Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
e

a» Juin»! i81,

LISTE

197 CONTENANT 700 NOMS

Les noms en

KŒNIGSBRUECK

Barthéa Antoine, Carcassonne (Audej, inf. territ. 55.

Ôaudoncourt Henri, Meurcourt {Hte-Saûne), inf. Jeu il. 50.

Béguin Pau], Bourbevelle {Hte-Saône), inf. terril [ i

Ôélïn Maria, Paris, inf. terril. 50.

Ôenoit Victor, Paris, lot territ. 53

Blnet Loutv, Crangas (Dordogne), serg , inl. terriL 53.

Bound Henri, Blanzac, inf col. 38.

Boyon Arihur-Paul, Bassignei (IKe-Saône), inf. terril 5,
Capon Jules, Doignics {Nord), inf. ternit. 3.
diiaix André, Bouc-bcl-Air (Bouches-du-Rhône), inl. 286^
CÎhanel A'phonse, Villefrancha (Rhône), serg., Inf. terril SU.
Çhanez Albert, Chatillon (Jura), cap., tnl. territ 53.'
Collange Jacques, Montel (Puy-de-Dôme), inf. 308.
tell* Louis, Héricourt < H le-Saône), cap, inf. terril. 50.
Combeseure Germain, Caux {Héraull), cap., inf. col. 8,
ïlabiton François, Ssubugnnc (Landes), Iftl col 7.
Datt Henri, Lyon {Phonot, Inf. col. 38.
Éecoberl Eloi, Frrsnoy (Pas-de-Calais), Inf. 120.
Donct Claude-Ernest, I.aq.iarle (Hle-Saône), lnf.(territ. 50.
Fovret Lé'in-Ferdinand, Dampierre (Hte-Saône), inf. ter. 96.
tfournler Aimé-Narcisse, Morez (Jura), Inf. terriL 53.
gardes Jflan, Belliac (Cantal), ln|. territ. 55.
ttayral ETie, Càslanet (Tarn-el-Garonne), inf. 280.
tihlot Claude, Aux-Gillots (Hle-Saône), inf. terril. 50.
fjoyat Joseph, Cerclé (Rhône), dnf. terriL 50.
iîuyot Jules, Melisey (Hlo-Saônc), Inf. territ. 50.
Hasseau ben Muslate Mumen, Menseldjmil {Tunisie), tir. 8.
Hérisson Albert-Raymond, Fouhars (Lol-tt-Oar.), inf. col. 33
Lallemand Jules-Abel, Graltery (Hte-Saône), inf terril. 50.
L«cl*rc Georges-Louis, Chassina (Aisne), chass. 19.
ï>yval Henri-Edouard, Sl-Loup (Hle-Saône), cap., Inf. ter. 50
Jwarchal Charles-Henri, Aille ville i-s (Hte-Saône), inf. terr. 90.
Ôélral Amédéc, Annonay (Ardèchcï, inf. col. 38.
Mohammed ben Moh Boudcha, Monastir (Tunisie), liraill. I
tfurdln Louis-Albert, St-Loup (Hle-Saône), inf. terril. 50.
P*la Pierre, St-Rl^cr-Ie-Bouchoux (Ain), Inf. territ. 55.
Pouflley Georges-Lur.-Albert, Fougerolles (Hte-Saône),ter.50
Qolnlernel Viclor-ConsL, Calmoutier (Hte-Saône), Snf. lcr.50
Ransson Jules, Berlincourt (Pas-de-Calais), inf 401.
Renaud Marc-Franc , Maiche (Doubs), cap., tnf. terriL K90.
ruVurt Anatole-Louis, AnWn (Nord), Inf. territ. 288.
ftauhler Emile-Augusle, L-a Motte (Hte-Saône), Inf. terriL 50.
Rozier Claude, Laiz-par-Pont-de-Veyle (Ain), inf. terriL 65.
«iagnal Ernest, Le Puyen-Velay (Hte-Loire), inf. 28*.
TÉalah ben Brahim, ben Amar, Gardina (Tunisie), tir. alg. B.
isrond Louis-Joseph, Cou*ance (Jura), inf. terriL 63.
Çoionot Théodore, Dambenolt (Hte-Saône); cap., Inf. ter. 90.
Êêvenin Maurice, Morci (Jura), inf.'territ 53.
iÇiouzeau Charlea, Fouvois (Loire-Inf.), chp., inf. col. 7.
feouin Alf: ed-Frédéric, Paris, Inf. col. 5.
ffiftlîoi François-Xavier, La Proiselière (Hte-Saône), ter. 90.
iVunlermct Pierre, Fresservet (Savoie), cap., tir. alg. 8.
fflçury René-Marcel, Thilloia (Marne), maréchaï-de-log.,arL5
Henry Louis-Malhurin, Rorheville (Manehi), serg., Inf.col 33
JWnion Jean, St-Per-en-Retï {Loîre-ïnM, Inl. col. 83.
Ltgneau Gustave, Le Loroux-Bottercau (Loîre-tnf.), Inf. 280.

