Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
( Juillet 1S16

GAZETTE DES ABDENNES

LISTE N° 193 CONTENANT 450 NOMS

{Reproduction strictement interdite)

Us noms m t!lt iiss tmpss (êslpent les EBirolts ê su trouvait iss plsnunte nom les m: suivent — Le total tes noms pulilfs liisiiiïaiiloirHiiil st monte i environ 868,400.

Total des prisonniers français internés en Allemagne i 345,000.

ZOSSEN

(Suite.)

Picard Augure, Salilay (Sarthe), inl. 113
lyabret Louis Perctllat (Creuse), Inr. 113
ftaphanaud Jean, Courbe voie (Seine), inf. 115.
HMÉHMt Armand, Bonnat (Creuse), inf. Ils
ftsWMie Xngiiîte, Ni^llac (Morbihan), ïnl. 816.
t*n Jean, Bonnac <ÏP.e-Vienne), îni. 27S.
Ihtrd Paul, Ponl-Auffemer (Eure), inf. 278.
ger François,-St-Loup-de-Lassal (Saône-et-Loir e\ in!,
"gatud Lotus, Lépinns (Creuse), inf. «78. .
i Louis, Martau (Morbihan), inr. SIS.
[net Henri, Limoges (Hte-Vienne), eap , int. 8?8.
terge Henri, La Celte-Dunwise (Creuse;, inl. 278.
" a Henri, Billancourt (Stfettà, Inf. 101.
Band Prosper, Aenière* (Seine), inf.

«u Alphonse, St-Agnand-de-Vemitet (Creuse), inf. 2
htaMd Jean, Baunes (Hte-\'renne), tuf. 278.
i Paul, Pans, M, 27».
• Emile, Sl-VAur? (Cmise), tH. 278.
M Léon, Parts, ai)., inf. 836.
Ihtton Eugène, Mozeirat rcteusel, rnî. 278
| Françoîs, Peiaule {Morbihan), int. 316.
(vannel Jean-Léon, Paris, int. B7S.

( InWéric, Mon trouve (Seine), M. 278.
i Sanile, 'Gaden (Morbihan), inf. 3l«.
non Jt»nn-Alphonse, Creswnt fOhsusfl, inf 278.. .
t Baptiste, Pans, inf. 278.
«■and Félix, Paris, mf. 278.
Steel Pierre, Malieret-fiousfcae (Creuse!,' inf. 278.
yenin Georges, bafnt (Creuse), inf. 278.

t Joseph, St-Leu (Seine-el-Oise), inf. 278.
ftrîèr Pierre, JUverlhac (Dovèngïie), îht. 278.
taux Jean, Le Paliel (Hte-Vientie), inî 278.
i Laurent, FoarnMHT-St-MWard (Creuse!, inî. 2Ï8,
Theyret Henri, La Sauniere (Creusej, inl. 278.
Tjioinas Henri, Vire (Calvados), «»f. 205.
Thomas Jean, Àjain (Creuse), inr. 278.
Thomas Léonard, St-Feyre (Creuse), inf. 278.
Thomajon Alexis, Bossue fCrtu»), tap. fut. 278
Thomas Jean. Llbourne T^rromte), ïnï. ST8.
Thomazon François, Péris, tnt. S?8.
Thierry Fornand, La CWle-Ounoiïe (Creuse), tut. Ï78.
Tournaut Cnude, A*fet%Mtl (Crens*), int. Ï7ls.
Thonet Hippolyte, Gourouguat (Creuse), inf. 278.
Tisaier Alexandre, Louraoucix-St-Pierre (Creuse;, fut, 27
Tixerat Albert, Paris, inl. 278.
Turier Félix, Cartemp? (Creuse), inf. 278.
Tricot Lédo, Aulumahs fprevsej, inr. -278.
Trouvé Pctul, Nouzier {Creu*e)> inf. 2ÎS.
Truffy Lucien, Bouï*jan*ut (Creuue), iM. 278.
Turquet Sylvain,' Jarnages (Creuse), cap., !nï. £78.
Vacher Pierre, Pans, int. Mi
Vardème Louis, St-Marsac fCrouset, fetf FP8.
Vincent-Neveu Georges, Lyon (Rhéiwj, 1nf. 278,
Vernède Jules, St-Pardwtx-'d'AfBrt (O-ense), inf. 2H
Vizières Auguste, ïiféasmes (Creusï), M, 2Î8.

