Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
» Septembre 18,,

LISTE

221 QOmEtt&m 700 NOMS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS DANS I— A RÉGION DE VERDUN

Les noms en tête des groupas désignent les endroits o£i se trouvent les prisonniers dont tes noms suivent. — Le total des noms publiés M'aiiiD'jnriiiii se monte à environ 284,130.

, Total des prisonniers français internés en Allemagne i 358,000.

NtAINZ

{Li,U d'officien.)

Beaujaid Louis-Andié, Pana, lieut , aviation cscadulle 57.

Êeth rtené-Paulin-Aubin, Nancy (M.-el-M.), lieut, lnf. 37.

Blondclet Jules-Gustave, Blatn {Loiie-lnf.), lieut., inf. 151.

Bonneau Victor, Nancy (M.-et-Mos), commandant, inf. 153.

Bresson Mane-Fernand, TÔul (M.-ct-M.),'capilaine, inf. loO.

Castuuy Michcl-Laur.-Joacph, Tuile iLoirèze), lieut , inf. 162.

Charpentier Nfc.-V.-Aln , Nancy (M.-et-M.), heut, inf. £09.

Collet Alfred-Arthur, Nantes (Lotre-Inf.), lieut; inf. 87.

Couplet FiÉd^-Cliailes-Einile, Paris, lieutenant, inf. 151.

Damon Maur.-L -Me ., Montceau-l-M. (S.-et-L.), lieut, i. 158.

De Bouiian Bené-Louis-Hcnri, GueT-c-r (Creuse), li.,*lnf. 78.

Didier Hobeit, Nanty (M.-et-Mos.), eommandunt, inf. 269.

Dupic Arth.-Jules, Saulxures-1 -V. (M.-et-M ), capit, tut. 269.

DuvaL Marcel, Villenoy (Setae-et-Marnc), IfcuL, inf. 37.

Eude Gabriel, Belfort (Terr.-de-Bolfoit), capitaine, inf. 269^.

Flament Arthur, Airon-Xolre-Darne (P-de-C,), lieut, inf. 162.

Hug Ernest, Paus, lieutenant, inf. 162.

Loubière Paul, St-Cennain-el-Mons (Duid ), licat, inf. 1G2

Lavaud Eug.-Enule, Puil-Marly (Seine-et'-Oisc), l*ut., loi 19.
.Laville Gnston-Andié, Clamait (Seule), lieut, inf. 37.

Lebreton Jules-Mich.-Fr., Chcmillé (M.-et-L,), ernn., inf 153.

Maynicn Joseph, Rjnnjniville- (.-^einej, L'eut., inf. 210

Mareacot du Thilleul G.-E.-A., Verdun (Meuse), et., inf. 162

Mauriot Victonn, Aix-en-Prov. (Bnuch.-d.-Rh ), 11., inf, 155.
Mèrroet Armand, Commercy (Meuse), capitaine, inf. 78.
Morilel F.-P.-G., Nancy (M.-et-Mos.), lient, inf. 269,
Naux Pierre-Louis, Mauièies-s.-A. (Htc-Mar), et., Inf 2G9.
Nepper Gcorges-Louis-Raymond, Pans, lieut., inf. 269.
Ober-U Franç.-Aug . Muro (Corse), lieut., inf. 37.
Penancier Paul-Henri, Nancy (M.-et-Mus )t comm., Int. 2C
Picard Antoine-Joseph, Tulle (Corrè/e), lient, inf, 78.
Pompon André-Jul.-Just-Gg , Paris, capitaine, inf. 102.
Raffler Pierre, Champaynac (Hte-Vienne,, inf 9i.
Raymond Pierre-Marie, ChatellerauH (\ ienho), lieut., inf. 78.
Rochard Alfr.J.-Ed., Cormonlreuil (Marne), Leut,- inf 37.
Saintaraille Pascal-Bernaid, Datuu (Anège), lieut., inf 153.
geutenac J,-Louis, Aulus-lcs-Batns (,\nège), lieuL, inf. 160.
gombsthay Paul-Eugène, Paris, lieut.. inf. 153.
Spoerli Fernand-Ernest, Paris, Ueut, inf. 269.
Toulokowitz René-Jul.-V., Aix-cn-Othe (Aube), lieut, inf. 37,
prsy Féhx-Sicaire, Limoges (Hte-Vienne), capitaine, inf. 78.
[V/anner Clement-Jean, Marseille (B -du-Rb.*, Ueul., Lot 1GS.
Abert Jean-Louis, Le Havre (Scine-lnf.), lieut,, inf. 19.
Barber Gg.-Marlial-E., Limoges (Hte^Terme), cpt, inf. 37,
Bellangcr CharL-Alb.-Leon, Le Croisic (Loire-Inf.) IL,-inf. 19.
Bloch Joseph-Marie, Brest (Finistère), HeuL, inf. 19:
ëruchel L'mile-Cae., Pradelles (Hte-Loire), lieut., inf. 120.
{UroT J.-E.-J.-M., Ploudaltnezeau (Fin slere), heut, inf. 18.
fiazin Fr.-Julien, Quimpor (Finistère), command., inf. It8.
jthantrel Pierre, Pans, lieut, inf. 120»

