Mauclerc, Julien; Daret, Pierre [Hrsg.]
Traitté De L'Architectvre Svivant Vitrvve: Ou Il Est Traitté Des Cinq Ordres De Colomnes ... — Paris, 1648 [Cicognara, 563-1]

Seite: 2r
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mauclerc1648/0010
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

traite; de l ordre doriqve
CHAPITRE II.
A sécondé Colonne, qui est Dorique, est comparée à vn Géant, d’autant qu’elle efi gresfe, forte
& robuste : La hauteur d’icelle soit diuisée en huit parties,dont les deux feront la hauteur de la sti- Hauteur Su
lobate.Mais ses deux parties se diuisent en trois autres : l’vne pour la grosseur du tronc de la Colon- "IZmtéA,
ne par embas : ôesept telles parties feront la hauteur d’iceluy, auec sa cimaize & son chapiteau. Et Hauteu* de
par ainsi le tronc cotte par A.aueclastilobateiointeàiceluyauraen hauteur dix pars: partisfez la^w^4*e
grosfeur du tronc en quatre parties, deux d’icelles y adiointes,font la largeur de la stilobate : & puis D>»,fio» Je
vous aiousterez à chacun costé-vne partie pour la grosseur ou proiedure de la Cimaize du tronc,ou /L
de la stilobate. La hauteur de la stilobate cottée b . se diuise en sept pars : dont les deux extérieures uutt du costé
font la superieure & l’inferieure cimaize : les cinq pars reliantes, feront vn quarré sélon la largeur mt‘
de la stilobate. Le diamètre ou ligne diagonale d’iceluy, fera la hauteur de la stilobate entre les Diuisitn de
deux cimaizes : Soit diuisée la cimaize d’embas cottée du costé senestre par c. en deux parties ; vne,la cimahç
pour le plinthe : l’autre diuis ée en trois, deux pour le thore; la tierce soit donnée au filet ou quarré blos‘t!
sur ledit thore. Ma is celle du dextre cottée par d. qui est d’vne autre façon, soit ausst diuisée en deux parties; dont l’vne sera le dextre cottée
plinthe , la sécondé pareillement diuisée en deux; dont l’vne partie soit donnée au thore d’embas; Sc l’autre soit diuisée en trois, DprwVsJar<8a
deux pour le thore, & la tierce pour le filet. Mais la saillie de chacun est en quarré. La proiedure de chaque cimaize cottée e .saillit de cba-
sera la sixiesmepartie de la largeur delà stilobate:La senestre & superieure cimaize de la stilobate cottée f. soit diuisée en cinq^*^"w'V
parties; vne, pour l’astragalle, deux pour la cime ou talon, & les deux autres pour le plinthe, diuisées derechef en trois. Laci- oiuisio» àeU
maize de la stilobate à la main dextre cottée g. soit diuisée en quatre parties; vne, pour l’astragalle, deux pour le talon; le reliant c*-
pour le plinthe. La cimaize du tronc, autrement nommee baze,qui est posée sur la stilobate cottée h . est de la demie grosseur du 2bat LVossl
tronc, estant diuisée en trois,vne partie pour le plinthe,Ie reliant soit parti en quatre, vne partie pour le thore d’en-haut ; le re- stnejhe cotise
Haut soit diuisé en deux parties égalés, vne sera donnée au thore d’embas; l'autre au trochille,ouscotie. Et apres auoir diuisé ce- ^as-^haute
cy en sept pars, vous en ferez deux réglés ou filets, auec lesquelles il est clos. La réglé du tronc par bas cottée i.se fera en cette delà p>iobau


