L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 88
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0103
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
88

L'ART.

traits particuliers de race, de caractère et de mœurs, par des types inattendus, par vine civilisation
dont la société parisienne, avec sa bonne humeur et son climat tempéré, ne lui avait pas donné le
moindre soupçon, civilisation puissante et noble, mais fertile en contrastes heurtés, pleine de hauts
et de bas. Et son observation, constamment en éveil, surexcitée, secouée, se modifie, se renouvelle
et s'adapte avec promptitude et vigueur aux conditions imprévues au milieu desquelles le hasard
l'appelle à s'exercer. Ce n'est plus Balzac ou Musset, encore moins Paul de Kock ou Murger-
Gavarni à Londres, c'est Dickens 1 armé du crayon d'Hogarth.

Un des derniers croquis de Gavarni.

Au risque de friser le paradoxe, oserait-on insinuer que Gavarni, peintre, poëte et moraliste, a eu
sans le vouloir, sans le savoir peut-être, son moment socialiste, son coin proudhonien ? C'est ici sur-
tout qu'il faut se garder d'appuyer et de trop accentuer la nuance. Il n'y a là qu'une tournure d'esprit
qui ne s'est dessinée que vers la fin de sa carrière, l'âge ayant poussé au noir la misanthropie qui était
au fond de sa nature, et le spleen anglais ayant donné à sa philosophie satirique une amertume et
une morosité dont l'avaient garé jusque-là les élégances et les folies de la jeunesse. Mais la nuance
ne s'en accuse pas moins nettement, et si elle n'est pas de sa palette habituelle, elle s'harmonise aussi
avec un des tons caractéristiques de son époque.

I. Les AngUis che^ eux ; voir la planche 12 : « Misère et ses petits, » et la planche 18 : « Convoitise, » qui sont comme des illustra-
tions faites pour un Oliver Twist, plus sombre encore, plus misérable et plus poignant que celui du romancier anglais.
loading ...