Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DES ARDENNES

23 Septembre

LISTE

231 OQ^TEnf.nr jq® "OMS

(Reproduction strictement interdite) a
PRISONNIERS FAITS DANS L_ A RÉGION DE VERDUN

le mûs k i£!s des groupas c'ÉsiQuen. ibs end. jïIs où se trouvent lis prisonniers toni les oasis suiml — u tDUi des noms paùiiés *3wa^u'!iii h diq* à MYirw 291,450:

Total des prisonniers français internés en Allemagne t 355,000.

CAGSfïL

(SU LtC. J

Dauchez Auguste. Paris, inf.. 94.
Deschamps Pien*, Brunemont (Nord'," chas». 18.
Ducrot Jacques, Pans, sous-tieutn., inf. 79.
Dalzon Ernest, Chnndoifli (Ardèche), inf. 10?.
Grenet Donic', Amiens (8mm), «erg., chas». 8.
Lejosne Otorgs», Paris, mf.- W.

Le Clair Théodore, Lnvcniie (Pas-de-Calais), chas» 1,4.

Nicot Joseph, Parts, in!. 79.

Neveu* Paul, Bnry (Nord), chose.. 8.

Pelleièux Jérôme, La Neuville (Oise), ehaee. 8

Pradcux Victor, Porta, chasa. 8.

Penen Daniel, Pitgtme {Pas-de-Calais), chaei. M.

Rcnaudat Marcel, rtebnurein (Pas-de-Calais), chas». I

Fiobutn Fernand, Si-Aigulin (Pas-de-Calais), Inf. 79.
-Pigollet Ernest, Paris, inf 8*

Tbuot Rotfer, Toul ■Meurthe-et-Moselle), inf. 1*6.

Vorstavel Jérôme, F'ttre (Nord), cap., Inf. 310.

Vilgraln Maurice, Ctialons (Marne), inf. 84.

Andraull, Colombiers (Vienne), cap., inf 8B.

Altbert, GinoiuUac iLot), inf. «88.
Atrgicr, Nice (Alpes-Mu ntt m es ï, inf, 183.
Alibert, Val'ens iDrome), inf. 258.
Baise, Pcrigueux (Dordogne), inf. 153.
Buhot, MonUarville (Manche), inf. 70. , •

Beaugeard, St-Gildas-des-Boia (Loire-lof.), inf. W
. Bergemine, Janaihac (Hte-Viennc), inf. lit.
Bocquet, Ambrières (Mayenne), inf. 68. •
Bcttinger, Tourailles (Meuse), inf. 79.
Blanc, Garnnou (Anège), inf 259.
Bornât, Aelbenc (Isère), inf. 26.
Boyer, Caussade (Torn-ct-Garonne), cap.t Inf. 211
Bourg, Mésillac (Ardèche), inf. 258.
Balmès, Çhnniaux-par-Luc (Lozère), inf. 258.
Buisson, Nicolas-Vermelle (Isère), inf. 258. •
Berruyer, St-.fntoine (Isère), inf. 258.'
Breton, Viala-du-Tarn (Aveyron), inf. £58.
Bondes, Solles-Curan (Aveyron), inf $58.
Bonidan, Grandieu (Lozère), inf. 258.
Béral, Badaroux (Lozère), inf. 858. ,
Baudier, Pans, cap., art. 55.
Castell, St-Clar (Gers), inf Î88.
Caubet, Troncena (Gers), inf 288.
Courtian, Bordeaux (Gironde), cap , inf. 870.
Chany, Caurel <,Cotes-du-Nordî, inf. ÎO
Collard, Bains (l'.le-et-Vilèine), cap , inf. t?0.
Chanut, Sl-QuinUn fHte-Loirc), inf. 163.
Caillot, Chalwoy-Milon (Cher), inf. 69.
Casai, Laroges-d'Olmes (Ariège), inf. 259.
Chaleyaein, Viîlemoirieu (Isère), inf. 258.
Célarler, Vanoee (Ardèeh.*), inf- 258.
Chachignon, Amponville (Seine-eL-Marne), lof. lerrit. JM.

