Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
12 Septembre 1*1*

LISTE N° 225 CO^TES^âKÏ 7CT> ïûQUS

{Reproduction' strictement interdite)
PRISONNIERS FA. I T S DANS L- A RÉGION DE VERDUIM

Total dos noms des prisonniers de la. région de Verdun parus jusqu'à, ce four : 12,037

Ltt nssi n illi Jn pop ttslsnant les fodroîls eu sa iroutsis les prisonniers dcat ;« ta sulvnl — Le total ûss -;-2S pulilla Imqu'auiounrïul n uin!» i m\m 287,000.

Total des prisonniers îrançai* Intornôa eu Allemagxi** c 355,000.

CASSEL

truite,;

HauM François, Soissons (Aisne), inf. 2SS.

Uouvenaguei Prudent, Eeeit* (Nord), iaf. 108.

Htrré Désiré, Vignoc ;11ie-et-Vilaine), Inf. 324

ïauaét Marcel, Méry-Gorbon (Calvados), lui. 165.

J&apard Jules, Apremonl (Meuse), inf. terril. 44.

Jttlf«n Marcel, Reim* (Marne;, Inf. 165.

Jourdain Art'iur, LavenUe (Pas-de-Calaia), Inf. Wnï. _

Ivtadt Geuifte», Pramosxruei) (Nord), inf. JCX.

Kl*r* Meut << a, Miuclaeune* iNordt, ad, , mf W3.

Lebon Xaviar, Nancy (Mth*-*U\lo*.), inf, ltS.

Lepert Eugène, La Hasr* (Seine-Inl), inf. 195.

L**4tur René, La N*uviiLe4es-Wusigny (Ard«nnes), Inf 1*4

Lamancel Victor, Boni enterai* (Orne), chas* 59,

Lour* Eugène, Sannms ■ .- ne-»t-u.se), serg., mf. SÔS

Lapolvra Léopold, St-Venant ,Pes-de-Calai»), cap., ml. SOI,

Loup Auguste, Uar-Io-Duc (Meuse), inf terrât 44,

Laada Farnanu, Mcsuvrea (Nord), géaia t.
La Talleo Jaan, Pans, génie s\
'Laaiarre Emile, Paria, serg., inf. 362.
- Lapla- Louis, Krahnghiea (Nord), inf. 351.

Loquamond Joseph, Uanaoiiges-du-De-sert"(IUa-et-V ), lnAJM
Lamoita Henri, âajlLy-».-la-Lye (Pas-da-C), iaf. 462.
Lefabvre Gaston, Annay-a.-Lens (Pas-de-C.), inf. 3tiS.
Lobry Puciiique, SoLesrn.es (Nord), inf. Mfc •

Lavcudiiar Paul, Saudrupt (Meuse), inf. terril. 44
Lamborion Uerroann, Landouxy (Aisne), cap., chasa. 5t.
Lafln Ju c-, Si-Quentin (Aiïna), chasa. 50.
Laacroart Louis, Templeuv» (Nord)» inf. 243.
Lig»r Charles, St-Germain-eu-Laye (S.-et-Oise), inf M.
Lefebvre Jules, Avngn;ea (Oisa), Inf. 3o5
Lortnioir Clément, Roubaix (Nord), serg,, inf. 362.
Lauridan George*, fourcoing (Nord), BCig., inf. 3fl2.
Loir Gaston, Sajns-du-Nord (Nord), inL loi,
"Laboucher Eugène, Asé-le-Boisne (Saxthe), clioa». 69.
Lambert Auguste, Mont-Segur (Drôme), art. à pied 11.
Laplanche Malhias, Longwy (Meurthe-et-Moi.), inL. ter. aV
Laanaira Alphonee,. Fivaa-Ldl» (Nord), inf. K7.
Lefarra Félix, B&inghel-le-Comta (Pas-de-Calais), inf. 327.
Ltfrand Maurice, Agny (Pas-de-Calais), Inf. 327.
Martchat Albert, Roeendael (Nord),' inL 310,
Moraau Arnedae, Par», inf. SU,
Merlin Louis, Baisieux (Nord), inf. 248,
Montalant Fernand, Droizellea (Oiae), int 966.
Mayaur Georges, fisquerhiea (Aiana), chaa». 50.
Uanot Maunca, Balleu (Aisne), chais. 50
Mathieu Léon, St-Ménéhould (Marne), chasa. 39.
Martin Henri, UsIe-en-RigauR (Meuse),. xoL ternit. 44.
Maginol Auguste, Tonnoi» {l**u*e), InL ternt, 44. „ .
Muller Charte*, Bar-le-Duc (SHum,, ml. tarrii 44.
ftfehviit Jaan, fWlé-le-Guillaurb* (Sarlhe), cap., mf Î4B.
•longuln Adolpha, BettainvilJera (Meurthe-eUM.). loi. 1W.
Machard Anga. Dompierro-du-Chamia (lila-et-ViL), inL 270.