(Reproduction strictement interdite)

les endrolls où sb trouvant les prisonniers dont Isa noms suivent — Le total des noms publiés ïuaqu"auloard'rjul st 'mucti I envlran 870,300.

Total des prisonniers français internés en Allemagne t 345,000.

Londre», I* Juillet 1910, 5 h. el » b. soir.
L'stUqtie ennemie dort nous avons d6jk «ignalè le» debdla
■ é!e dirigée la nuit dernièru contre nos nouvelles position», a
'^it de Bnïcnlin. Le» Allemand» ayaicnt concentra de» force» très
iportintes en vue de cotte offensive. Aprè» on» violenta prépa-
i dorlillcrie, 1b premier assaut a et* lancé en masses pro-
l vers 17 B. JSO Le combat lest poursuivi toute la nuil et
!lu un caractère de violence particulière dan» le bois Del-
L'cnncmi I rtuM, au prix de tre» lourdes perle», à
JMndrc une partie de co be-ia'. Il est également parvenu s
mdre pied eut i» lisiire nord de Longucval. L» lutte se pour-
t avec violence dnns ces seclcur». Partout ailleurs, l'attache
ïemandc, y compris trois nssaul» succïsïfs, diriges contre la
ttaie de V\aterlol, a ?Lé enliércment brisée par notre feu. Sur
r resto du front, rien a signaler.
Un violant combat se poursuit au nord de la Somme dans la
village de Longucval et dan» la bois Dclville. Nous avons déjà
rfoegné sur cca deux points la plus grande partie du terrain
pÇdu par nous la nuit dernière. Cet après-midi, nbus avons dis-
pjrsé pnr notre feu un cros diHachemrnt ennemi qui débouchait
' On côté do Gulllcinont et se concentrait au sud du bois Delville
«h vue d'une attaque contre la ferme de VValerlot.

\m FRANÇAISE MENACEE

Va b\'!ciir français nous envole cet article, que
nous publions en Tribune libre :

QuanJ on jetle un regard aur les lialc» de tu£s publiée»
p»r la dCfi;elf< dci Ardennct n d'apre» le* grands journaux
français, on ne peut s'cmpOcher de frissonner de douleur
à la pen>L^ de tant de deuils. Cette guerre infernale, dont
Edouard Drumont nous donnait un tableau saisissanl, mal-
gré ses erreur» de détail, dan» l'introduction de Bon livre :
« La Pin d'un mond? », n'eil pas «culemr-nt une leçon de la
Divinilf lut nations qui l'ont reniée et défiée, elle est aussi
un averti ornent pour l'Humanité.

Riche ou pauvre, grand ou humble, l'homme est une
créature, mai» le» fonctions sociale» peuvent l'élever et le
mettre $ un rang où son rôle devient plu» vaste. C'est ainsi
que le» !Sulion» se créèrent »ou» l'égide de quelques per-
tonnes qui se transmirent de pfere en fil» le» clefs de l'édifice
construit ou amélioré par eux. Divcnca dénomination»
furent doftnéc» à ce principe de vie et de gouvernement :
palrieiot, aristocratie, monarchie, ploutocratie. Pour nous,
fils de la Démocratie, noul le nommerons : l'Eftft.