Chevnllos, Troyes (Aube), inf. 153
Demy, Sévéruc (Loire-Inf.), inf. 270.
Dirai, St-Nicolas-de-la-Gmve (Tarn-ct-Goronne), inf 211.
Dupuy, L/mtignac (IIIe-Garonne), inf. 211.
Delpont Larazet (Ttirn-et-Gnronne), inf. 211.
Durand, CM tenu vil! a in (Isère), inf. 258.
Dcbresse, J.'Albcnc ftttrà), inf. 258.
Delpal, Vimenel (Aveyron), inf. 258.
Dubois, St-Flour-de-Mercoire (Lozère), inf. 258
Duval, Montigny-Lucoinp (Seine-et-Marne), inf. terril. 34.
Durand, Noyen-s -Seine (Seine-et-Mnrne), inf. ierrït. 34.
Eufferte, Homps (Gers), inf. 288.
Ellcna. Contes <A!pes-Mnrilimei)/inf. 258.
Foucher, NeuilIy-s.-Scme (Seine), inf Î88.
Feuga, Laure-t (Gers), inf. 288
Mat, Marnny (Hte-Saonc), serg , inf. terni. 54.
Flatrès, Querrien (Finistère), inf. 70
Francés, Colombiers (Aveyron), inf. 100.
Weurance, Cfisson (Loire-Inf.), serg , inf. 135.
Favret, Cayl(i-de-Requista (Aveyron), serg., inf. 258.
Faunzon, Vun (Ardèche), inf 258.
Fernande, Paris, inf'u.terie 153
Cagneux, Vé/éronce (Isère), serg., inf. 99
Gullon, La. £ote-Sl-André (Isère), serg., inf. 99.
, Geffroy, Quemnerven (Cotes-du-Nord), cap., in/ 70.
Geslin, Bierné (Mayenne), inf. 69.
Granier, Coucoulea (Gard), inf 163. ■
Goguelal, rjéry (Nièvre), inl. 69.
Grelet, Thorigné (Sarthe), inf. 09.
Gernot, St-Michel-de-Savaigne» (Sarthe), inf. 69.
Gatti, paris, infanterie 69
Gérard, Thérance y-Mayenne), inf. 69.
Guillemin, Louxe (IIle-Marne), inf 79.

Guinefolesu, La Tessoulle (Maine-et-Loire), serg., inf. IX.

Gally, Mont^eron, (Ariège), inf. 259.

Ganiclion, Colombiers (Allier), cap:, inf. 26.

Gourdan, Beaumont-de-Lorflague (Tarn-ot-Gar), Inf. 211.

Gleyie, Montaigne (Ute,Garonne), Inf. 211.

Gif, Montgenrd (Hle-Garonne), inf. £11. \

Gélibert, St-UtUer (Isère), inf. 258.

Grégoire, Viala-du-Tnrn (Aveyron), cap., inf. 258.

Granier, Badaroux (Lozère), inf 258. • ,

Graia, Beause (Seine-et-Marne), inf terril 34,

Heanard, Fiera (Orne), cap., inf. 288.

Rardouin, St-Hilaire-aux-Bois (Loire-Inf.), inf. 70.

Hautot, BelIeville-en-Comc (Seiift-Inf. ), inf. 270.

Hcllo, Plouay (Morbihan), inf 70. •

Haubois, Angers (Maine-et-Loire), serg., inf. 185. •

Ingouf, Néville (Manche), inf1 70. '

Jarry, Brain (Mainc-a!-Loire), «arg , inf., 135.

Lacoste, St-Emilion (Gironde), inf. 283.

Lartigue, Seisson (Ger«), inf. 288.

Lacoste, Castex (Gers), inf. 288.

Iian, Courrcnsan (Gers), inf. 288.

Lagoin, Monlnul (B,tsses-Pyr.), inf. 288,
Lurtet, Castillnn (Gers), inf 288.
Lasserre, Miradoux (Gers), inf 288
Laurcnçon, Ste-Siftolène (Hte-Ixiire), inf. 105.
Laclolte, Damazau (Lol-ct-Garonne), cnp,, inf. 220,
Lartheau, Méréville (Seine-ct-Otse), inf. 153
Legrand, Cry (Yonne, inf 153

Lapeyronnie, Millac-de-Non'ron (Dordogne), inf. 153.
Loubié, Maurhiunps :Seirtc-e!-Oise), inf leint 54.
Loubet, La Ruze (Arii'gei, mf 259
La Bail, Flou^ernevol tCûles-tlu-Nord), inf. 70.
Lecninet, Paris, infanterie 70

Lectiyer, Bazouges-la-Pèroune (Rle-el-VilJ, cap, int 279.

Leenmte, Moutiera illle-ot-Vilaine), cap., inf 270.

Larchet, Gin^nen (Ille-et-Vilaine), cap, inf. 70.