VWAm Anloine-Augusle, Ménsmes (Creuse), Inf 278.

Bagnol Puul, GUéret (Creuse), «rg.-maj., inf. 278.

Botilesleix Amédée, Limoges (ilte-Vienne), serg., inf. 78.

Ifanallon Cdg&r, Paris, serg., inf. 278.

Bamanléf^ Léon, Bailegardoen-tàarche (Creuso\cap., inf. 278

Bernard 1 Atn, Bessin*« vHte-\'ienîie), Citp , inf. 278.

Cliatenet Charte*, Vi;ieniotub+e (Seine), cap., inl, 278.

ftMyto B^plt^te, Montrenil (Seine); ïiîl 278.

Bourdery Alexandre, Omnipagnal (Creuse1, inf 273.

Molieiw Emile, Qiampngnat (Creuse), inf. 278.

V'tynWinel FerduiaM, Sl-Alrniiien (Cmis«*l, inf 278

Bonnet Julien, H^^tî*tts (\r*ennes), frif. ?78.

Prêtre Aimé, Lantenot (Hte-SaÔne), inf. j&

Combe Jean, Sl-Prival (Cnrrizc), inf. 4i

Thomas Jules, Champagney (Hte-Saône\ inf. iZ.

Arnotix louis Temuay (Hte-Saône), inf. il.

Deniou^eiii Alfred, Re*ms |Mflrae), inf, 42. .

Vennelin Henri, Ste-Stizannc (Doiibe), inf. *2.

hlot Albet-t, MKMMMfeMfe fSart*w), inf. H5.

Bwï|rpt fiMCb, St^fentMA (Hte-Satt»), <rht. 42.

Jacquet Cuntille, Kew-ïîedfoid (fitala-'Unis), inr. 42.

Knccht Paul, AwdiTiéoart (ï>onbs), int 42.

Chypoux Jeun, Belfort (Ht-Rhin), inf. 44.

Schneider Lton, Lepuy-Gy (AMA), tni «.

Brun Gustave, Eguenigues (ttt-Rhin), inf, te.

V*$o*y Antoine, Liire («(e-Saône), \v* 42.

ChftVasstenx François, Orsctlies (Ain), inf. 44.

Pèrèt Jules Besançon (ftoubs), înf. 42. ■ "

Bavine Josepk, Monimorvau (Jura), inf. 4L

©oiiVicr MVÏfe, 0k tàaWij MÉMMMl fC^e-dXîr), nif. 14.

Wiévenin ifttite, PeTit-Noir (l-ara), ftlf. 42.

Oaulh'îer U-oncc, BîMahgcK (ÏTte-Vionne), Tni. 278. ,

ttettratid Ausrnsle, Comi-?at (Creuse), inï. 678.

Mathuim Armand, JaW¥4ws ifGwwte^, ïnf. ÎP8.

Dubouchet Jtre., St-JunfenJJes-Coffibes rWfr-Vïtt!!*), int. 21%.

Laboulaire 'Louis, Plumeïipwt (Morbihnn\ inf. 310.

Carado Jean, St-Avé (Morbihan), inf. 31 G.

Paîscand MaHinWn, GrtiwMTniviÇi (Morbihan), inf. 310.

Pellier Marc, Vagnat (SWtt), Vfit fi».

Ixt&rm Henrt, m<>ra^Tt-f>rè^JCrcicfl; («Creuse), wip., Jnî. 278.

Suchnud A'fred, Monlaigut-le-Blanc (Creuse), cap., inf. 278.

Gûfflot Jtr.ïme, Sl-Leger-le-GuerCîois.fCï^g^), cap-, inr. 278,

Vérone Vtdhfc, Gtomx-paT-Q'Ofle CCrenfc), mï. 278.

Porte Françcaa, St-Oradoex-de-ClMroàze (O^ise), inf. 278.

Viey FN-ix, I^amaziière-Haute (Oorrère), Int. 278. \ .

Lnwv &abrveV 'Croxe <Or»aee), mf. 2P8.

•Wfltaty Otwe>#ur, Lupertait vCW*W^, VM. 4?8. " ,

•ttcMturieî NtA W»ylift M* MÉÉWl ^crp*ffe), 1ht M,

ttfcowt 5ean, C*iateauneu^a-Forel (rïl'e-ViPnn-e), inr. 2ïl.

tljallM Jean, HtalJOlMl <<3err*ee)s "inf. 211.

