Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
* Juillet 1010

GAZETTE DES A R D E M M E S

1

LISTE N° 185 CONTENANT 450 NOMS

Les mua m tête te groupes

{Reproduction strictement interdite)

les eflflroïts où tt trouvent les prfaoolirc M les oems sulveoL — Lj Iota) des fions puDHÉs liaqu'auloumiiui si menti i gifla 365,400.

Total des prisonniers français internés on Allemagne i 3*5,000,

HEUBERG BCONSTANZ

Yagnon Auguste, Paris, chass. à pif ri 5.

,V«ndromme Jean, Pana, adj., mf.

Védrine Armand, Paria, ehnes. à pied 5.

RW I Joseph, Marnay (Jura), Inf. t52.

Herdy 'Clément, Roche-! es-Claire vol (Douta), chass. a p. S.

Viei.ao; -Oleettn, 'alontomerv '(Jm), ehasa. 4 p. G.

ytrfosreux Jeun-Baptiste, Rrurière«4es-Minas, génie S

Vivien Marcel, Pnrw, chass. nip 5.

Vuiltamin, "Moreg* (Jura;, cap., chass. alp. 6.
•Cueoa Félix, Marealîle < Hou ches-du-Rhône), entas, alp. S.

AsibeCgier L., "Marseille '[Bouche a-du-Rhône), chass. alp. ZI

Baud Jean, îtenar /Suisse), chass. alp. 23.

B&islgetle Louis, "Morttbrun (Loière), chass alp. 23.

Bados £mi>, Vuseù-Uoula {Aude;, canes. «lp. sil.

Btrtrawl HTp^wtyte, ©rcftvss («tes-Alpes), cherne. alp.'SS.

Bese* Ferdinand, Avotnde fHte*Loirc), chass. alp. 23.

BlennePaul, Beaumont-de-I-omagne (T.-el-G.), chass. alp. 23.

Bta«t J«cq'K->, TorrelHes <P7V4n.-Orien(alefl)/ehasA.-aip. £3,

Bordahor. r V., Buay {flattées4>fr«nées), cap., «hase. a!p. 23.
sSyrsl 'Fewçew, «bramer (Aveyron), «Ohm. %lp. <«.

Goliorrsbet Paul, Caattellaone '*-k~ s.h et . eh tas. •alp. 13,
' Davoine Jean-Marie, Vuie-la-Gesaz (Savoie), ehasa. alp. fJS,

FIBlot Aime, St-Agnol (Bouebaa-du-flhone), chass. alp, 23.

Fombonne Léon, Artilois (Ardéche), chaBa. alp. £3.

Gaillard Joseph, Paflhanes {ATéèche), chass. alp. 23.

Gaiel Louis, Marseille (Bouchea-du-Rhône), ehasa. alp. £3.
Grand François, Bourg-Sl-Matfrio* (Savoie;, chass. alp. 83,
Qulchard Jean, «ourg-ATgental «hass. alp. 53.

Guidon EUc-nne, Ëeet ^Savoie), Thaïe adp. -23.
JourHn Clau<!ius, St-Julien-d'Oridet (Loire), chass. alp. 23.
Laget Benjamin, Auriol '(Sdttehea-du-Rhône), chass. alp. 21
Marcon Henri, Nîmes (Gard), chass. alp. 23.
Margulllon Marcel, Cholonet /R.-dn-fthone), rhaes alp, a.
. Maron Henri, Volonne (Basses-Alpes), ehasa alp. 23.
'Maurln Charles,«U-vJafaa fVssr), •«»»., nchaee. alp. 23.
Marie Gaston, Sl-Trppez (Var), chass, alp. £3.
Uatral François, Chétfllon-s.-Clusas, chass. alp. 23.
Mler Charles, BOstMMWpW ahiiHéasis), iijfcejie. «sAp-Tf*.
MUla Jacques, Copiâmes (Bouchea-du-Rhône). „
Mourlan ffcmort, 'atasmejnotteM (A<T*---MKrtt1tne*i.
Mugnier Edouard, Gratty -(4a voie), cimes, alp. 23,
Olive R, Marignane (Bouébea-du-Hh.); «erg., chass. alp. M.
OUIer Jules, St-Orgues (Ardèche), eap., Chas*, alp. «3.
Orsatelli A., T&ralettee (Orée), ehasa. s»lp. HO.
Pascal Pierre, Pasquia* (Aveyran), chaes. alp. 23.
Permlngeal Arthur, JVaunav*y« prôma), chass, alp. 23.
Perriar Jean-Henri, Lyon, eh exe, alp 11.
Pesseguier ELienne, Cabaunea s|MMjflataJ| <chaee. élp.
Plthê Jo*., l asleltet lai Nisaii t&-A.).^aa4.,.atasi as^pHM.
Pontier B., Maiargues (Bouches-du-Rhône), chass. alp. ZL
Portaionn -Alfred, '!*ce, rhftaa. alp. 18.
Raffin Paul, Eycogues (B.-du-Rhône), chass. alp. 23.
-vjtanc -Abt-1, Horanr {«exd!, eap., eha.«s. »aup. *3.
«fcluer ah.reallin. Nice, rlmss alp. 23.
Houx C, La Chapelle-Gralllouae, chass. alp. 23.

