Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
a GAZETTE OE9ARDEI\INES 'M onobn Itl •

LISTE N" 251 COiyTENANT ENVIRON 700 NOMS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS DAN3 L- A. RÉGION O E VERDUN

Loi rctis u iiis uîî gnupii- jéilîHEnî lis toftoils dû u trauveal iss ijriwaafâfs flonl '« qoiqi suivant — U lnlat des noms pollfês iusqu'auiourMUiil st mua i mYiru 306,050.

> Total des prisonniers français internés en Allemagne i 355,000.

Lecrocq Jean, Reims (Marne), lnf 154.

Demi Juseph, Fougère» (Ille-el-Vilaine), cap., inf. 1»

Klalndaus» Louis, Parla, lnf 1M

Mngnba LoltIs, Bclxgny (Seine)* inf 15*

îîêi^y Jule», Ste-Lisaigu* (Indre), lnf Î90.

Olraud Léon, Guilly (Indre), tnf HW.

Dousset Gérard Biscuro^se (Inondes), lnf 290.

Légion Louii, Brain-s.-Allnnne» [M.-»t-LoIr*j, lnf. 290*

Au via Alcld*. Llnazuy (Vienn*), lnf 290
* Guerry Cément, Lezny (Deux-Sèvres), lnf. 290.

Goulnrd Michel, Mnuvezin (Gers), aerg., inf 2S8.

Noirau.lt Auguste, Breuil-Chnussee (Deux-Sèvre»), lnf. 14

Maria Henri, .Secondigny (Deux-Sévres), lnf 00.
• Rochard IsaJe-Paul, Les-Aubiei ( Deux-Sèvre»), lnf 94

nicher Eugèn», Monnaie (Indre-el-Loire), lnf 390.

Beatrtj Désiré, Monnaie (Indre-et-Loire), lnf. 290.

Challtoux Joseph. St-Lamheri-la-Potherte <M.-et-L), lnf. M

Senet Léon, Pampa* iDeux-Si-vres). lnf 90.

SirAonnet Charles, Bourr<*» .Vïennej, lnf 300.

Baut Eugène, Niort Jteux-Sèvres,, inf 290

Guignolet Maurice, Mers-»-Indre ( Indre), lnf. 990.

Capin Casimir, Denlen (Géra), *erg , Inf. 288.

Joly Jul«a, Paria, cap -fnur, lui 155

Hamelet Georges, Sl-AubitT-le-Vertueux (Eure), inf. Ml

QmUr Eugène Capel-leo-Grands (EUT»), 1nf 90.

G*mîchon Joseph, Crevant (Indre), tnf. 90.

Aurousseaux Aimé, Roiasons ;Aisne), inf. 166.

Lequère Joseph, St-Servan (He-ct-Vilaine), cap , tnf 194

Behan Jean, Nuierollea (Indre , inf Î90.

Gendchon BlaiM Crevaut Indre), inf 90

Charpentier Alphonse. Crevaut (Indre), inf 90,

Boucard Charles, Barb&tr* (Vendée), lnf. 151.

Descotte Alphonse, La Ch*pelle-de-Merla» ilstre), fut 14»

Brunaud Colestm, L» Ptn (Indrai, tnf 90
r Renaud Léon, Vorennes (Indres., lnf- 290.

Bouju Marcelin, Courlay (Deux-Sèvres), [nf 114

Houlin Valenlin, Longue (Maine-et-Loire!, inf ÎW 1

Malvnud Fernand, Vil^er-en-Plaine |"D eux-Sevré*), tnf. TH

Cellier Louta, Anger» (Maine-et-Loire), inf 2M.

Bonnet Auguste, St-PlentaJr (Indre), lnf. 90.

Lamy Augustin, Quia (Indret, inf 9"

Gaborlau Séraphin, St-Obin-les-Ormeaux ;Venrié>), lnf 94

Amlrault Léonce, Sepme» (indre-et-i,ofrî), Inl 90. •

Audae Adrien, Bosaay (Indre-et-Loire), lnf K*

Leaage Henri, Bouguenal» (Loire-Infèneur»), cnp., Lnf la»

Ha-tncourt Paul, Senontea (Eure-et-Loir»), cap., lnf. 259,

Rosnert Char!**., Nancy (Mthe-et-Mo».), inf 00.
' Jean l'uni Caseneuv* (Vaucluae), cap., lnf 258.

Nlcolaa George*, fluy (Isère), inf. 268.

Caille Auguste, Nu ell-a.-les-Aubier* (Deux-Sèvre*), lnf. Tf.

