Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
G A Z E1 TE DES ARDENNES

a« JulFIlt \

LISTE N° 196 CO^TEMANT 200 ^OWIS

(Reproduction strictement interdite)

Un noms m tta dB3 gsoupes déslgaent les eodrolls où se trouvent Jes prisoonleu dont les ooir.3 suivent — Le lalal des noms publiés jusQU'aujQiinl'tiul se sisaU à «iwiroo 269,500.

/* Total des prisonniers français int®»*aés en Allemagne i 345,000.

ZGSSEK

(Suite.)

Ceyrat Antoine, SUal (Corrèzo), inf. 300.

ôhamorjx Eiriile, Audouce {Ardèche), Inf. «coL S.

Chauvin Henri, Petit-Queville ^Seine-Infér.), Inf. 74.

dheln François, Civrac (Gironde), inf. 12.

Chesnel Jean-Baptiste, Avranches (Manche), Inf.

OâT«l Emile, Paris, inf. 326..

Constantin Fernand, Paria, serg., inf. 30.

Comier Henri, Vattevilla {Eure), Jnf. 228.

■étradèvo Jean, St-Poupler (Turn-et-Garonne), inf.* col. 24.

dpappey Lenoard, Ven-de-Fonlaine (Manche), inf. 21.

Cuvelier Louis, Vieux-Condé (Nord), Inf. terr. 2.

éortier Léon, Hénin-LiétArd (Pas-de-Calais), inf. terr. 2.

Cosset Henri, Pinot (Gironde), Inf. i9.

ti&l Auguste, Ganges (Hérault), Inf. col. *.

rWiiel Guillaume, Locmaria-Guidel (Morbihan), artU. col. 1.

Debrey Anlmne, Le Havre <Seine-Infér.), inf. 129.

Delbart Clément, Hasnon <Nord), Inf. terr. 2.

ImîWLtl I Alphonse,.Onnaing (Nord), inf. terr. 2.

Deloffre Louis, Ecourt-Sl-Quenlin {Pas-de-Calais), inf. 33.

bautzer Georges, parts, inf 5.

■De Saint-Etienne Emile, Grand-Montrouge (Seine), inf. 1(18.
Destal Henri, St-Cyprien (Dordogne), Inf. 123.
Depincé Pierre, Argouges-Pincey (Manche), Inf. 202.
Devocelle Jean-Baptiste, Sl-Amand-les-Eaux {Nord), Inf. t. S.
Dirlbame Martin, St-Jean-do-Luz {Basses-PyTyénées), inL**
Dorio Elte, Fabas (Hle-Garonne), inf. col. 24.
Doublet Louis, Pont-Audemer (Eure), inf. 24.
Dubois Adolphe, Raismes (Word), inf. terr. 2. *
Dubois César, Waziers {Nord), inf. terr. 2.
Duc Armand, Vieux-Condé (Nord), inf. terril. 2.
Duclo Pierre-Paul, St'Exupéry (Gironde), .inf. 57.
Ducrou Hippolyte, Rouen (Secne-Inf.), inf. R.-
Dulac Erne=t, Escatajens (Tarn-et-Garonne), inf. col. 24.
Dupuy Louis, Bordeaux (Gironde), tnf. 57.
Durieux Hippolyte, Hergnies tNnrd), ca*p , inf. territ. 2. w
Dnry Gustave, Anque-herville (Seine-Inf.), inf. 24,
Docan Vincent, Rion-des-Landca (Landes), inf. col. 23
Echarin Iréné, Ckchy ^Seine), inf. territ. 2.
Eono François, Pana, tnf. 71. •*
Sono Jaen, Lca-Forges {Cotcs-du-Mord), inf. 278
Etcheto Joseph, Larr.au (Ba#s.es-Pyr.), inf. *49,
Etienne Marcel, Paria, inf *28.
Eve Arthur, -Nivelles «(-Nord), inf. territ. 2.
Fâche Louis, mie (Mord), .inf. l«mt 2.
Ferrari Joseph, Marseille tB.-dLi-Rhime), inf. col. 8.
flerwtton .Claude, Valenciennej (Nord), Inf. territ i.
Fontaine Joseph, Lena '(P-aa^derCalais), inf territ. 2.
Fouque Henn, Poterie-Mathieu (Eure), inf col. 24.
FranpUlon Antoine, Villeneuve-Corvie (HLe-Vjenne), inf 336.
François Eloi, St-Amand-les*Eaux (Nord!, serg, inf. 145.
Frangy Y van, Montauban (.Tarn-ei-Garonne), adj., inf. ïli.
F-rémond François, Granville '(Manchej, cap.,\inL 25.
Ferré Lucien, V«a«vili«-?es*B*ona *(S»ine-Inf.), Inf. 36.
Gachot Victor, Tonneins (Lol-eUGaronne), 'm'' *oL 24-
'Gaigeard Jean, Ercé-en-Utmé (Illfl-el-Vil.), Inf. 25.

