Mauclerc, Julien; Daret, Pierre [Editor]
Traitté De L'Architectvre Svivant Vitrvve: Ou Il Est Traitté Des Cinq Ordres De Colomnes ... — Paris, 1648 [Cicognara, 563-1]

Page: 7r
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mauclerc1648/0020
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile


TRAITE DE L ORDRE COMPOSITE

OV COMPOSE'.
CHAPITRE VIL


Vaut à la cinquième Colonne, elle est appcllée Composite, à cause qu elle est composee & asfemblée «les TouiU hau*
trois ordres precedens. La totalle hauteur de cette Colonne cottée a. Toit diuisée premièrement en treize'tlur<l* Uc>-
parties, dont en prendrez trois pour la hauteur de la stilobate, laquelle diuiserez en dix parts, vne pour 1 XfaZZZbïZ*
Corniche en haut, vne pour la baze en bas ;& la moitié des parties reliantes fera la largeur de la stilobate. La
cimaife basfe de la stilobate cottée b. au collé dextre, Toit diuisée en sept parts, deux d’icelles pour le Plinthe, tfZ'&’Zîk'
vne pour le thore, deux pour la lima,vne pourletrochilleou nasselle, vne pour l’astragale. Vntiers dcl’z- ciuredeLc'i-
stragale fait le filet dessus la seotie ou trochille; 5c le filet d’enhaut a la demie largeur de l’astragal. Les deux **
parties de la lima se partiront en six parts, de sorte que les filets, &: embedeux collez, auront chacun vne partie: Mais toute la ntutB?**
grosseur ou proieélure de ladite cimaise basse, est vne sixiéme partie de la largeur de la stilobate ou piedestal. La saillie des mem-
bres est telle comme la figure le demonstre, & comme plus à clair sera veu en la cimaise balle, mise en plus grande forme au
c0llé de cette dite Colonne à senestre, cottée m. Haute*-
La senestre Sc superieure cimaise ou corniche de la stilobate, cottée n. soit diuisée en cinq parties, vne pour l’astragal auec le ^»’sio» &
silet, deux pour la frise, deux pour la couronne : vntiers de la couronne fait la lima, les deux parties reliantes font la fascie : de u
vne quarte partie de la frise est le filet delsous la couronne : La proieélure ou saillie de cette dite cimaise ou comiche, est pareille ftiobat: su
à la saillie de la cimaise balse.
La dextre & superieure cimaife ou corniche de la stilobate cottée c. soit diuisée en sept parties, vne d’icelles soit donnée à v,*fio»,bau-
sastragal& au filet, deux à la frife, vne au petit esehme, trois à la couronne, tellement qu’vne partie false la sima, & deux par- frme-
ties la faicie, Chaque partie ou membre doit saillir en quarré; c’est que btproieélurc de chaque partie doit saillir autant comme pZe*l l*c“-
elle adehauteur. Sur la stilobate on assied la verge, qui a telle grosseur comme il est dit en la Colonne Corinthienne, à sçauoir mafideup.
en cette maniéré ; Parasiez la largeur de la stilobate en six parties, quatre d’icelles seront la grosseur de la verge ,, 5c les deux re-
liantes feront la hauteur de la baze qui s’assied sur la stilobate. c.
La Colonne, cnsemble sa baze 5c Ion chapiteau cotte e. est dix fois ausii haute comme le diamettre de la plus basse partie de Q^ZZetult
la verge de ladite Colonne en son empiétement. La baze de la verge cottée F. a en hauteur la demie grosseur de la basse par- p,
tie deladite verge ou tronc de la Colonne ; 5c a les mestnes parties 5c proportions comme la Corinthienne, horstnis que là où il Pg'wttt*
y a deux petits astragalUe, 'iiirinc mU pn crrtui-cv yn petit Tome nn Mu*-»-1" --- Tllw ^ ElCm Remontre en la ’Diutj-ltn &
baze qui est en plus grand forme au coste senestre, cottée n. hauteur de la
Le filet qui se pose sur la baze, là où voyez les douze parties, se fait en cette maniéré; Partissez la grofleur de la verge en haxf’ mtee F-
douze parties ', deux d’icelles font le retrecissement de la verge, vne demie partie est la largeur ou hauteur du filet, 5c vne partie
entière est la saillie. Le chapiteau cotté g. la verge, la ténia, le retrecissement sorfait ainsi qu’il est dit en la Corinthienne, 5c cttté G- *
comme ilappert aussi en l’vne de fesdites Colonnes: La Colonne se peut striér sélon la Ionique, 5c par fois aussî sélon la Co- jZpTL &
xinthienne. r - l’-etrchnraè»
Dessus le chapiteau se met l’architrabe cotte h. qui est aussi haut comme la verge de la Colonne en haut est grosse, 5c se ct£‘?r’
diuise comme l’architrabe Ionique auec piedestal, ainsi qu’il appert par la figure, & comme plus à plein est deinonstré en la haùuùZdeU
presente figure. i..
Apres l’architrabe suit la Frise auec les Mutilles, cottée i. & est aussi haute comme la verge en haut est grosse : Partissez la diuisZ'Zle u


ivc moitié, c’est la couronne dessus les mutilles; vne quarte part de la couronne engendre la petite cime ou cornichette dessus
icelle : vne septiéme partie de la superieure sima sera l’abacus ou tailloüer. Toutes les parties de la corniche doiuent chacunccZZZL'*
saillir en quarré. La superieure partie de la corniche au collé senestre cottée k. soit diuisée en six parties, l’inferieure ou basse ‘osi' stn'fîn
partie de ces parties fait l’eschine delsous la limaces trois parties font la sima,& deux parties font l’abacus. La couronne a tant de c°tteeK-
saillie comme la sima qui est dessus les mutilles: mais la lùperieure lima a sa proieélure en quarré. C’est enfin la symmetrie&:
vraye mesure 5c proportion de ladite Colonne, qui finit & accomplit sa hauteur en treize parties; si comme il appert par les
Colonnes estant à Rome en l’Amphiteatre, qui à present est appellé Colisée. La maniéré de creuser 5c courber les limes ou
corniches, est demonstrée bien à clair és corniches estant en grand forme au collé senestre decesdites Colonnes, lesquelles
i’aycottées, pour plus claire intelligence, des lettres p. celle du collé dextre; 5c celle du fenestre de o^Ausquelles corniches
sont adjoustez en la première en ordre vnTimpande l’ordre Ionique auec la réglé pour la construélion : & à la liiiuante vne
«orniche de la réglé 5c mesure de Vignole, auec ses proportions, afin que les curieux choisissent ce qui leur plaira le plus. Manière dt
Le Timpan se fait de mesme façon que le Fronton cy-deuant deserit au quatrième chapitre de l’ordre Ionique auec piedestal: sormer k
jjiais au lieu de marquer des arcs comme au fronton, il faut tirer des lignes droites de c. en a. autant qu’il y en a à la corniche de 7mtm'
l’ordre dont vous le faites ; 5c puis ferez deseendre toutes vos lignes sur la ligne E. comme au fronton.

G
loading ...