Pacrèau. Eugène, Montroverà (Deux-Sèvre s), inf. 77.
' Bouiaeau Max., Borthoi» (Deux-Sèvrea), inf. 77.
, Boute-t Maurice, St-André-».-Sèvre» (peux-Sèvres), Inf 77.

Gaudin Joseph, Chaudron-en-Mauge» (Deux-Sèvrea), inf. 7T.

Perrier Juste, Le PeJlarin (L^rfre-IriférVurej, fat Tf.

Boiislnot Léon, Im Aubier* (Daux-Sèvrea), (ni a*4

Maureau Pierre, Beaumont-Lomafn* (T.-esVéV), cep., takf.HU

L*u Albert, Chantplgny-a.-Marne (fteinet, «aa,, ksst ttt,

Mlqnae Pl*rre, B'anquefort t Gironde), tnf 194

Pouroet • ••". -«. La TecU (Giroocs), Inf. 914

PriUard August*. 5t-Ou*n «Sainet, uaL V7

Monta LouU. Bordeaux (Gironde), tnt &1.

Joubart Léonard, La Féreole .'j-rrùrr inf. m

Lefort Victor, 8ft-Maceir* (Maln*-*t-Lotr«l, tht

Mounlq George*, Sanona ii'-s-pyr ), tm/. m

Hut*au Louis, St-Macair* (MaOn* tt-t>otre4, taaf. WL

Segretin Pi*rr*, Cassoa (Letre-IiU.^ taf 77

Ceriou Emile, Sl-Germain-ap-Leye (Sne-vUOlaea, Mt fffC.

Chatry Léon, Aveene* (Nord), cap., lai 15a

BlUy Auguase, Coulongas-T^ouaràai* (Deux-fievr***, bat fffffj

DudefToM Ootav», Lys-4^0*org*« (Indrel, btf «4

R*n«uK Françota, La ChapeUe-Geudun' (Dau-atfma*X tscjaj

DeUcour Conat&nt, Beta (Inére-evLolj*), taf M

Tfaaler Sylvain, Arthoa (Indre*, tnl 10

OouyauM Ferdinand, St-Canaiophe-en-Baielk* ( Indr^tntm.

Benoit L*oa, St-Branche |Indre-et-Loire), kal fffc

Guignant Jean, Lnoay-le-MU* Jndie M I-oire\, mL 94

Lavargne Louis, Buxud' (lndr«), tai 90

Plneult Emile, Lee Forge* (Indre), iai 9D.

L* Prieilec Marc, Auraj (MorhtheJU, lnf it»

Tragret Eugène» Noiaj (Lotre-laf ), lut T7.

Maillai Augu84*,~St-Pi»rre-d*-Chamist* (Maint-et-UJ, hat W.

Martmeau Georgee, La JiuneUiire (Maine-ci^.), taf K.

Durand Jean, Tilllar» (Uatne-et^.), Lnf. 77.

Poirier Loul*, Torfba (Mtune-eavL.), lnf 7T.

Habte Albert, Aux-Longlroa'^eJnc-aL-lxirei, ML 7L

Perrigaud Kmila, Maraac (Lolre-InMrleura^ nai. 77

P*rr.,jaiid Joakph, Marsao (Loir*-InI*rl*ure), laf. V.

y- ■ " * Auguste, Mailay (Malne-ft-Lolral, inl r..

Denaa André, Montoir-d*-Bretagn« (Loire IntX M. 9*4

Henot LeopoLd, Buxsufl (Vtennej, mt lie.

Pau» Jean, Maraafl (Loire-lnf.), tnf IX. ,

Doutill* Rané, Amboia*.(Indre-et-Loire), lnf. M.

R4f>pe Jean, Maiaonnaua (Hte-Vienne), cap., tnf WK.

Courttn* F «li, Aulhat i Pu y-de-Dôme;, tnl. Ifs ■ "

Lemaitr*/>*aaani, Wefnb** (Olae), ehaae à p. 4

Pradel Eugène, Brouaee (Puy-de-Doxn«), tuf. »

Loubet Alexis-Laurutt, Sl-GauJ«o* H.* GarctnaeL, kmf S4

Loobel Aleiia-0-, Aa Çort (ArièaeJ, inf 2».

RablU* Joseph, ân..piy (Vend**), inl 64

Gtbert Joseph, St-André-dea-Enaugeae -(Ardacb**, *ér*i T.

Dénie Mathieu, Solignac <H1»-Vl*nne!, génU 7.

Bonnet Louia, Paris, Lnf. 6t.

Lafond Lucien, Pana, lnf. 90.

Cauvel Joseph, Adiaaan (HérauJt), fnf. 994

Gocb* Urbain, Tntllot (Voeajes), LnL 1H.