Moulinoux Pierre, Nîuejoux (Ciirrfize,, uif. 362.
MahieLte Pierre, Provins (Nord), aerg., inf. 2i3.
Magdalennc Paul, 1-ilieycourt (Meuaa), chaee. 54.
Marchai Pierre, Woinvillc (Meuse), mf. terril. 44.
Muller Jean-Pierre, Botilly (Meurthe-et-M ), inf. lerr*. «4.
-Maubant Alfred, Tbencl'cs (Aisne», ctiast. ri»»
Mariette Won, Morgny-les-Compiégne (Oise), cup., , t H.
Moreau Lucien, Trémont (Aisne), mf 164.
Moral Jules, Dnngnies (Non)', inf 362 •
Nys Paul Hem (Nord), inf 243. . «

Oavaîd Emile, Bicncourl (Meuse), inf terril. 44
Paulin Auguste, Si!le-!p-Phi!ipp« (Sarl1teI, inf. 24t
Pruvot Ircnôe, Caudry (Nord] chass. 56 N
Piétera Albert, Mi!!am (Nord,, chass. 56.
Plugar Victor, Duzey (Meuse;, mf lerriL 44.
Pftccavel Maurtoe, iviers ;Aisn«), inf \Gi 4
Pnam Paul. Terdegiiem (Mord), inf. 362
PoHcelat Georges- Aure (Ardennes), inf 3Î4.
Purson Léon, Rambiuzin (Meuse), inf. terril 44
Rousse Marcel, La Flèche (Sarlhe), inf. 249.
Royer Gustave, Maheome (Sarlhe), inf. 2ifl
Renard Alphonse, Beaurainville (Pas-de-Calaii), inf 201,
RuKing Georges, Tourcoing (Nord), inf. 305.
Robert Louia, Bertry (Noid), cap-four,, mf. 362.
Ruai Auguste, St-Reine (U-Inf.), inf 351.
Rissoin Alcide, Klaviac (Ardcchc), mi. territ. U.
Sxjmevelle Emile, Linay (Ardennes), inf. territ, 44.
Stock Léon, Lafaimbol {Meuscj, inf terril 44
Schoeffer Gustave, Reims (Marne), inf. .361,
Sergent Jules, St-Martin-ies-Bouiogne, (Pas-de-C ), Inf. 3R.
Sauvage Léon, Condé-a -Escaut (NoiyÎ;, serg., inf 302
Sauvaitre P.-A , La Roche-Cbalals (Dordogne), aerg., inL 3tt.
SaintrVaast, Wasnes-au-Bac (Nord), inf 327.
Sauvât Désiré, Gonnebeu (Nord), inf, oôl
Tanclia Alphonse, Tourcoing (Nord), chasa 5fl.
Taillieu Henri, Houphnes (Nord), cap , inf. 362.
Thouillej! Hector, Givenchy-Ies-La Bassée (P.-de-C}, inf 392
Théry Alphonse, Beauvaie (Oise}, inf. 362.
Tbojnaa Alfred, Rehen (iithe-ct-MûselieJ, inf. 165.
Touvenot Alhert, Loupmont (Meuse), inf. territ. 441
Thiébaud François, Oichamp-Veiine* (Doubs), serg , inf W.
Turbant Albert, Carvin (Pas-de-Calais), inf. 362,
Tlerey Ernaet, Bar-le-Duc (Meu^e), inf 327.
Vandawynckéle Edouard, Hulluin (Nord!, inf. 310.
Vaillant \lexandre, St-Kilair*-Coltca (Pa^-de-C), inf.-SM.
Vêtu Alfred, Merck-SI-Lié vm (Pa»-de-C), cap., inf. 364
Vmt Léon, Arcy-Sle-ItesUtue (Aisne), chasa. 59.
VanhoQlandt Pierre, St^Amand (Nord), cap., inf 2-ifl.
Verdière Arthur, Arras (Pas-de-Calais), inf. 327.
Vannier Louw, Vornay (Cher); inf territ 44.
Vasscux Henri, Vaux-Audigny (Aisne), chass. 59.
VÛpoux Joseph, M^érau iCherj, inf territ M.
Warnesaon Juioa, Qmont (Ardeunas), inf. territ. 44-
Adam Camille, Mouilly ^Mou'.e;, adj , inf. territ. 44.