Mita|M fidma'na, lÉ^M^Bn» fOMweV, 4M. 2*3.

ttHtfômahWv AïitoTh*^Poi.i«f*iànges (Crenç'c;vinf. 278.

ÎUfcron A>ii£M6t6, Pàri<s ïnï 278.

Mwftw ïjrVm, WhfÉÉlrfViMi^ft (Creuse', ini. M

ftrtâtrt- 4* FeWe-BeTfrtW'd (SaMtiel, IM. Wk,

CÏi*Tani^" Attiïnnn, ttoaïrtw ïSèîne-et-Ol»), Inî. W8.

<Êhl*»èï J'w^ën, Parts, m». . '

■Lehreton Lucien, St-Amand-Maghazeix (HleVienne), int. 278.

Bousse Henri, Si-Victor (Creuse), inl 278.

Simondon Ernest, Pans, inf. 278.

Vernadal Jean, La CoUrlihc (Creuse), int. 278

Ligey Ellenne, Grandtelle (Hle-Saône), inf. 4Ï.

Dumas Germain, Levallois-Perrct (Seine), inf. 278.

Lafaye Jules, St-Vaury (Creuse), inf. 273.

Navarre Geimain, St-Sylvaîn-Montaigut (Creuse), inf 278.

Améaume Jérôme, St-I.éger-le-GuérétoIi (Creuse), Inf. 27t.

Vincent Edouard, St-Victor (Creuse), Inl 278.

Lu violet le Alexandre, Montaigut-le-Blinc (Cieuse), inf. 271

Cholet Justin, Sl-Viclor (Creuse), int. S78.-

I\aynaud Jérômie, Sl-Victor (Creuse), inf. 278.

Lamais»nneuve Ernest, Paris, inf. 278

Valadcau Léonard, Azal-Cbàlenel (Creuse), inf 278.'

Nourry Vincent, Paris, inf. 316.

Amiot Emile, Tilliers-sur-Oiie (Eure), Inr. 318.

Courtin Julien, Aubervillera (Seine), Int. 316.

Finet Ernest, Bussière-Dunoise (Creuse), cap.., inï. 27B.

Gaillard Andrè^ Gousances-aux-Forges (Meuse), cap,, lrtf. 271

Jaumot Prosper, Boches (Creuse), Int. 278.

Chopelain Alfred, Bazelat-lft-Souterraïnp (Creuse), inf. 2K,

Curieux Gustave, Ahun (Creuse), inf. 273.

.Tixîer Paul, Chfttelus-le-.VÏarcheix (Creuse), inf. 278.

Margmier Camille, Limoges (Hte-Vienne), Inf. 278.

Lamouline Paul, Bosmoreau-les-Mincs (Creuse';, inf 278.

Besse Louis, Paris, inf. 278,

Cnstilte Jean, St-Ouen (Seine), inf. 278.

Leclère Jérémie, Paris, inf. 278,

Chaume Bapliste, Virofflée (Séïhe-et-Oisè), inf. 278.

Parcellier Adrien, Epernay (Marne), inf. 278.» '*

Aubais'e François, Si-Laurent (Creuset inf '278.

Auberger Jean, GouJbn (Creuse), inf. 278.

TJoizon Paul, S,t-Denîs (Seine), inf. tVS.

Faucomet Antoine, Fonlainères (Creuse), inf. 278.

■tacow fernftt, Gen*iJly (Seine), inr. 278.

Moreau Itippolyte, St-Dizier-Leyremes (Creuse1, inf 278.

•Souety François, Paris, inf 278.

Simonet Louis, Pans, inf 278,

Pouyaion F.mile, Paris, inf. 278. *

Givernaud Ferdinand, St-Victor (Creuse\ Tnf. 278.

Mathieu Georges, Guèret (Creuse), inf. 278.

fcîawe C«miW», Ôwizon (Creuse), înf. Ç7S

W*v«¥OÏ 4>rtî(nehd, Arnac-la-Poitê (rftç-Vlehhe), inf. 271

'Qiefeaiïô Jules, <3ran<n-Bnurg (Creuse', inî, 2TB.

Marot Louis, Lisière* (Creupe), inf- 278.

Catdnaud Adrien, Levallois-Perret (Seine), inî. 278,

fcfcrtie Adrien, SyTs^ieB (Gironde), *énle 2

Sauvignet Uaudius, ét-Etienh* tL^re), gïïfle t.

