Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Neuvieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome IV): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794109]

Page: 27
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd19/0037
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE HENRI IV. 27
princes protestans d’Allemagne, et qu’il allait mettre
le comble à sa gloire en tenant la balance de l’Eu-
rope entière.
Il était prêt de marcher en Allemagne à la tête Chimère
de quarante-six mille hommes. Quarante millions^es partages
1 1 / T • T 1 n- de l’Europe,
en relerve, des préparatifs immenles, des alliances
sûres , d’habiles généraux formés sous lui , les
princes protestans d’Allemagne , la nouvelle répu-
blique des Pays-Bas, prêts à le séconder, tout
l’assurait d’un succès solide. La prétendue division
de l’Europe en quinze dominations est reconnue
pour une chimère qui n’entra point dans sa tête.
S’il y avait jamais eu de négociation entamée sur
un dessein si extraordinaire , on en aurait trouvé
quelque trace en Angleterre , à Venise , en Hollande,
avec lesquelles on suppose que Henri avait préparé
cette révolution ; il n’y en a pas le moindre vestige ;
le projet n’est ni vrai ni vraisemblable : mais par ses
alliances , par ses armes , par son économie, il allait
changer le système de l’Europe , et s’en rendre
l'arbitre.
Si on fesait ce portrait fidèle de Henri IV à un
étranger de bon seus, qui n’eût jamais entendu par-
ler de lui auparavant, et qu’on finît par lui dire :
C’est-là ce même homme qui a été assasfmé au
milieu de son peuple , et qui l’a été plusieùrs fois ,
et par des hommes auxquels il n’avait pas fait le
moindre mal ; il ne le pourrait croire.
C’est une chose bien déplorable , que la même
religion qui ordonne , aussi-bien que tant d’autres,
le pardon des injurés , ait fait commettre depuis
long-temps tant de meurtres, et cela en vertu de
loading ...