Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DES ARDEMMES

a« Sept.mbr,

LISTE

234 CONTENANT 700 NOMS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS DAMS L_ A RÉGION DE VERDUN

Us do-ci ta lili des grupti désignent its eolrofis où a 'mm les prisonniers m les tm sulvst — Li loiii m noms puïiiês \m>r, irtim si mti g nvirta 393,800.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne i 335,000.

CASSEL

(Suite.)

■smey Louis-Gabriel, Paris, inl. 350.

îepérey Antoine, St-Germain-Laval (Loire), bit 288.

ÈMisriM Georges, Wignehies (Nord), int 287.

d'Hespal Pierre, Premesqyea (Nord), rnar.-d.-Iog., aviateur.

Mjean Adrien, Verlore (Dordcgne), int 168.

Donnai Jean-Marie, Kerfeuntfun (Finistère), inl. 69.

STrappé Isidore-Emanuel, Perpignan (Pyr.-Or.), scrg.,intl4t

Ûuckein Jean-Marie, Cazavet \Anege), inf. 296. * ^

BJncros Antoine, Bully (Loire), inl. 298.

Ousjlué Jean-Louis, Carcntoir (Morbihan), inf. 99.

flfcsseur Emile, Serancour-le-Grand (Aisne), Inf. 287.

Srraa Joeeph-Jean-Bapt., Vaychis (Anège), cap., Inf. 2».

fifctt* Honoré, Anbiet (Ger*), inî. 238.

ÇkTuaçois Sylvain, Bienville-au-Buis (Pas-de-Cal ), inf. 3B0.

Oadlot Claude-Mario, Sorbiers (Loire), inl. 298.

'{Bu-dette Etienne-Honoré, V*rennes-a,-Dun ;3.-et-L.), inf H

Griffon Alexandre, Faye-sur-Ardin (Deux-Sèvres), int M.

Groiene Jean-Baptiste, Cunlhat (Puy-de-Dômeï, inf. 350.

■HflM Th., Pouldergat (Finistère), cap., inl. W.

Bstofue Albert, Crupilly (Aisne), inl. 287, '

Binant Alfred, Pontruet (Aime), int. 287.

Honoré Félix, Wasquehal (Nord), fnî. 16Î.

Jubet Henri, Folambray (Aisne), inf. 347.

Julien Augustin, Bradels (Tarn), cap., inf. 29£.

Laroudde Jean, Aux-Cars (Hte-Vienne), inf. 162. *

Lsuir Paul, Riveurre (Aveyron), inl. 258,

Httné Loma-Laurent, Brancourt (Aisne), inf. S87.

Leusade Martial, Meuznc (Hte-Vienne), inf. 1®.

Lacat Abel, Laudifay (Aisne), int 287.

Leclercq Lucien, Lille (Nord), chasseurs 18.

Léderné Henri-Théophile, Maieniy (ArdeDnes), inf. 350.

Lemaire Henri-Joseph, Comineâ (Nord), inf. 162.

Lamonzy Paul-Eugène, Paris, sergent, inf 142,

LaU Pierre, St-Leu (Oran), liraill 1.

Loubet Jules Jean-Marie, Toulouse (Hte-Gar.), Inf. Î9fl.

Marteau Paul, Proiay (Aisne), inl. 287.

ataureeh. Joseph, Eycheil {Anège), bat 2*6.

fcèontégut Jean-Alfred, Lacave (Ariège), inf. tK

Montouillout Gustave, Cauroy (Ardennes), inf. 350.

peuillat Jean, Aurùac (Hte-Garonne), inf. 286.

Péehon Bertrand, Montesquieu (Hte-Gtronne), inf. 288.

Tèsyrat Achills, Tauriguan-Vieux (Anège), Ht 296.

Pïxisux Emile-Jules, Moy-de-1'Aisne (Aisne), Inf. 287.

Plantler Victorin, St-Germain-Calberte (Loxère), «erg., g*n.ï

Rtceud Jean-Bertrand, St-Geudens (Hté-Garonne), inl. 251.

Richard Basile-Paul, Moy-îe-1'Aisne (Aisne), inl. 287.

