Le Palais de Cristal: Album de l'exposition: journal illustré de l'exposition de 1851 et des progrès de l'industrie universelle — Paris, 1851

Page: 289
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/weltausstellung1851b/0290
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
IWMÉRO i 9 ADMINISTRATION : A PARIS, PASSAGE JOUFFROY, 24. — A LONDRES, 2, CATHERINE-STREET STRAND.*SAMEDI 13 SEPTEMBRE/f851

LE PALAIS i fc DE CRISTAL

I

MONITEUR DIS EXPOSITIONS. JOURNAL ILLUSTRE DU PROGRES DES ARTS ET DE L'INDUSTRIE.

ABONNEMENTS pour Paris et les Départements : un au, 25 francs. — 6 mois, 12 fr. 50 c.—Étranger, un an , 30 fr. — 6 mois, 15 fr.

(L'Abonnement part da 1er août. — Collection antérieure : IX fr. 50 c. brochée.)

PRIX DU NUMÉRO : 7o CENTIMES.

On s'abonne, a Paris, à l'Administration du Journal, 24, passage Jouffroy. — A Londres, au Bureau du Journal, 2, Catherine Street Strand. — On s'abonne également
Paris, chez MM. Susse frères, 31, place de la Bourse; chez M. Hector Bossange, libraire pour l'exportation, 2S, quai Voltaire;— à Strasbourg, chez Alexandre, libraire
—à Bruxelles, chez Auc. Decq, correspondant général pour toute la Belgique; — à Londres, chez J. Thomas, i, Finch iane Cornhill ; — chez tous les Libraires Je la
France et de l'Etranger, et dans les Bureaux des Messageries Nationales. — Envoyer franco un mandat sur Paris ou un bon sur la Poste à M. Mansard, gérant du Journal,
14, passage Jouffroy.—Les nouveaux abonnements courent à partir du 1er Août 1881

I

S

SOMMAIRE.

Bulletin Industriel. —
Exposition de Lon>
dres , par M. Jobard.—
Suède, Danemark, Zol-
werein, Saxe, Wurtem-
berg, par H. ilaussmauQ.
— lin dernier mot sur
l'exposition russe. — Mé-
dailles obtenues par l'in-
dustrie française. — L'Es-
pagne à l'Exposition
[S» article}, par M. Bel-
fegarrigue- — Cour-
rier de Pari* et de
Londres,— Correspon-
dance

PORTE EN M1LACB1TE

exposée par
LE PRINCE DEMIDOFF.

Nous voudrions
que le dessin que
nous publions ici de
la porte en malachite
exposée par le prince
Demidoff, pût don-
ner une idée de ce
chef-d'œuvre d'art.
Pour les connais-
seurs, il est impos-
sible de déterminer
la valeur de ce vé-
ritable diamant co-
lossal : et il n'était
permis qu'à la Rus-
sie de le produire.

Nouspublions plus
loin un dernier arti-
cle sur l'exposition
russe (page 298).
Mais nous nous pro-
posons d'insérer,
dans notre prochain
numéro, deux nou-
veaux dessins qui
compléteront, pour
ce qui nous concer-
ne, cette remarqua-
ble série de sujets
dont le grand empire
du Nord a enrichi la
collection du Palais
de Cristal.

DESSINS.

Porte en malachite, expo-
sée par le prioce Demi-
dofï, — Projet d'Opéra
définitif, aspect et plan
(trois dessins). — Châle
cachemire. — Appareil
pharmaceutique. — Cot-
tages-modèles pour la
classe ouvrière. — Ma-
chines (trois dessins). —
Pompe à balancier. —
Nouveau modèle de pa-
rapluies. — Gazomètre
portatif.

_Nous aimons à le
dire": l'art porte en
soi la lumière; et
l'exemple donné
par l'empereur de
Russie, pour proté-
ger l'art et dévelop-
per l'industrie, ne
pourra manquer
d'imprimer un élan
général aux nations
qui se sont jusqu'à
ce jour si peu préoc-
cupées de ce noble
travail de l'intelli-
gence et du génie.

La Russie se prête
d'ailleurs merveil-
leusement aux pro-
grès que peut faire
l'industrie : ses ri-
chesses naturelles
sont immenses, sa
main - d'oeuvre ne
coûte rien; les ar-
tistes sont accueillis
par le chef de ce vas-
te empire, avec une
sympathie réelle; et
nous aimons à con-
stater que la France
envoie chaque jour
en Russie, des hom-
mes tiue l'on peut
appeler les mission-
naires du génie.

l'orle en malachite, exposée par M. le prince Bcjulàoit.
loading ...