" Gamclm Eugène, BUtnc-Misseron (Nordj, inf. territ. £.

Gardaix Emile, Arrudy (Baeses-Pyr.), inf, 18,

Gauron Raymond, Pariî, Inf. 74.

Gaulhier Fernand, St-Malô (llle-et-Vil,), int 25.

Gehaune Léon, Sallenelles (Calvados), inf. 36.

Goblet Henri, cap., hif. col. m.

Gosse Fernand, Valenciennes (Nord), inf. territ. 2.

Gravois André, St-Mac!ou (Eure), cap., inf. 24.

Groult Alex.-Etienne, Rouen (Se:nc-Inf.), cap., inf. 74.

Grosjeun André, Paris, cap , inf, 145.

Grenier Georges, Cany (Seine-Intér.), inf. 39.

Grivillers Charles, Anicbe (Nord), inf. territ. 2,

Guérun Alfred, Amiens (Somme), inf. IcrnL 2.

Guendry Eugène, Cléon (Seinc-Infér.), inf 119

Guidiez Louis, Denain (Nord), inf. territ". 2.

Guilhard Georges, Combourg (Ille-et-Vil), inf. 43.

Haiidusse Jean, Fougères (Ille-et-Vil.), inf 130.

Hervé Isidore, Lannion (Côtes-du-Nord), inf. 47.

Heudes Ernesl, Sourdeval-la-Barre (Manche), inf, "25.

Maire Marcel, Darnac (Hle-Vienne), inf. 50

Hioco Ernest, Hellesmes (Nord), im*. territ 2.

Hodée Jean-Marie, Baiouge-Lapcroux (Ille-et-Vsl.), inf, 00..

Hommay A., Cornéres-s.-Poissy (S.-et-Oree), cap. inf.colJS.

Houel Joseph, Paris, inf. 24.

Houllier Maurice, Pans, serg , inf. 74.

Iharrarl Gabriel, Orégue [Basses-Pyr.), inf. 57.

Jean Baptiste, Lacujon (Ille-et-Vilaine), inf. 130.

Jouanneaud Frédénc, Poursac (Charente), inf. 108.

Jouet Henri, Anglesqueville-Lesneval (Seine-Inf.), inf. 119.

Jourda Ed., Caudiés-de-Fenouillèdes (Pyr.-Or.), int col. 24.

Jublm Marre', Château-Choie t (Maine-et-Loire), mf. 57. -

Laloy Emile, Equcrdreville (Manche), inf. 3G

Lacorne Gobriel, Boursonne (Oise), mf. 254.

Lacour Emile, Pans, -inf. 50.

Laforgue J.-Marie, Auch (Gers), inf. S8.

Lagaiilarde J.-Louis, Gouaux-de-Luchon (Hle-Gar.), inf. 24.

Lainé Eugène, Granville (Manche), inf. 402.

Lalouette- Emile, Vieux-Condé (Nord), mf temt. 2.

Lamaison Emile-Albert, Dax (Landes), uif. 49.

Lambert Alfred, Lagebouteou (Vienne), inf. 68.

Lancelot Joseph, St-Didier (Ille-et-Vilaine), inf. bftt,

Lamoy Léon, Vieux-^onde (Nord), inf. territ, 2.

^LapHie /Vngueie, Pans. inf. bï8. .

Lardy Léon, St-Ainand-.Vlaf[nazo:x (Hte-Vienne), inf. 138.

Lame Pierre, iRazière-de-Juiliac (Corrèze), art. 3-1.

Laulhé Marcel, Soual-FEstape (Tarn), inf. i9.

I«avaud Armand, Tluat (HLe-Vienne), cap., mf. 138. »

Labouehcr.Ernejàt, Trouville-s.-Mer (Calvados),-cap., inf. W9.

Leclkevaher Gosion, St-Martui-du-Monoir (S-Inf.), inf. Mi. '

Léclux Maunce, Paris, serg., inf. 25.

JLecoq Jules, St-Pierra-du-Regard (Calviidos), mf. 23.

Lsle-bvre Gustave, Pont-S,URiexre (Eure), mf. 24.

Jjegget Georges, Vnlenoiennes (Nord), inf. territ. .2.