àflrhin Gabriel, Pomerot (Gironde), inf. tflE

Rousseau Pierre, Salan-Laiour (Corrèie), inf. 126.

Santerre Marcel, Esqueheries (Aisne), inJ. 287.

Sauvadet Antoine, Chapelle-Agnon (Puy-de-Dôme), inf 350.

Sauvalre Adrien, Millau (Aveyron), inf. 16Î.

SauvepliUie Auguste, Langogne (Lozère), serg.,.inf. 53.
Save Cyrille-Germain, Ausson (Hte-Garonne), int 290.
Ségnier Fernand, Loupiac (Tarn), inf. 206,
Sengôs Auguste, Bacliox (Ille-Garonne), inl 8M.
Sirveu Joseph, Perpignan (Pyr.-Or.), sergent, inf. ME
Soulel Léonard, St-Ybard (Corrèze), inl 126.
Sutra Je,m-Mar;e, Sémaleus (Tarn), sergent, inf 142.
Talions Isalre, Peux-EvailW (Mayenne), inf. 94.
Theux Baptiste, Viella (Gers), inf, 1C2,
Vaqmer Paul-Edouard, Ba=surels (Lozère), inl. 29G.
Viala Henri-Joseph, Marvezols (Lozère), inf. 206,
•Agneray Sadé, Calais (Pas-de-Calais), inf. 1G2.
Belval Louis, Clincanta (Somme), inf. 162.
Boy Léon, Fuveau (Bouches-du-Rhône), inl. 102.
Baudat Alphonse, Bazaiges (Indre), inf. 129.
Brizault Joseph, Sébécourl (Eure), inl 129.
Boré Charles, Villers-Carbonnel (Somme), inf. 359,
Bazin Paul, Monlagny-St-Félicilô (Oise), inf 330.
Bouttier François, Hervon (Ille-et-Vilaine), fnî. 94.
Brouesean Marcel, Moulins (Yonne), inf. G9
Bérard Fernand, La Béssée-St-Dunmce (Htes-Alpes), gin. t
Caubet Léopold, Castelnavcl (Gers), inl 2RR
Coni! Vietonn, Montblanc (Rasses-Alpea), irtf. 152.
Cariou Marcel, Sl-Dcnis (Seine), cap , inf. 129
Carpentier Fernand, St-Denis (Seine), cap, inf. 129.
Corolle Hector, Avrechy (Oise), inf 350.
Chevaine* Victor, Chalenay (Seine), inf. 350,
Charles Pau', Ivors-par-Boursonne (Oise), cap., inl 350..
Chaumet Emile, Montigny-les-Vaucouleurs (Meuse), inf 350
Camus Marcel," Bourdan (Seme-ei-Oise), inf. 350.
Coimet Emile, MonlepUloy (Oise), inf. 350.
Chibonrg Fernand, Estrées-la-Campagne (Calv.), inf. 129.
Chevalier Gabriel, Hatuz-Toucy (Yonne), inl 274
Chouvel Jean, Plénée-Jugen (Cotes-du-Nord), mf. 94.
■Chipot Eugène, Doîo-par-Jugcn (Co le s -du- Nord), cap , inf.M
Cornillion Adrien, Venteuil (Marne), Inf, 301.
Caltonnec CorcnUn, Saiçt-Hernin (Finistère), inf 287.
Crouzet Jean, Vouries (Rhône), inf. 350.
Clanche Joseph, Nevez-Pontavenne (Finistère), inl 287.
Depaenw Henri, Ravuichove (Nord), inf. 162.
Domange Lucien, Meailles (Basses-Alpes), inf 192.
Duroneix Pierre, St-Estéphe :Dordogne;, MÇ 162. ■
Dangu Louis, St-Just-du-Marais (Oise), inf 350.
Desmon-ceauï Jean, Poule (Rhônej, inf .terril. 54
Drode, Ernest, Quevauvillers (Somme), inf. 350.
Dailîy 0*car, Froyelle 'Somme), inf, 287.
Du Moulin de la Breleche J^an, Tei'cey (Orne), serg , art. 44
Dupouy Jean, Segos (Gers), sergent, génie 2.
Dupeui Jules, Boisse-par-Marsais (Charenle-Inf.), inl 287.
Fransquin Elie, Reims (Marne), mf 350.
Ferry Lucien, Anors (Nord), inf. 350.
Flosse Victor, Labry (Meurthe-et-Mos.), sergent, arL 5.
Forget Paul, Asfeld (Ardennes), sergent, art. 5.
Giron Jean, Miramont (Lot-et-Garonne), inl 298.