maniéré: Partisfez la largeur du tronc en quatorze parties; prenez en lamoitié d’vne quatorziesme partie pour la largeur,& l’au-
tre moine pour la saillie ou proiedure. La saillie du reliant se fera ainsi qu’il est noté en l’Ignographie du tronc au dessus du Diuisio» de
grand chapiteau. Leretrecissémpntdutronrde larnlormecotténarE J’vnp parr &z «Tauut. d’Vftc quatorziesme partie, k ^5®"c*~
comme il est dit cy-deuant de la Toscane : afin que le haut du tronc ait douze parties en grosfeur. La hauteur du chapiteau cot- ™ttis h
téepar L. est la moitié du tronc en bas :diuisez-en trois partiesjvne pour le Zophore ou frise; l’autre pour l’eschine &: la tierce LaLrgêu*&
partie, pour le quadre ou tailloir. Lamoitiéde la Frisè leralateniaouastragalle,dessouslaFrise. La tierce partie d’embas de C’ifdTnl!!!
l’eschine, sera le filet: & puis la tierce partie du quadre, c’est la cime ou talon. La proiedure du Chapiteau cottée m. sera telle ds L colons
que chaque part saille vn quarré. le ne mets icy que d’vne sorte de cha piteau dorique, par ce que ceux qui seront plus curieux togje
d’en rechanger, auront recours si bon leur semble au quatriesine liure de Sebastien Serlio, chapitre sixiesme, où ils en trouue- du tronc de L
xont nombre, qu’il dit auoir trouué entre les antiquitez d’Italie. Ce quei’ay bien voulu alléguer pour aduertir ceux qui en (olinec<>tté^
Voudront vser : à celle fin qu’ils choisisfent ceux qui leur seront les plus agréables, & au contentement de leurs efprits, s’ils ne ^msiidÜsu.
sont satisfaits des deux sortes icy deserites. Desï’us le chapiteau on assiedl’épistilleouarchitrabecottee n. quia la demie gros- t>,teau coti-z*
seur du tronc. La septiesme partie d’iceluy eft la ténia, & a autant de saillie comme le tronc de retrecisfement : Et on l’assied cllp‘uZ'ct*
comme il appert en cette figure. S’ensuit le Zophore ou frise cottée o. La hauteur d’icelledu costé dextre eft de trois parties tel- «' M>
les comme les deux de l’architrabe.La tierce partie de la frise se diuise en trois, vne sera le filet, destus le trigliphe qui se fait en ^"nfaux. **
cette maniéré. Sa hauteur depuis l’architrabe dusques au filet d’en haut, soit diuisée en trois parties, dont les deux feront la lar- donques.
geur de la frise & trois la hauteur. La demie largeur soit diuisée en six parties : vne pour la faseie, deux pour le Plinthe, & deux
pour le canalet. Sa grosfeur sera de telle mesure qu’elle eft notée en cette figure par la lettre o. De l’vn trigliphe à l’autre sera i™jtîiitoM
vn quarré parfait. Esquellesesp aces cottées p. quand pour plus grand ornement on les voudra enrichir; on y taillera telles de *rcY,tTaht
bœufs, auecques plats ou escuelles nommés de Vitruue Methopes, & non sans lignification. Car les antiques voulant faire sa- '"‘nauteur $1
crifice de Taureau vsoientaulsi de plats ou escuelles :ôeposerent telles choscs pour enrichissemet à l’entour de leurs Temples, dimsion d$u
Au delsous du trigliphe sont pendues six guttes cottées par oJesquelles auront en largeur la sixiesme partie de la hauteur de
l’Architrabe. Le filet ou réglé dont elles dépendent eft la quarte part des guttes. quis aux Me-
Dessiis la frise au collé dextre, alsied & met-on la corniche cottée r . qui est d’vne mesme hauteur auec l’architrabe. La Cor- J
miche se partira premièrement en deux parties:dont la première soit diuisée en quatre : vne pour la sime, deux pour la Corniche l!&i,pbes &
le reliant pour la petite sime quijest posée dessiis. La sécondé partie diuisée en sept,est la lima ou doucine qui se met sur la eorni- ie leun tmi-
che. Et vne septiesme partie y adioinéle sera le filet sur la sime: sa saillie doit estrequarrée. Mais la saillie de la corniche destus nnéT^’
la sime se fait en cette maniéré. L’Architrabe loit diuisée en trois parties : les deux seront la proieélure de la Couronne. Hauteur &
Le colle senestre cotte s. se fait en cette maniéré. Panisiez l’architrabe en trois parties,quatre de telles parties feront la hau- cust°e'scotti^_
teur de la frise,&: de la mesme hauteur sera aussi la corniche. La dixiéme part de la frise sera le filet dessiis le trigliphe. Mais vous Hauteur ©•
partirez le trigliphe, comme il est dit cy-deuant, en la frise du costé dextre cottée o. La corniche soit diuisée en neufparties, jlt,-
<lont les deuxse donneront aux deux faseies : vne partie sera donnée au thore ou esehine : deux aux mutiles ou modillons,deux ssédextre cot.b.
a la couronne : deux à la lima ou doucine. Les modisions ou mutiles diuisez en trois, vne partie sera pour la lima, qui est sur les Haute»r®:d'.
mutiles : & la saillie d’enhaut se fait aussi en telle manieresses deux parties d’en bas qui se donnent aux faseies, (oient diuifées en nschla» Vosti
lix parties : deux pour la faseie inferieure : trois pour la faseie superieure : le reliant pour le filet desious le thore ou esehine. Les fa'stremtés
mutiles cottez t. se font en cette maniéré: le thore ou esehine à commencer dés le milieu iusques à l’extremité, au costé sene- ,
Are, soit diuisée en sixparties:vne pour le demy mutile, trois entre deux: & deux pour le modiilon entier:trois pour la proicétu- ModAUm ou
B mittp ss coc

S
loading ...