André Alfred, Vicq .Nord), inf. 302.
Anselme Eugène, Ornea (Meust), inf. 362.
Aufort François, ChAlelus-Malwlwa (Ci^uea), inf 361.
Balcan Louia, Roubaix (Noid;, mf. 362.
Barbot Ern«l, Mar*ac (Charente), inf 3tH
Barrut Louta, Verdun (Meuse), ln( 362.
Baicourlergiie P,, Sl-Juheu-Puy-Lavoze (P-de-D.}, inf. M
Beauchard Désiré, Fossoy (Aisne), enas*. à pied 50
Bédagut Français, Enquineyatie iPrts-cle-Cntai»), inf
Béliurd Joseph, HumoxeuUle (Pas-de-Ca'aii), Inf. -30f.
Bessége Ocdvc, Ch.iuibon s.-Vouene (Creuse), M 3*
/' Bleuaa Léopold, M -de-Avngny (Aisne), chat" A pied 5».
Bouchaud Martial, Nieuil (Clrarente), inf 362.
Boucher Alphonse, St-Am-ind (Nord), at!j., mf. 369.
BotUaux fN'icolas, Liera (Pas-de Calais), inf. 308.
Bouillon Louia, Sl-Gervaie (Charcntel, inf. 302-
Boubllier Louis, Arnicrtlière» xNordi, inf. 3SB
Bouvin Aristide, Carnin tNord), int. 3fli)
Brendiski Henri, Arrns (Pas-de-Cnlani, inL 304
, Bnhies Lfon, Paris-P^ee (Pas-de-Calais), inf. Sôt
Brunei Henri, Camptiin-c-n-Carembolt (Nord), aap., inf- JK
Buflin Gennain, Rouhaix (Nord), cap., inf. 351.
Cachera Joseph, Marquette-les-Valenci«4)nes (Nord), Inf. 3M
Camberlin Emile, Bril-St-Amand (Nord), inf. 302.
Caretti Arthur, Lille (Nord), inf. 362.
Carlier Jean-8., Nice (Alpas-Marit.), inf. 228.
Carpetitiar Albert, Calais (Pas-de-Calais), cap., inf. SM.
Carpentier Arthur, St-Gervaia (Charente), inf. 362.
Calolra Albert, Roubaix (Nord), cnp., chasa. 4 pfcd 5*.
Chambonière Laurent, ^St-Nïcolas-des-Rap. (Allierl, inf. M
Chapelin Julien, Bnjme'tz (Aisne), chass à pied 58.
Charron Louis, Vigenis (Corrèze), tnf. 3G2.
Cipierra François, Corgniic (Dordogne), inf 3W.
Chocat Eugène, Le Chatelier (Marne), chass. 4 pied St.
Chocboy Henri, Desvres (Pas-de-Colais), inf. 302.
Coulombel Fran<,oia, Wimill* (Pas-de-Calais), inf, 381.
Courtois Julea, Lille (Nord), cap., inf. 302.
Coee Louis, Ferck (Pas-de-Calais), inf 30Ï.
Crottier Jean-Marie, Reaux (Loire), inf. 302.
Dambty Eugène, Sentis (Oiss), serg.-ma)., inf. 1*4.
Dangles Mrfrccl, Cérilly (Allier), assist., inf. »0.-
David Pierre, .St-Trie (Dordogne), inf. 3ftt.
Debord Elie, Tlaviers (Dordogne), inL 302.
Deboudl Louis, Ste-Mcne-Gusque (Pas-de-Calais), inf. SB
Deboudt Cornil, Terdeghem (Nord), inf. Sflt.
Declercq Hésii-é, Houphnes (Nerd), inf 382
Decettignies Alphonse, Tourcoing (Nord), inf. 302.
Defrain Julea, Denain (Nord), inf. 302
Déjy Alphonse, Les-Islettes (ftleuie), chass. 4 p'iod 5*.
Deîattre Paul, Calait (Pas-da-Calais), inf. 302.
Delean Joseph, Candé (Maine-et-Loire), cap., inf. MJi.
Delforga Augaete, Roubaix (Nord\ cap., cha^a. k piad ■
Delaunay Eugène, Mayenne (Mayenne), tnf 305.
Delaltre Lucien, Lille (Nord), cap., chass. a piad SB.

Delhayt Alfred, Lille (Nord)y cap.; inf. 351.

Dtlgtry Alfred, Allaine (Somme), cap., inf. 351.

Dellerue Guslava, Fertay <Paa-de-Calaia), inf. 3*

Delvigne Fernand, Fresnta (Nord), InL 30f.

Damarl Fernand, Aucby-lea-Headln (Pas-da-CaJala), aai M«

Demacker Louis, Roubaix (Nord), inf. 30t.

Dhordain Albert, Cambrai (Nord), chaae. A piad M.

Detmons Charlea, Lys-le»'Lannoy (Nord), Inf. SU.

Deamont Emila, Ly--le*-Lannojr (Nord), Inf. SOt

Dépré Vincent, Leturna-Frenoq (Paa-da-Calalaj, iaf l 1

Beruy Lotia, Lent (Pas-de-Calaia), cap , inf. JtT.