Cordier Albert-Franç., Isle-Adam (S.-éx-Oise), cpt., inf. 118. .
De Larnunot A.-Marie-Henri, Loireut (Morb.), lieut., inf. 62,
Denis AlplL-Léon-Elic, Vannes (Morbihan), capit, inf. 19.
Pleuranccau H.-Victor, Couhé-Vérac (Vienne), lieut., inf 118.

. djjUU qui nous a permis de réaliser des progrès t l'Est du vil-
lage de Flcurjr.

La guerre aérienne : Un avion allemand a tlê abatlu, au cours
d'un combat, par un de nos pilotes. L'appareil ennemi l'est (erase
iur te sol pria de Frcsne-en-Woëvie.

Paris, 30 aoilt 1016, aoir.

Sur le front de la Somme, activité, moyenne de l'artillerie. Lo
mauvais temps continue.

En Lorraine, dans le secteur de Reillon, des détachements en-
nemis onl par deux fois tente d'approcher nos lignes ; nos lira do
barrage les ont repoussas.

Rien ii signaler sur le rt*U du Iront.

Paris, 31 août 1910, 3 lieura».

Nuit calme sur la plus glande partie du front.

En Lorraine, les; Allemands ont lente Iner eh fin de journée an
Coup do- main en foret de Parroy et'onl pénètre dans un élément
do nos tranchées d'où ils oui clo rejetés immédiatement par notre
contrc-al^aque.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

--■— 1 - s ■

(Frvnl occidental.)

Lundi fff, 30 aoùl 1W6, Wi. cl 9 h. 30 ioir.
Le letn|>s toujours un peu défavorable a bmil6 les opérations
des dermeres vingt^aatre heures k des entreprises secondaires
de deux attaques locales k la grenade qui nous ont toutefois
permis de noua consolider peu à peu aux abords Ouesl de Uuille-
mont et a Ginchy Lin peu plus au Nord, des organisations en-
nemies *°,"t tombées en Lie nos mains, entre le bols Dclvillc cl le
bois des rourcaux Au Sud Lu de lhiepviil, une nouvelle avance
t élè ftalitli et une DÛiratllflUM caplurOe. Au cours de «ces opé-
rations, nous avons Lut- de nouve-aui prisonniers dont lo d»-
nombremciit n'est pas encore termine. Les Allemands ont tenté
sans succès un coup de euaui au Sud d Arras Notre aitillcrie a
bombarde certaines poi lions des ligne» onnoauos entre Ncuvc-
Cllapcllo et Boia-Gicnier, aef bud d Annenliéreii. Sur le reste du
front, activité ordmaue dis tu y ma de-tranchée.

En delium des cjig.igeineuls ordinaires a la grenade, on no
signale aujourd'hui qu une 'action d'infanterie au cours de laquelle -
un dcUelK'incul ennemi s est approché de uos tranchées prés du;
moulin de l'uuères el en, a &M miwlftt nj)stéa après avou pardu
sept hommes De violeulï'oiages ont icndu les opérations diffi-
ciles ; laitillerf! sesl cependant montrée très active; les Alle-
mands ont violemment bombardé ce soir le bois Delville cl dans
l'après-midi les abords du moulin de Pu^orc», piM$i que le» bois
d'Aulhuilc et de ThicuvaL. L artillerie a été également active de
part et d'autre près de la redoute llahcnzollcrii, en (ace do
Cuinthy cl de Givcnchy et dans le saillant d'Ypres. Les prison-
niers faits au cours des dernifrcs vuujl-qimite heures sont au
nombre- de' vingt, ce qui porte le total de nos prises, depuis le
1» juillet, a 220 officiers et 1j720S hommes, auxquels û faut ajouter-
80 canons, 160 mitrailleuses et un nombreux matériel Hier, au
cours de différents combats, deur aéroplanes ennemis ont él*
détruits et deux aulies fortement andomangés Ii.uk des nôtres
ne soin pas rentres