Que ce »olt Solon, Charlemagne, Louis XIV ou no»
grands hommes d'anjotud'hui, le mot doit resler le même,
symbolisant l'autorité et la hiérarchie dani leurs diverse»
fvolulions. Il n'y a pas cependant que le» hommes détenant
lVitonté ou l'ayant détenue pour former l'élite, celle-ci
comprend ausit le» écrivain», artistes ou (ils de famille»
ayant rendu jadii de» service» à l'Etat ou plu» simplement,
mai» d'une façon tout aussi réelle, le» inventeur» et ouvrier»
de génie.

Insister sur U nécessité de celte «élection humaine e»t
■upcrflu, chacun comprendra que la masse par elle-même ne
peut s'occuper de tout ce qui l'intéresse de prés el des af-
faires d Etat par-dessus le marché. C'est pour avoir méconnu
ce prin«j,c fondamental de» sociétés terrestres, par orgueil
Ou mauvaise totelllgeÎYce, que la France et quelques nations
moins piandi s se sont lai^ée» aller ou désarroi !

Aujouidïnii que l'antoiilé devient indispensable, que
▼oyons-n.uH ? l/élilc nationale de notre Patrie n'a rien
trouvé •)•■ ruiMiX que rU- (U„rir nu plus intense de la mêlée,
pour mourir en Eatif.mt son prestige. Laissant la direction
des aff^ur-. ,i lviix tpn M Im^iicI a surnommé, les Incom-
pétents ", elle d vu que le sphI mo\en qui lui reslnit était de
périr pnur celle Nalion dont on l'avait quasiment exclue
avànl l.i guerre 4

C'est lin»] que nous \ojons les plus nobles replantant»
de L'arfilocralic nobiliaire, militaire et terrienne figuier dans

Pailloux Aimé, Selhiluire-de-Thaîemond (Vendée), inf terêS*

Paiu7ot Augusla» Plancber-les-Miiies (Hte-Saône), inf. 50.

Terrasse Baptiste, Ce Puy (Hle-Loire), inf. 9.

Vcrnet Elienne, Sl-Eliennp (Loire), inf. 66.

Fourmer Alfred, Vcratisloy (Pa3-de-Caluis), dragons 27.

Vda Emile, Laulrec (Tarn), cliass. afr, 5.

WAHN/RHEINLAND

Alignan Paul, Sengnan (Hérault), inf. lfi.

Azier Armand, Véreux (Hle-Saône), chusi. a chev. 10

Barols Désiré, Douai (Nord), génie 2.

Barlhot Armand, Mnzoirat (Creuse), Inf 1G.

Bel François, Lyon (Rhône), chnss, a pied 10.

Belleselve Elle, Crespin (Tarn), chass. k pied 10

Bernadin BapUsle, Chcvfigne {Ailler), inf. 18.

Bonncau Abel, Aux-Sevres (Gironde), génie 2.

Caiumna Jean, Tonnens (Lot-et-Gar.), inf. 0.

Cantnrcul Maximiken, Paris, génie 11.

Cnu Joseph, Bethmale (Arriége), inf. 207. •

Chantriaux Paul, Givet (Ardennes), aerg -maj, inf. 148.

Chol Jean, Chambon (Loire), inf 1G.

Cholet Louis, J^halJvry-Melon (Cher), cap., chasa. à p 10.

Cohan Pierre, Talensac (Ille-et-Vilame), chasa. h pied 10.

Couturier Simon, St-Martial (Dordogne), chass. à pied 10.

Delloc Jean, Sle-Eulalie (Lolj, génie 2.

Dcnat Pierre, Rimont (Arriége), génie 2.

Duluc Pierre, Ponlcux-les-Forgos (Landes), inf 322.

Duport Jean, Bourbonne (Hte-Saône), chass. à pied 10.

Duval Georges, Paria, brig.^"huas. i.