Lac, Bun (Htes-Pyr.), inf 270

Leclerc, Sl-Cost (CoIes-du-Nordl, inf 270 .

Lassèrre, S_t-Cyprien (Dordogne), inf 270

Leport, Lecoal-Mendun (Morbihan), inf. 70

Le GaJI, Louguivy-Plou^ras (Côtcs-du-Nord), inf. 70.

Léveque, Bains (Ille-el-Vi'oinel, inf. 270.

Lelout're, Millières .(Mmchc), Inf. 70.

Lelonfl, Ronoey (Manche), ^nf. 70

Le Goff, Pieu me ur-Gautier (Cotes-du-Nord), inf. 70.

La Marec, Phivrgnier (Morbihan), inf 70.

La Gallic, Querrien (Finistère), inf. 48.

Le Roux, Vieux-Marché (C6t«s-du-Nord), inf, 48.

Lemoine, Alluy (Nièvro), inf. i%.

Lozac, Quinonal (Fin -1ère), inf. 48.

Lasennec, Tièglonou ,1 infattM), inf. 48.

Lebaa, Ianrelas (Côles-du-Nord\ inf 48

Le Corre, Séngnac (Fini^ère), inf 48. >

Lagresle, Monta^ny (Loire), génie 7.

Laurent, Morsains (Marne), inf. 69

Leturcq, Lestrem (Pas-de-Calais), cap., lof. 69.

Loyer, Begamne (Morbtlian), inf. 79.

Luherne, Herbemard (Morbihan), inf. Î8.

Leclerc, Grandes-Ventes (Seme-Inf ), eap., inf. W.

Lavieil, Bour»me (Oise), inf. 86

Lagauit, Pouance (Xtaine-et-Loii-e), serg , inf. 88,

Laguerre, Montaulin (An^gt), inf. 259

Lavaud, Ségonzac (Corrèie), inf. 211.

Laurent, Conneur-du-Bosk (Ariège), inf. SCO

Lalorrej Gibel (Hta-Garonne), inf. 211,

Léglise, Bernoi (Gironde), inf. 211,

Lescuraj, Châtaigne (Hte-Vienne), inf. ttl.

Lahondes, Grandieu (Lozèra), inf. 258.

Laan*s. Montestruc (Gers), inf. 288

Longloia, Perpignan (Pyr.-Orientale»), inf. ternit. M.

LarUgua, Munlpeiat (Tarn-et-Garonne), in/. 211,

MUlet, fit-Maxime (Eure-et-LoiraJ, inf. 288.

Montaudouin, La Leu (Eute-et-Loire), cap., inf. 288.

Morfln, Amonay (Ardèche), serg., inf. M.

Morin, Thuret (Puy-de-Dôme), art 53.

Marnit, Puy-Bessau (Allier), art. 58.
Mivielle, Tours-les-Bain« (Gironde), inf.'210.
Marcel, Giscaro (Gers), inf. 220
■ Monchal, Lafarre (Ardèehe), ini. 158.
Malo, Gouberville (Manche), Inf. 270.
Maleplate, La Barthe (Htes-Pyr.)," ini. 279.
Mejane, Semergues (Aveyron), cap., géoit 7
Marolle, Laval ^Mayenne), Inf. 48.
Morel, Sl-Tassien (Isère), génie 4.
Monéta, Uila (Corse), inf. 141.