Desain Victor, Armenllîèrea (Nord), fnL 30&

Dettrebecq Achille, Fresnea (Nord), inf. SOt.

Davo» Augusta, Tourcntng (Nord), tnf Mt.

Deaumiont Hyppollta, Roubaix (Nord), oap,, W. iC5

DolhaLn Luden, Filières 'M<*jrlh«-et-M.;, omç , tml. IX

Dnoourt LouK Marest-t.-Ma4» (Oiaa), !nf 3S3

Drouette Georgea, Landrethun-la-Nord fPa»-d*-C), hti. M

Druart Edmond, UI1« (Nord), cap., chasa. A ptad H,

Ducarin Achille, Bailleul (NordJ, Inf. 30»

Dubola Emile, Hallloouri (Paa-de-Cateis), tnf. SOI.

Dubola K , Armentiérea (Word), Inf. Stt

Duchamin Albert, Aman-Viau (Ca)vadoa), ehaaa. a a. M.

Duflou Jules, Armentièrea (Nord), Inf. 90t.

Dufour Hubert,* Marquette- 1er.-Baucbeân (Nord;, tnt TOg.

Duflttha Klébar, Tourcoing (Nord), cap., taf. 391.

Dumont Ernesi, Rauilly-Sauvigny (Aitna), ehaaa. k a. ■

Dupirt Henri. Lffla (Nord>, lto. 362

Duquannoy Henri, Lya-lea-Lannoy (NordJ, lai SM.

Ebsr)4 Julea, Bar-le-Doc (Mausa), lof. tarrlà. 44

Blomeste Constant, St-Brica Mayenne), lui. SaV

Km ailla Agathon, Brugniet (Nord), inf. SA

EspSnasaa Jean, Ste-Féréol* (Corrèta), iaf. Sa%

Evrard dément, Vrogea (Aiana), chaaa. fc piad Ml

ïyragna Raoul, St-Sylvain (Matna-eULoiraL caa., fera* lt

F an elle Edmond, Cominet (Nord), inf. 3M.

rViai Gustave, Calais, tut, 302.

Ferto Maurice, Nuppe (Nord), int 362.

Fl<pi«t Théophila, La Hery (Aisne), chaaa, e p. ».

Fiachar Edouard, Bellevilto (Maartne-et-MoaeÛa), chaaa SS

Feya Edouard, LUla (Nord), inf. 308.

Fontaine Emila, Saoun (Nord), inf. 36t.

Fortt Henri, Watreloa (Nord), inf. 302.

Formai Alphonaev Villett«-Loilppy (Meuse), Int 981

Focqueur Edouard, Calaia-L£Tera (Pas de-CalaU), Iaf. 9tS

Poucant Myrtille Rai s mas (Nord), fnf. 3tf.

Fouaaaaié André, Paris, tnf. 90a\

François Joaeph, Pranoq (Paa-de-Calait), bit. M.

Frulaux HyppoIrW, Vlolainaa (Paa-da-Calala), feat rêi

Gasnot C4)eaUn, BétbonvilMere (Bura-at-Loirt), lot tatr. ».

Ganta Henri, Ongny-Ste-BenoiW (Aiana), enaaa. à a. »

Genavièva Alfred, Ulara (Pe>da-Calaia), int M*.

Gangembra Louia, Gondicourt (Nord), Iaf. Mt

(4 .u»«.)

troupes en marcha. Nos ayious-canoiia onl bouibardè A plusieurs
reprise* 1» tranchées ennemies. Au court de cuoibats aérien*
livrés dans la journée d inar, deux appurcili allemande onl dit
abattus par nos puolea. L un est lomba vers Gueudccourt, lauu«
aux abords de Bric cn-Sank-rra. Cinq autres sppareils allcuiaaat
fol Alt coBlftHiU d'aUcrnr avec des avaries.

