44Î

Wall.ijs Florimand, Tourcoing (Nord), tnf. Ht.

Wtiin. que?. Paul, Santex (Nord), Inf. 412.

Wavclel Maurice, Arraa (Pas-de-Calais), Inf. 41S.

Wile/!-ki VVÙse, Pari^ inf. 411.

WHlfty lenn, Hémn-ï.iétard (Pas-de-Calai»), cap., inf. 413.

■JMlBftl Kmiler Bourhourg {Nordl, Inf. 412.

Wydot-^atie Arthur, Moère» (Nord), Inf. 411

Broche* Irmsnd, ChATon-s.-Saône (Saonevet-L,), serg., Inf. 68,

Dellonr Eugène, Walfrelo» (Nord), tot 118.

Diln,' IxspH, Aux Doumarlas (Dordogne), chas», fc pied 81.

Duveimuil Pierre, Bord (Dordogne), chasa. a pied 81.

Eacaj'e. r.,be Manus, P"m-Murelet (Hle-Garonnéî, cap., Inf. Jl,

Eannull Casimir, Biuncllea (Eure-ct-Loire), Inf. terrtL 27.

PtÉttM* Robert, Lyon (Rhône), cap., inf. 31

Four* Pierre, Hwli 4 1 laie (Dordogne), inf. 83.

Pontnirie'Jean, Fontntne-St-Martin (Rhôlï»), wrg., ch«|». 6L

Himbert Camille, Charmes (Meurthe-et-Moselle), inf. 9l.

gne Quentin, Pari», inf. 138.
MA W -i : clin, Sopignîes (Pas-de-Calais), Inf. 71
PilHut (.oui», Reims (Marne!, fchasa. a pied 57.
Rinond Maurice, Gaftnei (Alpcs-Mar.), serg., Inf. terrlt 27»
Trouvé André, Caïuk hec-cn-Cnux (Srine-Inf.), mf. *05.
Mnd'ivid Alcide, Lussac-les-Eglise» (Hte-Vienne), inf. 107.
Aujnnl'n» Fernand, Bordeaux (Qirotide), inf. 107.
Ballon Enrite, Verdilles iCharenle), inf. 107.
Basset leon&rd, F.nl-Just (Hte-Vienne), inf. 107.
Bazin Bmilt, Azérac (Creuse), inf. 107. *
BeaiiMileil Jean. Chabrac (Charente), serg., inf. 107.