Moreau, Brienne-!e-CliaLeau (Aube), aergaat, M. V.
Mabrut, liagnola (Puy-de-Doma), Inf. 69.
Mouret, St-Dona* (Puy-de-Dômt), Inf. 89.
Mouly, Rieupeyroux (Aveyron), inf. 69.
Mono, Locroix-Hellan (Morbihan), inf. 28.
Moreau, MalviUt <Loire-Intérieure), inf. M.
Miet, Bdftiilort-an-Vallée (Maine-et-Loira), «arnani, W (ff.
Moreau, Angara (Mame-et-Loira), tergent-taurilar, IV 185
Marathée, Uurtal (Maine-et-Loire . Icf. i».
Mallejac, Plougastet (Finiatère), inf. 28.
Malaboua, Lanildut (Finialére), inf. 26.
Moreliéroa, Varaigne (Dordogna), inf. 241.
Miramont, Garganvtllara (Tarn-et-Garonm), tat M
Masson, Faverges-Mépieu <Isér«), cap., int jmitL, tM
Millon, Pont-de-Beauvoiain (IJkn), ini. 106
MargiMt, ChasseJay ■;-■<■. inl 258.
Macaire Grenoble (Iaèra), inl 258.
Martin, Iaéron (Isère), inf. 268.
Mathevet, VanOM (Ardèche), cap., inf. 258.
Martin Henri, Lavoulte-sur-Rhona (AraèohaL éni. «H.
Martin Jean, Coubon (Hanta-a^oiN), ML 8M.
MarLin A.-François, Menda ^Loaaiw), inf. 8M.
Malassa, Vialai (Lozère), inf. 258.
Méneux, Aney (Seine-etTOiae), Inf. territ 84.
Michan, Bazoches-les-Bran (Seine-et-Marat), iat. Un8k 81
Maraindax, Fontaine-en-Baauat (Loir-aW^aMp), M. HnV
. Magrou, BMnaud-lea-Toul f—V.0rTÎlj), M MA. ■
Neuville, Monlaubon ;Tarn^t-Garonne;, aargant, Jni. Hf,
Olllvaud, Crossac (Loire-Inférieure), cap., Inf. 270.
Porche, Endouflelle (Géra), Inf. 288.
Pentecota, Qaiid (Cantal), Inf. 285.
Picard, Gomont <Gers), inf. lamt Si. '
Pénasé. âatntaui (Anéga), ini. 158
P14, Verdeiol (Selne-et-Maroe), inf. tarrlt, M.
Pivain, Neufmontiera (Saine-at-Marne), tnt M.
Parriaux, Lee Fourga (Doaba), sergent, snl 14
Pédousaaud, ArtiguaH -Anege], inf. £69.
Pagaa, Cartou-Bouasenac (Artaga), inf. 168.
Piioi^at, La Gouray ■ Cûtaa-du-Nord), inf. m
Poquat, St-Molf (Loire-Infériaura), inf. 2T0.
Podaur, Dlnan (Cotes-du-Nord), inf, 2T0.
Potiron, St-Emilien-de-Blain (Loira-nif. ), wd lfO -
Paugwn, Plouda/iiel (Finia*èni)v inf. *W.
Padet, Priziac (Morbihan), Mf. 270

Btlaquea, au eouri de la nuil, sur noa Irancheea à l'Est de Bcrar
al au Sud de Dcmécourl. Dana cette dernière région, las A1W
ruanda n'ont pas fait moine de trois teotaUvas énorgiquaa. Toulea
les attaques oui Été repouatcea avec de fortaa ptrlas pour lcaiieial.
A l'Ëal de Bcrny, no>is avons réalisé de douvmui progras, ainsi
qu'aux lisières est do Daatiécouri qui est complète meut encerclé.
Le chiffre des prisonnieri sctuellcàient dénombrés atteint douxa
conls ; du mitradlcus&s sont restées entre noa usina. D'aprèi lea
rèmelgnemenla fournit par laa prisonniora, las parlas subis* pen-
dant lea combats d'hier, sulour de Bsrny, par la duièwa division
6 urbûtz cl le 120* rÈgimcnl do réserva sllemsnd, aot été jenormas.
D.'uï balaiHons du 3â* ((11* diviaion) ont été praaqua entièrement
ddrulla par nolro arullcrie >Aucun événemeol à airnaler sur W
reste du front.

La guerre aérienne : L'adjudant Taraacon s abattu son csa-
gujOflW avion ennemi. L'appareil est tombé pris da Peniécouri.
Dans U même journée, le lieutenant Heurteaux a descondu soa
septième avion Nos cacadritlaa ont effectué divari bombsrda-
menta : dôme obus jetés sur la gare ds NanlUlols et tranla-trols
obus lancûa sur Villcra-Carbonel el Ilorgny, t uns altitude da huit
cems métrés, ont cAueé d'imnirUnta dégâts.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

(Fronf occidental^

* , Londras, L6 septembre 1V16, U h. soir.

Aujourd'hui, au Sud de l'Ancro, nous avoua sontinué notre
attaque en dittorcnLe pouils et réalisé de pouveaux progrés. Notre
avance, cn> deux jouit, est dun kilomètre et daaù à trois kilo-
mètres sur un front de dix kilomètres. Ls nombr* des prisonniers
iuiLa aujourdUui dépasse l.lttU, dont 61 oUlataca, sa qui tait, pour
ks doux derniers jours de combat, plus da 4.000, dont 110 offl-
ciors Jusqu'ici aix canons et plus de cinquante milrslllsusea ont

' été pris a\ac une quunlilé conaidérable ds nislarial ds jfuerrs.
Sur le Mêla du front on ne aiyuaJa non d'unporiant. Ds nouveaux
détails sur 1m combats aériens du 15 portant à qutnaa la nombre
dos avions allemands détruits. Cet après-midi, un sutr* bslloa
enuomi s été abattu Deux de nos svioos mauqueal, «oit sil
un tout.