Eme Maurice, Trcsilîy (Hle-Saône), chnss. a pied 10.

Ftlaquier Joseph, Veille (Tarn), inl. 322.

Gagnepain François, Teillet (Allier), inf. li.

Galand Jules, Bars (Aveyron), cap., inf. 9

Gallier Benjamin, Millau (Aveyron), cap., génie 11

Gorce Elie, St-Air-Vialard (Dordogne), Inf! 9.

Gros Louis, Merey (Doubs), chass. à pied 10.

Grau Louis, Vimarcé (Mayenne), chass. à pied 10

Lagarde Aristide, St-Antoine (Gers), inf. 9.

Laffargue Joseph, Condom (Gers), inf. 8.

Laffoureade Gabriel, Lectoure (Gers), inf. ft.

Lanusse André, Bournos (tlpases-Pyr.), inf. 322

Leyssalles Fernand, St-Cypnen (Dordogne), cap.-four , lnf.9.

Mhillot Hippolyte, Si-Germain (Calvados), chass. à pied 10.

Mariant Paul, Vivier-au-Court (Ardennes), art. 20.

Mege Auguste, St-Bonnet (Drôrfie), génie 11.

Mcilon Louis, Paris, serg., chass. a pië3 S6. '

Monneron Emile, Paris, serg-maj., groupe aérost. 1. -

Morel Marie, Montbeliard (Doubs), chass. & pied 10.

Morinmez Arthur, Raismes (Nord), gnrde-voieS.

Negret Zacharie, Mont-Valent (Loî), inf 9.

Partiot Pierre, Toulouse (Hte-Gnr.), «erg., groupe aérost. 1.

Petitcolas René, Laveline (Vosges), chnss. à pied 10.

Pioch Edmond, Melague (Aveyron), gi^nie 2.

Planté Edouard, Damazan (Lot-et-Gar.), Inf. 9.

Pradier Fernand, Lyon (Rhône), inf. 16.

Puydenus Pierre, Burgnac (Hte-Vienne), Inf. 9~

Stbaud Maurice, St-Alyre (Puy-de-Dôme), serg., Inf. 3fJB.

