Grand-Carteret, John
Les moeurs et la caricature en France — Paris, 1888

Page: 465
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grand_carteret1888/0502
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Imprésario. Gommeusc. La jolie parfumeuse. Le tonneau des Danaïdes. Gommeux. L'homme à la fourchette.

Fig. 300. — « La semaine en pain d'épice, » par Hadol. (Éclipse, 1875.)

CHAPITRE XVI

LA CARICATURE UE MŒURS SOUS LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE

(1872-1887)

Les illustrations de la fin de l'Empire : la littérature anti-classique. — Hadol, Stop, Léonce
Petit et l'école de la paysannerie. — L'humour et l'histoire en images : Pépin.— L'illustration
maritime : Sahib et Léonnec. — Encore les troupiers de llandon. —■ La blague et la charge
militaires : llamollot, Honchonnot. — Les militaires de Caran d'Ache et de de Sta. — La sil-
houette. — Hobida et la fantaisie. — Alfred Le Petit et les « transformations. »

La caricature fémininc;le relevé et le retroussé sous le second Empire et à l'époque contempo-
raine. — Les « épinglées » de Robida. — Les cocottes de Grévin. - Les mondaines de Mars.

La caricature du jour. — La fantaisie, l'histoire en images, la femme. — Willette et Pierrot. —
Steinlen, Rivière, Somm. — Caran d'Ache : études de la vie militaire et de la vie civile. —
Pille et les restitutions historiques. — Eau, Lunel et la recherche des nus. — Les tendances
de la nouvelle école : le dessin et la légende. — Livres illustrés à l'usage des enfants : Tinant,
Boutet de Monvel, GeolTroy. — La caricature dans le livre. — L'incohérence.— Développe-
ment de l'esprit caricatural et son introduction dans tous les domaines.

I

n entrant dans une nouvelle période de l'histoire,
il importe de se demander si les modifications
apportées, par suite de certaines circonstances, à
l'organisme politique du pays ont répondu d'emblée
à des changements identiques dans l'ordre intel-
lectuel ; c'est-à-dire si la façon de penser et de
concevoir a pris une autre direction.
La seconde République, succédant à la monarchie de Juillet, essaya la
mise en pratique des idées pour lesquelles avaient combattu les révolution-
naires des premières années du règne de Louis-Philippe : la troisième

59
loading ...