Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique, Historique et Géographique du Département de Constantine — Sér. 5,10=53.1921-1922

Page: 83
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1921_1922/0113
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ESCARGOTIÈRE DE MOUHAÀD

immédiatement voisine de l'atelier de El-Oubira

-»>»<■«-

En 1910, j'avais eu également l'occasion de prati-
quer une fouille, peu importante, dans l'escargotière
de Mouhaàd, immédiatement voisine de l'atelier mous-
térien de El-Oubira.

En se reportant au plan (figure 1) de mon premier
travail, il sera facile de contrôler également ce qui a
été fait à cette époque et postérieurement.

A cette première visite, rien de particulier n'avait
pu attirer ni retenir mon attention, les deux indus-
tries paraissant absolument différentes.

J'ai rapporté de ma reprise de fouilles de 1921,
une remarque précieuse, laquelle va nous permettre
d'établir une liaison entre les deux industries d'un
faciès paraissant si différent.

En 1910, quelques mètres cubes à peine des cendres,
résidus, de cette escargotière avaient pu être rejetés
et examinés. J'ai commencé par poursuivre mon
amorce de fouille de 1910, puis j'ai porté la pioche
à divers autres endroits.

La fouille la plus importante de gauche en regar-
dant le plan a été poussée jusqu'au sol ancien.

En s'enfonçant dans l'épaisseur de l'escargotière
qui affecte la forme d'une olive allongée, d'un im-
mense tumulus, je suis allé jusqu'à six mètres dans
loading ...