SWArroman Germain, St-Médard (Gers), aerg., Inf. t\
Rngot Jean, Toulouse (Hte-Garonne), cap., Inf, 0.
Roquefeuil Benjamin, Crespin (Tarn), inf. 322.
Roux Abdon, Penne (Lot-et-Gar.), Inf. 9.
Tripler Emll«, Assevilhers (Somme), inf. 291.
VUlaiima Emile, Hargnies (Ardennes), inf. 148.
Villemln Charles, Lavelme (Vosges), chass. a pied 10.
Chatagnier Charlea, Morlaii (Finistère), eecL lnfirm.
Alaha ben Mohamed, Allakeff (Tunisie), tir. mar. 4.
Andral Firmln, Fageolle (Lot), chass a pied 20.
Annequln André, St-Viclor-de-Cessieu (Isère), chass. M.
Antony Joseph, Fromontville (Meurthe-et-M.), chaaa. à p M.
Armen Louis, La Française (Tarn-et-Gar.), chasa. a p. liX
Audon Louis, filois (Loir-et-Cher), chass. t pied 20.
Augusta Emcat, Paris, chass. a piod 10.
Barrièra Martial, ChambouKve (Corr&z*), inf. 18.
Baudon René, Briare (Loiret), chasa. h pfed 20.
Beaujard Fernand, Sommecaisa (Yonne), chasa a pfed 90,
Becherout Alphonse, Pans, cap., chass. à pied 20
Bcrnade Ballhazar, Asson (Basses-Pyr.), tnf. 288.
Tîordon Edmond, Fontennille (Yonnel, chass. à pied 20.
Boisante Léon, Mailly (Arrime), chass. a pied 20. ■
Bollard Julien, Ste-Reine (Savodel, ihass. a pied 20.
Bour Robert, Pari», chass. à pied 20.
Bidault Louis, Ciran (Indre-et-Loire), chrt.«s. h pied M.
Bonhomme Victor, Paillancourt (Nord), htfBa. 4.
Bouvard Marcel, Mire-court (Vosges), cap , chasa. h p W.
Bouvier Claikhus, Lucey (Savoie), chass. a. pied 20.
Brion Pierre, Bergères (Aube), chasa h pied 20
Copelle Adrien, Montauban (Tarn-et-Gar ), chass. a pied !H
Castex Alphonse, Charles (Hte-Garonne), chis*. k pied 80.
ChanMIot Claude, St-Priest-la-Prugne (Loire), chasa à p H).
Charpentier Philippe, Remilly (Nièvre), chose, h pied^îO.
Chiniard Gabriel, Paris, chasa. a pied 20.
Chnistiny André, Paris, chase. à pied 20.
Cola* Louis, Bourguignons (Aube), chasi à pied 20.
Collignon Henri, Bordeaux (Gironde), chass. a pied 20.
Colonbo Emile, Parla, chass, à pied 20.
CoTnpi Louis, Ferrere (Hles-Pyr.), chass. a pied 20.
Cotlave Pierra, Ste-Hélène-s.-Isère (Savoie), chasa. à p 05.
Cropart Emile, St-Julien (Aube), chass. à pïed 20.
Danthony Marcel, Le Puy (Hte-Loire), inf. 16.
Debouy Itené, Berseney-on-Alhe (Aube), cap., chass. W.
Decamp Loula, La Cateau (Nord), inf. 148.
Delpastre Léon, Bugeat (Corrène), chass. à pied 20,
Denuilly Maurice, Loches-s.-Ource» (Aube), cap-, chasa. Wl
Dequenec Paul, Bordeaux (Gironde), chasa, à pied 20,
Devaûi Charles, G-ien (Loiret), cap., chass. à pied 20. *
Didier Lucien, Paris, chasa. h pied 20,
Didier Raphaël, DIxmont (Yonne), chaas. à pied 20.
Dougex Raphaël, Cussay (Indre-et-Loire), chass, à pi'd 30.
Drevot Pierra, St-P'ier're-de-Mearati (Tsère), chasa. a p, BO.
Ducroux Cl., Vandemesscs-les-Charolles (S.-et-L.), chasa. M
Dufour Louis, Sauve (Gard), inf. 240.
Dumattra Victor, Lyon (Rhône), génie 11.
Dupuy Louii, St-Yrieix' (Hte-Vienne), chasa. à pied 20.
DurU Gaston, Parsac (Creuse), chass. a plad 20.
Dulhott Henri, Watreloa (Nord), serg., zouavea L

Smery Maurice, ChâLeauroux (Indre), chas», a. pied Bfl,
Eyraud Etlenn», Volmadet (Hte-Loire), chaaa. à pied 20.
Fouquet Paul, Masnières (Nord), chasa. à chev. 19.
Garnler René, La Selle-a -le Bled (Loiret), chasa. a. p
Gautliler Goston, Chnrnplgnol (Aube), chasa. à pied 20
Genty Joseph, Orme» (Loiret), chasa. à ple4 20.
Gérôma René, Nancy (M.-et-Moaelle), chaaa. à pje(1
Gigoux Paul, Baccarat (M.-et-Moselle), chaaa. à pied !a]
Glraud Joseph, Vallolres (Savoie), chaaa, à pt«d
Godichon Joseph, St-Hélène-e.-Isère (Savoie), chaga aj
Gonin Louis, Choze^nix (Isère), chas», à plM 86.
Oranger Marcel, Gandreville-la-Franche (Loiret), cha»» ft '
Guerin Céléstln, Raizeux (Sedne-et-Oiae), chau. t, p[ed ^
Guaudin Georges, Lallaing (Nord), chasa. à pied 20,
Gnyon Maurice, Montluçon (Allier), serg., chasa. t p,^ ^
Holdrinet Arthur, Stenay (Mauee), hif. 320.
Huet Alexandre, Chapelle-HeuHn (Loire-Inf.), inf. lia.
Huguenin Gustave, Montreuil-a.-Bola (Seine), chaas k p. (a,
Hulin Auguste, Bourgea (Cher), aerg , aviateur 30.
Jardin Elié, Fiera (Orne), chaaa. à pied 20.
Jeannequin Joseph, Baccarat <M.-et-Moselle), *d]., chass îa,
Jeanson MWrfe, Breuil (Hte-Marne), chasa, à piei sf)_
Kelner Pierre, Paria, cap., iftb 231