Londioa, Ju aoul l'JlU, 1 h cl 'J h. 3U sou.
Le mauvais temps commue. Les opérations de la nuit denuero
' se sont encore bornées a quelques engagements secondaires sur
diverses parties du front. Deux nouvelles tentatives ennemies pour
avancer dans le voisinage do Guillcmonl ont été facilement ar-
rêtées. Des, délachem«nh de nos tfoupes, envoyés en reconnais-
sance, ont pénétré dans les ruines de la ferme du Mouquet el OUI
ensuite n-yagno nos ligne». Noua avons exécuté avec succès un
raid sur les tranchées ennemies près de Ncuville-Sainl-Vaast ;
nous avons mitigé des pertes à l'adversaire s&n* en aubir nous-
mêmes el sommes i entres avec huit prisonniers. '

Une opération exécutée au Sud de Martinpuiéh nous a permis
de devi-louper nos ligues dfis un petit Baillant et de faire de»
prisomin'is qui lie 60iit jias encore dénombrés. Quelques action»
locales engagées sur dilfi'u-nls points dun9 la même journée nous
ont valu encore 3S prisonnier* Entre l'Ancre et la Somme, l'artil-
lerie s'i -t montrée Lté* active do part el d autre, inaltire des
conditions ulmoaphéiiqnes peu )>vorables bur le taule du front,
aucun événement 0. signaler.

Grall Jean, Pleuven (Finiglore), lient., inf. 118.
Ilumand Jul.-Ferd,, Lunéville (M.-et-Mos), lieut., in t. 13.
Jnu Pienc-Alfrcd, Pnus, lieut., inf. Û2.
Jegaden Alphonse, Brest (Finistère), capitaine, lof, 19.

Le LctlanneC LOuta-ftlane, Caudun iMorb.), hout., atL 35.

Marrol Jcon-Marc.-Gg., Iseoudun (Indre), capitaine, inf. 19.

Menelrey Léon, St-Gemmii-lo-Ploine (Vendée), lieut , inf 62,

Moisan Louis-J.-J., Lonent (Morbilian), commandant, Int. 62.

Morcau Yves-Marie, Pleuddiniel (C.-d.-N.), lient, inf. 19.

Muraccinle Bernard, Brest (Finistère), capilaine, inf. 19.

Pcrnn François, Angers (M -et-Loitei, lieut , inf. 62.

Qncmar Victor-C-C, Lonent (Morbtbon), lient, inf. 62.

Richer Alexis-L.-Jos,, Lonent (Morbihan), capitaine, inf 62.

RMboa Jus.-Marte, Audier-n-- (FÏntltAtJ^Ueut, inf 118.

Rousseau Eug.-Théod., Challans (Vendée), lient, inf. 19.

Sabrout Paul, Pans, lient., inf. 1)8-

Sagot Joseph, L'Aberwrach (Finistè'e), capitaine, inf 19.

SeiTiclier 1 béod.-AlcJi., Riinon-s.-S. (Cher), lieut., inf. 118.

Simon Charl.-Eug.-Pierre, Lonent (Morbihan), lieut.

Thomas- Joachini-Marie, Brest (FfinMèrei, lieut., inf. lff.

Tressel Pierre, Nancy ïMeuitb"e-et-Mos ), lient, inf. 37.

Asseiay Jcan,~~Connord (Maim?-ol-Loire); Ueul., inf. 135.

Aubeit Gg -Alex., Neuvy-le-Roi (I,-el-L ), capitaine, inf. 90.

Boauvais J.-L., Varennes-s.-Luire (M.-et-L.), lieut., inf, 135.

Bcllan Caite-Jacques-Vila, Paris, capitaine, inf. 68.

Bcrtcaud_C.-J.-B., St-Gimns-d.-B. (GirA capitaine, Inf 09.

Berlhelon Charles, Issoudun (Indre), command., inf. 68.
Biault Maurice, Loches (Indres-et-Loue), lieut, inf. 66.

