Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique, Historique et Géographique du Département de Constantine — Sér. 5,10=53.1921-1922

Page: 105
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1921_1922/0135
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA SURYIE DES SYMBOLES

DAHS L'AFRIQUE DU NORD

Quelque temps avant la guerre, je me promenais
dans l'immense cimetière musulman qui, à Rabat,
fait face à l'Océan et s'étend, sur une pente douce,
de la Casbah des Oudaya à la deuxième enceinte et
des batteries de la côte à la Quechla.

Je rêvais doucement, sans penser à grand'chose,
en évitant d'écraser sous mes pieds de profane, les
iris sauvages, parce qu'ils sont jolis, les mandragores
parce que mon éducation semi-historique, semi-su-
persticieuse me faisait craindre d'en faire jaillir le
sang si cher aux sorciers du moyen âge. Tout à
coup, ma rêverie fort imprécise ht place à une sen-
x sation trop précise; je venais de donner du nez
contre la m'salla, le mur de prières, qui dressait son
arcature ogivale, face à la ville et à mon appendice
nasal.

Après un juron digne de Waterloo, je m'en ex-
cuse, je jetai un coup d'œil derrière moi; on est tou-
jours un peu ridicule lorsqu'on est victime de sa
propre imprévoyance; lorsque mon regard à demi-
voilé par des larmes involontaires, se fixa sur une
stèle adornée d'une auréole croisetée. Une tombe
loading ...