BOXLjBTïNS officiels anglais

* {Front occidental.}

* Londres, 6 septembre ivlâ, 2 h, «1 9 h. 30 uni.
Pendant U >uut Ouus avoua alcsu ao« nkiUâ ia«a» i« \m*Mini»
4a GuiliumoaL an Oupil du la r^MsUocs acuaraaa de l aavuraurs
et uui. cuniuiual diilugo do plum, ooa Uouy,oa oui pouue Os
l'avaul j.i-'. ' ■■ près de 1.5M mcU-es t L'est de Guiliamuat, al «ul
pris Dicd dan» ta bou de Luuic. Kas au sud, aprta uu dur cooibiU
l'aosemule Uu Duiaaàat r.u.it u» déicuse eaueuiie, sur un front
de urtk d un kilomètre, a iotlèmoat «t eux abords de. celte loc«-
1U4, tel luo.ua euUe no* manu. Les combats engagés depuis La
3 septembre- uoua oui donc Uouno coiume rt:»ultai la prise de l'en-
semble de ' ■- qui realsit de la seconde bgau lU delcnse eunouiif
sur le Iroiil d^ ootaille paruul do ta ferme du llouquet jusqu'au
•oint do jonction des ligne» anglaises et françaises. Les prisonniers
continuent t umver , leui lolal depuis lm maimae du 3 était, hier
eofv, de plus d'un millier, La lutte commue a buicby. Pendant la
joutne<- S*A ■eplenibre, te* aviMU ennemis sa >uni uiunu-«« 1res
actifs et tus combats tarie— ont 6W mceasanu. Les appareils
ennemie onl ait cuuti nuits de se tenir k plusieurs kilomètres k
l'atriéru de Mura prupiea Hfaat «t n ont paa uu instant rausst à
tAlerrompre lo travail dos noires. Deux luis uoe avions ont eu
l'occasion d'ouvrir te RM sur los contingente ennemis «péraiJt t
terra. A ls aude do uumbieux combats, Irois aui>uiciU ennemi» „
ont «té abollu» cl daawlia, et plusieurs aulrea ont été contraints
d'atterrir en niauvaià état. Un du no» sppureda a dèiruit un dra-
eâen ennemi Deux de nu» • i!» ne auni pu» rentres.

Les cotpbat» u sujourd (lui nuus ont i»miuii d» consolider de
plus «n plu* nos positions d.ms I* bois de Le-uM dont noua occu-
pons acliielluinenl la m-jourc pjrUo. laisjaHl nouveaux pn»on-
ulera aotil loinbue eulr» hue maïua. Lu dùpiL du» (eu viokut d»
l'artillerie m nctun* al dus ijouditioitB attno»pliui .que» peu Iavor«bte*,
née troupue, cuatinuunt leui progveesiou, as sont emparées de
tout le lonain qui »uur.d «uiru la («nue. de FoifWmuut ut te boi*
dt Lcum, st cnlru ai iiu.s ot lea utiorat ilu Uuicby. ,\ou» avou»
bombardo au cour» de la tourné* le* sjoasàteaa cuneiniea vera la
redouta Uolter^oUrn, .n (set de uiv^iictiy si au »ud de Nuuve-
Chapolla lli*r, noire asiiouou a exécuté, malgré Le maurai*
temps, des opérations rou^oit», «a liaison avec larulleno.

Londres, U ^auLumlaro 1910, midi et LO li 3U soir.
Au cours de ta nud, uo* Lruup«* *t août en.poivee de la totalité
du boia du 1 t-a luite M [ioui'buU enlre at Uuia ei te villugr

de Combles, uinai qu autour de~(jmchy. Laililltric t'est monUée
active do pari ut d'j.; o au nom de Poziercs cl dan» 11» uiivuuuj
de la termo du Mo. , ■ . 1 u nuit derutl>:«, noua atuiw réussi une
eniissiuu du gaz un lieu de Gomnncouit. Hier aj.ié*-uudt, l'arlil-
larie a buiubaidé j,< „ ^ulc4* b* baruquomenta unnomis du bois
pol> . . a le»t d lprea

Le combat »o poursuit at<3 violence u tiu.cliy Nous avons
fait aujourdtiu) ciuquauio : ■. ... au* ajisaaaiara, Depuis U 3 sep-
tambre, ■!■ in corp» do diuitu a c»|>Luie ou iliUuil du i^iui miUail-
■liées. Aujourdnui, un loil U^Uicheoieul >.nu ;n u^bouebaut do
Çptircclclto a éto pus tOtM Le teu do iiohe ailillerto et a roQut
-"l désordre. De iiuinbi'<"ux i--' m ,:- de iravadtuur* onl fie
[élément diapcrau» par noire bombaïutiucnl. \er» lliupvul,
> allemande a montre •■a quoiquuà pointa une «asex giunde
b/ité. Au nord a \ , - états quuuUu Ui BajtjsJ do la lait jet tl
ihebourfe l'Avoué, noua avons bombaidu a^'ic 9ai.cùs les UDOI
leiuiua. Hier, nt-'li" aviuliou s poursuivi daU d>xcellenli a
ulitioua se» apéMsiope, au luiaon sy«c L'attUsariè. Une do noi
.Jludiillu», couiprunaLt 'i Ira appareil*, a ailaqué M un*
MLa liât escodnlic de Irfeiga oéruplunos Bonemit. Uu des uûIils
a est pu» rentra.

