Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
• a

OATTETTR OCÏffl A R D E N N E1

24 DAcvmbp* IV

liste i:

kd

-c^ïziz/tr:? ei-imv^qu 1000 ^oie

(Reproduction strictement Interdite)

t» bbs s ft se pojs îMjiîss m anMî tà a trnva! lu primante dss w ra» tuiï& — ls te as -dm paiïà ternWlrt » ott t mm 331,000.

Total des prisonniers français Internes en Allemagn» i 333s,O0Ob

LANG-WGALZA

Bsauger Victor, Pari»,'infanterie 2aB.

Blanchard Aphonse, Longjutheau (Seine-et-Oise), laf.

Trlchard P., La Chapeile-d*-Guinchay (8,-et-L.), lnf

tHrar* Ç-iigou*, i- .« v- . . : « - ' ., in* MA.

fwlùr Jean, %!ar-de-naxr«f <Aveyre*4, «nf

OrtaJ Ovula, Paria, rafanteri* 2»

Che-piil-je* Jeu», Vincenne» (Seine), faf We\

Pongrtct fimtlt, Tarla, lnfaTrtert* 2%ê

Mayence Nlcnla*. Parla, cap , art. Ifl.

l*arizot Henri, Westminster (Auglctr-rre), serg , tnf. SI

Laroche Henri, Mehune.-Yèvrs (Cher), art il

Ba)ot ErnQ*, Plainîalna; (Voag*»), hu*. ccl. L

Brlce Léon. Paria, infanterie 289

Meurtn Miiï'c, Paris, «argent, lnf. SSC

Booquillsn René. Masux {fteine-et-Otse), «erg., tnf. SB

Clérie J«!ie*\, Far!*, «ergeat. toi tôt

Haaaon Servais, Taran (Rhône), »»:■*., rat. 90t.

OoDoet Henri, Mer* (Indre), cap., 4nt

Reaattt Marcel, DintiM (Jura), cap, tnf. 8BK.

Caron Aosruïta, Glaora (fiai— TllT 1 cap , tnf AS»,

PlTtean dément, Vieille-Vigne (Lo1re-Inf.L cap., nef. '

Lesueur André, Pari», caporal, tnf. 352. ■

Ouxaaa Jean. Marerc-llee tflai ne), lof 154,

Ixard Louis, Capeetang {Hérault), lnf. Si.

Renom Jean, Nehlas (Aude), laf 1S4.

Rncanté Gsorgea,. Paris, infanter-îa

Carré edmond^ Paria, Infanterie USS.

Ballot * i 1 ChauK-de-Gillev (Doubtr), *rrf «6.

stoussoaux lacqua», Perle, infanterie W>

Ferrie Jules, Nu-lte-St-George* (Jura), tnt. 851

atraeeelaen Emil*, Lev ail ois-Perret {Seine), 1irJ

Sameron Gaston, Bordeaux (Gironde), lnf. £

Biérher Albert, Pari». Infanterie 28D-.

Douvraln Henri, Parla, Infanterie ! 5S

Seyvet Stéphane, Ecury (lîbôn*), inf 35t.

Bonneior Albert» Lavane» (Daube), c*f> , lnf. S3X

Brocard Henri, Plénlxa (Jure,), Irf KZ.

tsi'heT Charlop, Maurollaa fOouba), l-.f SSt.

Tacbora Lucien, Gennevllllera (Seinpl, tmî, ISt,

Gr\«\\\,'t. * Jeaa, Mortboa (Averron^, cap , lnf OL

Gaboala* Jean, Moulhac (Aveyron), lnf. 1H

Prndhon Charle», Peslnei fHte-Saôna), lnf 552.

Baries Charles, SaJvagnae (Aveyron), serg., ïnf m

Poate André, Paria, infanterla 362.

Mourion Georges, Paria, lnfanteri* 33l

Chrlstl Alfred, PsrU, ijifan'^rta 3^2.

Baacombea Edouard, Gevry (iura), 'r,f Z"<t

ButK Jacquet, Parla, Infanterla ri.

PralU Qaude, »t-Sympfcorien-let-Bn(a (S M !

ïalat Henry, Wjo» (Cote-d'Or), lnf S5S.

tCttaifia Albert, GÉvry (Jura), aerg , lnf 25*

Wolf Félicien, Cavaux (Jura), inf 552,

Cousin Charles, Bretlienay (Hte-Marua), bif-M.