Sonnerat Oément, VWar (Savoie), chass. alp. t3.

Sudrea Henri, Sauveterre (Aveyron^ chass. elp .El

Argoud Pierre, Blaudin (Isère!, chass. k pied 12.

Bardon Jean, St-Nicolas (Hte-Vienne), chass. à pied 51.

Berard François, Batti-Roland rDrômc), chass. à pied 11

Berau Antoina, -Chs»el-attr-la-Vieux (Loire), chass, à p.-ït

Bernard Leopold, La Mattre (Ardèche), cliass. a pied 22.

Berthet Gerome, -St-Gnlmier (I-oire), cap., chass. a pied 11

Blanc Louis, La Chaux (Drôme), chnas. a pied 12.

Bonhomme Jean, St-VieloM.-Loire '(Loire), chass. a pied 52,

Bonnaventure Jean, La Cluipslaudo (AUior), chass. à pied 61.

Brachet Andné, Arlsnde (Loire), chass. & pied 12.

Brousse Jean, Toulouse (Garonne), cap , cluwa. à pied it.

Caussan-MalJard Henri, Varteufl (Gironde), «arg., chass. il.

Chaboul-Mallard H., Virieu)i-s.-Brjurbro (Is.), «erg., cluus.12.

Chaize Hippolyte, Firminy flaire), chass. à pied 12.
Chamouton Emile, Lyon (Rhône), chasa. a pied 12.
Chaudillon Jean, Virbet (Poy-ae-Dôme), chass. à pied 12.
Charre Pierre, SWPiarra^Saictte (Loire), chaaa. à'pied 12.
Chazin Yves, Ai«»«n-Pro«»jice (B.-du-RU,),-Shaa*. à pin! £2.
Communal Praneois, 'Bntrevernes (Savoie), ehaaa. e pied 18.
Civière Pascal, "8aînt*Mi*Jh«l-les-Ptirous, ohass. à pied 51.
Dauphin François, Truives (Puy-de-Dôme), chswe. a pied 11
Dhemiliane Laurent, Albertville (Savoie), ehaaa. k pied^l.
Derbes Jean, Embrun (Hau le b-Alpes), chests. a -pied 12.
Douche François-Marte, MMH '(Savoie), chaaa. à pied 51.
Dubois Erneai^iann, .Fauaaigny (Savoie), . (m:,s. ù pei M.
Forestier Antoine, Eesertme--:, r.halrhi.-ul Astir*). ehasa.M
François, SainUChamond (L<^re), chaas. a-pied 12.
Fourneau Louis, Saint-Chamond (Loire), cliass. à pied 12.
Gabchet Pierre, Salnt-Etianne^chass^ à pied 12.
Gaudin Jules, Munssy (Savoie), chass. a\ pied .12,
Gérard André, Dd!« iJura), «baea. Aipied SI.
Girault Alfred, Laraglie fHautèà-Alpes), ehasa. A pied 11
Guieux Salines ;Gard:, chne.i à pied 12.
Budry Françoie, Bonnvllle (Savoie), chass. à pied 11
Ismard Paul, -Laretnif 'Hfrtf«-A!w:, rh«M a pied 11/
Jacquart Jean, Saint-Jouarre (Savoie), chass. k pied 12.
JenMt M;nrioe, ÎJ.Î^olIr (Savoie;, chass. A pied 12.
^Lavorelle Alexis, "Saint-Juhen-enJunois, cliass. k pied 11
Lavisse Baout (Drôme), chass. à pied 12.
Leymnne Louis, Vaardon (Corra*a),'Oh«as. A-pied -il
Loubet François, Betchat (Arief[e), chass. à m^l
Meynet Clément, Bellev«e«x-(8«ivnie), chnss. à pied~8l.
Millon Jean, Swnt-Bldier (Hautes-Alpes), chassa. A pied 11
Morln Firmin, 'St-JuMen-Chapieuil -ftwire), ithem. */<pied 11
Patsl Alexandre, Roybon (Isère), .chnss. à pied 12.
Ph&rabet Stéphane, Régny (Loire); chass. 4 pied 51.
Pnkat Jweeph, *VHters' (taire), ehnea. A itlWW.
Twrlen *ns?»lln, Anoya (BaSBee-PyretfSea), Chass. à^pteaiW.
'Revllflod 'Hupène, 'Grenrihle '(Ts^re), cTiaes. «•pastf'51.
Homand Choi-lss, Chervonnoe (Savoie),.-«hass. apiedtSl.
'Rnyet Warius, Sorbiers fl.o*re), chaas. k pied 12.
•flonquel Aagoete, lErac (Ariege), chass. a-piefl Si:
•Grelllot Claude. Montfgny (Veag«e),'*nf. 152.
Bonne -Paul, GéTardmer ('Voegea),Jlnf. l15î.
Vensont Paul, Saînt-Dioie f8etoe)^inf. 152.
Lacroix Paul, Paria, inl. 152,