BWria-ri Joseph, Arimrtc (Puy-de-l||4ne), inl. 3W6.

ftejwn AnsUa^ Noyal-eur^Vilaine vlile-et-V«aïne)s toi 20t.

•GiïîBoocfïe ■fos'eph, evWStemberl (WofMhart), ï*t. 516.

Nicolas Julien, Questembert (Morbihan), tn(. 316.

Martin Atteste, tMUflfe (AWhè), fh(. 87.

i'owat Ernest, Moutier-Rozeilift (Creuse), cap., inf. 27fe

Brigand Octave, Parts, cap., înf. QH.

©énamy ifenr^ 4Vyrat4e-Chate**j («le-Vienne), inf. 278.

■B*u*BByr*on MMI^ ÇaTat (Cr¥use), M 2ÎB.

Ôa'rre Vîclôr, Pîn>, tft 278.

Colas Armand, Paris, inf. 278.,
Couleaud Léon, Vieltevïlle (Creuse), inf. 278,
<Cha?senel Adrien, Paris, InT. 278.
Desassure Edouard, Cro?anl (Creuse), inf. 278- *
Flaconèche Joseph, Paris, inf. 273.
Fournaizon Jules, Croznnt (Creuse), inî. 278.
Ganet Antoine, Fellelm (Creuse), inf. 278.
Guichnrd Alfred, I^fat (Creuse), Inl. 278.
Guillebot Louis, Paris, inf. 278.
Guillemot Joseph, Ste-Fcyre (Creuse), inf. 278.
Guillot Félix, Sl-Dizier-lee-Domaines (Creuse), inf. 278-
Guïthard Eugène, Reims (Marne), inf. 278.
Jonard Jean, St-Laurent (Creuse), Inf 278-
Jarîgeon Jean, Vanves (Seine), inf. 278.
Lapone Eugène, Paris, Inf. 278.
Lardy Auguste, Paris, inî. 278.
Lecadet Alfred, Motilier-Rozeille (Creuse), inf. 278
Legros Antoine, Montluçon (Allier), inî. 278.
Lejeune Pierre, Sannois (Sèine-et-Oise), inf. 278.
Meaunw Léon, Moulier-d'Ahun (Creuse), inf. 278.
Meunier François, Paria, inf. 278.
Maury Jean-Baptiste, Inf. 278.
Morinel Antoine, Joulllat (Creuse), inf. 278.
NadaUd Louis, Parie, inf. 278.
PaUly Paul, Auième (Creuse), inf. 278,
Rapinat Louis, St-Dizier-les-Domaines (Creuse), inf. 278.
Tlxier Sylvaîïl, Verricre-le-Buisson (Seine-et-Oise), lof. 271 '
Villebiène Clément, Lafat (Creuse), inl. 278.
Letexier Michel, St-Servanl (Morbihan), 1M. «16.-
Eonnet Dominique, Férel (Morbihan), Inf. 416.
Jarno Joseph, St-Servant (Morbihan), inf. 316.
iPoirier Adolphe, Paris, «erg , Inf. 278. >
Bernard Eugène, Paris, cap., Inl. 27a
Fauconnier Louis, Crozant (Creuse), cap., inf. 278.
Pinet Jules, Fresseltnes (Creuse), inf. 878.
Cerbn Armand, Crozant (Creuse), ÎJIÎ. 27î.
Freseîgnaud ïïominîirue, Fresseïîhès (Creuseï, Inf. 271
fauconnier Arsène, Croiaht (Cr*use), tnf. 57$.
Touzln Arsène, FresseHnes (Creuse), Int. 278.
Brigand Alfred, Crozant (Creuse), Int. 275.
Combes Sylvain, Croant (Creu**), Inr. '278. -
Bouhet'Emtle, Si-Sébastian (Creuse), inf. 878.
Martinet Auguste, St-Sébastian (Creuse), ïnt. 278.
Pîhard Alfred, St-Sébas"tian (Creuse), Inî. 278.
Pergaud Paul, Naillat (Creuse), fnî. 278.
■ I-haMtant Edouard, Naitlat (Creuse), inf. 278.
Froment Léon, Evaux-lee-Baihs (Creuse), inf. 278.
Oouterc-h Antdteé, Kvaux4e»-Bal(ï« (Creuse), fetf. 278.
Coignoux Victor, Croze (Creuse), inf. 278.
Lebelle Vincent, Paris, inf. 278.
Allochon Michel, MàUeret (Creuse), fnf. 278.
RWlfnanei* M., St-C^^»^teddNtP6U*t fCreuse), inî, «1».

iVeyïset Narcisse, BsîSsM TCreuB*), tnt.

