Mauclerc, Julien; Daret, Pierre [Editor]
Traitté De L'Architectvre Svivant Vitrvve: Ou Il Est Traitté Des Cinq Ordres De Colomnes ... — Paris, 1648 [Cicognara, 563-1]

Page: 3r
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/mauclerc1648/0012
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
1
J

~j%- isô-
- fiS.

s? 2*



TRAITE DE L'ORDRE IONIQVE
SANS PIEDESTAL.
CHAPITRE III.
A tierce Colonne nommée Ionique (ans piedeslal,se fait à l’imitation la statuë du corps féminin. La totale
hauteur de laquelle cottée par a. se partira en sept parties : Desquelles vne partie ( nottee par la lettre A toüiTuc*
Italique ) soit diuisée en vingt-deux portions, qui ed la totale largeur du Plinthe en bas, & desquelles i«»ne auec sis
vingt-deux portions sera en apres delaissc a chacun collé d’iceluy Plinthe trois parts pour faire là proie- sa*:
dure ou saillie, ensemble de la baze de ladite Colonne: Mais les seize parties reliantes sont pour la gros-
seur du tronc de la Colonne b. la hauteur duquel auec la cimaise &: chapiteau a huidpars de la grolscur tr^]tee'*cf>
dudit tronc. lomte, cotise
La baze cottée c. a la demie hauteur de la grolscur du tronc ,5z soit diuisée en trois parties,dont l’vne est s-
la hauteur dudit plinthe ; les deux parts reliantes soient diuisées en sept parties, trois pour le thore superieur, le reliant soit di- #mtm #
tuse en huid parties : deux pour les deux allragalles du milieu,&la moitié d’vne partie sera pour chacun des filets qui se mettent ï>u>fio» de u
tant sur le plinthe,que dessus Sc delsous les allragalles. Mais celuy de delsous le thore tiendra les deux parts d’vne desdites huid teu/c.
parties, comme d cil amplement demonllré en la sigure de la grande baze enrichie, cottée au delsous de son plinthe, &: au mi-
lieu d’iceluy de la lettre d . Le filet qui se met sur le tlrore de la baze de la colonne cottée d . se fait en cette maniéré : Partilsez la
largeur du tronc en douze parties ; vne partie de chacun collé sera le retrecilsement du tronc ou verge de la colonne: & la moi- dl'siu»
tic d’vne partie sera la largeur du filet, & la proiedure ou saillie d’iceluy : les parties reliantes auront leur proiedure & saillie,
comme il est monllrc plusàclair en lafigure de labaze,ellantau codcsenedre de cette dite colonne mise&figurée en plus «««
grande forme, que trouuerez cottée en son Plinthe de la lettre N. suiuant la cotte de la baze enrichie cy-dessus deserite. En la d.
sommitc de la verge ou tronc de la colonne on met le chapiteau marqué e. qui se fait ep cette maniéré : Partilsez la largeur de La
la verge en bas en dix-huid parties, lesquelles vous mettrez en la sommitc du chapiteau, adjoullant à chacun Collé vne moitié: désaire &sor~
mais la réglé ou filet,auquel sont ces dix-huid parties,doit auoir la largeur d’vne moitié, vne de ces parties fait la cima, telle-
nient quelle soit large vne partie & demie, auec le filet. De ces dix-huid parties du filet,en appliquerez neuf au codé dextre comme n»p*
du chapiteau, les dhlriburez de telle sorte, qu’vne partie soit pour la lima, deux pour le trochillede la volute, deux pour
Jeschine orné des yeux de berbiettes s vne soit pour l’ailtagalle, auec perles,& les trois parts reliantes soient attribuées au demi- '
cercle d’embas delsous la volute : prendrez quatre de les dix-huid partiesaui font le 7opLpi-o ou fnse. mais en la îommitede
la verge ferez ru tenU^ui aura en liautcui ta aouzicme pcutie de la largeur de la verge, dont la troisiéme part esl le filet;
le reliant soit donné à l’adragalle, ayant la proiedure égalé à sa hauteur; &: pour plus claire intelligence dudit chapiteau, i en
peray an codé senellre de cettuy-cy,vn autre en beaucoup plus grande forme ,& par ce moyen fort intelligible, lequel trou-
uerezcotté au milieu de son trochillede la lettre o. La volute cottée F. se fait en la sorme & maniéré qu’elle ed déclarée en la vJutTZcL*
formation de la grolse volute du chapiteau mis & dépeint au codé senedrede ladite colonne cottce de ladite lettre o. en sonP’se4"’""4
crochille. Pour le retrecilsement de la verge,la colonne cottée g. depuis la cymatie d’en bas, soit diuisé en six parties égalés,
donten lailserezles deux-.mais dés la deuxième partie de la verge d’embas, allant à mont, tirerez de chacun codé lignes
droites, 5e trauersantes par chaque partie de cette diuisicn par six : Et apres auoir tiré toutes ces lignes, ferez desius la ligne de la
deuxième partie, vn demi-cercle, depuis vn bout de la largeur du tiers de la verge, iusqu’à l’autre. Apres ce, partirez l’arc du
.^jni-cercle, qui ed compris entre les lignes dressees amont en quatre parties égalés, lesquelles conioindrez par lignes tra-
uerses : tellement que la première & plus haute d’icelles touche la ligne qui cdenleuée dés la douzième partie, au lieu auquel
£\\c fait le cercle. Et quand cette ligne ainsi dressée & erigée vient toucher iusqu’au bout de la sixicme part de la verge, tirerez jutreàsumU
les lignes hors les autres seélions Sc partitions du cercle : &: elles s’accorderont auec icelles. Ces lignes edans ainsi tirées, ti- °»
jerez dedans le demi-cercle les lignes du retrecisicment, comme il ed à voir en cette figure. Etpar cette maniéré se peut con- ZZlilttiG*
ueuablcment rétrécir la Colonne, comme il ed plus amplement déclaré au premier chapitre de ce dit premier liure traittant de hmcw &
l»0rdre Toscane. Sur le chapiteau on assiedl’epistille ou architrabe cotté h. ayant la hauteur de la demie grosseur de la verge en^."'^"
JbaS* Cet Architrabe soit premièrement diuisé en sept parties,vne soit donnée àla cima, tellement que le tiers d’icelle soit pour tLbZméH.
le flet : les six parts redantes seront parties en douze ; trois parts pour la faseie d’embas; quatre pour celle du milieu, tk cinq pour <&*
ce)le d’enhaut ; & ayant leur saillie & asiîette comme demonilre cette figure. S’ensuit lafrise cottée i. de la mesme hauteur que l*
4 . /* h 1 ^ L « s) r* 4/~\ 1 - . C*‘ .— : -te M te te L __ _ — . ». te— .— d -te ' r» 11—— r~\ ü. te— .te — — te te ✓te s! — te — —. /L -* »■ T"» I ✓te d ^ — .11 tete te te Î — d te te ^ —— — sl . _ 1 T 1 TT.