nos lïgnei. ces violenta comb&t», noui kvona avancé cotrt

bront dans ces psragu. PlutiKura petita ratàs heureux ont Mi
exécutés su cours de La duU sur d'autres pointe de ootre tront
et noue avons pénétré dans des traacbéea ennemies eu da ncto-
breux «n'droiu.

La aitualion demeure, en général, sans ehangemeol. Des
iliaques à la grenade, déclenchées par tonneau dans le régioa
de Fiers, out comolétement échoué. Un dracaea iliemand a été
ébattu en dammea. Un de nos aéroplanca n'est pas rentré.

Londres, 22 septembre 1916, midî 30 et 11 h. soir.
Au Sud de l'Ancre, nous avons avèticé, au cours de la nuit,
sur un front d'environ seize cents mètres et enlevé deux liguei de
tranchées entre Fiers et MarUnpuich. Notre froat s'étend sctueUe-
saaat en ligne droite tu Nord lie Fiers et de Maruapuich. Le nuk
dernière, nos troupes ont pénétré dans lee trancaéee sllemendes
• u Sud d'Arras, ont fait uu cerULa nombre de prisonniers et
inflige des pTki k l'&dvet&dire. Au Nord de Neuville-Ssuib-Vaset,
nous avons fait exploser un fourneau de mine dont l'entonnoir ■
été occupé.

Aujourd'hui, l'artillerie a montré, de part et d'autre, une très
grande activité. Au cours d'ua certain nombre d'cngagemenii

Becondsirch, nous avons amélioré nos positions, et poussé dea
détachements dans différentes directions. L'aviation s été très
active hier. Au cours de combats aériens, deux appareils ennemis
ont été détruits ; un autre a dl atterrir avec des perles.

Autour do la Guerre

UNE ENTREVUE AVEC LE KRONPRINZ RUPPRECHT
DE BAVIERE.

Un journaliste américain, représentant Lee journaux da
trust Hesrst, a rendu visite, U 7 septembre, au Kronprini
Rupprechl de Bavière, qui commande an chef les troupes
allemandes daus la région da la Somma. La récit qu'il a
envoyé à ses journaux, a été supprimé ca routa par la cen-
sure anglaise. M. William Bsyard Haie a donc expédié soai
: compte-rendu par sans-fil.

Après avoir tracé la portrait du feldmarechal Priaoe
Rupprecht de Bavière, M. Haie relata, sans autoriaalioa
expresse, dit-il, quelques propos du Prince sur la grande
bataille que livre son armée :

a Vous avez eu le bonheur ou la douleur d'assister, ces
trois jours derniers, aux combats tragiques qui caractérisant
le suprême effort désespérées l'Entente, en vue de briser
notre organisation de défense. Mes officiers vous ont
expliqué ou vous expliqueront la façon dont nous jugeons
ici le résultat de cet effort. Piotre terrain perdu, vous pouves
le constater à ta loupt sur la carte. Afaù nos enn/mu ont
mbi dtt pertet Jormidablet en vies humaine», letqutlltt sont
dulrement prêcieuset. lis ont payé largement et comptant
chaque piCii dt terrain, que nous leur auon* eé'de'. A c<: prix,
nous leur tn céderons encore, s'îU an ixulent. Noua
autres Allemands sommes paifaitemeut en état de oombler
tûs vides dans nos rangs. Nous disposons d'une réserve d'ot*-
Ûblers et de soldats, que nous n'avons pas encore entamée.
Nous ne sommes pns obligés, comme les généraux de l'En-
tente, de jeter sur le front de combat proprement dit ilee
recrues in*ufûsamment instruites.