Ame» Erneat, Vagnes (Loive), tuf. ft2.

Chevalier Georges, Raon-l'Etape (Vosges), in( 1M

Perriollat Maurice, Lyon (Rhône), cheiss. alp. 13.

Mercoda! François, Menerville (Alfîérie), chass alp. 53.

Robert Félix, Sonït-iitiunii^ (Loire), chass. alp. 0.

Rozier Julien, Burlord (Gard , chass alp. fi.

Debouvère Louis, Oiajttiiesfna-le-Mouille (Corrèze), inf 911

Cauvin Adolphe, Cannes (Alpes-Mur.l.}, «djud«nl, chans 67.

Germain Eugène, Meursuc ((~.)mrante-InJ.), <up., chass, €7.

Kassclcr René, Montargls (Loiret), Renie H.

MANNHEIM

(Culte.)

Poulain Maurice, St-Nazaire (Lciire-Ijjféneupe), inf. M.

Pageot Clément, Macheeoul (Loire-1nl«neune), Inl. -ei.

Picaud Eugène, -Aux-lJinees (l-uire*inttneuH), inl. -44

Pouthier Henri, Orchumpa ffutaj, Inf. M

Perrin Lucien, Dortan (Ain), Inl, W.

Rivault Constant, fiegré (Meine-el-l^iire), inf.'+i.

Rousseau Alphonso, St-Mauri™ (Nord), inl 361.

Ralinenu Louu, Angers [Ma^ne-e^Loire), mî 44.

Robert Emile, Ailly (Marney, inf. 351.

Richard Yves, Plougouven (Finutere), inr.*361.

Roux Jean, St-HUatre-les-Corubes [Carré*»), louavee 1

Richard Gabriel, Morer (Ain), inf. 44.'

Renaudin Jules, Aroz (Hte-Snône,, serpent, inf 44.

Renauleaud Mareel, Légua (Cliurenlc-lnWriearej, inf. 44.

Raulin Ixsuis, "St-Joire fMeueej, inf. 44

Robin Victor. Rumont fMeuael, inf 44.
i Reisdoffer Jean, Comievfl'e (Meuse), inf. 44.

Royer Emile, "Vancouieurs (Meuse), inf. 44
' Rouyer Cherrtas, •Loupmont (Meuse), inf. '44

Rlcadat Loois, -Btenay (Ardennesi, inf. 44

Richard "GahrîeWTiles, -9*rhas (Jura), inl 4-1
' Ringuet Victor, Tiret (Ain), 'inf. 44

Rolland François, flanc* (Ain), inf. 44.

Rave Julien, Amberieux (Ain), inf 44.

Raccurt François, Dugneox'fAinr, inf. 44

Rousselot PuuL'Laviguy (Jura), inf 44

Sabade) Aloboaa£, Sonimièves (Gard), loimves :

Spriet ElierWeHtreloa (Nenl), Inf 351.

Simoulin Paul, RougM-Berwes (Nord), inf 851.