Urand Pierre, Le Louioux (Indre-et-Loiie), lieut, inf. £90,
Biusley Pierre, Libourne (Gironde), capit., tnf. 68.
Caillou Camille, St-Genon (Indic), lieul., inf 290.
Co_het tl'Hnllecourl H,, Chàleau-dc-Cbaii7euun, lieut., !nf. 68
Comte de Sèze Claude, Paris, capit, inf. 90
Deville Henri, Lyon (Rhône), lieut, inf. 93.
Donln de Rosière Bernard, Lyon (Rhône), capit, inf 77.
Fradin Marcel, Chalonne^-sur-Loire [.M.-et-L.}, lieuL, inf 135-
Frclle Char'es, Le Mans (Sarlfie), lieuV., inf. 135.
Fruehard Auguste, Lusi^nan (Vienne), lieut, inf. 68*
Gn^nard Emile, Cholcl (Maine-et-Loire), capit, inf. 77.
Gauduchon Louis, Vinccnnes (Seine), lieut, inf. 68..
Gunaldès Pierre, Casteinaudary ;Audo', heut , inf. -116
Gucrcliais Ixuis, Boué-la-Fontaine [M.-el-L,), lieut, inf. 77.
Guillet Paul, Vincennes (Seine), capit., inf. 157.
Houdet Raoul, ChAtcauroux [Indrc),-Iieut, inf. 90.
Hameau René, Gonnord (Mainc-el-Loire), lient, inf 135.
Joyeux Gustave, Dangé (Vienne), lient de («rril, inî 68.
Lambrecht Auguste, Paris, lieul/inf. 68.
Le Bréua Louis, Auray {Morbihan), lient, inf 116
Lebrault Simon, St-Matxeni (Deux-Sèvres), lieut, inf. 11G.
ï-eger Auguste, Fontevrau't fMaine-et-Loire), lieut, inf.'133.
Lefeuvre Jules, Blain- (Loire-Infér,), |ieul , inf. 68.
L'Homme Armïtnd, Angers *Maine-el-Loirej7 lient-, inf 68.
LTJuiIlier Hector, Angers (Maine-et-Loire), capit, inf. 135.
Leniaitre Emile, La Ba.urrua.is (Lone-Infér.), lieut, inf 135,
Léonard Henn, CluMeauroux (IndTe), heut, inf. Î10.
Malassenet Alexandre, Cliileauroux (Indre), lieu! , tnf 90.
Mari Vincent, Angers (Maine-et-Loire), lieut, inf. 68.

Martin Ernest, Archigny (Vienne), lieut., inf 68,
Marjin Louis, Segré fMaïne-et-Loire), heut, inf. 68, *
Marin Eugène, Tulle (Lozère), lieut , inf. 135.
Michenaud Maurice, La Té-taudière-des-Essarts, heut, inf. 68
Mtrftade Rubert, Paris, Heut, inf. 216,
Modol André, Bourges (Cher), capil, inf. 68.
MoritWt Georges, te B'nnc [Indre), lient , inf 6*.
Peigné Jfan, Nantes (1 oirc Infér )f lieut, inf. 135.
Persin Henri, Le Blanc (Indrel, capit , inf 68
Piac'et Mnur.ce, Sl-Denis-deVJouhct (Indre), Heut , fnf. 90.
Pinot Paul, La Mans (Snrlhc), lieut, inf. 135.
Port Jean, Pana, lieut , inf. 135.
Poulain Emile, Cholct (Maine-et-Loire), lieut, inf. 77
Racineux Edouard, Angers (Maine-et-Loire), capit, «if. 1.T5.
Ringuelel Rogtr, Cognac (Charente), lieut, inf. 99.
Rolland Georges, Les "Ormes [Vienne!, lieut, Tnf. 77.
Romary Albert, Tours (Indre-et-Loire), command., inf. 68.
EtdUl René, Marseille (Bouches-du-Rhône), heut, jnf. 170
Rovné Georges, Rennes (rie-el-Vilonne), command., inf. 90.
Sabalon Hënri, Nogent-le-Rotrou (Eure-cl-Lone), !.. inf. 66.
Suites AIpli., Perpiffnan (Pyrénées-Orient ), lieut , inf. 41R.
Saye Raymond, Bngnères-de-Bigorre (II -P.), lieut, inf. 135.
Tardieu Eugène, Varotlles (Lozère), lieut, inf, 416.
Terrai Henn, Ramiers (Ariège), lieut., inf. G8.
Télé André, Cliatellerault (Vienne),* lieut, inf. 68.
Vauebal Alphonse, Vîilletol-s.-Bcaumonl (S.-I.), cap., inf. 151
Vnzereau Fernnnd, Cinais (Indre-et-Loire), heut., inf 32.
Viduton Henri, Tul'e (Corrèze), capit, inf. 88.
Aimeur Atnrnne, Mizan-Trikat (Algérie), lieut, tiraill 1.
Arnbrosi Pancrace.'Casamaccioli (Corse), lieut., inf 296.
Annocque Edmond, St-Quenlin (Aisne), lient; inf. 287.
Baron François, Domaine-des-Tnféréls (Aude), lifut, inf. 295
Bastion Paul, Aubervillers (Seine), lieut, inf. 162.
Ben Hamou Isaac, Oran [Oran), lieut , inf.'162.
Bernardin Georges-Gustave, Paris, adj , inf. 251.
Bertrand Georges, Longwy (M.-et-Mos.), lieut, tiraill.
Blanc Charles-Marie, Besançon (Dùubs), lieut, tiraill. I.
Boissin Maurice, Homblièies (Aisne), capit, inf 151.
Bonfiglio Louis-Jean-Aug,, Nice (A!p.-Mar.), lieut, inf. 151.
Bonnafy Deroys Paul, aiAteau-d.-Castnns (Hér.>, inf. 102.
Bjjriot Louis-Joseph, Genevrey (Hte-Saône), lient , tiraill 1.
Cabrol Auguste, Béziers (Hérault)^adj.-chef, inf. 296.
Caillot Maurice, LilleBonne (Seine-Inf.), lieut, inf. 74.
Carbonneill Et-P.-H., St-Genls-d.-Font (P.-Or.), It , inf. tît.
Caslet-Baron A.-A , Montoul-Bétharam (B.-P.), It, inf. 151.
Cazalet René-Mar.-Xav.( Montpellier (Hérault), It, inf. 162.
Couplet Paul-Charles, Jiomans (Drôme), adj., tiraill.
Daussy Caniille-Ev-Kléber, Vailly-s.-Aisne (Aisne), inf. 287.
De Brive, J.-J.-M.-Fr,p L'Isle-en-Jourd. (H>Gar.), IL, inf. 162.
De Colonjon Gaston, Annonay [Ardécbe), lieut, inf, 162.
Deslandes, Marc-Victor-A., Verdun (Meuse), comm., L 162.-
De^ré Emilo-Louis, La Capelle (Aisne), command., inf. 287.
Dieterlen Paul, Versailles (Setnc-et-Oise), aspirant, tnf. 74.
Dfipuis André, Paris, lieut, inf. 74.