Legnanel Gharies, Haveluy (Nord), inf. territ 2.

Legros Jiaymond, Nassandres (Eure), inf. -col. 2i. ,

Leguen François, inf. 71. p

Lehucher Maurice, Rouen (Seine-inf.), inf. .74.

J^eiguel François, Brillon (Nord), inf. territ 2.

Leku Victonn, Trith-le-Poirier (Nord), inf. territ. 2.
Lelievr» Léon, Veauville-les-Baons (Seine-Inf.), inf 24,
Lemière Joseph, Clécy'(Calvados;, serg., inf. 5.
Lemaire CIovls, Maing ,Nord), inf. territ 2.
Leroy René, Sl-Cyr (Seine-et-Oide), serg., inf. 74. m
Leroy Henri, Paris, «erg., inf. 28.

Leroy Georges, St-Viclor-de-Chrétieuvillo (Eure), int 24.
Lesage Pierre, Reoquignies (Nord), inf territ 2.
Lesage Paul, Pans, inf. 2-1. " *
l'terme Henn, Denain (Nord), inf territ. 2.
Liénard Louis, Maulde (Nord), inf. territ 2.
Limarre Prosper,_ inf. 24.

Louge Bupti-ste, Montrégeau (Hle-Garonne), inf. col. 24. i

Louis Albert, r"oiirneviHe (Senne-Inf.), inf. 24.

Loy Jean, Boulcanou (Côles-du-Nord), inf. Î02.

Madec Hervé, Logonna-Uolaa (Finistère), mf. 48.

Magne Antoine, Le Ras (Corréze), inf 300.

Maillard E , Wnllera (Nord), inf. territ. 2.

Maillard Jean, Thorigné (Ille-rl-Vilame), mr. 11H

Maingouland Augu&lc, Planchât (Creu*^), inf. 100

Ma'aquin Henri, Artres (Nordi, inf. lerrit. 2.

Mallierbe ReniAn-tor, l'raneheville iF.ure'., inf. 228.

Malherbe Albert, Soltevilie-lez-Rouen (Seuic-Inf.), inf. J74,

Manouvner Charles, Poteaux-fSemei, cup.,'inf. territ. 2^

Mararges Jacques, Ria (Pyr-Orientales), inf. col. 24.

Marher Henri, Vicq (Nord^, inf. terr.t. 2.

Marissal Emile, -Fhnes-le/-Mortagne (Nferd), mf, territ 2.

Mars Franpoia,' Hergnies ,'Nord), inf. territ. 2.

Maj François, Clr-rgoux (Corréze), inf. 300.

Massinon .1 -Baptiste, Lens (Pas-de-Calais), cap", inf. tarr; 2.

Ménord Victor, La Soutinelle (Nord), inf, territ* 2.

Mercier Victor, Haspre (Nord), inf. ternt. 2.

Miehelene Guillaume, Ustanls (Ba^se^-Pyr ), inf 18.

■Millot Noël, Valenciennes <Nord), inf lemt 2j

Miol Edouard, Sanvic (Seme-Inf.), cnp , mf. 74.

Aliteau Louis, Uzerche (Corrèze), inf. 100. m

Moisan Joseph, La Fusse-Maçon-Ploenc (Côles-'du-N ), inf .17.

Moldent Mareel.'Parîs, inf. 24.

Monmer Charles, Escaudin (Nord), inf. teccit 2.

"Moreau Georges, Gourion (ïonne), inf. 5.

Moreau Ernest, Hell£6ines (Nord), inf. terril 5.

Morel Henri, ArgencPs (Calvados), ujf. 30.

Morei Français, St^Martin-du-Monoir [Seine-luf.), inf. 128.

Mûciss Joseph, St-Amould (Seine-Inf.), inf. .74.

Moury Joseph, OuziUy (Vienne), ini. 68.

Moraud Léon, Barc (Eure),- inf. 24.

NadRud Camille, Angouléme (Gtoacentel, inf. 48.

Niez Paul, Quineville (Manche)r inf. 20.

Nègre Marcel, Meyrannes (Gard), inf col. 8.

'Nève Victor, Rajsmes (Nord), iap., -inf. lemt. 2.

Nouheu Joseph, Margendes (Corrtze), Inf. 138,

Pain Emmanuel, St-Bneuc (IUe-el-Vil.), inf. 124.

■Pantél Emile, Les-Bondona (Lozère\ inf. col. 24.

Panj JSdmond, Neuilly-a.-Serne (Seine), inf. 2-1.