Seghers Jules, Jtouhaut(Nosnl), cap., inf. «1

Sonnevflle Emile, Perenchiee (Nord), inf. 351

Sapai Philippe, Gigny-sur-S»One S.-et-Lofn]j 'inf. «V
(Sofnetto Antoine, Pnrc-St-Meur (Selaa), inf. 44.
,Schockert Charles, Mont-St-Wartin (Mthe-«t-Vt(js.), Inf 44,
i Soichex Henri, -Besançon (Doubâ), rsp., inf. 44.

Stal Joseph, "Vignot (Mense), inf. 44

Staah Alexis, Alforvllle rfieloe), inf. 44. -

Seaurit Weelor.-Clhamteionp (Msine-eM Atrel,*taT'-44.

Sauvage Albert^ Marq-en-Bareuil (Nord), inf B51.

Soccaroa Jean, "Gelos (Bassefl-Pyréii'les), inf tt

Simon Charles, "Barretalne (Jura), inf. 4-t.

Sallet Joseph, *Bstasey (Ain), cap., inf. 44

Suteau J;'*L'i:h, 'St-Rérny-en V.-.T.2-S (M.-et-LOÎre), cap .(nf.351

Trousaet Léon, "Reims (Marne:, .inf. 60.

Truchot Alphonse, Montbeliard (Doubs), inf. 44.
Tourbler Timothet, «anghin-en-Weppes (Nord), inf. "351
Tanguy Jean, Kersaint (Finistère), ml. 351.
Thonvenin Henri, Vaucouleurs (MeuBe), inf. 44,
Thiery Jnles, Montzeville (Meuse), inf. 44.
Thierry Eugène), Bouxg-d'lré (Maine-et-Loire), hlf. 4i
Thevoux Gustave, Belmont (Ain), -cap., Inf. W.
Traelet Viotor, Lyon (RhOne), inf. 44.
Tissot Cliartes, Champagneul (Doubs), cap., inî. 44
Trouin Clément, Paris, inf. 44.

Thfbert Charles, Montceau-lcs-Mines {S -el-Loire), inf. 44

Toitot Louis, Moreze (Jora), inf, 44.

Tranchant Claude, fiolflynneux (Loire), inf. 44.

Ouary Toussaint, Aux-Touches (Loire-Inférieure), inr 44

Osmont Maurice, Le Havre (Seine-Inférieure), Inf. 351

Nedelec Jean, Plouescat (Finistère), inf. 351.

Navoret Antoine, Minbelle (Ain), cap., inf. 44.

Naunin'Gustave, Amel (Mense), inf 44.

Noiret Léon, Paris, Inf. *4.

, Spriet Ernest, Roubaix (Nord), inl. 851. *

Ballot Paul, <BeHort (Haut-Rhin), inf territ.Hfl.

Barré Raymond, Lairoux (Vendée), inf. 402.

Baudroit Louis, Autechaux (Datlba!, mf, terr. -49. '

Baudry Alphonse, «ableau (Vendée). Inf. 402.

Bandry Philippe, Sabteau (Vendée), 4nf «102.

Baumier Marcel, Luçon (Vendée), inf. 402.

Beaufreton Alexandre, Pouzauges (Vendée), Inf. 402.

Beland Georges, MeuiUeron-Pared (Vendée), Inf. «402

Beland Marcel, Réaumur (Vendée), inf.'»402.

Bely Alphonse, Muoohamps .Vendée), inf. 402.
•fiénéteau Louis, St-Vincent-Sterlanges (Vendée), Inf. 402

Beroïgaud Jaan<Mane, Sl-Van (Soône-et'Locrs), inf. 'terr. 2.

Berthet Jean-Marie, SUCyrdes Vtgnee <loire)feha*s. 11.
•Beanèrea René, -Lucon (Vendée), 'inf. 402.

Bézieau Octave, Bt-Vincent-de-Pinofré (Vendée), 1nf. '402

Biilaud Armand, Li!l«» d'Elle :Vradée), 'hif. 402.
iBttlaud Arthur, Ghaillé.l«a4Maraia (Vendée), ï-.f +f-J
.Blanchard Edmond, Le Boupére (Vendée), inf 402.

Bondel Gustave, Le Havre (Seine4dfl»ri«Tire), inf.'402.

Bluteau Louas, Bazoges-en-Pareds (Vendée), in'. 402.