.Veysset Micliel, Maileret (Creuse! inf. 5?8.
fbTltanellS Marc»Tiîi, Parts, ÎTtt. f?8.
Goumy Pierre, Roches (Creusej, inî. 278.
Deavergnes Joseph, Genouttlat (Creuse), inf. 278.

fil lUtvre.)

'mirh wnt *éAieiih et thex ah^-cstWe*. ïmaginez chet les
hommes irti îfrte de muflei'ic — simple hypothèse I — et
la condition de la femme sens dot redevient digne de
pitié----

"«La MM de miel hc date pas toujours. Une lieute
Tient où le mari fettlhfA cïff en Mû(s VfeîWhlB^ ttil le mort
bien élevé" «■ous-cnvcud par ^« mines, *rt Miustoni, des
réticenc e' : I l>uisl*1se |e tt nourris, tu es ma servante, mon
esclave, ir.j chose. » Ls femme d'autrefois s'y résignait \
la femme d ^-jourdluii ne s'y résigne plus.

«Devoir la p6lure à lltomme qu'on adore «t qui vous
adore, nuit? {aiei «t«i3 si l'adoration liédjt, humiliàtion.

h Au fover, comme dans la vie extérieure, la question
(4'argeTit fi. enmpKt f»m ïirtivre dissoi\«Le i l'abîme se
creuse "enlre rel«ï ^ui « de l'shgent et ctlui qui «en i pas,,
entre Whtf q^î dt>nric- flr IVtigcnl «i celui qui en reçoit.

Or, h qiï<MioVt ^ary iM, les rompnrniçon* muettes, les
calculs s-v^tv**, les reprorhes isrnol)hM ne disparaissent
que p*T IVgMil1? tfes *pi*>rts. •

i, La cr-.''i>irrç de 1? ^t HrWJAic noire tdrMicalesst ; et
la »Airtiret»=cn the h rtet nrd la fenime t* infet*»riié dans
Vtfctocislii n .-orti^gMe. Cwft1twc«t K^outlre l'altémalive ?
Ce nV'l f s IntWrï à legislalion ; c'est matière de
moeurs. ... *

«CoVrm-.fTYt reforma ti rontumé, an moment où les
époueeutt (is'ible?, d'rrtlnVttB en nomhre, Bugmcnleront
prohortioM,..'l'-.ment tikiu sut le «wrchî t

ci Mon rî'. i-ruil me,.1 vi^tit fîrtvanf^i*.' ■ f. Mot lapidaire,
qui résume ï esprit d t n (|ioq«c fl d une clfesset qui
traduit Lrùrncni les ptïl«écs scct'Mes et te» aenlimenls
obscurs.... s

M. VéÀin Gohitr M-tit espérer que c'e»t U 1" « égoïsme
d-'avant ;rueri-e >>. Il rive <an «venir nu i) esquisse ainli :

«Cîovoh» que \n ptiiene aura tout pUtitié, fout relevé,
tout cimi>i>li * L*«! parents s'olwrineronl petit être dans leurs
combmei'cU* tl^'uét^s et t*>nlihucront de «UUpcsèr les
vatc-Urs motMHètvs,' Ips *flfR dY-ctiS, les titres As propriété,
les petAl Ajïpoimrmfnt', l^s paranti^ de retraite tt les
espoirs l!: succcf*Wmi« Mais la jeune génération, sans
* 'doute, mépriser! i^etle U**<# prudence....

nfrVH-re pas H if programme matiage sons dot P
'«fclrv ; une* ctis^ml'le, pan*rei en«emblb, et tourïr
Mtetnble h rapide aventure qui comprise notre existence,
n'est-re p"c plus amusant que de s'inMnller dans un nid
.tout fait ?»

LA VENTE DïîÇ STtïPCFlAttTS.

* La Char'ibre a discuté dernièrement une proposition de
loi concernant l'importation, la comuicue, la détention et
l'usage des substance \énrucuses, notamment l'opium, 1a
morplmle et la cocaïne.

Voici ««tlquca ëctaita que nous empruntons à t'tEctair>:
M. Moi.le! a insisté pcvir qu,'un décret soit pris qui inter-
dirait la TcMte de l'opium-dans les cnloniea.