Âufauton PanX Mirsnemessa (B.-4u-Hhân^, tham. M

G'ri*! Pierr*, Canlol» (Av«yrw»}, lnf IEIl

Fréty Jean, Luconay (!NI6vreJ, laf 3C>2.

Drochur Fernnnd, Paris, txttÊÊÊKfa -

Légt/ Pierre, Ortind-Chomp-les-Bains (CalvadoaJ, hif. I

Guiilaln Victor, Lyon (Jïhoue), chatw. i

Considéra Loula, Paris, Infanterie 3j2.

MnJidé Edmond Lncliapella (Mhlne-et-Lolra), laf. 395.

Duvlvier EmtW. Auberriliier» (Seine), 1U.

Guinchard Joseph., At» (Douba), laf SH, * >

Oarbuls Françoia, Villefrancb» (AveyTon), aerg.-at,, tef

MvrtSn Fernnnd, Pari», Infanterie 9o2.

Rlock Jacquoe. Vflle-d'Avray (Seine), Inf. 2S9.

Hirschnwltx Maurice, Cokouot (Russie), cap , lnf. S3ft

Poiilalnt Josftpti, Bngneux fSelne), lnf r52.

Raynal Henri, Cfthnmit-Avey (Aveyron), lnf VU.

Fugit Josepb, Calmont-Avey (Aveyron), lnf lîi

Faliard Marina, Lyon (RiiOne), diaw. i.

Cafford Fernand, Bonnet (Aude), brlg., hus». 7.

Rrncha AU>ert, Couthurea (Lot-et-Garoimrl,. Im*. A

Puech Louis, Dpcnze^Ule (Aveyron), inf. 1Ï4.

Michel Jean, St-Berain (Snone-et-Lolre), lnf. flft,

Valent!» Eugène, Ste-Cerila (Luxembonrp), lnf. M.

Cappe Louis, Parla, infant cria 352.'

Vlé Jordy Llmoux (Aude), lnf. I?4.

néaezfUi Françot*. Lerignan (Aude-), inf. 124.

Gayral Jean. Villcfrancl» (Aveyron), 1rf 124

Colntot Joseph, Petit-Noir (Jura), lnf 352,

Mas Pierre. St-Svmphunen (Avevn'n), chass. 07.

gyroon Arthur, Leamlngton (Angleterre), inf ȣ

Etherldge Georges, East-Boldaf (Angleterre), inf. «f.

Bordenav» Fulbert, Maumusson (Gcra), inf (18.

Bordenava Rémy, Donzon (Basses-Pyr ), lnf f8.

Robert Bertrand, Vlllmidraut (Gironde), lnf. 18.

Ls Mat Jacques, Ca-it (Finistère), inf 118.

Hayet Richard, Louvin (Belgique), inf 10.

Poutard Joseph, Herbemond (Belgique), lnf. 30.

Hettcbrout Théophile, Tirlemont (Belgique), *rt

TJeflrée George», Sart-d'Arll (Belglfpie), Jonc. 1

Copptnl François, St-Elienne (Loire), Inf 38.

Ttsaydeus Gustave, -Qnoîsniechelen (Belgique), lnf Sfc

Weiry Firmin, M.nrchrvoll^tte (Belpique), art.

Albrtuy Casimir. Rleupeyroux (AvejTon), Inf 124.

Bourdouclo Leopold, Laba^fide (Aveyron), inf. iZk

Allet Oswald, V.ivr# (Aveymn), tnf 124.

Bomaud Paul. Luçon (Vendée), inf. 337.

■Garniero flugèn», Luçon (Vendée), lnf "37.

Renard Claude, AnHzy (Nièvre), Inf. 352.

Lequln Jean, Blanry (Sa6ne-et-Loire), Inf 288.

Barres Jo«eph, Sauveterre (Aveyron), Inf. 124.

Pucos Louis, Bszas (Gironde), 1nf 18.

Cases Firmin, Vairchoule» (Aveyron), chass. fT

Arnaî Justin, Ciianrrejnl (Lozère), chuss. 57. ■

Pierr» Ahel, Vavre (Aveyron), chass. 67.

Gouthier Marius, Eirjol» (Var), chass. 67.

Pevraud Denis, poutémaa (Var), chass 67.

Lcmarchand M., Coodé-s -Nnireau (Calvados), cap , lnf. 8

Labcmnrda Charles, Evrenx (Eure), cap., lnf. 33t.