Boiron Emile, Luteac-les-Egiieea {BttvVienne), int 107.
Bon AbeV, St-André-d«-Cogn*c (Cliarente), cap., inf. 107,
Boniton Vîctor, Vonton [Charente), irrf. 107.
Bonnefond Victor, Ranville (Charente), inf. 107.
Boutin Jean-Robert, Angouléme (Charente), inf.'107.
Brajas Aimé, Levallois-Perret TSeine), inf. 107.
Champagne Eugène, Valence (Charente-), inf. 107.
C&avemt Joseph, St-Clément (Corrè»e), génie 1
Chenard Jean, Voulgexac (Charente), cap., tel. Mb
Coufllebatid Henri, BoufeviIIe (Charente), cap., irtf. 10T*
Doal Theodule, Savy-BerlcUe (Paa-de-Calai»), iûf. 10T-
Éhibreuif Loiïia, Hiease (Charente), cap., int 107.
Dnmarqucz Edouard, Roeui (Pas-de-Calaia), inf. 107*
Dumas René, St-Bazeille (Loi-et-Garonne), inf. 167.'
Dureeseix FraaçoU, Ladignac (Hte-Vienna), Inf. 107.
Faucon Léon, Cognac (Charente), serg. four., inf. 107.
Forgeard Eugène, Salles-d'Anglea (Charente), inf. 107.
Gauthier Henri, Angouieme (Charente), serg., inf. 107.
Gourdy Henri, Hiersae (Cliarente), mf. 107.
Jeamnot Félix, Aux Gorses (Creuse), cap,, inf. 107.
Jolïvet Thières, Puadoyeux (Dordogne\ Inf. 107.
Lalitte Léonard, Paris, génl» 6.
Lamy Ahel, Bordieaux (Gironde), inf. 107.
Landy Henri, Pari», serg., inf. 1CT7
^ Lechelle Henri, Angoiïlém» (Charente), iirf. 107.
Lecoeur Adrien* Etretat (Seine-Inf), inf. 107.
Ledoux Angal, Roumarière» (Charente), inf. 107.
Legro» "Mauiice, Châteoii-Larcher (Vienne), inf. 107.
Madrignac Albert, Goul» (Corrèze), génie 6.
Mallemancfl» Jean, St-Jouy-de-Chaiai» (Dordogn»), inf. 107.
Marsylle Marcel, Loon-Plage (Nord), mf. 107.
Martin Maurice, Morgnac [Charente), inf. 107.
Melllac Joseph, Rochechouart (Hte-Vienne), inf. 107,
Marie Lucien, Courcoma (Charente), Inf. 107,
Montfolet Jérémie, Attigtaat-OnolQ (Savoie), génie 1
Nadaud Eugène,. St-Germain (Charente), inf. 107.
Orliange Hanri, Blan^ac (Charente), inf. 107.
Pagnoux Pierre, Chalunaia (Cliarente), lnf. 107.
Pelletier René, St-Georges (Charente), inf. 107. /
Penot F.rneat, Azerable [Creusa), int. 407.
Perrier Henri, Bourganeuf (Crème), inf. 107.
Pignoux Goslav», Genac (Charenta), lnf. 107.
Poullaude Pierre, Beauval (Somme), lnf. 107.
Pruniar Arsène, Verrerie-de-Portleux (Vosges), inf. 107.
Pulgrenier Léonard* Nleul (Hle-Vienne), inf. 107.
Quôron Flavien, La Forôt-de-Tess4 (Charente), inf. 107.
Raclet Maurice, Saintes (Clmrente-Inf.), tnf. 107.
Régnier Edouard, Sigogne (Charente), cap., inf. 107.
Rlcheboeuf Thlèrea, La Rochefoucnult (Charente), inf. 107,
Sarlandle Aubin, Pleumel (Morbihan), gt^nie 6.
Aché Sylvain, Bruck (I.ut-el-Garonne), mf. 88.
Adet Julien, La Chnrilé-s.-Loire (Vienne), inf 97.
Almont Augustin, Asnières (Seine), inf. 3C0
Aidebert Henri, Enghien-Iet-Baln» (Seine), râiaa» ft pied 57.
Alexandre Philibert, 1^ C/nnelle (S.-et-L.), chai»", à pied 57.
Allemand Mailn, Gnp (Htea-Alpcs), génio 1
Allié Jean, Aux Plagnes (Hte-Savoie), int 07.
Ambal Jean-M.irfe, Ci l. !-.u i.r/in i r.iin-i'l-n-«r \ inf 71 1

Aaaiot Gabri«.l, St-Dmer (Hte-iMetrne), inf. 380.

Anceauma Maurice, Badlenl-l'Evequa (Eore-et-L.), tof. £37,

Aneat René, Fécam'»' (Seine-iol.), lnf. 361

Anglade Pierr», Paria, inf. 380.

Applagnat Pierre, Parre, sarg., inl. 97.

Archat Viclor, Servanche» (Dordogne), int 78.

Aubert Renaudin, VtHera-ao-Boi» (Hte-Marne), inf. 380.

Audet Emile, Soyaux (Charente*), inf. 30.

Audibert LoTTh-Léon, Ceudoux [Bouehes-da-Rh.), lnf. 380,,

Auriao Jean, Boussenac (Ariège), cap., Int 97.

Auribault Claude, Ourovi .Nièvre-, lnf. 361

AQlomde Franco!*», La-Vao-Pranche (Crwié»), int 71

AȎma Jean, Toulouse (Hte-G*ronne), inf. 97.