— Ci^ m I- t pas seuie nent, flil-il, p^rec qpe l'opium est
un dang-..- q'ie nous devons le prohiber dans nos colonies,
mais au^ parce que ««tti prenons ou sérieux notre rôle de
ifttion civiM'.ilrice eti OMént*

Le rapporteur, M t.hiiles Bernard,*st ensuite intervenu
pourwi'i ltmft le vote de la loi."

— Depuis longtemps, .dit-il, le p">s allend Une loi *Ur
les ilupéûauts t*ju \<-~, moyens sont employés par ccjx qin
veulent se prociirei de l'opium, de !a niotplune ou de la

' cocaïne. >ûus atons \U souvent des tr^lis-tienendie devftni
un bar ou on leur dunnnil une E.olul.u i, de thlor;diate de
cocaïne, sous les yeux de la pnlicc, n.ip ns-aute a dételer
la fraude.

Avec "la Soi en discussion, il sera difficile de conttnnfjc
le trafic de ces poisons, puisque les délinquants seront puni*
de freines de prison et d'amendes considérable*. j ,

îl fntH fpH% l'Avenir on ne çuinse pas «t procurer de
•eOoMYié. M fant «ttr^Hcr les *ié^«*ih9 %rrn\ *■>«% preLexW

àh 'démorptiihiser irurs citant*, prrtcrivêsVt -è* petites quatt-

titél de cocaïne. Les morphinomànes peUVont, eh portant
la même ordonnance cher plusieurs pharmaciens, oblcnrï
une lA\M* 'c^^AéVabVe "*é poiteh.

Après ce discours, la loi ■ été votée.

' -, LE 14 JUILLET A PARIS. . ,

Le gouvernement avait décidé de procéder le jour de la
Fêle nationale a la remisr solennelle dea diptômes à'iion-
jveur, inptitWé* par ia toi du 47 avril ï»,ie\ atix familles des
pmnieTs nttiMiers, *rous-offïc-iers et soMaU morts pour la
patrie. CeWr- remise * faite par le Président de te Ré-
publique d^iant le Pclit Paiais : «n défilé de détachements
de troupes britanniques^ russes, belges et françaises suivit.

Dans la tribune otfteieiïe értfcéc devant le Petit Valais
avaient pH« place «ntour dn Presmeat de ta RépmMiqHe, Jej
présidents du Sftlat et d* la Cnambients députés, les mem-
bres du gouvernement" te? membres des bureaux du Sénat
et de la Chambre, Ves ambassadeurs et chefs de missiohs ac-
crédités à Paris.

Autour de la trtfcMnei 'a'nt enceinte officieUe "éiait réservée
aux sénateurs, déantés et conseille!* municipaux *t au* oflî-
eiets des nrttiéea alliées en tenue. Une enceinte eontiguC 'ijtait
réservée «Ht rorp» Constitués et aux ItaUt* fonctionnaires et
une enceinte spéciale, près du pont Àlcxandte-Ill, aux
invM* df marquv..

t,es PaiiHUe* ronvo-qnées étaient placées devant le pé-
ristyle un Grand Palais ; a leur droite et a leur gauche n
tenaient ie* d.'légation? des sociétés.

Les memhtes de» familtes quittèrent Bircce«iMvemeht par
groupe* re*uplacernenl qu'ils occupaient et, sou* 1* conduite
de lons'-'orticiers, ■déïiièrenl devant la tribune ou la Pré«i-
d«nt de la République faisait la remise &r% diplomea. Un
officier appelait t bnnte voix chaque famille e* indiquant
le grade et le nom du disparu suivi des mots : a Mort pour
la Patrie. »

Lorsque les diplômes, croix et médailles Mirent été remis,
les troupes \cnant de l'e-ptanade des Invalide! défilèrent
devant la tribun* officielle.

Des délégations des diverses armées alliées participèrent
h ce défilé qui intéressa tort le public parisien.

--1--

S U l-i MÊR

•CohËla'nlinrftftte, & Jttflfti i»A% i^ficiel)
&ans ni partfie est de la Met ftoire nos sous-nsarins ont
eWèere conté tttrts igraïnls vaptMrt de trahaport ennemis. Utt

qtiHtrième irahsp'ort tut-'Oblige ri* BMcnWier a U tôle.

Ôontre te droit «t «M*.