Li'iidios, 7 ssijltiiltit 1910, 1 heuro soir.'
L'ennemi i pro ■ du * jioui tanner uimi eo<ili e-aluiuc

»iu no» iln>:is du !.■ ( <■<:/ • \ It, hmiIi- u l>h i\ ; . i\ co:j.-,

0 a été rt*|eié en .....- laissant dix-neuf prisonniers, doid u- i

offleiers Le combat continue _a Ginchy. L'arullerio a été .tria
tetive de nart et d'aube au cours de la nuit et de la matinée,
Les Allemand* uni Uil uaugu d > à t'ai et d'ubiji L crymogeoet
A l'est de Nuuwllo =j u!\ai»l, l'ennemi a fait cxpluttr uu tour
aaau de mine. Uior euu, noua avons bombardé avec succ6s l^s
trsncbées t l'oucsi de Lena.

ET SÂ^KAIL?

11 se fait sentir dan* la presse parisienne une vive
teiasion des opinions sur t olfcnme ho Narrait. Le générai
«ai vimiittui «U*qui; uout a uitapaxité » par Isa journaux
de 11 droite, le u Fi^a/o u, k u Gaulum », 1' u Action Fnm-
gaisc u ut aAïUct, 4 tel uoini q,uc, dans> sa, o Victoire» du
H coûtant, Heivc vient demander ci si cç n'était ^as une
uouvalie alUMiile k l*Uniou sacrée, et fi ba.rrd.il n'était pat
uu p. u victime de vieille* ram lu", s [Kjlaiquca.... n

Hervé continue : u Les journalistes qui t'impatientent de
ton immobilité, patient de choses qu il» ae connaissent
pat. Sur lea 4uo,ooo homiuos qu'ils attribuent à Sanail,
est-ce qu'^s saveul combien il y a de oouibaltanti vérita-
bles Lst-ce qu'ils ont compté les sôo.ooo hoinmet qu'ila
attnbuent tux Ëulgaies P San ail lui-même seit-il axacla-
uioat oe qu'il a «a 1j. e da lui ?.... Les Ans/uiit n'ont conu
•ait «sue tout récanuuvnt limpoitauca da l'expédilaon de
Salomque ; leur corps expéditionnaire est-il pouivu da
tout oa quil .'.lutp,.. Lt l'eutt sanitaire à Saloniqua, quai
est-d exactement t

Comparons 4 celte admonestation du grand experl mili-
taire l'opinion du « Tempe n. U attend le salut d'un haut
commandement unifié. Nout lisuiis dant son numéro du
8 courant : u 11 appartint aux Alliés d'empêcher la con-
fiance de renaître chez l'ennemi sur le terrain d'Orient»
d'où la guerre mondiale est issue. Pour atteindre ce réîul-
tat, il'n'y a qu'une seule uîêlUode. bile copiste rlaus l'sp-
piicaLkin strubu de l'unité d'axUon sur l'unité du front qui
n'a jamais été olut néLCsuirt que dans cet enchevêtilunent
d'opérations. Tandis que les Roumains luttent à l'Ouest
contre Ici liulgarcs, renforcé! d'Allemands et de Turct,
l'armée du général Saiiail ne suuruit tarder à se-porter ea
avant pour châtier les Bulgares et couper la route de Cone-
tantinopie. 11 serait inconce^ able qu'on temporisât plu»
longlenips.... Loiftusive da Mac idoine conibinée avec
celle de» hoiiinaiiis, ■*aal la misa tior» de combat de la
BuLèfaric, l'isolement de la 'Luiquie. Rien a« saurait jutti-
lUr un icUrd de cette entreprise pour, laquelle k<» prépa-
ratifj sout achevés et ddul dépend la solution de 1a guerre
dans Lat BaHiaiis, si ce n'esl de la (,'uerrc elle-même, a

Au moimnt même de metlie ces lignes sous presse,
noua recevons ia n Victoire» du 8 courant et nous ne von?
lirions priver nus lecteur» du plaisir de pouvoir goûter
l'extrait de i'artn le de fond si^nc Gustave Hervé, et qui
foinic un singulier complément de ce qui précède :

h Mais que les ét.its-irinjors alliés ne l'Illusionnent pas..,.

Lt on n'a qu'à patlantEf 5 donner a l'armée allemando la
lomps d aiiivcr, at ou veira si elle n'aura dans les Ualksnt

que ([uelqucs divisions.

El nous, tes Aillai, ejl-ce que nous envoyons dant lat
Balkans Umt ce que iiou.j pouvons envojor d'hommes ?

Les l'urtukjuis n'y viciidront-ils"pas ?

Nu» .unis iialluia se conlenicront-ilt du petit oontin(aàt
qui est débarque ù Salomque ?