Euzet J -J.-G., Capijstang-par-Béziera (Hérault), lieut, i. 29C.
Flfein René-Auguste, Verviers (Aisne), lieut, inf. 287.
Frémont Henri-Jean-, Monfleur (Calvados), lieut, inf. 74. '

MARTYRS IRLANDAIS

Malgré les précautions prises pour sauver la face de
l'honneur britannique, la lumière se fait peu à peu sur Ici
pires excès commis pur les Anglais lori de 1s répression de
la dernière insurrection irlandaise.

On se souvient que le capitaine anglais Collhurst, qui
avait été jugé coupable de l'assassin ni du journaliste irlan-
dais Skeflingtoii, a éLé sauvé au dernier moment, le tribunal
ayant admis qu'il avail commis sou acte dans un état d'obs-
curcissement mental. Collhurst serait, dit-on, actuellement,
interné dans une maison de fous. D'après d'autres informa-
tions cependant, il serait bel1 et bien retourné au front.

Or, une commission-d'anqueta ayant été institués pour
tirer cette affaire au clair, voici ce qui a été établi :

Un certain 4ieutenant Wilson a déchiré que le capitaine
CoItliurV avait tué peu avant un petit garçon nommé Coada
et que Skeffington avait été témoin de cet acte. Colthurst
déclara avoir siinplomenl voulu blesser l'enfant, en lui
tirant dans les jambes; mais la balle le frappa au ventre.
On laissa étendu dans son sang l'enTanl grièvement blessé,
sans s'occuper de lut.

La commission d'enquête demanda au lieutenant Wilson
pourquoi il avait passé_cu fait sous silence ; Wilson répondit
que Ion de la première enquête il n'avait pas été questionné
à ce sujet. *

Après avoir tué le petit Coade, le capitaine Colthurst
choisit de sang-froid trots personnes arrêtées comme ayant
participé a l'insurrection irlandaise et les fil fusiller sans
fuçon. Les malheureuses victimes supportèrent héroïque-
ment leur sort. Lorsquc'cette exécution fut décrite dans ses
déluils une damo se trouvant dans la salle éclata subitement
eu san^iul. C'eUtit la mère d'une des victimes, du nom de
Mac Iiipyre. Elle demanda à être conduite hors de la salle,
pour ne pas entendre ces horribles récits. Un Ecossais
nommé Dixon, qui fut également fusillé de celle façon bru-
tale et inouïe, n'avait absolument rien à faire avec l'insur-
rection t ~-

II ressort de ces débals que le capitaine Colthurst n'a été
déclaré fou que pour sauver l'honneur anglais-.

Cela ressort très nettement d'une lettre fort adroite, que
ecl oflicior a adressée pour sa défense au tribunal.

Au cours du procès l'avocat Healy déclara que le capi-
taine Collhuist n'esl niilleinenl l'unique coupable, mais que
les trois lieutenants, qui lui livrèrent les prisonniers, méri-
tent également d'être blâmés.