, Jtoclvholm, H juillet I9l6-

L'AlgeVice télè^rapiii^ue smMoise annonce :

«'Swètedïs rapWott* otîicielfc, il est établi qV*i le î\ juil-
ta*V \tk vapeui% utlemand* u Liisubon » et * W<dfms )> ôfti
ifte" fcutprîs par deiix vapeurs russes » i^est-sud-est du bateaU-
piloW ■de ftjaroeklutw*, A Tintérieur de la limite dè troi*
milles, donc indiscutablement dans les eaux têrritbrialea
ane^Ms*. LH ftuM» ont Menu t* pilote suédois ainsi qtt»
24 hommes de l'équipage du « Worms ".

u Eh retaûn de ce FMI, ifi mlniatrc (|e Sufd* à St-Péters-
DÎAit% est ïhftrfe î» protesl** auprès ^U gwuvçrwenient russe
ecAYtre tette \-rolatlon de la neutralité et de réclamer en môme
temps tes réparations exigées par celte violation du droit
des gens. » *
Là piraterie pUMate.

CopcnhagiJe, 1» juillet 3810

L» diiectioh généiale de* postes de Danemark annonça
qué le3 Anglais ont saisi a Kii k\\ ail tous tés coltJ pustaux de*
vapeurs 'danois t< Frédéric l'ïîf » et Orcar ff ». D'autre
part, l'administration posteft norvégienne taît Savoir qua
les autorité! anglaises de Kfï4\v%U ont saisi 33 aàés postaux
destinés au Danemark, qui le trouvaient à bôrt! du paquebot
norvégien « Bero-èhifjdttt », allant de W*W-îork a Bergen.
-«>«>«■-—

ÉCHOS O'ANQLETEftRE

Navires coulés.

Uorlm, 14 juillet lftl6 (officiol).

Un dt iras sons-maiiin n «Vtmit, le 11 juillet dans la aïer
lu Nnril. un crafsenr a\i\illafie anglais d'une Jaago d'envi-
rons fWH leunes. haiis la même journée trois vnpeun da
surveillan-^e oUarlaiR fUn nt coulés, près de la côte est de
VAnglctefrv, par des «Msqnes sou s-ma ri ne*. ï.ea équipage*
Furent faits ptisonmers, un canon Fut pris comme butin.

\ivnne, H fUfaat lPlo (ofncicl).

Dans l'oprèi-midl Au lo juillet Un Je nos eoUs-marins a
roule, dans ie détroit d'Oliautt, un conlre-loipilleur italien
df la rld*^c u Intfomtfo )>. Dans la huit du i3 au i4 juillet
une C« vtnlle d hydiu-a\'ioils a buttlbard* copifusèment et
aVecdeh^bjiiH iV^nllal- tl- s objcvliN mlhlaires elles instal-
latiims de 11 gar* de Padnrté. 1 » ailettl tnii fiircnt violem-
ment ( au >nhél pai des batlcrict anlia.'rn unes, renirèrent in-
demnes.

La queattoii irlandahe.

Mardi dernier ItSSl Landadowne » prononcé Uh dlscoun
s la Chambre de* lords. Il a déclare en substance queï* port
dei amiej sero ihiérâit dh demain en Irlanit il ç/ii'fi rt'y
«am pas (f^mïiisii*. Vnt garnison sera maintenue dam U
pays. Le» loyaliste* irlandais du sud et de l'ouest jouiront
d'une protection et de garanties spéciales. Le nouveau chef de
la gendarmerie *era un officier connu de ton» le* parti»,
irlandais". Aussitôt que l'étal de siège aura Sté levé et avant
qua le nouveau guuvetnement *»it établi, Il y aura Un gou-
vernement provisoire comprenant uti secrétaire pour l'Iiy
lande, assttW probablement d'un conseiller militaire.

Le discours de lord Landsëawne a suscité dè nouvellea
difGcultés. En eîîet, la chet des nationaliste* irlandais,
M. Redmond, a publié une déclaration pour protester contre
ce discour*. M. John Redmond estime qua lord Landsdown»
f a! laissé entendre que la réunion 4u parlement irlandais était
un* nu-sure pruvîVbire, alors que l'exclusion des six comté*
d* lUlster pouvait tire considérée comme une solution du-
rnilé. I>» national laie» Irlandais, selon lùl, ne «auraient
toïérer un» pnrellla solution.