« Nous ignorons si cet effort Bera le .ernier de nos en-
nemis. Nous avons pris comme mesure de leur force leun
suprêmes possibilités et, quoi qu'ils fastent, nom somme*
prft» a y parer.

« Dans l'intérêt des milliers d'hommes que coûterait em
vain, toute nouvelle attaque nous voudrions toute-
fois que ia leçon profitai au! adVersairee, Au point de
vue de notre pairie, cela nous importe peu. Nous pourrions
" même dédire, qu'ils commettent de nom,lies folies. Pendant
les dernières semaines, vous avez visité noire front. Vous
avei (xarcraé toute la conlrée qui s'étend jusqu'à noire
base. Vous aurez conslalé que nos orgnmalions défensives

sont complètement imprenables et que nos préparatifs sont
largement suffisants. Si vous faites savoir à vos amis d'An-
gleterre ce que vous avez vu, vous aurez peut-être servi la
cause de l'humanité. Nous sommes attristés d'être obligés
de réclamer le terrible tribut de souffrance et de mort qui
s'écrit en lettre de sang dans le livre de l'Histoire. Mais si
nos ennemis s'obstinent a vouloir posséder quelques hec-
tares de plus de ce terrain sanglant, je crains qu'il ne leur
(aille payer le prix amer, n

NOUVEAU'RAID DE ZEPPELINS SUR L'ANGLETERRE.

Berlin, M septembre 1916 (officiel).
Dans la nuit du a5 au 36 septembre, une partie de nos
dirigeables de marine bombarda le port de guerre anglais
de Portsmouth, des places fortifiées à l'embouchure de la
Tamise, de même que dea installations industrielles d'im-
portance militaire et des installations de chemin de fer du
centre de l'Angleterre,, entre autres York, Leeds, Lincoln et
Derby ; de nombreuses bombes explosives et incendiaires
ont été jetées avec visible succès. Les dirigeables sont
rentrés indemnes, malgré une forte contre action.

Londres, 26 septembre 19111.
Reuter annonce : 7 dirigeables visitèrent la nuit dernier*
et ce matin l'Angleterre. Les côtes du Sud, de l'Est et du
Nord-Est furent attaquées. Le but principal de l'attaque
étaient les centres industriels des Midlands du Nord. Jus-
qu'ici, aucun rapport ne nous est parvenu signalant des
dégâts dans des usines ou des installations d'importance
militaire.

Londres 2C septembre 191e (officiel).

Le lumli au septembre, cotre 10 b. \ du soir et minuit,
plusieurs dirigeables franchirent la côte de l'Est et du Nord-
Est. Dans diverses localités des ComU>s septentrionaux et du
Nord du Midland des bombes auraient été jetées.- D'autres
dirigeables furent signalée k la côte Sud. Jusqu'ici aucun
dégât ni aucune perte de vie humaine nVint été signalés.

Un communiqué officiM postérieur ajoute que quelques
dégâts i»l quelques pertes de vies hunrlrtnes ont été signalés.

LE DEUXIEME SOUS-MARIN MARCHAND ARRIVÉ
EN AMERIQUE.

Londres, M septembre 191*.
L'Agence Reuler annonce : Un remorqueur américain
t reçu l'ordre de he rendre a Montauk-l'oial, pour remorquer
jusqu'à Ncw-London (.Connecticut) un sous-marin msr-
chand allemand.

NAVIRES COULES.

Madrid, 26 septembre 1916 (Agence Havas).
Un sous-marin austro-hongrois coula le brick iluliea
't Garioaldi u (1,374 tonnes brutes), dont l'équipage a été
sauvé. Le vapeur anglais m Charlerlmse » (3,on tonnée), la
vapeur norvégien uliarjord» et le navire italien « Vega S
(5,oa6 tonnes) ont également été torpillés. Les équipages
ont été sauvés.

L'AMÉRIQUE ET L'ANGLETERRE.

D'après un . télégramme particulier do la «Gazette dt
Francfort », on a été péniblement étonné duns lee cercles
gouvernementaux de Washington en apprenant que 1s
ministre anglais Lloyd George a déclaré ouvertement su
Parlement que le gouvernement britannique use des infor-
mations recueillies dans sel lettres qui passent sa censure
nofl seulement pour jes i>nfs militaires, mats encore pour
ses tniérils commerciaux.