Agret Mathieu, f*t-Terra (GCrondei, cap., ici M. •

MINDEN VW.

(Suite,).

Roufficn Henrt, St-Oourjon (Loir-et-Cher), lnf. 98.
flouttn Armand, Baitce [IU*-*i-VtL), mL 870,
Rou***au Léon, Hotot-*n-Anfe (Calvadoa), lnf. 070.
Rouaaat Emlia, It-Remy-la-Vanna (Sne-st-M.), Loi. terril. 14
Retix Victor, Avignon (Vaucluae), fsst 938.
Royer Jcan-Lo:ib, Rnlfflaux (Ardfche), lnf.
Rnllon Lion, Cinq-Chemuis-*n-Toussaint (ni*-**-VÏL),!nLBJI .
Raeaix Auguaùn, Lfiale-s. -Sorgue (Vaucluae), lnf. 958.
Ricard Jules, *VCannât (Bchee-du-Rb ), tnf. 1M.
Rteerd Hann, «iaraetlle (Bchee-du-Rhon*), tnf 111.
ftScard Maraue, V41!aLoure (Vauclusij, ijnf. 358.
Mgoux Paul, Pomérols (Hérauit), Lui Ut.
•\totiftYet Ferdinand, RoMiue* (Hte-Loire), lnf S8
Roeoe Henri, Grens (Bches-thi-Rbônel, fnf 111.
RochetLe Antoine, PLaurat (Puy-de-Dôme), art. 53.
Rolland Charlae, Parts, inf. 111.
Roman Laiara, Mareeill* (Bch*»-du-Rhônc\, lnf. 111.
Roux Isidore, Porcaro (Morbihan), int. Mi.
Ruas Léon, Aulas (Gard), lnf 111.
RaT*u Vincent, Alexandrie (Eejrypta), inl 111.
Raonler Joseph, Goumonaec (Héraulé), lnf Wl-
Raueoule* Jul*e, Daurgne (Tarn), tnf. 25S. -
ftawl Séraphin, Rojuea (Gard), inf. Ml.
pfttux Pierr», Aruquiers-per-Vîc (Hérault), tnf. Hfi
ftlpart Honore, Carpentras jVaucîuse), Lnf. 111.
Httton ClautLius, St-Just^Malmont (Hte-Lolre1, Lnf. 4*
Robert Louis, Mïllau (Aveyron), Lnf 258.

STUTTGART

Car Emile-Henri, Condé-en-Bn* (Aisne), tnf 94
Paul-Henri, La VUanet (Anège!, tnf. Ï9C.
Blonde! Achill*, Moranghv 'Oiae), cnp., lnf 155.
Tilaeeire Pierre, laael (Aud*], mf. 296.
Noug.:^ Eiie, Ganac (Ahège;, cap., tnf SS9.
Denitago MichjJ, Roquefort -de-Cor b-.èrea (Autlel, inf 294
Geih- Jean, Montpellier ^Hérault), lnf 29G.
Blot Paul, St-Omer (Pas-de-Calais)), ait. 5.
aVoiaamain* Coarlca, Condé-s.-Noireau (Calvados), lnf 94
Raoaud Marcel, Pans, Lnf 101.
Camus Paul, L* Havre (Seine-Tnf.), cap., lnf 24.
Detiffln Louis, Amicna (Somme), in/. 101.
lietp-e Alphonae, N*uville-en-Ferradn (Nord), Lnf 103.
Beraud Eugène, Roquefort (Alpaï-tMar-Xj, tnf. lil.
Pachjiar.da Jean-BapHiste, Menton (Alpes-Mark.), inf. llf.
"aolmarnicr George*, LunéviLL* (Meurlhe-et-Mos. ), lnf. W.
Tarie/ Gaston, ProLh,oi» (Hte-Marne), inf. 86.
Ltcnartier Eugène, Argencee (Calv&doa), lnf 96.
ladrappltr Joapph, St-Manric*-s.»Mosel> (Vosge!), lnf U4.
Dalpurme ErnejL, Dinard il!l*-et-Vilain*.;, tnf. 154.
taeeeunlèr* Alexandre, Lignerai (Indr*;, lnf. 9Û-
II-' • Jules, Crezon (Indre), lnf. 90.

un port florissant sur la mer Noire au temps d* la domination
de G*nes- Depuis la constitution do la hoununic en Etat
indépendant, Conslanlza l'est ul.»J-: nu e : c'est un port i» .
mer bien outillé et une cité balnéair* mondaine. Mie est
reliée à Bucarest et a l'Europe occidentale par un chemin
de fer qm traTarse deux bras du Danube à Ccraavoda, sur
un pont d'un* longueur d» aa kilométrée.