Barbaud Marcel, St-Sornin-l»-La« (Mta-Vienne), inf. 71,

Barbi»t Benoit, MAcon (Saône-et-Lofre), inf. 361

Barjou Michel, St-Avit-RrvièT» (Dordogn*), »erf., int MU

Baron François, Limogea (Hte-Vienne), int 101

Bartb» Pierre, Touîouse (Hte-Garonne), cap., chas», ft p. 87,

Bayout Albert, Brive (Corréia), Inf. 71

Beauaaet Maaric», Mttllac (Vienne), inf. 91

Beauverie Jean, St-BonneUEIevert (CorrèM), génl» 1

Beckery Maurice, Paris, cap,, inf. 360.

Bédagu» Jean, Qairinaraf» (Paa-de-Calala), fnf. 71

Bégard Emile, Pari», serg., Int 360.

Belluguet Joseph, Limoge» (Hte-Vienne), cap., inf. 71

Béraud Marius, Feur» (Loire), lnf 97.

Berger Jean, Pari», serg., Int 78.

Beriioi Jean, Cognm (Savoie), serg., int 97.

Bernard Etienne, Arèche» (Savoie), cap., inf 07.,

Berthoule Fernand, Asnière» (Seine), int 97.

Besnard Jules, Pari», eerg., chase. à pied 57.

Bétempe Pierre, Choiay (Savoie), int 97.

Biaudet Emil», Sommancourl (Hte-Marne), inf. ?21

Btdaud Jean-Pierr», Bourgoin {laèr*)-, inf. 97.

Billault Raphaël, Notre-Dem»-d'04 (Eure-et-L.), lnf. 97,

Blane Pierre,. Revel (Ilte-Garonne), int 71

Blanchard Jean, La Chapelle-Tailleler (Creuse), inf. 78.

Blanchot George», Pari», lnf. 97,

Bonnet Félicien, Paris, lnf. 97.

Bonnet Joseph, La Faurle (Htes-Alpes), génie 4.

Boubes1 Jules, St-Hilaira (Hte-Garonne), inf. 97.

Bouffard Marcel, Voiron (Iaère), génie 4.

Bourgaisse Henri, Paris, clia»». & pied 57.

Bourgeois Auguste, Veigy-Fonceneux (Hte-Savoie), Int 25.

Bouthler Gabriel, Lyon (Rhône), aerg., inf. 108.

Bouvier Ernest, Cevine (Savoie), int 97.

Rouzon Régis, Revenais (Isère), cap,, int 97. ■

Boy Martin, Paris, inf. 228.

Boycr Jacques, Lyon (Rhône), Inf. 07.

Buyer Maurice, Bizanct (Aude), inf. 226.

Ried?che Antoine, St-Exupery (Corrf?e), serg, lnf. 73.

Btochelieu Robert, Vendôme (Loir-et-Ch.), serg., cha*;s. 57.

Brody Eugène, Loyrat (Creuse), int, 78.

Brunei Joeeph, ChaniagnUeu (Isèrcl, serg., lnf. 97.

Buck Narcisse, Baccarat (Meurthe-et-M ), chasa. a. pied 57.

Buiasière Joseph, .St-Pierre-d'Enlreniont (Isère), inf. 97.

Bu ic'-.n Je m, Nieu (Hte-Vienne), génie 4.

Bulois In'.'s SI-IMairo-a-Yièr» iF.ure-et-L), inf 07.

Burbeau Jean, Villars (Cliaronte), inf. 108.

Burnet Pétrus, Cessen» (Savoie), inf 97.

Callard Maurice, St-Savine (Aube), chas», à pied 57.

Calloia François, Doinblons (Jura;, inf. 97.

Cambon Pierre, Aurillac (Cantal), int 97.

Canlay Léon, Rorr-illy-a.-Seuia (Aube), chasa. ft pied 5t.