Nivale* Miclr*!, Bruay (Nord), inf S9k
Dop«In Emtl», Pari», Infantorl* 3Ô2.
Jacguat Amtïiij*, ûlmoiilll* (Nièvre), lnf. m.
Léchaloa Etlenna LaKtiersch» (Cher), lnf. SOI

t ,v Alphonaa, Paria, ' '.,

Faycr Loul», Paria, Infanterla ?89
BlaJsla Armand, Par:», infanterie Uto.-
Jardin Emil», Pari», lntantcrt* 358.
Vallon Jean, Pari», tnfanteria 1S&.
Bincl F#Hx, Maudres (Sehi«-el-Ois«), tnf 2a
Peririii Ulysse, Savlgny (Snonc-ot-Lalre), lnf. Sîsl
Vendroux Paul. Montre ni! (Siône-dt-Lnire), tnf. 9HS.
Ttoualdè* Albert, Mor«ial (Avryron). lnf 124.
Rallliet Alexis, Marslal (AvejTon), lnf 12*
Railbet Albert, La Ronqtiette (Aveyron), lnf lfi.
Cirrié Léon, Vlllefranrfie (Aveyron), lnf. 124.
Otdhllnc Léon, Vave» [Aveynm), lnf. 124..
Bac Josepb, Carcassonne (Aude), lnf 124.
Guérln François, Btignolea (Var), cap , chass 87.
Degleox Justin, Allanch* (Var), dm» 4
Sngumort^ Eugèna, Lyon (Rhône), chaea 4.
Chosson Emile, Vienne (Wre), oap , chas*. 4
Bonnet Arnaud, Lyon (Rhône), chasa 4
Mpthias Jean, Boulogne* -Sema (Setnw), oap., lnf M
Biirhy Henri, Paris frifanterié 302.
Llé^eii» Ernest, Pari», l«f 352.
Tell Florentin, Aubervillier» (Seine), lnf. Mfc
Leirer Edouard, Levallois-Perrct (Peine), inf 351.
Billet Jean., Morestel (luere); mf. 852
Bernard Xavier, Basse (Saone-et-Loire), inf 85t.
Robin Françota, Rouy (Nièvre), lnf. 352.
Lhardy Jean, Sancolns (Cher), Inf 352.
Gentil Félta, St-Jean-de-Rournoy /TVrc), tnf 351.
Perrand Jérom», Lyon (Rhonei, rliaw 46.
Ouval Serge. Mny-fOlseA, Wf 850.
Coracault Olivier, L* Fullet (Maine-et-Loire), lnf. M.
Foulanean Josepli, St-Mnralre. lnf 32.
TufWn Ernest, Luzern* (Seine-et Olw), lnf T8B.
Gardin Adrien, St-Péraril (Calvados), lnf lfï.
Girault Gaston, Loch* (Indre-et-Loire), tnf. 26t.
La'ond Jean, St-Vlncont (Avej-ron), lnf. 124.
Rroa Jean, Viîleneuv» (Aveyron), lnf 124.
Miquel Louis, Béselll* (Aveyron), lnf. 124.
Rnbcrt Henri, Vargorge (Ardéche), chas». 4%.
Faffl Léon, Crausoc (Aveyron), lr.f. 289
Ray Eugène, Crassac (Aveyron), Inf 124.
Fressygue Charles, Espinassale (Aveyron), lnf. 34
VlTuler Joseph, Salmich (Aveyron), lnf. 124.
Bfuiguil Henri, Saivetat (Aveyron), Inf. 124.
SlbUot André, Tornay (Charente-Inf ), inf 134.
Tiiseraud Adrien, Gérardmer (Vosges), lnl. 33t.
Vi#uon Jean, Toury-s -Jour '(Nièvre), inf. 852.
Léontr* eustia, Chambornay (JJl«-S>aoiie), cap., M. :
Freschard Maximillen, Paris, infanterie 352
Ponlain Eugène, L* Havr» (Seine-Inf ), tnf. SHt.
Carr* Plsrr», Malletat CNievr»), jnt 3».
,Gadnn Emila, Gévry (Saône-et-Lolro), lnf. 289.