Londrm, 17 seplcmbra 1910, 1 6. et 6 6. 50 soir.
Au Sud de l'Ancre, nos troupes ont réalisé aa nouveaux pa-
gres. Hier aoir, vers Courcslelle, noua avoua avalisé nos bgnas
sur un front d'armron un ■kilomètre. Un Buasès considérable a
oie egulomcnt obUmi hier soir, aux aborda da Ihiepval, oïl nuus
nous sommes MmWHh ^ur un Irout de kqiss cents mèurss tls ls
lituo ennemie dvsiynCi; sous le nom de tranchés du Danube. Ds
grandes quantilca d'arinea et d effcla d'èiiulpement j avaient été
abandonnés par les Allemands. Un ouvrage fortement détendu, i
la ferme du iClouquel, et dont ls possc^&ion s et* vivcmonl dis
putéo su couir de& dcroiér«i icmsmes, est »o outre tombé entra
nos n. ... - Le nombre dus prisonniers ne «esse d augmenter,
•juolqaoa anarsjirrni locales, heure use ment couduitus, ont été
aussi iMoculiic's U nuit derrutre dans Uifférentes parties du front
britannique.

Au Sud do lAncie, l'annatai a declaucliè aujourd'hui, sur noa
ii'j.r, ■. ... = i.ubiliu!ii ,■■ -i. ..i violonti?» cuntrc-allsques qot ont
toutes été rspousséod. Lune d'elles, débouchant da Letbocufs, *s
une autre vert le Kurû de Mers ont aie prisas sous notre tir ds
barrage qui a bsfligd de louidea pet Les aux assaillants, taire Fiers
et alailinpuicb, into bn^ade cun slUqusnl Usas ls directioa

du bois M* 6sMjajasjÉ, » Ml heurtée en lorrsin dé couvert k deux de
noa baUiilons A la suite d ua corps é corpa où nos troupes ont
affirmé leur supenuriti: lo« Ailemauda ont été diapsxséa si rejsléa
a\ec dea pactes iraporlaotas, 'Au Nord d* la ferma du Mouqual,
noua avun» consolide, nos positions. Notre artillerie, qui s mon-
tré une grande activité* au cours ds la journéa, a «provoqué ua
nouvel incendie u ■ . le dépôt de munitions ds QrsncourL La
sftdBM, des mshmùmi fsila sujourdbui au Sud d* l'Ancre s'èléva
4 deux cent quarante-neuf, Joui su officiers. L'aviation a con-
tinué avec succès eos attaquée contre les lignes de communica-
tions ennemie* Un amusai uppared sllemnnd a été détruit. Troll
des nûlres ne sont pa* rentrés.

l-onflis», 18 septembre l»18, 11 h 30.

La situation demeure sans rharigement. Au Sud ds l'Aaara,
nous avons consolida non positions du Nord d* llartflpuifik A
l'ICsl de Courcclello, une iiCtuquo secondaire, dirigée le nuit der-
nière MM MStaiM étfiaanU de UaiicLOea snnniriÎM. a donné
d*excellents résualhll i\uus uvons^pu réaliser sur ce point uoa
avance (rie appréciable A I Ouest de ls ferme du Mouquet, tes
Allemands, à la suite d'un bombardement intense, ont pénétré
dans une de nos tranchées d "u notre conli o-altaque les a immé-

diatement rejetés avec pertes. Au Sud de Tliiepval, nous nous
sommas emparés d'un nouvel élément du système de défense
ennemie. L'artillerie allunuindo a violemment bombardé avec
intermittence différents points de notre limite au cours de la nuit.
But la reste du front, aucun événement notable à signaler.

EN FRANCE

UNE REPONSE AU DISCOURS DE M. BRIAND.