I^ichenaud Jean, Salon-la-Toor (Corrèse), cap., chas», ta,
I^degai'lerie Guillaum*, Verac (Hte-Vienna), Inf, 8e
Lafolx Céléstin, Nouan-le-Fûseller (loir-et-Cher), cba»».
Laly CL, Montchanin-lea-MInea (Saône-et-L.), aerg., chaaa. H,
Larcher Victor, Montgeron (Seine-el-Oise), chaaa, à p. ja,
Laurent Henri, Pagny-s,-Mosella (M.-et-Moseile), chai». tA
Lelong Léon, Sargée (Loir-et-Cher), chaaa. k pua 20.
Leymberger François, Gerbecourt (M.-et-Mosella), chsi». —
Llennard Lucien, Perthes-en-Oalnnaia (S.-e'1-M.), chas». î».
Lucaa Luci*h, Noyelle-s.-Escaut (Nord), lUt I.
Maillard Fernand, Bîanc-Mlsrtiron (Nord), fôuavaa L
Mejean François, Alafa (Gard), Inf. 84.
Mellet Albert, Mnièree (Arlège), chaaa. k pied 80.
Mf-llil Qêment, Suilly-1 a-Tour (Mèvra), cba*a. à pied lo.
Meunier Henri, Menelon-Salon (Cher), chaaa. à plad H).
Michecoppîn Maurice, MoBtigny (Aube), chaai. a pisfl jj,
M rhri Joaeph, PettonvIUe {M.-«-Moselle), cha»». t pied M,
Migettp Marcel, Compiègne ,.'01»o), asp , tnl. 87L
.Mohamed ben Hamed, Tuniafe, tirnill. alg. I.
Monchauss» Raymond, Lechelle (Seine-et-Marne), chtaa, % 1
Pagneaud Françoia, St-Cyprien (Corrè»), cap,, chaaa M,
Petrault M , ^t-Georges-de-Nolan» (Deux-SevrM), chau. M,
Piret Louia, Hautmont (Nord), chaaa. à pied 10.
Pisaot Paul, Eurvllla (Hta-Mome), cliaaa. à pied 20.
Poisson Henri, Longue. (Maine-et-Loire), chaia. & pied M.
Porte Georges, Chantecoq (Lcirtt), chasa à pied 80.
Pouhtln Gabriel, Grisellea (Lc4r«»i, eha«. à piaf 80.
Quiriera Albert, La» choux (Letrat), chais, à pied M.
Remlniac Georges, CHchy-a -Bofi (Seine-ei-Oiss), chasa H,
Remy Albert, Paria, inf. 24*.

Rosenblatt Gustave, Troyes (Aube), chaas. à plad K
Rouge Jean, Lascallssea (Ariège), Inf. M.
Rouquiits F., Cbàteaa-Renard (Bouches-dû-IL), cap., Inf. M
Rouas&au Albert, VU :.ers-Louts (Yonne), chasa. à ptad (0,
(A nifore.)

cei liste» de tués dont j'ai parlé au début de cet article. A
côté des Ollé-Laprune et des Caslelnau, races de diplomate»
et de loldalB, nous apercevons tous les héritiers des héro» du
* bon vieux temps », jeunes hommes de iS a io ans et autres
plu» vieux même, dont la France était en droit d'attendre »a
régénération demain, la guerre terminée. Citons, a titra;
documentaire, les familles des Villeneuve, Monlcfcfuiou,
Poltgnac, Cassagnac, de Maistrc, barrai, La Tour Tu Pin,
etc. Parmi le» hommes de pluma et du Parlement : Paul
Acker, Péguy, Driant, el combien d'autres, plus humble» et
inconnus jusqu'ici. Dans la seule a Revue Criltque des Idées
et dtt Livres », Barres n'aiouait-il pas que plus du tiers des
collaborateurs étaient tués. Parmi les instituleurs laie» et
libre», parmi le» prêtres des milliers sont tombés également.
Ainsi toute» les classes formant la société française, ont vu
dépérir leur élite. - *