Braai Henri, Parla, Infanterie 231.
Nlcolta Julas, Nercô-le-Grand (I)oube), fnf. Ml.
Haultt Louis, Montplrcy, infanterie 352,
Burne Gustave, Maubard (Côte-d'Or), lnf. 3Bt
Meode* André, Parle, cap , inf 852.
Mloard Albert, Pari», infunteri» 352.
Régnier Lucien, Lequercba (Cher}, loi 9Ct.
Vllminot August», Paris, servent, lnf. eoi. M.
Barbier Yv»a, Cherbourg (Manche)r »erg., l»tf. ami
VtVndal Julaa, Pari», Infanterie 35t.
Cbarrèr* Albert, Pari», caporal, inf. 96t.
Mlchaud Claudius, Montceau (S»ftne-et-L), cap,, M }
Blanchard Henri, St-Foriziot f^aAr^^-Letiajk (jet Wm,
Gu'.Uo Jaaau Auray (MorUbaa), lnf 352
namnort Eugène, MIrbenn (Doubs), lnf 852,
Rarhter dûment, Vie-» -Thtl (Cftto-d*Dr), laf. Mt
Coiivart Pierre, Besuigena (Hte-SaAne), laf. M.
Dubois Jules, Noiront» (Douba), Inf. 35t
BrosseUn Antoine, St-Valller (Paone-et-Lolr»J, lirf. f%
Prenaut Albart, Beaanoon (Doube), lof. 352
Rom Eufrèna, Uaroeiloia (CMe-d^Or), taf 3H.
Rels* Robert, Parla, Infanterla 352.
BeJfricii Marcel, Parla, lnfanterl* 351
Vezolli Jeaa, Paris, Infanterla 35t.
Max Armand. Paria, infanterie 352.
Purmy Jacques, St-Valllar {Saôna-et-T^ir*}, bW fJË
Tramoy Jeun. 6auvic;nea fSaone-*t-Lulr*)T saf. Sa
Durai Jame», Glasgow (Angleterre), fcaf. L
Gulllola Félix, Vinneuf (Yonaa), laf 29
Cayron Adolphe, Sonnae (Aveyron), cap , ha1. VU
Llénard Alaxandra, Pari», artillerie 5
Fabr* Henri, Montérl* (Aveyron), lnf. 124.
Darlia Joseph, Champagnoul (Jura), lnf. eai. f.
Lecendarme Clément, Pourtoua (Creaae), inf. Jftt
Labortha Louis, Broumat (Aveyroa), laf 124.
Chanart Jean. Decazevllla (Aveyron), lnf. Hi
Thomaa Désiré, Orlèsns (Loiret), chasa. 4 chaa. §>
Couffin Joseph, Castaney; {Aveyron), lnf. 124.
Barguès Joseph, La Saivetat (Avayroa), laf 124.
Marty Françoia, S(-SaIvadou (Aveyran), laf. ZM.
RIcar4 Sylvain, St-Salvadoo (Aaayroa), taf 124
Brugel Loui», Monlbazeae (Aveyron), laf 124
Battut Jean. Soulage* (Aveyron), cap, lnf. Ut,
Saudral HippolyU, Flavin- (Aveyron), inf 124.
Tongu» Jean, Eapano» (Hte-GaronnaL lnf 14.
Doax Paul, Uglaa (Hlea-Pyr-i, lnf^ 88.
Brun Abal, Falcyra» (Gironde), inf. 14.
Boulleasd Eugèna, Champegné, aerf., lnf. aat. 4V
Mohamed St-Loa!e, Géravill* (Algérlâ), Ut A
Gullle Marcel, Cartlgnla» (Nord), htf. té.
Dlet.nyma Hippoi.yta, Buysscheura (Nnrd), laf. H
Bourtal» Georges, Basou^er» (Mayenne), laf. ttO
Godreul Jean. TrâauLet (>forblhan), laf. 241.
Brland Françoi», Noyai (Lolre-Inf.), lnf 64.
Courtol» Arthur, Masang4s (Yonne), chasa. 17,
Alaugsla Albert, Mascara (Algérie), cap . tir. t

paix oui guerre:-?

»J»f «fUGEtffIMT NEUTRE.

L* ministre norragien Il-csn a déclaré dans une ia>
iirTMw :

« Dans îei pourparlorB d* paix il s'agira première»
ment de mesures générale» pour *vitar-l»« gTierres ra-
ture à. et deuxièmement du règlement doa intérêt* par-
ticuiréra de» Etat» belligérant».

t En c« qui concerna le premiar point Taccord est
Établi doja en principe. L'Kurope «ntièro aspira à d- ■
mesures assurant la paix at non seulement (Jrey. muî>
(etbiaunn-Hollurog apsei e'est prononcé an faveur
d'une onioa des peuples, pour tenir ea respect le» ptT-
turbatfur» de la paix.