Bormaud Louis, Benêt (Vendée), inf. 402.

fiouhier Géorgie, le Bourg-Herhiers fVendoe), kni.■ 402

Bouliou Fernand, "Paria, inf. '402.

Bouet Joseph, Chasseradea fLozèrej, inf. 402.

BouroMeau CaiMleuit, iMouthampe (VanOoc), 1nf. 402.
.Bourgeois Georges, Vieux-Charmant (Doubs), inf. terr 49

Brégeat Paul, Frouard (Meurlhe-eUMosellc), cJisiss. 107.

Brousse René, Paris, chass. 116.

Brocholre Fernand, Mesnard-BorOhere {Vendée), inf. .40?
Buray Oscar, Eletot (Seine-Inrérieure), Inf 402.
C&ssfer Louis, Paris, inf. "229 .
Caradec Pierre, Moréac (Morbihan), inf. 402. ,
' Champeau Eugan*, Sévery (Cher), inf. 229.
ChiitellaJn Moïse, Contay (Somme), Inf. 402.
Colporet Constant, Gomté-le-Lambersart (Nord), inl. 402
'Gouriin Gustave, Bully-les-Mines (Pas-de-Olais), Inf. 402

•fATWffWCj

Afin de parachever sa grande oeuvre Iibérafrîee et de ga-
rantir eemir-' t «tintnu *-i prér.teutrt acqtiLirtif^rw, notre bravé
jumie doit Hre pourvue, dan* oetU eeeeion txtraordinaire de
t'Afiemblée nalioneje, dei moyens indispensables à sa puit-
tance et à ta vitalité

Dam la conviction que, pénétré» du mnluntnl du'inti-
rttt ivprémes de la pat ne k vouj volerez Ui tix douzième* dm
budoet et Ici crédits néctssntre» A Padministnilion des'terri-
loires nouvellement libérés et acquis, ainti dus'les sommes
nécessaires aiir-besoin de l nrmu, faip*UïHa 'oënéeffction
divine tur vos travaux ei déclare ouverte la deuxième session
extraordinaire de la 17" asiemblée ordinaire. Vive la Bul-
garie I

Il y s quelques temps une délégation parlementaire bul-
■^are «Tend» vîttite * l'Allemagne. Cette visite «mioale vient
d'être reodue, à Sofia, par une délégation de députés alle-

Au cours d'une représentation donnée au théâtre natio-
nal, 1e roi, qui éteit présent, s reçu les députés allemands et
a'eat entretenu avec chacun d'eux,

Le s>nad*banquet de la municipalité, organisé en l'hon-
neur des parlemente ires, a été particulièrement brillant, La
nuire a bu à la victoire dea armées des puissances centrale*
et de leurs aWés, eimi qu'eu bien-Aire des rieux nation*, no-
tamment des étuix eapitalce. Le d4mité Stresetnenn a ré-
pondu par un discoure, où 11 a relevé l'unité de pensée et
d'action qui caractérise la collaboration bulpnrb-allemand*
et qui est la •meilleure garantie pour l'avenir da l'alliance
entre l'Allemagne et la Bulgarie. L'Allemagne ne cherche paa
à asservir ses alitée ; su contraire, '«lie désire uniquement 4ea
rendre etiêï/ furU que possible, aussi bien sous le rapport
politiqueicfue^BBne-fte domaine économique.

Lee député* nllemandj *nt été Fobjet d^n*'ovalk>n-<eii-
tbousiaste de la ptrl d'un public très nombreux, qui était
Tenu dans la soirée au Jardin municipal,-où avait He<r le
banquet, peur aoetamer les représentanfs du Reichetag. 'Les"~
convives se «eilt**éparés i une heure avancée-de La ittiit, au
milieu de renlhouatasine général.

Les iépnléa *ftllentands sa «ont également tendus ehea
M. Hsdosl.-ivoff, afin de lui «aprimer leurs remerciements
chaleureux pour la réception très cordiala qeti leur a été
Mie k Sofia.

Puis iU sont partis mercredi pour un voyage- eefprovince.
Ha ont visité entre autres les mines et houillères de Pernlx..

Leur arrivée à "Kustendil a été un événement pour cette
Tille de province.