Parent Auguste, Vieux-Condé (Nord), inf. .-terni. 2

Parent Lucien, Vieux-Condo (Nord), inf. territ 2.

Paadeioup Victor, La Teilleuil (Manche), inf. J30.

Paiat Léon, Ouiljac (Dordogne), inf. 108.

Pérès Théodore, Fleurance iGers), cap., Inf. 8.
Philéi Adrien, Végnignac 'Dordogne), inf. 7.
Philipp Nofil, Sarlat (Dordogne), Inf. 50.
Pitlet Henri, Didonne 'Char,-Tnf.), Inf. 123.
Piton Camille, St-Mai tin-des-R^aces (Olvado*), jn[. m
Pinchand Désiré, Pinosscms (Landes), aerg., Inf 5.
Plongue Casimir, Carnevilla (Manche), Inf. 25.
Plantin Paul, Denain (Nord), inf. terri». 2.
Plongeon Albert, La Haye-du-Pïtits (Manche), ùif. 25_
Poumier Auguste, Versn''les (Seine-el-Oùe), tap^ in( ^
PreasoiH Antonin, Le 'Pont-Gennillé (Indre-et-Loire), inf v,
Prioux Ejmle, Serent tMorl)ihan\ Inf. 116.
Quénard Desin\ l'meau Indre-et-Loire , inf. tfig.
Quervel Louis, M' nilie* "(fiurel, inf. 228.
Quesnel Gaston, Le Havre -Seine-Inf.), cap., jnf 7*_
Roguenesse Jean, Vezen-Veure (Finistère), Inf. jg,
Reboul Charies, Freyol-le-Theil [Ardèche), tnf. «o[ m
Reeurt Firmin, ArTié (Hted-Pyr.), Ujf 18.
iRaynaml. Pierre, Créantes (Manche , inf 202.
Raisa Méry, Etou'eville (Seine-Inf ), inf.
Ricard Abel, Pana, inf. 24.
.Richard Henn, Faroars fNird), inf teïrtt 2.
Biobé Jean, Paris, cap , mf. 119.

Riach François, St-Genaain-an-Laye (S-et-O.), etp, inf
Robin Louis, Mesnil-fhia tfMancbe), inf 25.
Roquet Augustin, Marquette'leï*Bouenain (Nort), inf. i»- ^
Rouillard Charles, P«ria, inf -B4 '
' Roulin Henri, St-Ouen (Eure), Oif.*».
Roussel C, Pont-Audemer (Eure), oap., inf.'&4.
Roy Jean, Cybard (Charente-'Inf.), cap., ■inf 57.
Sabaihé J , LabarLhe-de-fViVière (Hta-Gar.), dap.,«if, «ol 14.
Saboiier Alfred, Lafande (H*e-Vienne',, inf 50,
SainULéier J., La«îiiy-ViU«i>«ux«dejMarann (Laniea), [n| $
Samson Augiute, Le Havre (Seine-Inf. ), -Inf £4.
Sarouret Jeaij, Chalagnac (Dordogne), inf. 50.
Ségard Engùnc,' Marquetle-!cz-FSoueh«in (*iord), ml. terr t
Semait Victor, Valenciennes (Nord), inf. lerrit t
Sirot Jules, Valenciennes (Nord), int 4*ïïrit ,t
Sonnet Maurice, St-Ger«i,:r. - ■..■■n CAlviukn;, icf u
Saula Pierre, Toulouse (Hte^Garonnel, int apL fct.
Soutouly Henri, Alforlville (Se-ne), inf. 74.
Seget Emile,,inf. col. 24. '
Tanty Pierre, 1* fiertonnacie (Creu*e), inf/JSO.
Tardif René, Brtcquel«cq (MaatJje!, inf. M.
Tessier René, Reima (Marne), Inf. 50.
Thiéry Wlégtin, Vieux-Condé -(Nerd), 1nf. Mnt t
Tourte Bapliate, Faubourg-MontpelHer tCreu»a), 4nf;-tS.
Tracter» Maurice, Pau tBaseea-Pyr.), -tnf. ,18.
Yrifault Louis, MéM*res-aou8-Bftllon (Sarthe), tnt «oL a
Treillot Alexandre, 'Magirrier fCreuse), inf.' M.
Tnger Henri, -St-Coup-de-Tribola îCalvadoa), Jnf U.
Turpln Joseph, St-Martin-de-Prfca (Cotej-duJT^jrt), -M, V,
Turbot Louia, Bourth fEure), Ant. 9©.
Taetud Loula, Cubertyreexle "(Ardéche), 1nf.--aoL"K
Teulle Marcel, St-Jean-du-Oa*d <<lanl), 1nf. eot |
Vacosain Maurice, Hhorei-toa-Rouen -(Seine-Inf.), tnf. 14.
Valière Emile, Canet (Averron), -Inf. col. 24.