, cottee l.

1 architrabe; & soit diuisée en neuf parts; vne d’icelles ed vne petite sime sous le d’entillon, le tiers du redâted pour le filet; iur &
Si les deux autres parties font la sima. Sur la sima en assied les dents quadranguîaires cottce k. au codé senedre ; dont la hau- k
teur est égalé à la faseie du milieu de sarchitrabe,& la saillie accorde auec la hauteur: leur largeur ed la moitié de la hauteur, & La hauteur.
deux tiers de la largeur font l’espace qui edentr’eux deux. Au d’entillon soit adjoutée vne petite cimatie, qui soit haute vne ^//T
sixiéme part d’vn d’entillon. Le tiers d’iceluy ed le filet, le redant’ed la sima, qui doit saillir en quarré. En apres se fait la couron-
ne cottée l. qui ed aussi haute comme la faseie du milieu de l’architrabe ; le tiers d’icelle ed la sima ; & le redant, la faseie ; lapro- L'
ieélure de laquelle ed égalé àla didance qu’il y a du Zophore à 1’extremité desdites dents, ou denticules quadrangulaires,com-.
me il ed de moudre par les figures d’icelles M.en haut sur l’extremité de la couronne on assied la corniche cottée m. quied aussi
haute comme la hauteur de la moyenne faseie de l’architrabe ( ce que nous auons marqué d’vne croix ) y adjouflé vne septiéme
partie de la corniche, qui ed pour le filet, le redant pour la sima: la saillie du filet, sera égalé à la hauteur.
Si vous voulez drier ou canaler la Colonne, vous partirez le tour ou circonférence d’icelle en vingt-quatre parts ,& vne d’i-
«elles soit diuisée en cinq, dont vne cinquième ed la drie ougueule, & le redant sera pour le drix ou canalicule : Et ce faisant
(aurez accompli la vraye symetrie & proportion de cette Colonne, sélon l’vsance qu’en ont mis en pratique les tres-excellens
Antiques Romains, & autres excellentes Republiques. C
loading ...