Or, no* Leclftur» gavent que la tel* darpont de Cernavoda
est également twnbic au'pouvoir dei troupas bulgare- tu ru»»
allemandes. '

LES OTAGES B'iLSAGE-LSUAIfiE ES F8XMGE

Au dtlbut d* la guerre, le* troupe* françnises qui
entrèrent en Haute-Alsace et «n Lorraine, emmenèrent bt**
tV.m, en se repliant, un certain nombre d'habitants civils,
et partieuli^feinenl des femille* d* fonctionnaires. Cet
otages ont eu 4 endurer une douloureuse captivité qu'il n***t
gu* jualc de rappeler, au moment °u la presse allié* ex-'
ploito de La fa^on qu'on aail, I« évacuations du nord, qui
a* furent qu'une mesure imposé* aux autorités militaire*
allemand' i par les nécessites économiques et «octales résul-
tant du blocus anglais.

Les douloureuses odyssée* de ce* otage* d'Alsace-Lor>
raine, dont beaucoup n'ont pas encore été remis en liberté,
ont été consignées ddns une série de témoignages authen-
tique* faits sou* la toi du serment. Certains du ces récita
ont été publies, c'est un» qu* le récit comme par exemple
cejui d'une évacuée née Françatu, qui a. paru en français
ebez un éditeur Strasbourg .-. sous le titre a V-j captivité
en France ». Citons eocori le brochure- « Csnf ;oun de cap-
tivité en France », de M'" Fauny liocs*!, et finalement celle
intitulée « Leuhn/t^hru n uer.schUpylcr EIseîs-Lofhriniycr s
(JfoulJranrcs d'Alw.ens-LorrQini eiUratné* loin dt chet
tus), dans 1 . !!■ I* prufcatctir Kunncngiesw. de Stnuv-
hour*;- rcsutnii une série de tùiatoignnge* authentiques, dont
la plupart ont été fait*, sous serment.

Le premier de ces témoignages est celui d'un juge d'AV
sace-Loi m?, arrêté le 17 août i<ji4 à S.-., petite ville de
la Haute-Alsace.

a Vous êtes fonctionnaire allemand } » lui demanda w
capitaine de dragons, dotant lequel il trait été conduit.
"Ayant répondu aflirumlivement, u juge se vit couper la
parole et emmené en captivité. Le trajet Jtuqu'è Belfort fut
très pénible. Lee prisonniers civils, parmi lesquels se trou-
vait le juge «n question, durent passer U première ouH
dans une éi urîo sur de la paille a moitié pourri*. Escorté*
par quatre soldais en armes, Us rencontrèrent d* nom-
breuses troupos qui s'amusaient i fair* 1* geste do le* fu-
siller. * Je ne donnerais pas deux sous pour votre peau s, dst
un des soldats qui Us est01 tait. Arrivés 1 Belfort, Us furent
aocucillii par lus cris tio^tilos et ouiu^aiiti de la foule. Oa
le* traita de w toi bons u, h sa Us Bot lie**, etc. Après avoir
été minuticudcmcnl fouillé, le juge "e vit en former daue ua
sombre cachot, en COOipagnl* d« deux oilmlnals de droit
commun. Plus tard il fut mimé délai W dortoir commua
âne aulies prisonniers civil*. Il y avaU parmi sus dee
hommes en * 1 :■• et «n mucfaci d* eh«ml*cs, qui evileot
été arrêtés dans le* champs où ils 1 nt ; U y sralt

ifc dua vieUlards <)<• -n ., 8n ans, parmi lesquels se trouvait
le tailleur ffoeglin de H> Uiantsalrch, qui mourut [>eu après
d'épuisement, à Hetlebont, ainsi 'qu'un ancien foncl.cra*
naire, âgé du 78 ans. t.o durlolr commun était «nipesté par
rimmoiulo W. C. ittatallé dans un coin pOLi l'usée ds tous
ce* piisoan l is, d<ml beautoup souffraient de colique*.
Loi>qu lia d m.ind. il ot è mander, #oo leur répondit l
«Allez rUtz GaUlauiné n. Un malade demandant un méd*>
c:n reçut la même répnn*c. Le juge apprit dp ses compe-

Royer Gustave, CMlcau-Thièrry (Aisne)^ inf. 154.
L* Qucment Cnstrlee, Pari*, Lnf. 134.
Nanquette August*, Parla, lnf W.