contre, qui ont fait des viclLiu» parmi \» popuLition civile, k
Laon par exemple, où une teaitne fut très grièvement Jjhfaaée
el trois enfants tuéa. t

Nos adversaire* perdirent«aapt avions en combat aérien,
quatre au sud deBapaume, l'un au sud-est d'Aims et les deux
dernier? à l'ouest de Combres et prfea de Roye. Le lieutenant
Winlgens a mia hors de combat ion dixième et aon onzième,
le-lieu tenu n t Hoelindor.f aon dixième adversaire. S. M. l'Em-
pereur a témoigné sa 'satiefacrtion pour iet faha d'armes.du
premier-lieutenant baron d'AWtaus, qui -resta près de Roye
vainqueur d'un bjpkn français, en décernant à cet aviateur
l'ordre « Pour le'Mérite n, ,

Théitre de la guerre à t'Est.

De part et d/autre de là roule d'Ekan à>Kekkau dea régi-
ments bmndebeiirgebis conliuuent i tenir tète aux for le»
attaques des masses ^ruasca, icpriaca dans l'après-midi et
continuées Jusque lard dans la unit. Touiaa ces attaques se
■eonteffondrées avec les plus lourdes pertes pour l'ennemi.

Sur le resta» du front aucun événement d'importance
particulière.

Théâtre de la guerre aux*Balkana.
La situa Lion .est sans ohungement.

BULLETINS OFFICIELS FRANÇAIS

Paria, 17 juillet 1910, 3 heures.
» Entre l'Ouso et l'Aisne, une forte recoonaiieiuice ennemie a
él6 dispersée par notro feu, nnx abords de Mouhn-sous-Touvent.
En Champagne, un coup do main,, dirigé par loa Allemands .sur
une tranuliec du secteur russe, a été repouss6e par une contro-
•llaquci qui a inflige dea -parles b radversuu-e. Sur le front de
, Vardun, mu! .raloUv.enuuil-aalnie, sauf a ta cote 304, où la fusillade
a His une. A l'oucat de Fleury, dea éléments de nos troupes ont
fait quelques -progrès el se T»uni aouiarés de 3"m|traUleiisca alle-
mandes Lu Lorraine, apcéi un bombardement sEsez^étendu,
l'onnenu a prononcé doux «iiaquoa sur nos positions de la région
de Ha m, sud-est de Nomuny. Lca deux tanLativea ont été
ropouasées et dea prisonniers sont. restéi entra nos mains.
Aucun événement important 1> npnaler sur le reite du front.

Paris, 17 juillet 1910, aoir.
Sur la rive.droite de La Meuse, la lulle d'orUllene conUnue
dans la lo^jun, de Souvilic Le chiftri; dea prisonnier» faits par
nous ions le secteur de l-'lcury, dopuia le 1:>, et( de deux cciila
environ

Sur le reste du front, journée relativement calme. Très mau-

iParia, 1S juillet i916, 3 heurci.
Au sud de la Somme, lei Allemands ont attaqué hier en fin de
aoirée el au cour» de U nuit no» positions depuis le village da
Biaches jusqu'à la MaisonneUe. 'Malgré dci tentative» répétéea
qut leur ont cutllè -de lounlc» perles. Ut u'onl pu a'emparor de
la II ai sonne lie. Quelques rraction» ennooue» as aont infilbréea
le long du canal dana la parllo^aal de Uiachei où la lutte ae
poursuit. Sur la rivo^gaucho de la Meuse, un coup de main dirigi
aur nos tranchée» de la cote 304 a échoue bous no» feux. Sur la
riva droite, la nuit a été marquée par de» combat» t la grenade
aux abords da la Chapolle-Sainlc-Fme et à l'ouest de Floury.
PaHotit l'ennemi a été repoussé, Lutte d artillerie assez vivo dan»
la région de la Lan fée el-du Ghenois. Nuit .calma .»ur le reste du
front

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

de» Foureaui (High-Wood), uob troupes ont-paasé la nuit dernatre
,à renforcer et à améliorer nos nouvelles positions. Go malin;, la
détachement a raçu Dartjro de «e ccplior sur noire ligne priaci-
jiale, el a puxiséculer srin mouvement sans être gCnû pur J eniuiml.

