Le Palais de Cristal: Album de l'exposition: journal illustré de l'exposition de 1851 et des progrès de l'industrie universelle — Paris, 1851

Page: 353
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/weltausstellung1851b/0354
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
NUMÉRO 23.

ADMINISTRATION : A PARIS, PASSAGE JOUFPROY, 24.

lEMMDI 8 (pur UWM H OCTOBRE) 18».

....... i---------

LE PALAIS

DE CRISTAL

AVIS IMPORTANT AUX ABONNES.

RENOUVELLEMENT.

Pour donner à nos abonnés un témoignage de l'empressement que nous mettons à tenir vis-à-vis d'eux nos engagements, nous leur envoyons
le numéro 23, dès le Mardi 7 pour le Samedi 11 octobre, afin de leur laisser la latitude nécessaire, d'ici au 15 de ce mois, pour nous
envoyer le montant de leur réabonnement. — (Voir pour les conditions, primes, etc., la page suivante.)

Avia important. — Bulletin
industriel.— Beaux-arts.—
Sur l'Exposition, par M. Jo-
bard. — Revue.— Perse.—
Tunis. — Chine. — Mœurs
chinoises. — Courrier de
Paris et de Londres.—Arith-
momètre perfectionné. —
Tables des 'iit livraisons.

GROUPE COLOSSAL
DE LIONS,

PAR M. MILLER

(de Munich).
La Bavière, qui n'a
exposé que les pro-
duits d'une centaine
de fabricants, s'est
distinguée par ses
travaux en bronze.
On trouve parmi les
industriels de cette
nation une tendance
très - remarquable
vers ce genre d'in-
dustrie; le bronze,
l'or et l'argent, le
bronze en poudre,
les métaux battus
constituent au moins
le quart des objets
de cette partie de
l'Exposition. M. Mil-
ler a voulu, lui, faire
l'application de l'art
à ce métal qui se prê-
te si bien, si riche-
ment aux effets que
l'on recherche dans
la sculpture; et il
faut lui savoir gré de
ses efforts, qui, du
reste, ont été cou-
ronnés de succès. Le
groupe colossal dont
nous donnons ici le
dessin est placé daris
la partie orientale du
Palais d'Hyde-Park.
L'effet en est puis-
sant. Quand la sta-
tuaire colossale peut
prendre des formes
qui tirent leur mé-
rite de l'énergie dans
l'expression, quand
le sujet s'y prête, îl
est évident que le
succès est certain.
C'est donc déjà une
heureuse pensée que
d'avoir choisi pour

l'application du
bronze à la statuaire

Edessiks.

Groupe colossal de lions. —
Coupe en ivoire. — Nappe
en damas. — Prie-Dieu et
autel. — Arquebuserie. —
Vitrine. — Groupe d'en-
fants. — L'archange terras-
sant le démon. — Harmo-
nium. — L'Enfant au nid
d'oiseau.

colossale, un sujet
où des figures de
lions dominent. Cette
force a plusieurs as-
pects dans le groupe
exposé. Les quatre
têtes d'animaux rap-
pellent le chef-d'œu-
vre de notre grand
statuaire Barye, que
l'on voit à l'entrée
du jardin des Tuile-
ries. Il y a du nerf
dans leur attitude.

11 fallait un con-
traste, il est tout en-
tier dans la statue
qui les tient et les
guide. Si la Bavière
est, comme on nous
l'assure, dirigée vers
l'étude de l'art, nul
doute qu'elle n'ap-
proprie ses ressour-
ces naturelles à la
reproduction des
chefs-d'ceuvrequi se-
ront un jour perdus
si l'on ne lesconserve
pas en les fondant
en bronze.

La Bavière s'est fait
remarquer par des
porcelaines dont le
travail approche de
celui de notre manu-
facture de Sèvres,
qui est le modèle
presque inimitable
de la céramique. Cet
établissement a re-
produit des biscuits
blancs, qui sont ce
qu'il y a de mieux
peut-être dans ce
genre. Des figures de
personnages, des Ty-
roliens, des person-
nifications ingénieu-
ses donnent une idée
des physionomies ori-
ginales empruntées
aux huit départe-
ments de la Bavière.

Groupe colossal de Lions, par M, Miller, de Munich (Bavière).
loading ...