La prcie américaine témoigne d'un mécontentement
croiront contre l'An^Merie,

Gaulmy Antoine, Sl-Colomb (Lot-et-G-urorfhe), inl 2&8.

Gavoury Prudent, Noire-Dame-du-1 hil (Oise), Inl 360.

Guilhem Gabriel, Paris, fut 274.

Godard Gaston, F.-eane-liUloy (Somme), inl 2S7.

Germain Eugène, Mallemort (Bouclics-du-Rh.), inl 16Ï.

Granger Fernand, Cordon-Gripy (Sn«-ct-Mnme),«îrg ,lnlHM

Gnzzola Adolphe, Boulogne (Seine), adj , inf 101.

Guyon Marcelin, Grenade (iîte-Garonne), inf. 20fl.

Hervé Désiré, Marruy (Indre-et-Loire), ml 162.

Hercouet Joseph, CtfWul (Côles-du-Nocd;, inl 94

Kérourédan François, Pont-Croix (Finistère), Inf 287,

Lecocq Léon, Crnywick (Nord), inf IG2.

Labedie Adrien, Lad^veze-Rivière (Gers), inf lfiï.

Labbé Raymond, Rabart (Loir-et-Cher), inl ;ï50.

Lebouesse Emile, Maziral (Allier), inf 350.

Lefebvre Jean, Wnz-ers (Nord), inl S47.

Le Roux Pierre, Penhars-par-Quimper [Finis'.èrel, inf 267.

Miraben Pierre, Clainac (Lot-et-Garonne), inf. 2S&.

Mr.uran Louia, Mezel (Ba^es-Alpes), inl 1C2.

Moisset Alphonse, Campounex (Aveyron), inf. NU.

Mercier Jean, Ijlle (Nord), inl 1(8,

Moneuse Charles, Lcsquielies (Aisne), inf. 15t.

NeeJ Marcel, Caen (Calvados), cap-, inl 24.

Philippoa François, Mas-d'Agenais (L.-et-Garcnn*), inl 3M.

Pascnlis Jean, La Poux-d'AHos (Baases-Alpes). inf. 161

Pigus Louss, St-Leffer (Alpes-Marilimes), Inl. IVL

Pndqux Georges, BouloLme-sur-Mer iPas-de-Cul.), inf 1K.

Poldn Maurice, Corbreu^e (Seine-el-Cn«el, inf 350.

Prévost Charlee, Berneml-sur-Aisne (Oise), cap,, int 350,

Pichavant Alain, Mahalon-Pont-Croix (Finistère!, inf. 287.

Raynaud Ismaêl, La Verdière (Var), inf. e

Rebeyren Gmrand, Tomlrés (Lot-et-Garonne), inl 2S8.

Salot Menus, Manoeque ;D(isses-Alpea), cap , inf. 3.

Sarrade Jean, Ageu (Lol-el-Gaione), inl 288.

Simon Jules, Levécourt ilite-Mnrne), cap., in* M.

Saint Fumin Léonard, Varsaiilee (Sftine-et-Oide), inl 350.

Testut Adrien, Saintoin <Sonime), inl 162.

Trotabas Mariua, La Mure (Basses-Alpes), inf. IfiS.

Thirion Raymond, Poi'is, cap., inf. 274. . ■

Taillandier Edmond, Paria, inf 356.

Tonquart André, Paris. jj£ 121

Vilaine Francis, Parib, ml 3â0,

Vivien Georges, Pans, inl. 234.

Vaudermy Agénor, Lmdry (Yonne)r int 78

Vayrier André, Pernes (Vaucluse), inl. 163,

Vasseux George?, Noyelle-sur-Mar [Somme}, inl 350.

Amand Hubert,. Ambrièrea (Mayenne), inl 54.

Barbier Alfred, Cavron (Pas-de-Calaia), ml 165.

Caperau Etienne, MeumCC (Tarn-et-G«rorme), im*. St

Dodard Emile, Buaii (Manche), inf, 24.