Parlant du récent discours de M. Bnand, ls journal suisse
tlVaue Zdrcher Nachrtchien'* estime qu il ne sers paa dilllctle
au Chancelier allemand d'y répondre. Le journal dit entre autrea :

u La discours de M. Briénd est encore un ebef-d'equvra
de simulation^peu scrupuleux dons le choix daa moyena,
soit qu'il se rapporte à des amis ou à des ennemia. Il eat
difficile da se reconnaître encore dans un monde où le chef
d'une grande puissance civilisée loue lea déclarations da
guerre de* l'Italie et de 1a Roumanie i rAHernaguc et 6
l'Autriche comme des actes de u gcnÀroùtê u et de u beautt »
«A prétend faire passer l'Entente connue la u bienfaitrice »
,4a le £rcoo entraînée dans une misère aaaa nom. La desti-
nas vt?ut qu'à l'heure où JJriand entonna ces louanges, on
apprit les cruautés de* Udunuaina dans la Uobroudja, ainsi

Ci la reddition du 4' corps d'armée grec 6 l'Allemagne!
faits seuls, pour ne pas parler d'auUei incidente, po*-
tent-un coup mortel aux paroles de Briand. M. Briand-ea
trompe en voulant utiliser la prétendue cruauté allemande
dans lea territoires occupés du Nord de la France, dans le
but de faire des Neutres les u alliés moraux de la France »,

Laf Neutres déplorent assurément les rigueurs de U
fuerre qu'une parUe de la population du Nord de la France
doit subir; mats ils n'oublient paa .qu'elles out leur origine
m Leur cauae dana U guerre de famine faite aux Pui»san«M
centrales au ntenris du. droit des gens.

Si l'on veut parler de cruautés,' on devrait s'occuper
•gaiomant des agissements russeï vis-a-vie de la population
de La Pologne, de la Volhynie, etc., pour ne pas parlor du
tort de milliers et de milliers de pmrmnieri de guerre alle-
mands et autrichien» un Hussie......u

L'EXPOSE DE M. RCBOT. (Fin).

Voici les pMelgM les plus important de la « com'Iu-
•k» u :

c Pour compléter cet apL-içu de notre situation financière, H

souvient de duc quelques mots daa i .....i, » que le iréaor

doit fsire A lotrsiigor, par mijIo ds nos ..clists pour ls UéfuiiM
oaiioiiaie cl pour le iavitaillement de la population civile.

La moyenne samsuaUs ie ces ftaijcittciiu, qui t eti tenue aa
1615 aux envirom de iOU nidlions de [ranct, ie munie aciueifa-
maal à prêt de 600 miihortj de froncs' et elle ternirait ù 11 le lut
cm dessus ds ce 6AI/frf, pur suile de lu f;rui;resiion des admit
ss la gouvciiiciiicnl u avait décide da faire un plus large appel
aux rcssouices de noUe pays et de ne plus demander a 1 étranger
que ce qu d est imposable d'obtenir du trvvuil uslionsl

il faut ajouter au montant dos «chats S payer a [étranger
Im mvm croulantes uui réorientent Le* mtciiu det emprunte
*A des avançai qui nom ont été contenta al bussi lea aoumiee

Îu'ea échange de 1 or que la Bauuu*- de Prança prête * la
réaorerie bnlaumque ou à ta Buuqoo d'Angleterre el qui lui
sera restitué après la fin dea lio&tililos, au moment ou elle es
surs besoin pour, rcpiendro tel payements eu espèces, le Trésor
français doit mclUe à se disposition pour les besoins du murche
des ebanges su moyen de l'escompte de buns du Ircsor on
Qrres sierung, renouvelables pendant la guerre et les années qui
suivront immédiatement lu conclusion de la. paix

Une nouvelle BODVeUtton vient délit' signée t» ce sujet entre
la gouvoineiqenl français et le gnnvt rneiuent brilaniuquo. Elle
doit nous permettre iW (une face, dans une large mesure, i nos
engagements envers lea pays qui soûl nos principaux fournis-
saurs, parmi lesquels fiyure la Griid.-liiftiyiie elle-mé....., cl de

mainlenir la stabilité di m.s chanpi -

Lté aehati du eoituimce et de t ni(Jri.it> te qui servent, il eat
vrai, pour une forte piri aux fabri-r.-mnm i l.i t'»tfcn*e natiotiolo

al ié l'exporUition, seront contenue dane des Imuiej plut «froissa
ai nous reuasiîxoru a mieux {aire comprendre au payt que tout»
dépense inubfe é [étranger est un gaspillaot det retsourctt que
nous proeure Tôt si jji>nereu«amettf apporld par lui a fa Banaite
de France. Le gouvernement est résolu à faire ua appel énergique
pour qui teaoeipls de ries voisin* d ouUe-Msneàa, d s unpeaa las
restrictions. uuh.iiensabies eu ce qui concerna la COnsommstlMl
des objets qui ne sont paa ds première nécessité....

