Grand-Carteret, John
Les moeurs et la caricature en France — Paris, 1888

Page: 183
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grand_carteret1888/0216
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Fig. 97. — Le « Cahier des charges. » Suite de caricatures contre Louis-Philippe.

CHAPITRE VIII

LES CARICATURES CONTRE LOUIS XVIII, CHARLES X ET LOUIS-PHILIPPE

(1816-1848)

La caricature politique sous Louis XVIII : les écrevisses, les serpents à têtes de jésuites.

La caricature sous Charles X. — Les Parades. — La Girafe. — Estampes sur les jésuites. ■—
La Révolution de 1830. —Les éteignoirs, M. Dumollet, Polignac. —Le pieu monarque.— Les
pièces tricolores et la cocarde. — M. Mayeux.

La caricature sous Louis-Philippe. — Philipon et la création des journaux à caricatures. —
« La Caricature » « le Charivari. » — Emblèmes de la charge crayonnée contre Louis-Philippe.—
La poire. — Les poires du « Charivari. » — Louis-Philippe travesti de toutes les façons pos-
sibles.— Les blasons satiriques. — Daumier et les portraits-charge.— Les caricatures de 1818
contre Louis-Philippe.— Polichinel, ex-roi des marionnettes, par Lorentz.

I

ivent les éteignoirs ! Ce refrain d'une chan-
son libérale de la Restauration me revient
à l'esprit en présence des nombreux usten-
siles, jadis d'un usage assez commun, dont
la caricature a si généreusement gratifié
feu Charles X, roi de France et de Navarre.
L'éteignoir qui avait accueilli les Rourbons

à leur rentrée voulut, de même, assister à leur départ.

Durant le règne de Louis XVIII, la satire directe ne fut point chose
facile ; un dessinateur essaya bien de lancer une série de planches sur les
fourgons, mais ceux qui étaient rentrés « dans les fourgons de l'étranger »
trouvèrent la plaisanterie mauvaise et la censure écrasa dans l'œuf cette
« épidémie fourgonnière. »
loading ...