« L* deuxième point sera bcarooup plu» difficile a
régler : (Juestton» belga, polonaisa, serbe, oelles de»
Dardanelles et de» transformations balkaniques, d* la
restitution des colonies allemandes, etc., — toute» ce»
questions devront être discutées et tranchées dan» un
flena quelconque à la conférence d* paix. 11 eut certain
qu'une foule d'exitrenee» et de compensations compli-
queront les pourparlers* Seulement il faudrait savoir
•i la continuation de la guerre himplifiera la solutiom.
Je no le crois pas. Je suis d'avis que Eh paix future
aura 1p caractère d'un compromis, parte que le» deux
coalitions sont tellement fortes qu'il est impossible qu*
l'une remporte la victoire comptât* sur l'autre. L'Én-
tento seanoie ebpèrer cettej victoir*, lui permettant de

dicter eee condition!. Mai» en réalité rien n'indique

Su'elle soit eu droit de s'attendra à une issu* pareille
e la g-uerrv.

« La tentative d'afîamar la Quadnipïa-AlHanca
•et eonùamnee a an écWo complet depuis la t-onquèt*
d* la RoirraaDie. Le blocus obligera la Qua.dtuple-.Al-
Uasoe à > .'i- y ■ encore quelque* priFatiou», mais il
ae la fmeera jamais 4 capituler.

« An point da vu» militaire, la Quadrnplo-Allianc*
•et vicLorieuce, et il c»t fort peu probable qu*> le» ebove»
tournent, car la »upériorite des Puissances centrale»
•at fondée aur dea fait«ura qui oa *e modih>ronl plu»
durant la guerre Un de* ava-itages du commandement
en cLef da la Quadruple-Alliance oonsUta dan» la <<_u-
tralisati-on de* projet* at àm leur exécutioa i an degrrf
qna l'Entente n atteindra jamais, bien qu'elle la deana
•rdommunt. On ca vuit donc p^s bien tur qaai seiuît
fonde l'espoir da l'Entente dans ee, future victoir*.
2Ue peut augmenter ea pioduction da munitions, mail
la* Pui»sancé"s centrale» le pouv»mt sMeai, Fila fait va-
loir sa supériorité numérique, mais celle-ci exista da-
nmim lôugtomp» déjà, »au« »voir pu lai procurer 1*
«eicoès. En admettant le cm la plu» favorable pour l'Kn-
ttnte, le» circonstances dan* lesquelles alla peut con-
«flura U paix n» neront pa» meilleures dan» un an. (a,!*
veut dira qu« la continuation de la guerre n* aérait
•ju'iin* prolongarioB inutile d* leffusioa de sang «t du
«•apillage de biens, «t, à oa point da vue, le Mfët d*
Tonre de paix serait une d^c.sion aussi faussa que r.
arrettabla. •

Auteur de la Giïërr®

TMI HMP,

TJb tme naïf H à'mm» aaoralint Aouteua* vient
4'ôl:e inventé <-«r U front trêmfl* On l'unaH à jeter
ftaia Im tiamAé** allemundes dr» appaîi k la t1' er-
Oon, contenant U promesse ûTunt wwme ée IfiOO
mar/ r pour clrr^te oolârt attfm*nd if rrr,J.'"t .i V t in-
0mtion » française.

On a naine a croire que co Iruc ait été inventé par

4ea soldats. Il sent 1' « arrière » et révèl* la mentalit»
vil* et lâche de certains s profiteurs a qui n'ont ries»
im chevaleresque.

Mai» alors, pourquoi des soldats français se mettenfc-
fla au service d'une propagande qui est une oiïouse pour
eux-mêmes ?

LES 30'JS-MARINS ALt.EHAHSS.