Dca mesures ont été el seront prises pour prohiber temporaire-
ment l'importation dua marchandises le luxe' et de celles qua le
France peut produire en quantité suffisante ou dont elle s dea
atocka iihoorUals

Le pay» fournira toutes les ressources que la guerre exigeaa,
6 condition qu'd na soit fait aucuns dépense mutile D donnera
une aouvelle prauv* de aa confiance et de aa leeoluuess
inébranlable en prenant part à la souscription du second smpntM
6% de la Défense nationale qui va s ouvrir dans quelque*
semaines....

L'heure n'est paa encore venue 'ou noua pouvons nous rese-
eher de notre- effort. C'est, au contraire, U moment ds montrer
aoire rAaolulien en consentant loua las sacrifices nécessaires et
en votant, sans plue de rélard, les augmentaUona d'impôts fsd
doivent être k gng* de nés staprueU. 81 dea dlvergenaea
d opinion ont pu ae produira an aa qui concerne ls mode le pesa
équitable de domander à l'impôt direct ls supplément da ree-
eoureea eu'il ,-■ .i et qu~d doit sewrnsr, l'saeesJ sje tas» assoM*«
nous l'espérons, entra la commission du budget al la jouw*>
nsmant, grées à leur commun désir d'antenta et gréée tuaai 6
l'empressé m.'n! patriotique qu'a deja mis et que mettra encere
ta Sénat à achever la réforme, depuia longtempa an luaoens, -de
aes eontribuUune eUreciet. Quant aux fugrusntitlnaa ee taxée
lndireo.Ua, qua nous svons proposées. Il ns semble paa qu'êtes
soulèvent aucune objection da principe. La Chambra tiendra 6
honneur de montrer que ss prévoyance «ri «w* eaMsreee «osé t
la hauteur des circonstances et elle s'acquerra ainsi da nouveeMt
JUras S-la reconnaissance du ;.j>i > .

LE MARIAGE D'APRES-GUERRE. '
Noua lisonasdans 1' ■ Œuvre * :

uM. fineux, qui est observateur ner profession, a
remarqué que beaucoup de mariages ne se foet ses pour La
raison auivanAa : ni n* suffit paa d'etra deux pour ae snaaler
(deux de aexe différent) : il faut enoeee se r s n ~ n n I ser ; |
tomLa aous le «ans qu'un jeune homme de Perpignan
n'épousera jamais une jeune fille de Qulmper s'il continue
6 ignorer ion existence.

Ayant tait celle première découverte, M. Brienx,
eudarietisemcnl, s'engage plus loin dans la vola des isv
novaUims.

Il imagine dea registres ides registres verts uatursals>
ment, car M. Bneux est académicien} ; dea registres o4l
seront consignés tous tes jetinaa gens et toutM las JaunM
HLlea i marier, avec tous les renseignements nécessaires. Wt
les employés chargés de tenir cm registres feront les mp-
procheineiita indiuiiés ; ils feront des mariages commi Im
vieilles tireuses de cartes ^ont des mariages dans 1m
a réussites ». <

Peut-ctru n'est-ce pas M Rnuix-qui, te premier, a an
oetle idée là. Peut flre a 1 MM déjà été mise 4 exécution,
pour la première fois, par le premier fondateur de U
première agence malrifiiomale.

Mata ce qui est nouveau dans le prête*, de léminend
académicien, c'est que le- registres matrimoniaux seront k
U mairie CrHe institution scia oflù iclle

Et encore non, oe n'est pas une nouveatiti, oar Fotiona,
proconsul de Lyon, mit ce système en vigueur sous La Ter-
reur 4 UmmI d'un registre vert qui portait cette inscrip-
tion : n Mariages Civiques a, il réussit à unir cinq couplM
en quatre mon .. et encore la municipalité offrait-aile une
dot aux smaleiirs. ... »

Pour le» projeta matrimoniaux de M. Brieux, ee pidesV
dent n'est guèrj nnjjpgnant 1

LA PENURIE DU PAPIKR.