Cantaiouve Pierre, La Capelle-BIeya (Aveyron), chass. ».

Caput Louis. Pari», cap., chasa. à pied 57.

Carie Alfred, St-Julien-da-Maurienne (Savoie), génie i.

Carrilat PanI, Genève (Suisae}, lnf. 97.

Cartier Lange, St-Aîb&n-dea-VîlIards (Savoie), inf. 97.

Cartier Valberl, Neurey-en-Vaux, (Hte-Saône), tnf. 37.

Cattùi Lucien, St-Germain-s.-Rhône (Hte Savoie), inf. 97.

Cau Georges, Toulous* (Hte-Garonne), cap, inf 97.

Caxe Iara-1, Périgueux (Dordogne), inf. 108.

Ceinturet Henri, Jarnac (Charente), inf. 107.

Chantai découd. Pan», int 360.

Chanlelouv» Jean, Pérussin (Loire), serg., int 361

Chappai Claudius, Mejtet (Hte-Savoie), cap., inf 97.

Charpentier Marcel, Mousseaux-les-Bray (S.-et-M.), int MO.

Charvler Clément, Rumilly (Hte-Savoie), inf. 97.

Chaudft Jean, St-Alb<in-dea-Viïlards (Savoie), inf. 91.

Chauffour Jean, Amicrea (Seî'ne), génie 4.

Chavanel Auguste, Azerat (Dordogne), chasa. a. pied 57.

Chemarin Jean-Pierre, Matonr (Saône-el-Loire), inf. 361

Chêne Julien, Again (Creuse), int 71

Cherrîère Louis, Paris, inf. 226.

Chevalier Maurice, Sl-Hilnlre-lez-Mortagne (Orne), chass. 57.
Chican Gustave» Montoir [Loir-et-Cher}, chass. ft pied 57.
Chl\ia!!e Alexandre, Felletin (Creuse), int Ti.
Clamon Henri, St-Yrierx-1 a-Montagne (Creuse), int 71
Claret CInudiua, -Chnmbéry (Savoie), Inf. 97.
Clément Félix, L» Mans (Sarthe), chass. K pied 57.
Clerc Félix, Viona (Savoie), int 97.

Comont George», Courson-les-Camèrea (Yonne), chais. 57.
Constantin Joseph, Albiez-Vieux (Savoie), inf. 07.
Corbinals Pierre, Pfcudihen (Côtes-du-Nord), génie t
Cortial Henri, Paris, chas», a pied 57.
Coureau Claude, Anost (Saône-et-Loiro), inf. 360.
Couvrand Henri, Paris, cap., chass. a, pied 57.
Crépiat Ix)uis, St-Aviat-de-Tarbes (Creuse), int 73.
Crolet Joseph, Mireeourt (Vosges), int 226.
Culgnet Alfred, Loos-lez-LilIe (Nord), fnf. 71
Cuisin Paul, Bourranton (Aube), chas», ft pied 57
Darnois Emile, Brest (Finistère), chass. ft pied 37.
Déan Félix, Paris, lnf. 221
Décoché J.utien, Méharicourt (Somme), inf. 221
Deffaugt Oscar, Verchaix (Htc-Savole), lnf. 97.
Delangre Victor, Englos (Nord), inf. 103.
Delaporte Alcide-Victor, Moreuil (Somme), int 228.
Deléage Auguste, St-Agrèv» (Ardeche), génie 1
Delo'me Albert-Sylvain, Chavigny (Meurthe-et-M.), chass. 5Ï
Demaure Jean, Bois-Gcrvilly (Ille-et-Vilaine), gcnle 1
Denise Marcel, Varnngéville-s.-Mer (Seine-Inf), Inf. 97.
Deret Antoine, Berneuil (Charente), inf. 63.
Deafontaines Armand, Mcsnil-Garnier (Manche), génie 1
Dessoly Jean-Marie, Sanvignes (SaÔne-et-L.), serg., génnrt
(A suivre.)
 
Annotationen