Maspero, Gaston
Études de mythologie et d'archéologie égyptiennes (Band 1) — Paris, 1893

Page: 149
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/maspero1893bd1/0171
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXÉCUTÉES EN ÉGYPTE 149

en granit, portant le cartouche de Khâfrî
devant lui, l'épervier mitre ^ et accompagné de l'urseus qui
surmontait une bannière verticale : deux grandes ailes, vers
la droite, trahissent la présence d'un épervier ou d'un vautour
aujourd'hui détruit, mais qui surmontait un portrait du roi.
Il est peu probable que l'édifice d'où ce fragment provient ait
été détruit aussitôt après la fondation ; puis donc que les
pharaons de la Ve dynastie reposent à Abousir et ceux de la
VIe à Saqqarah, ceux pour qui les Pyramides cle Lisht ont été
bâties devaient appartenir à l'une des dynasties postérieures,
à la Xe ou à la XIe. A Méidoum, la fouille, commencée en dé-
cembre 1881, était terminée en février 1882. L'entrée est à
quinze mètres environ au-dessus du sol : c'est une ouverture
carrée, d'environ un mètre de côté. Le couloir descend à tra-
vers la maçonnerie l'espace de vingt mètres, puis s'enfonce
dans le roc ; à cinquante-trois mètres de profondeur, il se
redresse, court horizontalement sur une longueur de douze
mètres, puis remonte perpendiculairement vers la surface, et
affleure dans le sol du caveau, six mètres et demi plus haut.
La chambre, taillée rudement dans la pierre vive, est vide :
un appareil de poutres et de cordes antiques, encore en place
au-dessus de l'orifice, montre que les voleurs ont extrait le
sarcophage à loisir '. La violation était déjà accomplie à
l'époque pharaonique, car, en examinant les parois du cou-
loir, je vis deux graffiti tracés à l'encre, à peu de distance de
la porte extérieure, sur le rebord même du cadre où le bloc
de fermeture était enchâssé. C'était la signature de deux cu-
rieux, et la forme des noms comme celle de l'écriture indique
la XXe dynastie : l'un d'eux s'appelait te sc/'ibe Sokari
l'autre Amenmésés et constatait sa venue en

> 2 j\ n<2>-3

cet endroit,

1. Une a été publiée dans Maspero, l'Archéologie Égyptienne, p. 138,
fig. 139.
loading ...