Le collaborateur naval de la ■ l'iviotre », M. OH«
vwr Ijuilbeneuc écrit :

■ Lxi bombardement de l' unebal n'est pas la prenuar,
maie au inuina le ciriquieme ou le kiaionre 4411e Ui-j aous-
murin» allemturUâ uul upere depuis unut ll>lb (lie ém
Iran, eemupJtie et le ptiare du Cap 4a i'ar, Port*

Periiijo, «tc.>.
• s liais ue qui est tout * fait nouveau, c cet ^ue.iiussi

ae sommes plus, cetto fois, en présence d une laziUuuia
ferooe ^1) d un couinidiuiant de «uluuersibla isola,
heureux de terror^er un Lamtwu d* pteLeurs ou v1"-'**
ejuea pauvres bou^rea du gardieus de pliure. « L'afjui.-m
à* è'une liai est uiw véritable uj-ération de yuttrrm,
tout a fait analogue au bombardement de Pupe-cte,
cap'tale de Xaliiti, au 2'd sejjU'mbre lULi, effectué par
las cioiocuis tuu'.i;'WK « ùciiarnhurtt «et « bui-iâ€nau m.
Ont *1 out coule d'abord Us LiaUmeuts qui «a tron-
valent à Papoete, Uuut la eunonuiero ■ Décidée ■ et
un va-peur allemand tio priMt i oe n«dt qu'ensuite q[:
ont bomburde la ville. Ainsi A Puncbal, les submersible*
buthes détruisent lu euuiionuieie française e Surprise »t
«vrur de la * iMciAie », qui lo 3o septe-mbre 1^14, s't luit
oouveite de gloire a la pn.-e de Locoiteach, dan» 1*
Cameroun allc-v.iHud ; le vapeur anglais « Dama », mi
im transport Cm sous-marins fronçai» « Kangourou »
ont le même «ort. Pma la division de Biibïnenrible»
ouvre le feu sur la ville de l'unebal et la bombarda %
tin« distance de à.S"!' metrei. lie n'est qn'aprèi un
véritable combat de deux heures avec les battrrie* de
la terre qua les sous-mari na — dont les munition»

■doivent commencer il diminuer — se décidant À fuira
retraite. "

i . ■ Voyons, qu'on lu reconnaisse enfin : c'est tout»
une marina nouvelle qui bf»rt' ua la guerre. EaSf Allé-
maiidf ont comprit les mrevtiotê cellt vérité, il* ont
sur nous une avance n mmutàbli. Le temps travaillé
pour eux ; le* IwtHlitéi se prolongeant leur permettent
d'acquérir c* qui leur manquait au début at
NUS!HUE... m

uke vcik r:r:uTir€.

Ddt'i un giaad arucle sur la |iulit>q»« tanérala, pnblté «■

proauir» pag» p*r uu Journal gonevoi*, 1' 1 ImU^radjnm

Uetméil$aê » noue .liaona rnn ■ outre :

« Si k's comiUHndes d'.tj-iinupm^ viennent <U Pniia,
Il paraît que la mot d'ordre eiigeant du pe»simii»nie «*4

parti de Londres, i î'esl qu 'il s'ugit d'obtenir du p.-upl*
français qu'il iimtu le peuple nllfinand 1 A la levé*
eu masse allemande ou vont opposer la levée an ninse*
française. Tou» )«• journau» neutres dm langue fraa<
çaise.le. disL-iit de--uia quelo,tii>e J'iur* »ur u*t toa tra-
gique ; Si rAllp.Tiii-.'ii* ne doit pa» muter vainqueur,
il fnudia que les I i:>?iv iirt ee «oiiiiiftlci-i également a*
service obligatoire civil. Oa que Hindenbnrf; obtient
dos Allemands, .iofli» dévia l'obtenir des Français. Il
fiurl revenir à 9Ï! - . . C'est p.ufuit. P-'at© à eavoir oft
tel Franeai» trou^erout de* hommes pour la levé* géné-
rale. Ce sont eu? qui ont donné le plus frrand eiTorl
poimi les Allié». Seloai une atatiatitiu* publié* U y a
quelque* eemuircs, jmr In « fVewetta de Ijawainm »,
leur nsmitn* de uiorii pci^in» sur un seul front, qu'ili
poiUt'ïent d'oïlltlii» a«t les \nf.lais«t les Ilelre», *j*|
nus i élevé que le noi .bre ilaa uiorta qii« l'AlleiUftrrn»
a perdu sur le fiuut fi aurais, lu Ir^nt iu^i, 1» front