Marltn Jaan-Marl*, ,CombourtiUé (Ille-et-Vil»in<),. art. U
Marnée Luoien, Nogent-s.-Marne (Seine), art. *X.
Simon André, Dreux (Eure-et-Loire), uiL 101
Malnot Alfred, Bois-Gu/LLaume (Seuie-Inf), Laf 155.
Ouyon Julee, Bar-le-Duc (Meusei, tnf. 155.
Chesnoau Cliariae, Salbri* (Loire-et-Qiery, lnf. 158.
Forgn* Marins, Marseille (Bouches-du-Khone), lnf. 141.
Bas Flavien, Nisan (Vaucluae), Lnf.

Michel Edouard, MurselHe iBouch*s-du-Rhône), gèni* T.
Berthou Jean, cap., Marseille (Bouches-du-'Rh.), génie 7.
Michel Juben, Floyan (Nord), génie 9.
Milthet Jean, Sanerods (Cher), inf. 79.
Eter Léon, Demanje-aux-Eaux (Meu^e), lnf 156.
Piorre* Ernest, Plouignoau (Fimatère^ lnf. 135.
Duehcinm Marcel, Agynièe (Qisol, mf. 19.
Muetï Charlee, Montreuil-s.-Bois (Sein»), inf 78.
Moreau Jean, Montchanin-les-MJnes (Saône-et-L.), tnf est
Van Wynsbcrghe Gustave, Bruges (Belgique), lnf é.
Cro* RégUs, Langogne (Lozéra), lnf 155.
Caîllault Maurice, Nalntré (Vi«nne), lnf. 164.
Thibault Ernest, Cassé-Ie-Vivien (Mayenne), lnf 90.
Maarïn Elle, Valence (Drôme), cap., inf. 111.
Selineppe Cèles Un, Frouard (Meurthe-et-Moselle), Lnf.
Charnier Eugène, Caez (Nièvre), mf. 290.
Llnxe Marcelin, St-Person (Landes), inf. fc». . '
Champire Nicolas, La Meignaime (Maine-et-Loire), inf *4
'MIgean Désiré, Gèhée (Indr*), inf. 290
Poldevin Jacques, St-Clément-de-la-Place (M.-et-L.), lnf 2»*.
BobLn Henri, Maz* (Maine et-Loi.-e), lnf. 290.
Fmchaud Martial, La Salle-de-Vïhiers (Mame-et-L.), inf 2*4,
Potltr Louis, St-André-a.-Sèvres (Deux-Sèvres), lnf 280.
Brugnet Henri, Viliebernier (Mame-et-L.), lnf. 290.
Bodet Eîie, Cholet (Maine-et-Loire), lnf. 290.
Limousin Victor, La Plaine (Maine-et-Loire), Inf 290.
Couzlneau Auguste, Cnurlay (Deux-Sèvres), lnf 290.
Col** I-ouis, Wontchevrter (Indr*), inf. 280.
Sauzet Albert, Poitiera (Vienne), tnf. 200.
Bordtora Loma, Sevigny-en-Sancerre (Cher), lnf. 290,
Guichard Jule,s, Palleau (Saône-et-Loire), tnf. SDO.
Gulgnard Firmin, Montreoil-Bonnln (Vienne), lnf. 290,
Poirier Eugène, Volnay (Sarthel, lnf 200.
Lemolne Jules, Valencay (Sarthe), inf. 290.
iCano Jean, Elven (Morbihan), Inf 290.
Brigand Louis, Eguzon (Indre), Inf. 290.
Trouve Flavien, Sauray (Deux-Sèvrea), inf 380.
Gueirault Edouard, Nihern* (Indre), inf 290.
Métal» Jean, Cholandrey (Vienne), Inf 200.
Garnvet Gabriel, Baucre (Indre), inf. S90.
■ Gîra.udeau I^ouis, Saucalé (Gironde), ierg., lnf. Hf.
Menard Jean-B.-P., J-a SaH»-de-Vthiera (M.-et-L.), lnf. t*4
Duhamel Marcel, Sleenbccque (Nord), inf. 135.

gnons le triste sort du postier SchaertTe de Nicdertulzbach,
vieillard aïthninlique qui avait ïuccombé aux mauvais trai-
tement* dout il avïil étc l'objet. '

Le 38 août, è 4 beuree du matin, les prisonniers civil*
furent rangés dans le corridor de la prison et assistèrent au
Ipec^aclcr de leurs compatriotes tiuvcrsanl les rues de liej-
fort, enchaîné» comme de* criminels. Il y avait parmi eu*
dee médecins, des juges, des avocats, des industriel*, etc.

Apre* un trajet d* deux heures en chemin d* f*»,
le* prisonniers arrivèrent è Besançon, où il» furent reçu*
P»r le* cris de «sales Boches», ■ canailles », ■ crapules »,
v »aligaiids a, «cochons m, h à mort n, etc. Par le* fenêtre*
on leur jetait dee morte^uï de houille.