Londres, 17 .juillet tH16, I h. 45 après-midi

Nos treupea ont poursuivi leurt succès. N«ua avoua jiri»
dloosaul, sur un front de quatorze cents mètres, la deuxième ligne
allemande au sud-ouest du bois do iî;iZeJiUn-lc-Pe[il. Nous avon»
. trouvé dans ce secteur un grand nombre de mort». L'ennemi a
donc subi de lourdes perles depui» le débul de notre attaque.
Nous avons élargi la trouée dans la ckuxitjnc ligne aiieroando K
l'est de Longiiowat en nous emparant de la forle position de la
ferme Walcrlot. Un combat corps k corps Best déroulé depuia
le 7 juillet sur noire flanc gauche, .1 Ovillers-la-Boisselle. Noua
nous sommes «mparés, au cours'de celte lutte, dea -dorniaree
positions forufiéca -de l'onwuni, à qui uuua avons pris aïeux offi-
cie rsv cent viugt-qualre hommes de la gardé, c'est-ù-dire tout ce
qui restait des vaUl.inls défenseurs do co village, .actuellement
tout entier onlro nos mains.

On voera, par les uUùreesants docuroonls euumeréa ci-apréa
■êl saisis par nous, que lca perles .subies par les Allemands au
cours des récents combats ont été trèa élevées :

P Rapport d'.unc compagnie du 16» rûgiment d'infanlena
bavaroise au 3' bataillon de ce régiment : c Violent feu *tea
pièces ennemies de tous calibres jusqu'à 28-cm sur le secteur da
la compagnie. Effectif de la compagnie : un officier, douze hom-
mes. Je demande dlurgance la relève. Ce qui reste de la com-
pagnie est si épuisé qu'en cas d'aUaquc on ne saurait compter
aur les hommes, n

2* Rapport d'une aulro compagnie du même nogiavnt > au
3* bataillon du 16' régiment d'infanterie bavaroise: ■ Ieu.intense
.sur les secteurs de la compagnie. La compagnie a complètement
perdu toute valeur mditnirc. Loa survivants sont »i épuisés qu'il»
ne peuvent plus combattre. Si ce violent feu d'artillerie continue,
la oompagnie sera bientôt onlierernent nélruilo. Je -demande da
relève d'urgence. » t

3* Rapport du 2" bataillon au 3' bataillon du 10» lûgunent
d'infanterie bavaroise : t Le bataillon .v-ient de recevoir ''u'dra
du hcutenanl-coloiiel Kummcr de se mettre k la disposition du
3* baladlon du 1(3° eègunent iî'infanterie bavaroise, à titre de
rajacrve de aocleur. Le bataillon comprend actuellement tioia
officiers, deux aous-ofliciers cl dix-neuf hommes. »

Londres, 17 judlat 191(1, 0 h. soir.

Les opérations ont été encore gênées par une pluie ininter-
rompue et par un brouillard épais. Rien d'important ne s'est pas»*
aujourd'hui siir le front britannique. Au '.ours de quelque»
actions locales, nous avons fait un certain nombre de nouveaux
prisonniers, Le chiffre total dea Allemands non tilseeés pris .par
nou» depuis le 1" juillet s'élève à cent nualrc-vingUneuf officiera
et dix mille sept cent exuiante-dix-nouf hommo». Lea partea
ennemies en artillerie sont plue importante» cm-oro que ne tont
annoncé nos premiers rapports. Le matériel acluelleiu *nt eu notre
possession comprend : cinq obusiers de huit pouces, trois
obusiers de six pouces, quatro canons de six pouces, cinq nutrea
groa canons( trente-sept pièce» de campagne, trente obusiera da
tranchée, soiKante-aix mitra'illeuaes et plusieurs millior» -de coupa
el munitions do tous genres Ne sont point compris dan» eetle
liste un Grand nombre de canou qui n'ont paa encore été
ramenés, sans compter tous ceux qui ont été détruits par notre
feu et que l'ennemi a abandonnes.

L'ALUEDIAQNE ET J-'ITftLiE

(Front occidental.)
Londre», lu judlct 1Ô10, 4 h 15 après-midi.
Aucun évéïiemeni h Ki|iu,|çr depuis lo dernier rapport en
.dehors dun violoul bomUrdsBKWU réciproque Nous conlmuom

a trouver de grandes que.....és d armes cl île matériel de guerre,

abandonnées nar l'cnneiui, dnns |en posiliona que nous avons
enlevée» les 14 el 15 Hier, cinq nouveaux obusiers lourds •!

quatre <

: de cai

irtei pa

: de 77 sonl tomlié» i
irift, qui avait été lancé dans"

lalni.