Il n'y a pas là de simples deuils personnels, mais un deuil
rfational, une perte sensible de force morale et intellectuelle
pour la France qui en a tant besoin. Et cet abaissement ne
fera que s'accentuer plus encore, au fur et k mesure que 1*
guerre se prolongera. Fallait-il, m'objectera-l-on, laisser ces
gens-là chez eux et Ici remplacer par d'autres ? Non 1 certes,
la loi du Devoir étant générale et sacrée ; mais, juslemcnt
parce que le sacrifice est tel, il aurait fallu éviter de conser-
ver à l'arrière trop de fils à papa sans courage et fans gran-
deur d'âme et tâcher de conserver, de sauver un peu du meil-
leur aang de France, de ces hommes de Dev oir pour Iesquel»
le sacrifice est tout et dont la Patrie aura besoin demain.

LA GUERRE AERIESNE ET LES VILLES OUVERTES

Le» Journaux allemands publient le communiqué offi-
ciel suivant :

Dans la nuit du 17 au 18 juillet, une nouvelle attaque
d'aviateurs français contre une ville ouverte allemande a
eu lieu; le but en a été la petite localité de Kandern, dans
la Forêt-Noire, où une femme a été tuée avec ses quatre
enfants.

Suivant les informai'ons comp'émentaiies reçues
aujourd'hui, les localités de Holzen et de Mappach, dans la
Forêt-Noire, ont aussi été attaquées, mai» dana ces deux
localités, il n'y a eu que des dégâts matériel» insignifiant*.

Ces trois endroits sont situés, de même que tous les but*
choisis par noa adversaires, au delà du Rhin, en dehors
de ta zone des opérations et sont dénués de toute impor-
tance militaire.

Jusqu'ici, les attaques aériennes allemandes n'ont ét*
dirigées que contre des forteresses ou des établissement*
as trouvant dans des localitéa situées à Intérieur de la
zone des opérations, comme nœuds de voies fériées, campe-
ment» de troupes ou slat.ons de débarquement.

Toutes les localilés nommées dans le radiogramme
français du 20 juin après-midi: Béthuna, Amiena, Hase-
brouck, Bar-lo-Due, Epernay, Fisme, Saint-Dié, Gérardmer,
Lunévillo', Baccarat et Raon-l'Klope, remplissent ce» con-
ditions. La nouvelle nllnque française contre les petites
localités de la Furêl-Noire, sans importance militaire,
montre, comme les attaques sur Carlsruhe et Frlbourg-en-
Brisgau, l'inlenhon de diriger les altuques aériennes non
pas contre des installations militaires ou de» tioupea, mai»
contre la population paisible sans défense de l'intérieur
du pays

Les tentatives du haut commandement fiançai» de
justifier ces attaques aériennes en les faisant passer pour
des mesures de représailles ne convaincront personne ;
m u* serons hienlùt obliges d'uliliser pour des lumijaide-
menls nos lui les escadrilles de combal qui n'avaient pu»
encore été ernpluyces dans ce but .; un grand nombre d*
pa siblcs villta françaises se li cuvant en dehors des opé-
rations, sont accessibles ù nos escadrilles ucriennes devant
| nos lignes.

FAITS DE GUERRE

AUTOUR DE L'OFFENSIVE ANGLO-FRANÇAISE.

Le fslt important de la semaine dernière est l'échec Sa
la grande attaque d'ensemble, entreprise par dix-sept divi-
sions anglo-françaises, comptant plus de 300,000 hommes
sur un front d'environ 38 kilomètres.