Le juge souligne que ce n'était pas seulement le ba*
peuple, mais surtout les « feqj bien » quj participaient s
ce» peu noble* manifestations qui aceompa g lièrent le» pai-
sibles civils d'Alsace,.'menés en triomphe pur le* rue» de
Besançon e{ offerts en spectacle à la populace. Dans la suite
oe son récit, 1« juge se plaint.surtout de la mauvaise nour-
riture et de la malpropre te. 11 renconua a.1* prison de U*>
sançon l'huissier svàinmradt d* MOnster, qui mourut pesa
*près, de même qu* 1* conseiller sanitaire docteur Brciolt-
ginger, victime lui auisi de ion douloureux exil.

D» Besançon le» prisonniers civils d Al*ace furent traue-
porte* t Moulins-sur-Aiher, où ils arrivèrent gelés et af-
famés ; ici encore ils furent insultés et menacés. Ua
monsieur bien mit se précipita sur le juge, l'empoigna par
1* nujquo et le jeta par lerro sou* les yeux des soldai*, de tall*
- tort* qu'il dut s* faire soigner par un rnéde< in. A Moulin»
le* prisonniers civils fuient partagés en a groupes: la*
fonctionnaires et les autres. Le* fonctionnaires,, au nombre
de 135, furent logés dans une sallo de gvmnugtiqiie, ou il»
durent coucher lur une mince couche d* paille. Un seul
robinet servait fc leur toilette. Ici encore . saleté, vermine et
mauvaise nourriture. L* juge raconte que, la nuit, ils re-
cevaient la visite des a bonnes amies n de leurs gardiens, qui
venaient contempler avec une curiosité triomphante le*
a Boches s sur 1» paille.

Arrêtons ici c* récit et passons i un autre, celui d* la.
femme du postier Schaerff* d* Nïcdcrsulzbach. C* récit a
été publié I* i& décembre 191a par un journal neutre, 1**
s H iule r iVoc/irichten n, après que ce journal *ut déjà donûé
1* récit d'un Balois, qui avait été témoin, è Belfort, d«e
même* faits. Entraîné*, 1* îo août igii, par des troup»*
française* en retraite, 1* famill* Schaarffe fut jeté* é Hetfon
•a prison, où 1* .mari *t la femme et leur lille adopuv*
■ubireut un traitement vraiment inhumain L» femme l
r*e,ont* qu'on laj arracha le* cheveux et qu'oa lui bris*
un bsU! sur la tête ; ton corp» était couvert de contusions.
Son mari fut plu* malmené encore; lorsqu'elle le revit, aprè*
avoir été séparé» d» lui, «II* 1» reconnut è pain» ; U «t*Bt
couvert d* ssng *t lui racout* qu'on 1'uvtit battu et m*>
tratté t ooubs d* pied ; il ressentait de grande* douleur*
dans la poitrine. La femm* SchacrfTe dit qu'ils furent
mieux traités par roflicier, qu te* questionne, ma\a w
17 août, au 11 ..1 n, on lui annonça que son msrl vAiuil
de ittfMinbeY. Elle apprit d'autios prîsonniprs qu'on l'avait
brutalamtnt J*té en bas d'un escalier.

Mne autre victime- est le rocevo-jr d'*nr**Tlatrecnaot vVataV
*■ I.'.'ni de 1". Ih-fiii^-u. mort de rhumatisme* irtjculairee,
eontreotés su camp do Fnoul.

Un récit sueeède ainsi t l'autre II serart trop long d'en
donner loi tous les détails. Une série de faits reviennent sans
cesse . La répugnant* malpropreté, l'attitude Inhumaine d*
«ertsine* darnes de la CrOtX-ruugf refus*Dt m|ini d* l'eae
■ux a Doeltes * mourant de soif pendant* leur transport «a
•hemin de fer, les menaces et i11 insultes etc.

On peut dire que les soldats et les officiera frnnçnis e*
montraient, en général, plus humains vis-à-vis des malheu-

reux prisonnier* qu* les civils, exaspéré» s*n» doute par la
lecture des journaux. Citons 1* cas d'un officier qui voulut,
è Lyon, donner è boire aux prisonnier*, niai» qui en fsst
^empêché par I* populace ou bien encore tel autre cas d'ua
sergent, qui fit preuve d* bonne volonté vis-à-vis de*
malheureux confiés è a* garde, sans pouvoir empêcher
toutefois leur exploitation par tea~rnercantis sent scrupule.