A tout moment ce voyage fut ainsi empreint de la plue
Ptrfalte cordialité, qui cersetériie la Jeune et aolido alliance
entre des puinjanocs centrales et la vaillante notion bulgare.

choses d'irlande

* La correspondance de I Burop* Centrale » publie une leUre d*
SOU carreipondftQl, qui dit en aubetsuce :

Malgré l'opinion manifestée par le 'ministre anglais, 1s
■ltuaûon en Irlande est loin d'être sstisf et saute. La « Times »
adm»l .que l0 mécontentemept régne psrtout, que le* Sinn
Feineri se mettent de nouveau eu évidence et que des mani-
leatation» aniiauglaiaes ont lieu k Dublin. A l'occasion d'une
meaie mortuaire, célébrée le is juin dens une église ds
IJublin en commémoraUon des victimes de l'insurrection, la
loule chanta 4e m. Dieu sauve l'Irlande % et déploya des dra-
Pesux nationaux. Il n'y a p.n de doute que Is fsçon brutale
■Jeo laquelle 1 insurrection fut combattue par le général
M»xwelJ produit une indignation générale, de sorte que
beaucoup de personnes, qui s'étaient tenues à l'écart du
Mouvement insurrectionnel s'y rallient maintenant.

Les condamnations prononcé'.* pur le-cour 'maTfi.ile ils
iSdblin Tiotu ont montré jusqu'à quel point 'tes Anglais «Ont

-cruels. Le docteur John "Wac'Neill, •professeur rrnistoire ir-
landaiae à l'université de Dublin et président de l'organisa-
tion volontaire irlandaise, qui est un savant réputé, dont la
via aet sans reproche, a été condamné aux travaux Yorcés k 1
perpétuité. "Son seul crimeeat d'avoir été un ardent patriote.
C'est pour cala «ans doute qu'on <nc lui a accordé aucune
circonstance «tténnsnte.'Par cnrrtfaete, IViftlrier «npkifl riu
nom de Colthunt, qui «fini fuslller-trote ,1 on ma listes, pnrini
■lesqtirls SheeJiy-Skeritin'tun, paMant en {Jngerrftnt du dhef
'ds oes eacéetftions, a-été reconnu -coupable de -meurtre aeeo
préméditation ; mail au lieu d'être condamné k mort, il fut
déolaré irresponsable. <(

Aujourd'hui, comme au aiècle dernier, serait-il donc
toujours vperMis à un Anghm rFattwmsiner ^>un Mandais t
Noua rapellerema'que Ie<eamitaine^3dlthurat 'n'aurait 'jameii
passé en jugement. ei RM. 'Hcely r.l fitnti'-n n 'umiciit pesé
une question au PaTlement-anglnisa'«on<aujet. * tore ' que 4es
ehefs ds l'insurrection Hrlandatse-wiKété 'fusillés flans les
«A heurea, le capitaine^olthurst n'a pa«*é>en 'JiMrement^qUe
six aemeinea apvès avoir jeommir «on <crtme. 'flooe «avons
aussi) grkee aux réléaretions de M. Ginrlell k la Ohanthre des
Communes, que le chef irlandais liâmes <ConnOlly e été
sérieusement blessé dans les mes de Dublin, le «6 avril. Il
fut condsmné A-mort et IVexéoution avait sJté ri'«bord remise
jusque ce qu'il*eoltr«7uéTiida»«sJblessunrea ; mais-comme'les
médecins ont déclaré qu'il était mortellement atteint, 'l'ordre
fut donné de-fusilier ce moribond, de peur deperdre l'oees-
aion d'en faire une victime Ugale. Conndlly-fut donc porté
aur une chaise, sgoniwnt, dans la cour-de Ha prieon <el
fuiillé. Tous ces eotea de 'barbarie aimi que d'autres ne
seront pas oubliés par le peuple irlandais. Le résultat des
dernières répressions, c'est que l'Angleterre se-voit' obligée
de maintenir l'état de siège en Irlande.

NOUVELLES DIVERSES

Le prince Henri de Bavière blessé.

-Muoscfl 28 juin 1910.

La prince Henri de^Baviere a été blessé aur 'le champ
de bataille, k ta'tête et à la main gauche. -Son état d'inspiré
aucune inquiétude.

Mort d'un sociologue bel^e.