D'aprea de* complek rendu» non censuré», ftedmond A
même déclaré que le discourt de îord Landnâo\vne cortifi-
iuaii une grave îhj'ure conlr* I'/rïon'rfe et qu'il àhnoncerâït
une politique de répression.

Cé nouvel incident survenant à la dernière heure est
eonsidéié comme sérieux et a causé une grosse émotion au
parlement.

I^>rd landsdowne, en homme pnidint, s'est empressé de
répondi e a M. IVdmoiid par une déclal-atlon Ml coneiiiante,
co qui cependant ne sullit pai pour calmer l'excitation tou-
jours gr.indi'santc. Malgré le» récente! dépêche» optimiste»
In situaliun irlandaise esl encore loin de s' n éclaïrclr » I

À la Chambre Hem commune».

Des compte* rendus de» dernières »éances nous relevons
quelques détail* Mtlhmts :

Dans la séance du mercredi, M. Carson à demandé de* -
Informations sur la campagne de Mésopotamie.

M. Asquith répond que le moment est peu opportun pour
la discussion de celte question. (Cela lie Comprend I)

M. Carson exige une réponse plus explicite pour jeudi,
mttiacant de déposer un* demande d a.J»urnement de la
Chambre B.tïn d'attirer 1 attention «m- Cèttt qflftstion.

Dans une autre séance, M. Asquith a déclaré qu'en raison
de* nécessités militaires et navales, le gouvernement propose

I ^ajournement dé tôus lès congés généraux et locaux jusqu'à
une période ultérieure ; de» négociations aont entamées
dans ce but avec le* travailleurs. M. Asquith félicite chaude-
ment les travailleur* de la façon splendide dont ils ont ré-
pondu a son précédent appel leur demandant de renoncer
h IeUrs congé* ; 11 est convaincu que le nouvel appel, dm»
lea circonstance» actuelles, sera entendu.

Cette v offensive * contre les congé» et le* week-ends na>
menqUe pas de B»vcur ! Dana la mVme séartce-M. Asquith
a cr« Util» de lancer quelques menace* fanfaronne* à
l'adresse âfc l'Allemagne. Parlant de 1» grande offensive,

II a dit : L'offensive de* Allié» ne Fait que commencer ; U
lui taut^ pour réussir, de» munitions en abondance et de .
façon continue, hon seulement pendant le» BCifFainea qui
vont l'écouler, mais Jusqu'à ce que IVmjectiF soit complète-
ment allcint. ..Les travailleur» britannique* ne peuvent pu
rendre aux troupes en campagne de plus grand service qua
'de leur donner l'encouragement el aux ennemis le découra-
gement de savoir pertinemment que l'intensité actuelle de*
attaques et du» bombardements sera, ai c'est nécessaire,
maintenue ih'dêfmirnrnt. (0

h Ah, «i on pouvait ciiarger le* canons avec des plira-
ttk a, écri\ait naguère le président de la Commission de
l'àrmée au Sénat français.

Un incident à la Oh ambre des lords.

Le i» juillet, à U Chambre des lords, selon le « Daily
MèU », comme lord llatdane appelait l'atlention *de la
Chambre aur le» préparatifs pour après li guerre, un
membre de l'assemblée, le duc'de liucclcuca, se leva et dit :

« Avant que tord Haldane entretienne la Chambre des
lordi de politique étrangère, je demandé qu'il explique »a
)M>ndù1le passée, alors qu'il induisait en erreur la Grande-,
BrelAgne sur le danger allemand et l'Allemagne sur le vrai
Caractère de la politique anglaise. »

Lord Haldane a répondu :

«Nous ne disetitons pas pour le moment de politique
•Vangère, mai! nul n'a piui que moi le désir de traiter à
f^na" do mon altitude d'avant la guerre, qui a donné hou à
uï grand nombre d'erreurs et de contre-vérilés. »

Rappelons qu'avant la guerre lord Haldane fut un grand
admirateur de l'Allemagne. Depuis il a tourné casaqwë,
ffour des molifi politiques, comme lanl d'aulrés.

' NOUVELLES DIVERSES

Anatole Frnneé et l'Académie française.

Nous lisons dans le • Pilit Parisien » :

aftaputt de nomhmiçes (innées, nul ne l'i,?nore, M.
AnMole l'rancû h'avail plus siège, sons la Coupole. Volon-'
tairement, l'éminent auteur du Crime de Sylvestre lion-
nafd et de tant d'autres chefs-d'œuvre qui honorcui au plu»
 
Annotationen