Nus ItalS Hsflth vont-ils continuer A laisser immobilisés
et inutiles, autour du canal de Suez, les énormes contingent»
qu'ils y ganient depuis -i lougtcmpe P

iStn niiija russes surtout, qui peuvent le plus, ne vont-ils
pas tuivie I exemple deseAllemnuda qui dégarnissent leur
front d'' la Luna pour alimenter leur front bulgare, et pré-
lever, a leur tour, quelques corps d'aimée de l'armée
Itouisk> , pour les envoyer s'ji le b s Daimbc ? Le feront ils

jmpi vite, tuitout, ce regroupement île leuti forces ueccsaiié
par l'iulorvcntiun lonuiu i c et IVtf iisive que piépara

Mtckcnsrn vers 1. bas I'am.1- ?____

- Ce IMail une groiL ■ décepuoii pour ro,-Muon publique

française ai les Alliés ne savaient pas exploiter militairement
l'intervention de la Roumanie, et n cette interv ention n'était
pat suivie dans quelques semaines, où quelques mail au plut
tard, da l'écrasement des Bulgare! et de l'entrée dee Rutaaa
k Coaslantinople. »

En effet La commandant en chef daa troupe* alliaaa k
Salonique ne s» trouve pas dans une situation trop enviable.

LA SITUATION EN GRÈCE

Sou» ce titro, le u Journal de Genève s, dont le dévots»
ment à la Quadruple-Entente cet universellement conai»,
publia (7 teplembre) un article de fond d'autant plu» Uxtav
ressaut qu'il condamne, sout une forma réseivéa, lat nteV
thodda de violence employée» par lea Alliée 4 l'égaid da ta
peLLe Grèce. Noua reproduisons cet article en entier :

« En Grèce, let événements ta précipitent et la situât 10a
aa saurait être plut troublée.

a Ou a analysé ici même l'autre jour la long mémoire
da ai. Venixeloa au roi, 4 la suit* daa troublât éclatât an

atacédoina. Voici maio-tenant une nouveUe intervention aai
puissance» dana le ménage intérieur du pu/s.

a En juin dernier, lea quatre puitiancat da l'Eu testa
avaient exigé et obtenu de La Grèce : la démobilisation da
l'armé*, la remplacement du ministère Skoutoudis par un
oeainet représentant toute* let garanties da neufroittl
bienveillant*, le dissolution d* la Chambra, la remplacement
daa fonctionnai rat da polie* a qui ont obéi trop souvent 4
d** atpirationa étrangèiet u.

«la que lat trou puissance* n protectrice* ■ (Franc*,
Angleterre, nustia) exigent à cett* heur* tel ancor* plue
important. Ella* demandent d'abord que lat poilea, Lat tâltV
graplie» et let station* dt télégraphie saut til soient plaça*
tous leur contrôle. Eliot demandent ensuite l'éloignement,
jusqu'à la bn de la guerre, de» agents ennemis de corruption
' et d'eapionnnge. Elles demandent enfin daa »anctiont contra
tout lea sujets hellénique* convaincus da complicité avet)
les agcula ciine-rnia. (Noua avons déj4 dit que quiconque n*
fait pus ce que veulent les Alliée, est aussitôt suspecté d'à*»
pionuage ! — La Red. de ia « Gazette de» Ardeimt'A u,)

u El, suivant l'usage désoiinuia établi, elle* ont fait
appuyer Leurs réclamations, de concert avec l'Italie, par une
escadre de cuirassés langés devant la Pire*.

« Lot Allié» estiment que cas mesure» sont nécessaires 4
la sécurité de leur» troupe* 4 Salonique; ilt ont aoquit,
ditent-ilt, la certitude que de* organisation* ennemie* eiie-
tant en Grèce étaient a même de porter k leur armée let plue
graves préjudice*.

« La Grèce a cédé-. Jusqu'ici le gouvernement hellénique
adjuilustrait librement la plue grande parti* de ton terri-
toira ; l'occupation étrangère se limitait 4 la région de Salo-
nique. Feu à peu la tutelle toujours plut lourde t'élend aa
paya tout entier.

a On n* saurait imaginer pour un petit pay$ de »itua-
liofi plus douloureuse. Sam avoir voulu la gutrre U en
connaît tous I*» maux. Et la neutralité k bienveillante »
qu'il olfniiL aux Alliés se transforme eu sujétion. Si même
il entrait en campugne dont let rang» dt l'Entente, il n*
serait plu* certain du tout den retirer quelque avantage.
Déjà l'Halte, donl on connaît let vaste* espoir», paraît re-
douter l'entrée en scène de la Grèce et fait (avoir par les)
journaux qu'il n'en pourrait régulier qu* « de» embarras)
politique* ».

k Sans revenir sur le fond du débat m sur le» obligation*
de la Gièce vis à-vu de la Serbie, et en considérant let fait*
uniquement du point de vue du droit international, Ha noua
montrent une foii-du plu* qu'il ne saurait pa» y nvuir poux
une nation un état iiitemiédittire entra celui d* belligérant at
celui du neutre. Du moment que les Allié» avaient débarqué
leurs troupes 4 Salomque ou devait s'attendre 4 ce qu'ils
prissent, eu maîtres,"" toute» lat mesure» pour leur sécurité*
C'était logique. La neutralité a bienveillante u cit une for-
mule qui ne signifie rien La condition première de la neu-

tralité c'est U souveraineté. Il m'j * pat de neutralité sans
tndépendanc*. Bt l'indépendanoa d'un petit ptyi an an
trésor qui a* eouffr* pat d'etra touché. II suftt du* s natal
dan» c* drapeau précieux et il se déchire tout anUa». Que Mt
négociateurs de-fulures convention* iutarnaUonalaa cata^Éttni
oa* énsaignemeota. a

Autour c/a I9 Guerre

TENTATIVES D'APAISEMENT ROUMAIN*.