C'était la, sans nul doute, le grand coup de bélier qui
devait rompre d'un brusque effort l'élasticité de l'arc tenân
de la merveilleuse résistance allemande. L'emploi de trouefes
à cheval par les Anglai» démontre clairement qu'on avait
bien l'Intention -ds percer par totr» le» moyens. La tentative
a échoué dans son ensemble avec des perles particulièrement
sanglantes pour le» assaillants.

Dsna l'appréciation des résultats tocâAx, obtenus par
l'offensive alliée, su prix de ces lourds sacrifice*, tes Jour-
naux anglais témoignent d'une plus grande retenu* que ta
presse parisienne. Il* s'appliquent k tôlier l'échec de U
tentative de percée en affirmant la volonté d'un* offensive
progressive contre un ennemi dont on reconnaît la puas-
■ance. Ecoutons le u Times » :

« La aeconde pbate de l'offensive se développe d'une
façon lalisfDisante, mais U resta encort beaucoup i feUrt
pour que Ut avantages déjà obtenu» aboutissent au n'mitai
désiré........s

Et la « Morninç Post » ;

k Les Allemand* peuvent se retrancher derrière un*
autre ligne de défense. Il ne faut donc pas ■ attendre k d«
résultat» immédiats «t importants. L'entré* de notr* oava-
leri* montre que sur certains points, les Allemands ont anht
une défait* incontestable........ s

(Iei la Journal anglai* m trompa ; l'emploi surprenant
8» 1» cavalerie snglaîae fut simplement un coup ds forot
manqué. Voir le communiqué allemand do ai juillet. —
U litd.).

« iïfmmoim, nous rivons devant nous uns armés ywi
n'*tt pas gravement atteints........ s

C'est li une constatation que l'expérience des derniers
Jours n'a pu que confirmer.'Las Anglai* ont pu s* rendit
compte que la résistance allemand* est un mur de jcsnS
ou on s'enfonoo le front. Us ivsient certainement décidé
de faire enOn de* sacrifice» pour arriver à leur but. Os
croyaient 1* moment venu où leur armée nouvelle pourrai»
trouer à coups de canon la résistance d'un adversaire, dont
la pressa alliée proclame L'épuisement définitif depuis bien-
tôt deux ana.

L'aeoueil qu'il» trouvèrent fut digne d* l'effort dépsnai
La* -lattrea trouvés sur des prisonniers anglais appartenant
aux ié* et 17* Manon. K. donnent uns idée vivant* des
grand** parte* sanglantes que U» Anglai* subirent pendis*
las premier* Jour» de l'offensive. Citon» quelque* passages I

a'----Je pensa que tu auras entendu parler de aoM

glorieux assaut eontr* le» ligne» allemand**, SS-i* st k»

s juillet. Ce fut un brillant fslt d'armes, mal» non» l'avoM
payé ehar. Jsmafs d* ma vie je n« ma sùts ttouré dans

pareil enfer____ Jsmit» plus dans mi vit Je n* voudrais

vivre des heure* pareille». Ja remercia ma bonne étoll*
d'fltr* encore en vie......s

Autre lettre :

« Noua traveraâmes environ a mille* d* terrain décoa-
rert, aoue un* grél* de projectiles ; de ton* cotas le» e*ms-
rsde* tombaient, frsppés k mort ou blessés grièvement.
me félicite d'*voir échappé aaln et saut. J'eatlm* ans
plus tôt ee »«ra Uni, mieux cela vaudra. Je ne désire phu

prendre part à aucune bataille____*

Autre lettre : x '

■ Tu aura» lu dan* lea journaux la nouvelle de l'offasv
■ivs britannique Jusqu'lrma mort je ne l'oublierai pai->>-
Nou» aviona l'ordre de prendre le villag* k tout pris. Non*
. y somme* parvenu», mais au prix de quels sacrlficts ! le ■*
veux plu* traverier pareil* moment*. Quiconque parte autre-
ment n'eal qu'un fanfaron ou un fou.... s

Le* ports» d\i fox-» d.a> Vaux,
qui se troiiT* antre le* mains de* Allemand*.
 
Annotationen