balcaniqua «t le frout turo ! Ce qui rate en nomme*
m Franc* ne rw//if même plus pour maintenir le» «/»
fectifs d* l'armé*. D'airtr» part, la population àm la
France est pruequ* de moitié inférieure à la population
da l'Allemagne. Cette différence sera encore plu
sensible daae 1 armée civile qne dans l'armé* d* combat.
Un* levée en masse ne clian gérait don* paa
grand'chose, et elle resterait surtout sans effet ei le*
alliés à» l'Allemagne décrétaient, eux aussi, la lové*
en maase. Le seul résultat certain qu'obtiendrait le
Gouvsrneim nt français par cttt* mesure, ce serait
d'arrltar complètement la .vie économique du paye.
C'est peut-êtra o* qu* d'aucuns »*oudrai«nt,^3)etimaat
■que la manque de charbon n'«at pas encore «sseï pénibl*
em France, qua fane est trop bion éclairé «t qu* 1«*
magasins ne fermen^ pas d'as«ez bonn» heure 1 EvioVia»
ment les Anglaie pourraient également organiser la
service civil obligatoire. Mais, enôn, At ont déjà fait
ce qn'il était possible de faire pqur accélérer la fabrica-
tion de» munition», D'autie part, tout ua continent,
l'Amérique, travaille pour eux, comme le Japon tra-
vaille pour la Kussie. Ce!* n'u, pue empêché le* Alle-
mands d'être autai bien nuinia de muiution* qu'eux.
On ne voit donc pas comment les Alliée .pourraient le*
empêcher d'êtr* beaucoup plus fort» de* que le servie*
aivil obligatoire fonctionnera dans tout l'Empir*. »

BAT ART)AGES DANGEREUX

M. André Fmmm adresse le* lignes suivante* atat

évacué* :

• Le» Rapatries, commencent 4 a» répands* dans ta

Trnnoc iilire. C'est comme s'ils se îéveilluienl d'un cauche-
mar T'Iuj de menace" autour d'eux, plus de policier» «ne-
busqués dan.» tous les coin» pour épier leurs perole», pli»
d» conliaintes. lie peuvent enfin se confier, soiiluger tes**
cœur comprimé depius m par l'épouvons* et dira

l'immense horreur qui étrejanl tout notre pauvr* .\drd.

n Ile ne s'en prirent pa». 11» raca/dent---- ik racoat

tant.... *t non soulemeul ce qu'ils s.nent, c* ou'ils ont lu,
e* qu'ils ont vu Ii-ba», nuis ausil c* qu'il» ont entend*
fiire- et qui n'est pas toujours vrai, a

M. Fag* est 1* directeur du plue important organa
ds rofugiés, da • Journal des Réfugiés dm 9kwm% ». A
ce propos sa journal pariMen, 1* * Bonnet Lvage »,
fait las remarqua» *ui\autes:

« M Fage lait e* qu'il Tait lorsqu'il dénonce le dan far
Ae* bavardage» imonvdéréi.

« Taisez-vous », dil-ii t les compatriotes. Le cons- d aat
erilcicua. Noua an avom lou» entendu, da ea» récite funtosU
autu, qui font fruuioiiiicr, qui lyijuièlent, qui dtwuleot.
Tout t l'heure encore, ua Monsieur très bien racontai; aa
restaurant, à un» table voisin» de In mienne, comment la*
Allemand», dan» une grimde cité du Nord, avineal eutaaaé
toute» les jeune» filles daita les immense* hangars d us*
usina, pour les livrer S la soldatesque.

— Ou te* a toutes violés* I assurait cet imbécile.

«Uu autre smenchérissait. 11 sanonlafct, et la mtlhea-
Niu était uunvmui-u, qu'en travaTsanl l'Alltmarfii», os»
avaii fait descendre du truin des ra|wUiéa, tous le» Jeûna»
homme» et toutes !t» Jeune» [*mma», et qu'on leur »v**1
fait »uLir une opération de>ant le» priver à jsmais d» leur*
faculté* de reproduction.

■« Vous croytw qu* j'invente • le v^us jnns que n1» I
dan» le 1 estatiraot. <lra gens, rttti \->:r ia StupidsU de ce
récit qu'ils entendaient comme moi, éloaffaiena d'indiirna-
lioci.

« Encore peut-on démontrer qu'il faut une doa* du cie-
tliusuie parltculteterneiil 101 te pour gober de p-iu-iMo»
bouides. Mais d nulles fteit» cuuicnl, plus vraisemblable*,

alnoo plus vrais, et ceux-tk t* répèlent, grossis, est |
ae Vim à l'autre____

« M. André Pag* s'indigne M. André Faf* • rusoa.