Le directeur de l'institut sociologique Solvay (Bruxelles),
H. 'Waxuieiler est mort k Lonrire», écrasé par >un camion
automobile. 41. -Wajrwellcr était un ofganrsaieur trèa habile,
et son institut fut admiré par tous les savants qui y ont tra-
vaillé. Comme tant d'autres, il avait quitté la Belgique,
pour se livrer k une violente cumpapne antiallemonrio. 'Et
c'est par cette campopne qu'il se»! rendu fameux en France.
Notons en passant que les journaux français perlent du «cé-
lèbre économiste bclpe a dans leur ntfcroloRe». Cette célé-
brité u'empéehe pas qu'ils parient de'M Weijer, de M. Mon
Weiller etc. t Encore un exemple de l'Inexactitude prover-
biale des journaux parisiens. Nous voulons souligner que
M. Wsjrweiler a gardé dans sa polémique une certaine con-
venance et qu'il s'est abstenu par principe d'injures gros-
sières k l'étrard lie l'ennemi, exemple qui ne'fut paa toujours
suivi par d'autres écrivains belges (Verhaeren, Lorand etc.).

Accident d'un ministre Mage.
M. Helleputte, ministre de Belgique, allant visiter les
abris provisoires édifiés dans le dép.ulemcnt d« la Marne,
avait pris place dai's une automobile, qui a capoté. Le
chauffeur a été tué M. Hetlrpiilte, très eénemement blessé,
a été transporté dans la commune de Chamtrix, où le préfet

de la Marne lui 1

ndu

'One calomnie de taille.

Personne n'ignore qu'en temps de paix la prostitution j
né as gênait guère k Bruxelles. Un des premiers actes du I
gouvernement enénéral alksinand f>.: une séglemcotation :
sévère de ce fléau. Lee fiMes furent surveillées davantage
«t leur nombre fm énormément réduit. Cènes qui, iné |
vitablemcnt, «Ubtiélferent durent être munie» d'une carte
dé contrôle, mesure qui, avant la guerre, n'était presque
psa appliquée. 'Il va sans aire que, par aulte de cétt«-*fjjra .
mesure, le rtffffro Officiel tJes prostituées a augmenté.- "O
qui est commenté comme suit par le « Ttmps » :

« Une des preuves des bienfaits do la « Kultur » an
j Belgique, c'est que la .nombre des .prostituées inscrites k
'Bruxelles est monté de i5o avant la guerre k 1,600. s

Sans commentaire !

' L>-!T ntfli li-s rtmiiyreiuf 1.
Nous lisons dâaa le c Temps s :

Le préfet de police vient -de prendre une ordonnance
aux termes de *taqualle «usune affiche, aucun «placard tio
pourront, k dater du i** jvlllet igifj,-étre apposés sur le*
mura de Paria et des communes du ressort H* ;« préfecture
de police si le texte «t, 'le cas échéant, ta* dessina, n'en
ont été, au préalable, visés à le préfecture de police).

Sont exceptées la* affiches donnsnt la sommaire
quotidien des journaux exposée Ches las marchands d«
journaux et -dans les kiosques et dont l'examen est déjk
assuré.

"Pour augmenter la natalité.

Le* conseil général de'ia'Beinea adopté-le vœu-suivant
déposé par M. Hénaffe :

<( Que la Parlement et 'le gouvernement 'hâtent la dis-
cussiorr et le vote de» projets et propositions-deioi tondant
k réprimer la provocation k l'avrirtement «t k combattre
"la dépopulation par de* mrsiires pmpras k relever 'la
, natalité. »

Les in candies de Marseille continuent.

Marseille, W Juin 1916.
Un nouvel incendie a éclaté ce malin dans le bassin
de Medragus, k proximité du parc d* pétrole, au milieu
de quantités importante* de coprah entreposées aur le quii.
Dea secours immédiats ont permis de circonscrire l'incen-
dia. Les dégAts sont importants.

- Incendia d'un train.



-Un curieux accident vient de «e produire sur la ligne
ds Vendôme k Ponl-de-Hiaye, k un kilomètre de 1* gare
de Vendôme.

D'un train de marchandises était tombée, sur is voie,
une grosse bonbonne, d'essence. Deux passante, témoins
du -fait, sa mirent en devoir de 1s retirer de* rails. 'Mal-
heureusement, Ha n'en eurent pas le temps. 'Un train de
voyageurs survint, qui heurta violemment le bonbonne ;
l'essence prit feu et, en un Instsnt, la tête du train fut sa
flammes. Les voysgeurs, affolés, sautèrent sur 'la voie,
mais le chauffeur et le mécanicien 'furent assez grièvement
brûlée.

Un drame passionel.