La veuve de l'écrivain Skeffiriglon déclare n'avoir appris
l'exécution de son mari que lorsque celui-ci était déjà en-
terré. Le jour où Skefiinglon disparut, un détachement de
soldais se présenta dans n maison cl commença par tirer,
en guise d'avertissement, une salve dans les fenêtres. Ayant
ensuite pénétré dans la maison .les soldats ordonnèrent, a
M™* Skefflngton et à son petit garçon, de lever-les mains en
l'air, en les menaçant ds leurs baïonnettes. La femme ainsi
menacée s'e-ena : iVoHà dente les défenseurs des femmes et
des Mfants!» ïur ce elle fut enfin niée dans une chambre, pen-
dant qu'on visitait la maison. Un soldat aurait fuit ta rc-
maïque : k Ce n'est pourtant pas pour faire celle besogne
que nous nous sommes enrôlés auns les drapeaux, »

L'écrivain Skefflngton donnait des leçons d'allemand el
possédait dnerses grammaire! cl entra livres allemands,
ce qui piovoqna, de In part d'un soldat, celle remarque
stupéfiante : uOn voit bien qu'il Hait en correspondance^
avec le Kaitêr allemand " '

Ces quelque» détails permettent de juger comme il con-
vient la façon dont r\ngleteire libérale eu.....d la «protec-
tion " des petits et des faibles I

Geurgc François, Adissan (Hérault), adjudant-chef, inf 295

Gintaty Joseph, Pans, lieut, inf. 162.

Grosmann Elle, Fontainebleau (Seine-el-Mar.), asp., lnf on*
Gudin du Pavillon Ch.-V.-E., Sl-Quentin (A.), aviateur, t 287
Hnvard Eugène, Les Mayons (Var), commandant, tir. alg 1*
Hodan Eugènc-Léop., Lisieux (Calvados), lieut, inf. 74
Hubeau Julea-Joseph,' Bordeaux (Gironde), capit, inf 71
Jacques J.-L.-A., Mars-par-le-Vigan (Gard), lieut, inf. 135
Jard André-Eugène, Paris, lient., inf. 129.
Jeannot Eugène-Maurice, Thiais (Seine), heut, inf. 162.
Jubien Charles-Edouard, Verdun (Meuse), Heut, inf. 151
Lahargouelte Jean-Marie, Saint-Goin (Bass -Pyr.), lieut
Lambert Emile-Célestin, Verdun (Meuse), heuL, lnf. içg
Lambert Jacq.-Léman, Monaco (Principauté), Ueut, inf 298,
Lanquetot Jacques-François, Paris, capitaine, lnf, 74.
Leblanc Jeon-Léon-Charlca, Paris, lieut, inf. 7*
Le Cerf Maurice, Boulogne-s.-Seine (Seine), lieut j inf. 74
Lefebvre Dibon Paul, Pans, commandant, lnf. 74.
Légutliette Eugène, Aumont-par-Senlis (Oise), capit, inf 74_
Le Levreur Louis, Vnrengeville-s.-Mer (Seme-Ial), u,i ^"74
Lemcrcicr Philippe-Gustave, Pans, lieut, inf. 151.
Lemnnmcr Rcné-Jos.-Fr., Rouen (8>eine-InJ ), lient, inf 74
Lélnrgie J.-E.-Marie, Loudéae (Côles-du-Nonr), asp , inf, ?4_
Lisbonne René, Paris, capitaine, inf. 254.
Loriot Louis-Jean, Paris, lieut, inf. 74.
Marchand A.-L.-A., Levalluis-Perret (Seine), lieut, inf 254.
Massé Gg-Marc.-Paul, Ciairvaux (Aube), beat, mf. 74.
Médard Maur.-Léon, La Salvelat-s.-Agoût (Hér.), IL, L 161
Miclot Alfred, St-Etienne-1.-Remirent (Vosges), capt, L 162.
MoretH A.-T., Baslia (Corse), lieut, inf. lég. d'Afnque batl
Morgand Josrph-Marie, Vannes (Moib.), HeuL, «t 28.
Nicollas Hippolyte, Toulon (Var), capitaine, génie 3, ^.
Nouvfaire Georges, Bar-le-Dua (Meuse), capitaina, inf. n&
Oitôli Louis-Atiguste-Irénic, Paris, lieut, inf. 162.
Pnrpais Raotri-André, ChAtillon-B.-Iodre (Indr»>, Itaut, L 162,
Pénit A.-E., Conntgis-p.-Condé-en-BrfetAisne), lieut., int 287
Périlhoue Auy.-Louis-Paul, Lyon (Rhône), heut, Int 296.
Pujol François-Augustin, Albi (Tarn), lieut, inf: 296.
Radière Raymond, Cernay (Marne), adjudant-chef; lnf. 162.
Ricard Théod.-Marcelin, Convier» (Eure), lient, tnf.'74*.
Rocher Félix-Jcan-L en franc, Paris, adjudant, inf. 251.
Sabat Victor, Aubervillicrs (Seine)t adju^nnt-ehef; Int 71
SauH Ange-Toussaint, Paris, ûcut, inf. 74. -,
Thiéry Maurice-Albert, Zergnier (Aisne), lieut, int 287.
Vaillant Henri, Le-Parc-St-Mans (Seine), capitaine, inf. 251.
Veber Jos.-René-Luc, Beauvais (Oise), heut, uif. 251.
Veillet Gast -Armand, Deuil (Seinc-et-Oise), HeuL, int 25L
Wust Maurice-Henri, Paria, adj.-chef, Ut maroc
Ahram.M.-Ch.-A, Bièvres (Seine-et-Loire), lient, inf. 101.-
Algon Raoul-Arthur, Pari», lieut, inf. ftHv
Archfmbaud J.-G., Clermont-Ferrand (P.-d.-D.), capt, int 5.
Audet Gérard-SyL, Le Man» (Sortlie), capitaine, bit 142.
Audouard M.-Jos.-Jean, Marseille (B.-d.-Rh,), lieut, int 24.
Aussel Aug.-Mariua, Lodève (Hérault), Ileut, int 142.
Avenel Charles, Bergerac [Dordogne), capitaine, inf. 142.
Baeder Georges-Arm., Las Panlo (Brésli), lieut, iaf. 24.