Soin le titre : a Ce que ça nous coûte a M. Guatavsj
Térv a psiblié L'article luivant dans I'« CEuvre n du 7 «sn»
tenibre . ,

Te 1- li . efforts pour conjurer la criée du papier demesa-
renl \ ti r, en l'on ne Mnratt prévoir de longtempa une

baiiaa dea cours auflisania pour permette aux j^BSjntaiiT da
vivre honnêtement du produit de leur vente. C'est pours
quoi l'assemblée générale de la presse française, réunit
hier, a reconnd l'urgente oaeesesié de lédsitM m conaooa- <
maLion du papier. Ccunme la première année de la guerre,
1m quotidiens ne parsJiraieat plus que sur deux atgan, aa
moins quatre fois par semaine. Ils y perdraient peut-atra
un peu de publicité, mail le pava y trouvermH de sensibles
avantage*.

Pourtant, cinq journaux de Paria n'en eaxet paa encore
ooiivaincus. Est-il '-asrrta de 4M nsmrse f Ce sont
1' eBcho de Paris s, ie s Petit Parisien s. Je s Matltu, ta
ajournai s M le t Petit Journal ». Unie èosxune 1m dan
doigta de ht a main qui étreint a, leurs adratniatrateurt ont
battement déclaré qu'Us n'entendaient tenrfr eucsm compta
des eKigensea de la «ituatlen.

Eh bien I aavea-vouj oe qna nsai éisiiés nés- jemr la quan-
tité d'or exportée pour psjer le papier que coueoainient k
aux seul» ces oins] Journaux > Ua des —nj-sasislas a sait ta
aaienl : oour que la «iouniala, le a ntalfn », le « PcM
Pnrfiien», t' atcho de Pertes et le s Petit /««mal » puissent
continuer 6 s'offrir, malgré la guerre, le luxa da publier
huit ou dix colonnes de réclames, 11 faut qren loua tas mt>
Mlna sent snetta fronce d'or sortent -dea -eeeea de la Asnqes
de France.

Ban* asxericdae, portes «staraev à in Ummitm «Mur que ce» „
m »«i i ours puissant, comme hier par exemeie, sausancar k

. dix Iran os la ligne que l'on négocie au comptant les ■ titra»
asstrichiene» rue de la Bouse*.

Ce» meealeur» t Voua 1m svm déjà nomaie». Le ■ PttM
Pnritie* m, o'eet le sénateur snr.lem ministie Jean Dupuj.
La a Petit Journal m, o'est le sénateur ancien ministre
Stephen PlchoV Le a Journal », c'est la sénsteur Charles
Humbert. L' « Echo de Part» », ee sont J* Henri Simon*"
m Msurio* Barres. Le «86ai6a», c rat M. Manrtae Bunan-
Venu..

Il eat Jua'a de reconnsttre que ce» cinq potentats n assis-
taient psa 4 la séance, et qu'ils na connaissent sans douta
pas Us ohlffree qui noua ont été donnés par M. Claude
Bajon député de l'itère. -Pour poyer leur» approvisionne*
menu de papier, u France t dû exporter pendant le» »ht
premier* mois de k prdiinls année exaclamant guarani*-
etaun mUllon» eept cent crue sente neuf mille francs da l'or
prdievw sur noire réserva. On conipreskd. qui ea trnin-lk
U. Ribot éprouve le besoin de faire hienéit un Aouvel
prunt. ... •

Je prends la respectueuse liberté d* «oumettre se* ie-
quiétantM lUtiatiquet i MM. Dupuy, Humbert, Picflon et
Bunau-Varilla, qui vont certainement se raviser ; car per-
aonne ne saurait mettre an doute leur patriotisme bie*

LE MORATORIUM EN FRANGE.

Passa, SI eapmrit»'*

Un arréti officiel vienl d'être publié, d'après lequel ta
morslonum pour effets provauant d'achats commariiaux
d'avancea sur titres a encore clé prolongé d'une nouvetM
pédiode de trois mois. C'est donc, d'après Jes u Débat* »•
la 11" renouvellement du moratoriunj depuis le dr-bul de
guerre. Le ministère des ûiian, es motive cette prolong»"0*
•Tune façon trée bizarre, en disant qu'avec I améliorsUO»
de la situstion économique le»'échéances 4 longue date on*
pu dans 1m derniers mois titra liquidée» 4 la Banque *
.France d'une façon satisfaisante. On devrait donc, condueoj
tau «Débats», pour ceiM raison, décider la iuppr*t*°n JJ
moralorium. Toulefoia, d'après le rsppert ^u mlaislirs^
eoimneree, 41 y avait enoeee, le u aepsemuM, P0"-' '
millions de francs d effets4 longue échéatteaea portafeull»*'
 
Annotationen