On sait que l'état de guerre n'existe pas entre l'Allemagne
*t l'Italie. Cette situation -est loin de plaire aux Alliés da
cette dernière, qui font leur iiosfible pour amener une for^
melle dèrl.iration de guerre enlre les deux Alliée» d'hier, ca
qui, d'ailleurs, ne saurait avoir, nu point de vue allemand,
une grande importance mililuire.

On ne volt pa» trèa bien quel intérêt militaire l'Italie
peut bien avoir h déftiicr un nouvel adversaire comme l'Alle-
magne, alors que ses efforts sanglant! contre l'Autriche seule
sont restas slériles. II s'agit donr, évidemment, de manœu-
vres politiques.

Se souvenant peut-être de tout ce que son pays devait k
son ail i.nu e avec I \1 11 magne, le trouve ni ment italien avait
W^ité d'abord il englober GÇite dernière dans la guerre qu'il
déclara a l'Autriche. 11 y avait m Ame eu, le a_i>mai 191 G,
accord cuire les gouvernement» de Berlin et de Borne, en
vue de sauvegarder les intérêts matériel! des Allemands eu

Italie et dea Italiens en Allemagne, et d'éviter cette politique
de violence contre la propriété privée qui a éttTinaugurée par
lea gouvernements alliés {eéqueslnea, liquidations, eto.).

'Mai* à la longue le gouvernement italien ne s'est paa
tenu à cet accord. Il a adopté une politique nettement hce-
tîle aux intérêts légitimes de l'Allemagne. C'est ainsi que,
le 3 novembre 1915, il a commencé par réquisitionner «lea
navires ollemands.se trouiont dans les ports Italiens, bien
que l'accord commercial .entre rAllemagne et l'Italie lait
expressément exclu ces réquisitions. Plu» tard, sous 1 la
.pression évidents de Londres et (le Paris, U interdit tout
commerce avec l'Allemagne, mesure qui fut prise locs de la
^Tiiite de M Jiriand k Rome, etc.,<*tc.

A qps mesure! nettement hostiles, qu'il serait trop long,
d'énuméxer en détail, l'Allemagne a répondu par certaine»
contre-mesures qu'elle avait différées aussi longtemps qu'elle
l'a pu. C'est ainsi .qu'elle avait longtemps sauvegardé les an-
téroLa des ouvrier» italiens, recevant d'Allemagne des rentes
d'invalidilé. Elle avait même assuré, dans lea région! en-
numiestoccupées par ses armées, le paiement des sala arcs etc.,
dm à des Italiens. - *

L'Allemagne n'a pas interdit ces versement*, suais • lea
organisations et les banques allemandes, qui payaient jus-
qu'il ce jour des .renies d'assuaaace à des Italiens ne. se sen-
tent .plus - liées, en rai»on*de d'attitude du gouvernement
italien, par les obligations, qu'elle» s'imposaient libécalcinpnt
jusqu'à ce jour. "

'•Telle est la ailualion. «jnasale amène ou non une rupture
formelle entre l'Allemagne et l'Italie, la responsabilité mo-
rnlo en.incombem au gouvernement de Rome, que a& funeste
politique enchaîne plus qu'il ne l'eût sans doute voulu à celle
des nouveaux alliés qu'il a choisis, en rompant le traitai
,'<d'alliance qui liait l'honneur d> son pays.

ÉCHOS D'ANGLETERRE

Le coût de la guerre.

Au cours de <la dise'useton du budget, I le Chaaakare dri

nommunes, le ohance4ier.de l'Eehiqnler « informe le» Com-
munes que les dépensée jonmattèrea de gtierre atteipnea*
100 millions de -francs et que les pouvoirs dont on dlipon
pour emprunter seront épuisé» dans quelquesrjoun.

Cet accroissement rapide des dépenses de .^uers asi
longuement commenté" pax U presse anglaise. X«t Jjeurninx
e'accordent en gênerai .pour «léalnner que le chUhutk* dej

pesâtes quotidiennes ooatiaueni lïii.....I IiIiIiimI è ff*n m

et pourra atteimk* «m «aHel de 17B «nlilssaa* « sushh
300 millions de francs par Jour. Lee jemrnttat 4i»ats*-ut rur
la nécessité pour choque 'individu vivent en GnadeBre-
togne de conformer sa vie aux préceptes d'une suiose éo*
nomie.

lai «-Cuiiy ftlaSOl a, .par exemple, écrit :
n Si on renonceit t toute -isépeosc sopeHhaa, Jav jjaswwi a»
serait pas eeulemenl tWcidée tu fremt, tneis dans chaque
ménage, dam charpie marson d'Angleterre, rfeïxrornsiens U
Dans osite intention ou a uutitué une «^sniaine ari so>-
nomies n.

