Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Neuvieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome IV): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794109]

Page: 178
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd19/0188
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i?8 MALHEURS
Frédéric électeur palatin , prince d'un grand courage ,
renommé d’ailleurs pour ses connaissances dans la
physique> dans laquelle il fit des découvertes.
1642. Les combats de Worcester et d’Edgehill furent
Leroi quel-j’aporJ favorables à la cause du roi. Il s’avança ini-
vainqueur , (lu auprès de Londres. La reine la semme lui amena
mais inutile-, de Hollande des soldats, de l’artillerie, des armes,
des munitions. Elle repartit sur le champ pour aller
chercher de nouveaux secours qu’elle amena quel-
ques mois après. On reconnaissait dans cette activité
courageuse la fille de Henri IV. Les parlementaires
ne surent point découragés ; ils Tentaient leurs res-
sources : tout vaincus qu’ils étaient, ils agissaient
comme des maîtres contre lesquels le roi était
révolté.
Ils condamnaient à la mort pour crime de haute
trahison les sujets qui voulaient rendre au roi des
villes ; et le roi ne voulut point alors user de repré-
sailles contre ses prisonniers. Cela seul peut justisier
aux yeux de la postérité celui qui fut si criminel aux
yeux de son peuple. Les politiques le justifient moins
d’avoir trop négocié, tandis qu’il devait sélon eux
profiter d’un premier succès , et n’employer que ce
courage actif et intrépide qui seul peut finir de
pareils débats.
1643. Charles et le prince Robert, quoiquebattusàNew-
meburL ’ enrent pourtant l’avantage de la campagne.
«lue le roi. Le parlement n’en lut que plus opiniâtre. On voyait,
ce qui est très-rare, une compagnie plus ferme et
plus inébranlable dans ses vues qu’un roi à la tête
■de son armée.
Les puritains qui dominaient dans les deux
loading ...