{A suhir*.)

La Grèce est depuis quelques jours le théâtre d'événe-
ments d'un genre particulier. Nous avons signalé l'appa-
rition d'une escadre anglo-française de 3o unités devant le
Piréof port d'Athènes, dans le bat évident d'exercer sur le
gouvernement cl s«r le roi Constantin une nouvelle pression,
pour leur faire abandonner la neutralité qu'il» ronaldèrent
comme la meilleure sauvegarde des intérêts de leur payi.

Le général Sarrail ne se sentant évidemment pas en force
pour mftncr, avec son armée de Salonique, La campagne bal-
kanique annoncée depuis si longtemps, les Anglo-Français
s'efforcent d'entraîner avec eux la pauvre Grèce cl de lui
faire verser son sang pour de» intérêts qui ne font pat lei
siens. *• '

Pour arriver à ses fins, l'Entente ne recule devant aucun
moyen. Ses agents viennent d'organiser, avec l'aide île* élé-
ments d'opposition,'groupés autour de M. Véruailôs, poli-
ticien cnlentophile, et sous la protection des canons et des
mitrailleuses de Sarrail, un mouvement révolutionnaire
contre le gouvernement légal. Bcoutoni la menace proférée
dernièrement par Gustave Hervé (it Yictoire a du 3o aoul) ;

h Enfin, maîtres de la Méditerranée, l'Anulelern et
nous, nous tenons à notre discrétion ce peuple de marins et
de marchands, que nous pourrions affamer par un blocus
rigoureux.....t.. »

Et l'on sait que Gustave Hervé est le porte-parole de la
politique de M. Briand, surtout en ce qui concerne l'expédi-
tion de Salonique. Pour une politique de et protection », on
conviendra que les procédés sont assez singuliers. Leur bru-
talité s'explique par le fait que le peuple grec n'éprouve ni
le besoin ni le désix de se laisser protéger et qu'il ne demande
rien d'autre que de rester à l'écart de la sanglante aventure.

Il est évident que la manifestation révolutionnaire de Sa-
lonique a été préparée de longue d^te et oxécutée métho-
diquement par les partisans de Véiiizélos, d'accord avec le
général Sarrail.

Les projets révolutionnaires visaient probablement h en-
traîner la garnison grecque de Salonique dans le mouvement
contre le roi et de la faire passer sous les drapeaux de la
Quadruple-Entente La petite garnison a cependant oppee>6
de la lésistance, qui a été brisée par le nombre supérieur
des rebelles, dans les rangs desquels ont a aperçu des An-
glais et des Français.

L'officieuse Agence Reuter publie cette version anglaise
des derniers événements

Des volontaires (vénézélïstes) ont cerné celte nuit la ca-
serne de Salonique, dont la garnison et dei volontaire!
nationaux s'étaient refusés de se joindre à eux ; ils cou-
pèrent l'arrivée dei armes et empêchèrent le ravitaillement.
Ver6 3 heures de la nuit 60 hoinmrs ont tenté une sortie
ailn de chercher des vivres. Des deux côtés on a échangé
des coups de feu. Les troupes fuient forrées de rentrer à la
caserne. Deux soldats et un gendarme ont élé tués et deux
volontaires blessé*. Sanad est intervenu, afin d'empêcher
de nouveaux combats. La garnison a accepté sa médiation
et s'est rendue aux Fiançais aux conditions suivantes : Les
tioupes font désarmées et internées dans le comp de Zai-
temlilt, situé en dehors de la ville. Les officier» pardent
leurs «abres et donnent leur parole d'honneur de ne rien en-
treprendre contre les réinlutionnaim, lm cn*ei ne a été pro-
- visoirement occupée par les Français,

Lu garnison du petit fort de Karo Puniu a été cernée et
se t rendue bientôt nprès 1» reddition de» troupes h Salo-
nique

Telle e=l la ver hui de l'Iaitcnte.