Une aaueis incrovaUe,

D'après une communication de la directloa fiWrtle d«l
peatea danoàeea Isa Aasjlsia enl saisi A Leith loue Jse-âoUs M

trouvant à bord du vapeur a hland » se rendant d'Islande à

Copenhague.

m L'Islande appartient au Daaeaiark. Doue le* aeils pet-
taux envoyés d'un port danois k un autre port danois Nid
exposés 1 lt piraterie des s tVéfenseurs du ejroit a.

L'Irlande el le >Canada.

La « Hamburger F'itmdtnblatt » publie quelques infptV
«nations sur la ailuatiou en Lilaade. On y lit*otreautie .

Presque tous les jouri de» bagarres entre la population
■et les- militaires ont lieu dans les Ttllee -d* la eôte Irlan-
dalte. Un cégiment d'infanterie canadienne et deux esca-
drons de cavalerie furent, enviés de Dublin k Queenstowo,
011 une nmnifcstatlon populaire fut signalée. La population
exige qu'on emploie des Lroujies friandoisr» et demande le
renvoi de» troupes anglaises. Actuellement 76,000 hommee
de troupes anglaises se trouvent en Irlande sous le com-
mandement du général French. La gouvernement anglais
a offert aux Irlandais prisonniers su pays de Galles et dans
111e de Uan, d'envoyer leurs familk'».«au Canada — sane
possibilité de retour. D'nprè» les mêmes m format ions, une
grande indignation régnerait au Canada, parce que lea
troupes canadiennes seraient envoyées' par principe aux
endroits les plus dangereux du front «t parc* que leurs
pertes seraient beaucoup plu» grande» que oelles des troupe*
anglaises.

D'après le « Uarning !■■■ -*: 1, un .millier de'Sina Feinera,
déçus de nt pas voir arriver de partisan» libérée, ont arga-
nls4 dimanche un cortège à Cork, siffla la police et chanté
des chant» révolutionnaire!. Ils ont détruit les bureaux de
rcoruteiiient, arrosé de goudron le directeur, et placé star
lea ruines l'inscription : ■ Vira la République 1 s l>e nom-
breux coup» de fusil ont été échangé».

LÉGENDES RUSSES

Depuis le jour où lWfeniive du général Brussilow, M-
trepiiss avec des triasses énormes et au prix de sacrillcei
inouïs, réussit a refouler une partie du front ausUo-hoO'
grola, nuis p-irxxnir A l'enfoncer, la fantaisie dat «ateniuoi-
■qués russes .semble ae plus ooniiaîlre de hornot. Pas i"*1
be-oin de posséder des coiuiaiasnnre militante speeia*»1 P01"
s'en rendre compte. Les chiffres-de piisormiers qut et»
muniqués fantaisistes ont T»eu a jxmi accumulés jwtqu'» °*
Jour atteignent un total qui n'est guère imVrienr i [Vm"1*"
bis dea forect austro-hongrolsri impliquées dons le' comoo«
en cueslion / On sait que la tactique défensive de la e"11"''
de tranohée, grdee aux engins (mitrailleuses, eto.) dont d» j
dispose ne neovasite certain.tueot pas plus d'un hosn'nï 1*1
■mètre. C'est là n^sne «ne densité aasea forle. EUnl donn'
que It front autrichien «11 «pieetiou rrteeure de afto e 3oo » "
lomètres, il faudrait que Isa Rwstes «<mnl prii toeta Vir*"
autrichienne leur faieant fate /'ueou 'ttu ùrmi rfomoeur, po^
atteindre au total dee prisonniers qu iis >>nt peu * P*11 ^
-tendu avoir faits.

Or, rappelons que don» -un communiqué, reproduit icj"
même, la quartier de la presse de* armées auslro-hon(jrt"^
a nettement déclaré que l'eneexohle de» (-ïrtet subie» p>r le*
troupes en W'olhynie et en Gelicie orienule ne dép«'« P
la proportion normale. y»

Le but de ces légendes russes est clair H s***:» & fon'*
ter et de réveiller les Illusions populaire* et défaire i™Pr*"
elon tnr Im Alliés et lea Neuttce, afin de leur recli" '*

qaa I* bnt réel d* cette grand» offensive russe. » w>

perce* «fetorleui
fcttelni.

llgn,

l,[>ngrni*es.

'est P"
 
Annotationen