Un chapitre de» plu» douloureux eet la grande mortalité
Infantile dan» certain» camps de prisonnier» civils, comm*
par exemple dan» celui d'Aurec.

Pour terminer c* bref résumé, signalons encore la ré-
ception qui fut fait* aux prisonniers civils d'Alsace-Lcev
raine è Clermonl-Ferrsnd. L* description d* cette scène
pénihl* entre toute* revient dan* plusieurs tesnoignagm
Il parait qu'on avait annoncé l'arrivé* d'un convoi d* a pQ-
leur* d* cadavres n, et c'est en effet comm* tel» qu* furent
reçu» le* prisonniers civil» d'Alsace-Lorraine. Mus est o» u
un* excuse1 La journal local français, le * Moniteur dm
Puy-de-Dôme n du jeudi ao août rgt A a donné un* descrip-
tion d* l'accueil fait i ce* prétendus pillarde. Cet artick
donne un* idé* dea excès commis par la foula contre de*
gens tane défense. Noua y lisons :

• Quand 1* train est entré en gare, à l'heur* exaete, une
immense clameur «'éleva : è mort I 4 mort I l'on répétait sa*
l'air de* lampiona : Conspues Guillaume,* oonapuaa I Oa
agitait des'drapeaux français. Le» barrage* établis sont dé-
bordé* malgré d'importante* force* d'infanterie, d'artillerie
«t d* police. L«* barrière* d* treillis qui fermant l'enceinte
d* la cour dé 1* gare sont brisie* sur plusieurs pointa. U
est minuit, I* cortèg* de* pillards sort par I* petit* porta
placé* près d* l'entrepôt des poste*. Les huée* eont d* plu*
en plus violent** : k mort I t mort I Parmi le* prisoiinieat
Il -y • des gamins imberbe* k 1* figura vicieue*, ds* nomma*
k cheveux bl*nca et k barbe blanche, de aolidee (ain«rsjaj
blonda k moustache. Los un» at les autres sont ri*n moin*
qu* rassurés. Beaucoup tremblent d* toua l*ur* membre*,
ijou» entendons un monsieur vêtu aveo une certain* r*>
cherche, coiffé d'un chapeau gris aux large* ail**, «t qaf)
est enchaîné av*c un éphèb* k l'allure équivoque, dlr* mm
français : Mais Ils vont nous tuer 1 Tous ont le* ru en o Us* |
Ils sont attaché* quatre par quatre. Oa las bouscul* pour
1** fair* marcher plua vit* ; sur leur» visages oa lit un*
angoisse profond* ; ils sont pâle* *t livid**. Maintenant Ua
marchent ver» 1a foui* et o'est ua tumulte extraordinaire*
aa Indescriptible brouhahs I

De* poings se tendent vers eux ; on le* frappe k coupe «s*
Mnn* ; l'un cjt tiiomm( d'un coup d* valis*, U ohsncelle j
de» agent» te soutiennent ; entraîné p*r ■*• compagnon* de
chaîne. 11 continu* jusque 1* plue» Delhi*. Là il tombe, la
tête fsndu*. D'autre* sont également blewéa, I* sang *oai*
et la foule, de pie* en plu* grand*, réclam* qu'on loi llvaa
U* prisonniers pour les lyncher.

Les gendarma*, les soldat*. la* commissaire* d* poli*»*,
I*» agent* essaient, mais vainement, de protéger les plflsntaj
Ils sont frappé* aux-méme*.

L* cortège s'«m v* vers 1* ru* Montlosi*r, 1* rue Andre>
Moiniar. De* voix chantent la Marseillaise, qui set reprise
en choeur. Cela fait ■ diversion. On franp* moins fort.
Simple accalml*. Ru* Pont-Grèv* on veut arracher le* pii-
■onniers eux brave» gêna qui les gardant. Devant la caserne
de 1» Chasse. 1* tapage eet formidable, on «rte, 0*1 se Jette
sur les Allemands, qui sont !itt«ral*m*nt assommés. Enfin,
on parvient i les faire entrer dans les bâtiments, tandis qn*
'la foui* continu* k pousser dea clam cura de mort. ■

Ce récit ne montr*-t-il pas éJoquemment le* Incalculable»
conséquence* qu* peuvent avoir le* excitation* d'un* preea*
Lrreeponsabt* I

Giaee aux énergiques démarches du gouvernement ajas>
'haiid, un certain nombre de ces prisonniers olvils, enleva»
d'.Msace-Lorraiu*, ont pu rentrer dsn* leuxa foyers, mata
mslgnt l'engagement pris par 1* gouvernement, françaAa»
-plusieurs centaine* d* personne* d'Alsace-Lorralne *oa4
encore retenues en captivité.