Achard Joseph, Morns (Drôme), inf. 340.

Allais René, Paris, rhnaa. 121.

Bcrton Louis, Mftcon (Saône-et-Loire), serg , chass. tîl.
Briôre Maurice, Neuillé (Indre-et-Loire), inl 39.

Dounies Guillaume, Bassignac (Corrèze), Inl. 6V

Dorchies Emile, Fretin (Nord;, inl 340.

Eutrope Etienne, Ar.cy (Rhône), mf. 340.

Frlcotteeux Marc, V«rpel (Ard>nne«), chaes. rit.

Jay Jean, St-Heand (Loire), tr.l 340.

Latour Camille, Pans, serg., mf. 340.

Moraau Léon, Vemeull (Marne;, chasa 104.

Marcon Jean, Aucbères iRhôn"'., Inf 1*1.

Maqum Fernand, Soissons (Aisne), cluss 123.

Ometz Jean, Paris, ehflï.s. 121.

Paillaret Charles, Albon Tirdme), cap., inf 340.

Ayoul Mathnrin, St-Gondnrd iMorbihan), !nl.#11«.

Bergougnoux Lonia, I^endura (T^ot), sect 17.

Boudol François, 5t Pne?t Puy-de-DOme), sect. M

Bru Pierre, Vannes (Morbihan), ml 7«.

Barlhée Martial, Revest (Dusse»-Alpes», inf. M.

Bugnon Clovis, Bnullare (Oise), mf. 350.

Berlin Louis, St-Trajaa (Hte-Garonne), ml tM.

Biais Pierre, SI-AIgnan (Loire-Infér.), inf Ttt.

Bouanchaud René, St-Colomhin fLoire-Infér.), ttralll 1

Chovet Jacques, St-Gertls-Terre-Noire (Loire), sect lé

Challeix Léonard, Dorrier Puy-de-Dôma), Inl. 39S.

Chassaing Annet, St-Maunoe (Pay-de-Dôme), bat ans).'

Coulon René, Lille (Nord), Inl Tî.

Cadie Pierre, Preneesaye (CAtee-du-Nord), Inf. W.

Croquevielle Louis, Paris, int 306

Carpentier Achille, St-Germer iSaine-Inlér.), (ni. SÛT

Chernar Louis, Herry ,Ciier); inX 116.

CniUAtre Gerrruun, Willier» (Ardennes), inl 350.

Depussay Paulm, Dmvilie (Eure-et-Loir), inl WL

Delaunay Georgea, Paria, secl 13

Dussnux Henri, Montauban (Hte-Garonne), lal 63. '
Desbans Marcel, St-Voubourg (Ardennes), serf^, ioL l<5«
Colomhaln Jean, Marseille (Bouches-du-Rhune), Inf. 3f>
Debray Stepben, Domart (Somme),-tel 36*.
Dumas Joseph, Sauxillonges (Puy-de-Dôme), fnt 380.
Dumont Louis, Bôna (Nièvre), ÛC 287.
Dubrulle Constant, Aniche (Nord), aerg., inl 306.
Debrye Louis, Bre&les (Oiae), inl 3B0.
Ficheux Georgea, Jouy-aous-TheUe (Otae), int' 360.
Fritte Ferdinanfl, -ChAlona (Maurne), int 350.
Guilbart Alfred, Caligny (Oise), bat 360.
Gustln Elie, Camp-de-Chalons (Marne;, inf KO.
Fiévet Charles, Roubaix (Nord), cmn, inf. 114.
Ferrand Jules, Banquet (Tarn), inl 206
Ferré Louis, Lacourt (Anege;, inf Î&6.
Garrie Joseph, Moymzès (Aveyron), inf. let.
Gilabert Louiav Beaumoni (Rte-Garonne), int 280.
Gabarrot Frédéric, Coueilles (H!e-Garonne), inf. 2*6
Geneix AverUin, Beauregard (Puy-de-Dôme), iul SI.
Hacquin Emile, Rambercourl (Meuse\ int 3M.
Jouve Antoine, Vaxoilles (HtevLeôre), int 350
Julien Alfred, aichy (Seine), inl 94.

