Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique, Historique et Géographique du Département de Constantine — Sér. 5,10=53.1921-1922

Page: 3
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1921_1922/0029
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
OCCUPATION ROMAINE DE L'AFRIQUE'1'

OHM-

C'est au printemps de Tan 608 de Rome (146 avant
J.-G) que fut réalisé le lugubre delenda Carthago
du vieux Caton.

Après un siège de trois ans la ville fut prise,
pillée, brûlée, rasée. Les survivants de la cité dé-
truite (50.000 selon Appien) furent vendus sur les
marchés d'esclaves, tandis que sur les ruines encore
fumantes, Scipion Emilien faisait prononcer des im-
précations solennelles pour vouer aux dieux infer-
naux ceux qui, dans* l'avenir, oseraient établir leur
demeure en ce lieu.

Pour expliquer la nécessité d'une telle cruauté,
les auteurs latins ont invoqué la mauvaise foi puni-
que et la violation d'un traité, qui, depuis la défaite
d'Hannibal à Zama, interdisait à Carthage de com-
battre, même pour sa défense, sans l'assentiment de
Rome.

Quand un peuple en assassine un autre de propos
délibéré, il trouve toujours d'excellentes raisons pour
justifier sa conduite.

En réalité, Rome a détruit Carthage parceque celle-
ci l'avait fait trembler pendant de longues années;

(1) Conférence faite le 14 janvier 1922,
loading ...