La cour d'assise* do 1* Corrésa a acquitté, 1s s6 Juin, le

soldat Albert Hsrgoutier qui, venu du front «a permission,
k Usai, tua k coupa d« pe)l« a* femme, dont 11 evait appris
Ilnconduite par des lettre* trouvées dans sa maison.

L'expédition Sbackleton.

Le « Daily Chronicle » publie le message suivant de str

Ernest Shacklcton :

Porl Stanley. Ile* Falkland, » juhs 1914.
« Après avoir essayé d'atteindre l'Ua Eléphant, A sept
cents milles au aud des liée Falkland, je suis da retour ici.

dans un navire frété grerieiisement par'le gouvernement de
l'Uruguay.

o dal le frrand repret de déclarer que neua-n-'avonepu ef
fectuer le «ativetage'de mes vingt-deux compagnons, qui
furent laissés ici-dans une grotte de glace, au mois d'avril,
au retour du contingent antarctique, u

/ Un Myope.

Le secrétaire'd'une sous-préfecture de la Haute-Savoie a
'"'•lé exempté pour myopie ; et ainsi il peut continuer k rendre
d'Intéressants services k l'administration civile.

Il sait toutefois occuper bcs loisirs d'une façon intelli-
gente et patriotique.

Nous apprenons, par un journal local, que ce fonction-
naire vient, pour la quatrième fois consécutive, de rem
porter -le premier prix de tir au concours annuel du chef
lieu d'arrondissement qui a-eu la -chance de le conserver.

Néanmoins, son infirmité visuelle-la géne au point que,
(pour iirsr, il est oblige" d'enleuer sej luneffes de myope 1
(L '«Œuvre n). •

LA -GUERRE AUX CHAMPS

Nous reproduisons, sans commentaires, ces quelques t*
traits de journaux français. La « Bataille » (Paris) du
10 juin :

«On avait annoncé que i* récolte des pommes de terre
était abondante, cette année, en Bretagne. La capitale com

mence k receroir'de ces préaieux tubercules.

« Mais lea expéditeurs, sous prétexte que les wagons ne
eont pas asses nombreux, envoiunt leurs pommes de terre
an Angleterre.

« Il y a 1k une anomalie. -Les pommes de 1erre qu'on
envoie en éïnndc-BretRgite, il 'faut les envoyer du lieu
d'origine au port d'embarquement. Pour ce faire, il faut
des wagons.

« Donc, ai l'on trouve des wagons pour transporter -les
récoltes des producteurs bretons jusqu'aux navires-qui doi-
vent les emporter chez nos amis et alliés, ces mêmes wagons
pourraient bien, faisant le voyage en sens contraire, se
diriger sur Paris....»

La n Baiaiile m du 11 juin cite le témoignage d'un né^o
ciant en pommes de terre :

a Les Anglais, sous ce rapport, n'ont rien n «pprcndie
11b savent mieux que nous où se trouvent les produits don*
lia ont besoin pour leur alimentation.

«Par ordre de précocité, ils prennent des pommes di
terre «ux Canaries, au Portugal, en Algiirie, en Espagne
puis, k Noirmoutiers et k Ré (ce sont eux qui eu ont mlro
duit la culture dans ces deux Iles, il y n un certain nombre
d'années). *

a Lea Anglais, poursuit notre mnndnlairc, achètent fi
Roscoff, Paimpol, Saint-Muio,, liarjleur, Cherbourg, etc.. »

Le blé détruit.

Du « Progrès de la Somme » (1" juin ifjiG) cet ortklr
emprunté su a Psitt Journal u :

Nous n'aurons jamais trop de céréales. Ne les gâchons
pas, que diable 1 Ne les détruisons pas sans profit pour per-
sonne. Le blé qui pousse c'est une part de notre richesse et
de notre force ; c'est la garantie de notre résistance et de
notre vie. Le détruire en herbe, c'est nous affaiblir devant
l'ennemi.

Je me faisais ioi, l'autre jour, l'écho des plaintes d'agri
eultcurs de la Somme dont les troupes anglaises avaient
piétiné les champs ensemencés. Voici un autre fail, non
moins regrettable.

Dans la grande banlieue nu sud de Paris, on construit
sst es moment un ehamp d'aviation et plusieurs hangars
pour aéroplane* qui, vraisemblablement, ne seiout pas Unis
avant plusieurs mois.

Ce futur aérodrome se fait dans une pièce de terre
 
Annotationen