FAUSSE INFORMATION ANGLAISE.

Un communiqué anglais de la station de Poidhu a
signalé un incendie dans lee hangars aie dirigeables à
Francfort sur le Men., allumant que k ■liugeabiea et
00 avions auraient été victlmea de cette prétendue
catastrophe.

Celte nouvelle a particulièrement intéressé les habitants
de Francfort, qui ont pu constater de leurs propres yeux
^qu'elle est de pure invention, du premier jusqu'au
dernier mot.

UN EXPLOIT D'AVIATEURS ALLEMANDS.

Berlin, 26 septembre ltll.

La » A'ordiJi;tifscae AUgemeine Zeitting » écrit :

D'après un radiogramme de l'Agence Wolfj de New-York
le « JVetv-Yorft Xnnei u a publié, le 6 septembre, une infor-
mation dont l'authenticité cet garantie par 1' « Uiuvtrmd
Presi Avsociation » de New-York et dans laquelle eet citée usw
lettre de M. King, membre'du Parlement anglais. M. aasxsj
écrit que, le 16 août, une formidable explosion s'est pro-
duite dans un dépôt de munitions derrière les lignes an-
glaises en France. La porte en munitions eet évaluée à ai
millions de dollars (soit 1 j5 millions de francs),

D'après des iudicatioos de source officielle nous sommes
est mesure d'ajouter les renseignements suivants : Un des
plus grands dépôts anglais de munitions se trouvait installé,
après un travail de plusieurs mois, près d'Auruicq (il kilo-
mètres au Sud-Est de Calais). Il comprenait des douzaines de
magasins et de hangars de toutes grandeurs, avec de vastes
installation! de chemin de fer où les trains de munitions
arrivaient incessamment pour remplir l'énorme dépôt.

Lorsque, d'après les constatations de nos aviateurs, les
constructions furent complètement terminées et les msgasins
remplis de munitions, une attaque fut entreprise par nos
escadrilles d'aviateurs, dans la nuit du 10 au si juillet, avee
un succès complet. Tour est énorme dépôt de munition*
iauta jusqu'au dernier hanoar. De profonds entonnoirs ainsi
que d'énormes champs de ruines marquent la place.
D'excellentes photographies d'aviateurs qui ont été
prises avant et après le bombardement permettent de juger
sur l'importance de cette oeuvre de destruction. Uien que
lé. King ait indiqué comme date de l'explosion le 16 août,
Il faut cependant admettre qu'il s'agit de l'sttaque contre U
dépôt d'Audruicq. Si toutefois il y avait eu, ce jour-là, une
autre explosion, la perte- de* Anglais n'en serait que plus
grande.

SUR LE FRONT ROUMAIN.

Berne, 26 atptf-mbre 191*.
Le u Tempt u mande de Bucarest que le pont du Danube
près de Ccruavoda a été atteint lora de la dernière attaque
aérienne. Lee bombes n'auraient causé que des dégâts peu
importants.

Bcilin, 27 icplombre 1C916.
D'après divers renseignements parvenus aux journaux,
U o^nérul Pau aurait prit U commandement en chef des
troupes ruisee et roumaines dans la Dubroudja.. Le général
ïvanoff, na voulant pas collaborer avec le général Pau, se-
rait parti pour le front Nord.

EN GRECE.

Ou sait que, ne*pouvant décider le gouvernement légi-
time d'Alhcnet à s« soumettre à ses,volontés, l'Entente a
choisi uns autre voie pour arriver a ses fins. Llls «organise»
des troubles partout où elle le peut. Sous sa protection un
comité révolutionnaire s'est formé a Snlonique et déjà, les
journalislea de l'Entente parlent ouvertement du pian de
créer un Etat de Salonique autonome. On mande au ■ Cor-
riere délia Sera n que l'intention du comité lévolutionnair*

de proclamer l'autonomie de la Macédoine, en reine Liant U
pouvoir à Vénizéios, va encore compliquer la quewi -a
bâlkasuqu*. A vrai dire, les vésuséltstes révolodionssacm
sont en petite minorité, mais Ils comptestt sur les stejesssa
révolutionnaires et sur l'armée de Saurrail.