OU avouera que cette révolution» écl itnnl sems \m haute
protection de l'année Sarrail et de 1» flolle anglo-française,

n'a iie-n de glorieux, l'ont le courage et l'honneur se trou-

vent du. côtétde U vaïllinte petite garnison grecque, qui ■ 9
refusé de se jeindr» aux éléments de déiordre «I aux par- '
tiaani d'une politique étrangère. «

L'espoir fondé par l'Entente sur ce mouvement fomente
par elle »'exprime dan» le» bruits qui ont circulé ces jours- '
ci. On a pari* déjà de l'abdication du roi Constantin, vedn
même de ai fuite. Ce sont là de ces pieux (Ksirs que li
preese de l'Entente est trop prompte à prendre pour des
réalités. H n*ml*±M* douteux que l'Entente considère It
virile conscience du roi comme un principal obstacle A sel
projets et qu'elle fait tout ponr compliquer là liens du wu-
vertin, qui conaiite A maintenir 1 l'abri de la tourmenta II
petit peuple dont il a la garde et qui a mil en lui son «ffec-
Uieuet confiance.

E ISI FRA N C E

LA REPARTITION DES SACRIFICE*.

Le fanatique de la guerre à outrance qu'e»t V. Clemeacsu
l'aperçoit qu'avec sa méthode il ne resterait plus guère de
Français au vie le jour de la « victoire » htlle qu'il !a «mçoit

Dan» un «rtiele intitulé n Pour une meilleur* rénerfiiion
do forces alliées», il s'mdresst en ces terme» aux alliés sn-
giaii {« Homme Enchaîné » dn 39 août) :

it Quand nos femme; sentent ainsi, iM. Winston Chur-
chill peut m'en croire, lorsque je dii que It part d'activité
des effectifs anglais doit devenir de plus en pfus grande iur
notre territoire, ma pen«ée va bien au delà d'un compte da
sacrifices à régler. Si nousjivons joué magnifiquernenl Is
partie,, nous ne murions, sans perdre quelque choie de
notre propre..estime, l'achever dam d'aulici lentimenU.
Afais noua avons tant tlonné, et (ont et tant, qus torique K
Winston Churchill, lui-mt'me, se lève , our nous prédire
une pro/ongafiorf indéterminée de la lutte implacable, il
faut bien que nous regardions du côté des quatre miiiioM
d'rtommej que M. Asqudh fut dans l'impossibililé-de mettre
plut tôt en ligne, mais dont il no'i* annonce aujourd'hui
l'arrivés. (?)^ -x

Là-dessus encore, j'aurai des chose» k dire, car s» J>
suis d'avis qu'il serait bon do confier bientôt aux armées
britanniques la défense d'une plus grande étendue de front,
je ne vois pus paurquoi, lorsque itou» troNVOM si suupl*
de mêler les (ormalions russe» aux noir.-», nom u» pog-
nons pas envisager, pour l'avenir, une collaborai
étroite des braves Tonunies et dc-< bons poilus. Nous "-a
sommes pas là. J'en ai, cependanl, ,lrl aises pour montrer
h M. Winston Churchill que, s'il est extelknPde penser*
la Russie — ce dont je me reprocherais de le détourner —
il n'est pas msuvats, non plus, de garder un souci. "on
moins pissant, dei intérêts les plui dncrtcmcnt prochiias. I

Enfin, il faudra bien que nuus en veinons à la p»i*, Tf'U
qut jours, après avoir encore soufferL Avec chaque soldit
qui tombe, c'est un travailleur qui disparaît Que feiioni-
nont de la victoire, si elle ne pouvait plus offrir ses cvûlnu
avanlagex qu'à une terre dépeuplée? Je ne veux pis en
dire davantage J'ai essayé de faire comprendre à M V\m'-
lon Churchill, et, par son entremise, k m amis, que ■
question d'une meilleure rtpartition des forces alliées ne >•
pouvait résoudre aussi simplement que les magrûfirjpjei orl1" 1
leurs de la conférence de Pans nous l'avaient donné à en"
tendre, et que l'ancien chef de l'ainirnulé britlivMfaMi
même, avait paru le supposa. Il s'en faut que le sujet '"it
épuisé 11

HOMMAGE A HINDENBURG.

Taudis que la grande presse française iun5«cre * ht no-
mination du mai- I von Hindenburg au pusto de c'"''
d'état-inajor de l'année ullcmandc de campauna quelque*
phrases superficielles et faciles, le général N..., cHUque
uulituire du u Bonnet /fougeTi," consatrç au vainqueur de
Tnnnenbcrg et de* lacs de Masuric quelques lignei qu' »°nl
un hommage chevnlcresque 1 la valeur de l'adversaire. ^
 
Annotationen