La bureau Aeutar publia un récit d* la chut* a* Tkrtrfc
kau, émanant d* source roumain* et devant «arrir à ssjstti
s*r l'inquiétude causé* 4 Bucarest par la premier* fravt)
défaite da l'armée roumaine. U j e*t dit ;

a Los actions d* guerre aa Nord d* la Koumani* te ét>
veloppeut favorablement. Ea a* qui concerne lea ucanaan"
daa* la Dobroudja, rien a* s'eat pas** c* qu'en a'ans
rail paa prévu svao certitude. Quant au nombre an f
nie*» da guerr* indiqué par l'ennemi, Il «at 4 i
qu'il m'y avait pat tant d* soldat* roumain* tnr 1» t
«a question qu* l'ennemi prétend avoir «apauraa. L'an*-
major roumain a prévu da tout tempe qu'on m tentai
dana la Dobroudja ; eepaedant at l'aoneanl vent patsar *
Danube, il faudra encore bien dea chaDgetnaot». L'tban»
awn de Tutrakan nu forma suoune sur p ru*. Ga n'était pat
uns» plan* fort*, comme diaattt le* Alleauaada, aiaa» *at
patita vUle d* B.ooe h.bitanU ; *U* poa^n* da* ratraanaoi
mens», mai* paa da tv.nl h cation* iiuporUadca. L'avtna»
ruta* ver» 1* Sud aa fart sentir non Mulenaanl dan* la IW»
broudja, malt encore sur d'autre» paitias da théâtre da ai
gu*rr* bulgar*. »

Nous somme* d'avi* qu* oat apaitemant n» sa** gué**
Wflcac*. 11 perd tout* signification eo préaaaa* da la «natt
aa la forteresa» de Sllistria. aitué* 4 prè; de Sa kilométrai
an dal4 de Tutxakan.

, » QUAND L'ANGLAIS PASSS

Sou* ce litre, 1* Normaod A. Gel Sont au ■ £ru>*tlot* »

Avex-vou* tu ■ jWa» Pritont v, do Silvto Pellioo. L«
plombs dt Venise et lea tortura* du chaud et du fxusd >
Albion a eu mieux que cela : elle a eu la» sinistre* ponton*.
11 faut lire lea mémoire* dee /rtncais prisonnier* da l'Angle
terre ; rien ne peut donner une idée des souffrance* endures*
sur ce* vieux bateaux désemparés. La dysenterie, l» varsol*,
1* scorbut, voire le choléra y régnaient en p*rmen*a«» •*
plut il mourait de prisonniers phia grande* étaient le* écono-
mie* de garde-chiouime qui coiiimniidait la» ponton» funt*
bre*. (Voir l'article de fend de le présent* « G.ztlte ». — ^*
Héd.).

A Albion revient encor* le lugubre bonnour ji!av**> >a-
venté le» * ctmpi d* oon cent ration s a ou l'on parqua
comme de vulgair* bétail le* fcnim** «t lat *nfBBt* dtf

Boen, cela n'est pa» »i loin, tout le raond» doit s*
le» joumnux de 1900-iyoi »t le* cri» d'allagre**» pouesé* \**
la foui* quand le* Anglai* *« feiaaieut trempsup un» toup* *•
postant et en repassant la Tujrela cl en oirc»i*sant réel** ,ur

réclée.

Le* Anglai» viennent d* pe»*er 4 Gaxtd, Arloa at
«t I* peupl» belg* qui lui, n'a ni cherché, al aoub*»^
guerre, voit encor* qnelqu**-un* de* siens feuché» aa*
bombe* que lea Insulaire» aiment où il» passent. Il* a» oh
■ lisent pas les cm placement» et jettent au petit bonheur le"
engins do mort. ^

L'excuse donné» pour l'exécution de Casouient *** ^
aurait été vendu aux Allemand». Il y en a tant qu* 1'** d
vendue aux Allemand» «t Churchill lui-mils* i^rrk': '*
4tr» accusé, eer enfin «n tout iy.14, Anvas* sa défendait >s>^
lamment, ttlondant du *ecoura. Churchill vint aaoatnaat^
dm fi.ooo soldat» ; U déclara Anvers indéfendable **
 
Annotationen