L'auteur de l'article voit dans l'action rérollUkmswwe
une menace de désaccord entre Alliés, après le eonc*ueion
de la paix.

On mande finalement que Vénizéios aurait annonce sa
prochaine arrivés à Satomque pour prendre en main la
direction du mouvement révolutionnaire. L'ancien ministia
a quitté Athènes en compagnie aie l'Amiral Coudimoitts.
On croit qu'il se rendra égalsmsnt à Crète, è Chios et i
Mytilène. N

NOUVEAUX COMBATS EN WOLHYNXE.

Las attaques russes, exécutées par dea masses formi-
dable! contra la front austro-allemand tu Woih)iùs) con-
tinuent toujours avec le coi eut axharturnaot, las 1
pertes monstrueuses (voir la a Gazette u du il 1
et le méms insuoeès. Un tau roulent, de detut jours j
les nouveaux assauts du ai septembre, qui ne réussirent q«s
refouler légèrement la ligne au Nord de KorvUitce. Par uM
oontre-poussée vigoureusement menée, tout le terrain perdu
fut de nouveau regagné psr les trouves sn»tro allemandes,
qui tiennent de nouveau en mais Szclwow, Sriniuchi, anssj
qu'une partie de Korytnics. L'importance que les Russes
attachaient è cette entreprise ressort du tait «js'iis saat és
nouveau employé les troupes de la garde. Celle-ci, après
avoir été complétée par des troupes de réserve, s emxtfc subi
de nouvelles et très graves pertes. Des prisonniers rscontaut
qu'un dse régiments de la jarde a été complètement anéanti
avec ses réserves. D'autres prisoanisra racontant qse les
offioiers qui cherchent è se dérober è l'assaut sont1 immé-
diatement dégradés. Dos ûf&eiert capturés confirment que
les Russes bombardent leurs propres tranchées, pour fairs
avancer leurs troupes d'assaut. Ces officiers avouent même
très franchement que les himmes, même ceux de la geôle,
sont chassés de leurs tranchées k coupe de cravaeties st és
pistolets, dès qu'ils n'en sortent pas immédiatement ioiussje
l'assaut est commandé. Le n—rutement de l'armée est déjè
arrivé au point que l'un fait appel aux jeunes gens de 17 ans.
Ces jeunes recrues setit en partie déjà sous le* drapeaux et
en vois d'instruction.

LA CONFERENCE SCANDINAVE.
On vient de publier è Clni-tiarua la note suivaute'aa su-
Jet de la conférence des nnnmres Scandinaves :

Les trois payi sont d'acicrd relativement au matntifn **
le neutralité loyale et imper't^le pendant lu guerre mcmdimtt
actuelle.

Le violation dea droits et des intérêts des Neutres de la
part des puissances belligérantes, ainsi que les difficulté»
d'ordre commercial et politique qui tu sont résulter* pou*
les Neutres (il s'agit du bloni* anglais. — La Béd \ ont été
soumise* à un exuin^u Approfondi qui a amené un siRasse]
au sujet d'une collahoi atioa plus éttndue. Lne attention
particuliers a été consaciée i Is destruction ou '1 ls retenu*
de navires et de chargements neutres, ainsi qu'aux t0D**"
quences résultant dea liste» noue» dressée» par les belligé-
rant* (c'est-à-dire l'Angleterre. — La Réd.). Soin œ rap-
port on s'est mis d'accord eu vue d'un allégement réciproqwS
de la politique commerciale et pour Ijue dej communica-
tions soient échangées, partialement par les p-juvcriimienta,
partiellement pir les autorité* intiTcsséee, an eujet des
mesures commerciales et politiques des trois paji et su sujet
ds l'intervention contre I'r>pionnage commemal.

En vue ds maintenir les intérêt» politique* st com-
merciaux apré* la guerre, on p.endra duns iea trois psy» u1*
mesures préparatoire», en collaboration- avec te* oigan*1
auxquels l'incident a été confié ou sera confié.
 
Annotationen