Autour do ia Guarro

LA CHUTE DB CONSTANTZA ; L'IMPRESSION
- EN ITALIC

L* • Seeolo s reçoit I* dépech* suivant* de sea correspond*»*

a* Londr** :

a L'occupation dm GosMtanU*, annoncé*' par 1* comm»
alqué allemand, cet considéré*, dans le* cercl-n politique»
«t militaire*, comme 1* pire nouvelle reçue par le* Allias
depuis plusieurs moi». .9

a L** informations da front rouniaia, ses date da»,
laissaient prévoir 1* possibilité d* l'événement, mai* an *u*>
posait qu* 1* résistance s* prolongerait enroua queJqua*
Jour».

« Constants* était le principes1 port roumata de la ]rW
Noire, mai* se population n atteint pe» duc nulle Imea. (An-
ton* que 1* * Journal «ta G«név* s qui reproduit ce tesë>
gramme rectifia lui-même e* ch.fîn» dan* I* méine nnniém
a «Valu* k >7,ooa I* chiffre d* la population de ConstanUa J

« D paraît que l'abandon de 1* vill* • é*é détaraus»**
pas* Us aécesalte 4* protéger contre tout* atlanta* p%mttkU ■>
«b«tnla d* far de fi u carnet «t W irt* loaf paast awr b 0%
aab* qui finit sur la riv* dobroudjieiin*, près d* Tsbars»»
'vods. »

D'aprt* la "cri tique militaire da s Cernera ddOm «afraa,
I* part* de Conatanta* n'ees pa* Irréparabl* peas» la» |e»
msin», mai» l'événement eet da eaux qui feaa! du t-lem t
l'as! vers sire, à oiua da l*ur* répercussion* poilUqua* at
morale*.

LE COMMKKCB FJté\NGAUI.

Dana le numéro 2*4 *• la a Ooaalla ■ noua ivtat iiuaht «aa» '
fil** doont** stauetiques sur 1* eoouaar** uierWar ds i» bse***
psnéant le* m—*i prenusrs muta d* I aiw*a 1WI& C+t cAntr**. *v«
nous avioua «m pr un Isa s* tTtmpm*, aunl complètes *t coouu*u*w
oar le neia* lournal d* la (sç»a eulvani* :

La bslsne* commercial* («ufiérane* de* «aporUtioiu ear
Lm importations) d«t neuf pratuiv» mou de l'exaresa* sa
solda don* par ua déficit apparent de 4,*U> auJliuu*. s...*

rr oonnaltre. I* délioit réel, il faut fair* aubir aux cbif*r*>
second tableau 1** corrections Indiqué** par r'adrouits
tration des douane*, «'est-à-dire majorai La valeur de»
«atré*j de 9* % *t call* da* sorties d* lm \. t>tc* «*r*t
Uoa J ■une les résultat* rte!» suivauts pour i« eomniarca
extérieur d*a neuf premier* mois de l'anne* iyié : 1 .

Importation».............. ii.ojI nitlhons

Exportations............ 3,774 —

Excédant d'importations.... io,a*§ —
Plus d* îo milliard» I Tall* e*t I* somme qu*, du r** J»n
Tier au 5e saptembr* 1916, 1* Piano* s dû, ou devra at
bourser pour rè(l*r l'excédent de see achats sur s** raaîtés
«a dehors. Bncore f*udr»lt-U ajouter è c«* m milharu* t- •
acquisition* eonsidérable* faite* pour I* oompt* de I an *
*t dont Isa Utree d* mouvement n'ont pa* anooee »u
réfulanséa *

Il set d* tout* néceaalté qu* I* tribut paye par la frasiee
k fétranger cesse d* »'slouruir ohaqu* uiusa Le public d •»«
a* pénétrer Je cett* idé* qu' t U y a le guerre * et qu i i a u
dev; ir d* rédulr* see dépense», surtout quand elle* porti-<<.

*ar da* objets qu'il faut se procurer hors de !..... H**)

•'cet avant tout l'administratiou de la guerre qui desi pmi
k *■ risn aoheter k l'étranger de ce qu'elle peut aa procura»
ratr 1» territoire national.

Or, U est malheureusement certain qu'oa ue aa pr*
eeaup* pas asse* d* développer nos Industrtaa. J •->,< •
•t d utiliser nce richesas* nsturelles. On m baba* *"-»
■lsément allar k pratlquar !» théorl* du m<xnJr« cfl w-i aj
00m m and a ai, paro* qu* 0 «at plus cou mode, aux b*sauaW
aux manufacturiers étranger», dm produite qu'on . *
dmli aa Prenc* ave* ua pea de peine.
 
Annotationen