«Il reproduit, pour montrer ce qu'est 1» ri» dssa* afj
eay» occupes, aat articl* du « H'aWaî », éa >*•*» Yerk. pars
re> rnsfrierK I* reporter «nnenceni * noti que ohaas*» ca*mt
a* trouv* 4 as place. Tout U asonde travailia Quand IVsfsV
cier ennemi passa, l'cnfsnt oontinue à Jouer «ae» braét»
Qusnd il entra dan» une boutiqua, il est aerW poiiooaa,
La» rapports sont d'un» froideur compréhenatble......

{Ce tableau véridique contrastant trop avee les vsrweej
offlcisllea sur les ■ Barbares», le censeur a coupi le •*•>
sage suivant. — La Béd.)

« Ba dehors de cela, fl a> * trœ rngo** et maaifeslsv
tlnnti ù"i m a ?i nation» trot» fertile»

« Oan* V» publie, e*» s'est pie A ééncnosr ta* « 4»*a»tra»af
4m erimm* *, *t oe • eu raiaoe. Mata U n'y e pas qat Us
•Hlista* ajui » bourrant le crâne », et l'on peut admette» em»
m ca «out aux qui ont commencé, la foule de krun lefteuia,
•b prouvant seai goat pour ca genre de littérature, es» 4
•ingnli^rcment encouragea ilana leur détestant* msavla

■ Pmsqjfa dans le presse, depuis quelque» Fno4y tfat>
oomplil une réaction solutaire, ptrisqu'enfla, pl« on n*tm%
chacun cède en désrr de dir* la vérité, ht belle em i^arriW
vénté, il »er«lt bon que dnn» le p<*upl« eus»), mm saa» saênai
«• t* nation, Wa esprit» indépendanU fassent t»ite l** "r
«hsnl*. la» pleutres et ls* fous.

s Ce)» ausal, c'est un* tâche d* salut publie b

Ce sont là de sages parole*.

La* personne» qui répandent de tell raeontaJ»
rtnpide», flétri» par le* deux journaux cité», croisa*»
•lie* **rvir la» intérêt» dea « occupée » f JJJ
plus criminels encore que ces inconsciente sont eerl~*m3
joumumtm beulevardiers, qui payent tant mt tmrtt **
ligne mf m atrocités »1 ,

' NOUVELLES DIVERSES

Orand bleascs raeetrléi.
Le 19 décembre un train d* grand* hlaa*é* fTMP»**,
Tenant de Constance, est arrivé é, Gesiéve. Le *r*l»
comptait 215 soea-of heier* et eoldata, ua co«pj*oda»t4>

ua lieutenant et trois civil», venant da Lille. Ton» aat
blessé» proviennent des hôpitaux d* Otertingen,
burg, Rastadt, Ingolstadt, Cassai, *»o. Ua re»eapé ♦»
transport la « Provence », blessé et fait prisnanier, ■»
trouvait égalcanent dans 1* convoi. L** damée de »
Croix-Rouge ont- distribué des friandise», des ee»
puin» *t de» boisson» chaude*, tandis que aoedaia, emr
la quai d* la gar*, un arbre de Noél s'illuminait, *•**
applaudissement» dea gre.ud» blessés,

A é heure» 1* convoi partit pour Lyon. L*
1000 évacuée, venant d* Cambrai, avaient traverse
Genève.

Les tomba; de achats rrnnçaU «lane éa régie* é*

Glv*t— Ftnwy. ,
Le gouvernement franeina s reçn, pea* 1 îstsrmé
èlair* dn Saint-Siège, la lisio de* inMsb fiança*
mort» et inbumé» dans la province de NacnUT et da**
la région d* l'umuy—(ïivet. Los journaux frany***
informent lour» lecteurs que » les nombre usée famiTie*
fran;oiâea qui ont perdu un dea l^urs en lUli dans a*»-
régions peuvent, dès maintenant, obtenir de* ifldio**
tîone précises sur 1«( lieux da sépulture, e

Ces tombe* »ont d'ailleur* imiiiitemies dan* en tr*»
bon état, *t on a érigé de» monumenta. Ainsi V* boe«
petit cimetière du fort de CWrhmont, qui se trouv»
4 mi-chemin --ntre Givet et le fort, est tr*. fréqeeo»
par la population givetoiso. ,
 
Annotationen