L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 165
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0183
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
NOTRE

BIBLIOTHÈQUE

XIX.

L'ŒUVRE DE MOREAU LE JEUNE. NOTICE ET CATALOGUE
par Henri Draibel. Portrait gravé d'après Cochin. Un volume
in-8" de 81 pages, tiré à 200 exemplaires numérotés. Paris,
P. liouquette, 85-87, passage Choiseul; 1874.

Je ne vous demanderai pas si vous vous souvenez de ce
Guide de l'Amateur de livres à vignettes du xvnr siècle, écrit
avec tant de passion charmante, par M. Henry Cohen1, qui en a
donné l'an dernier une nouvelle édition, revue, corrigée, com-
plétée 5, con amore; je vous entends d'avance me répondre que
les deux éditions se trouvent sur un rayon choisi de votre
bibliothèque, et vous ne résistez même pas au plaisir de me
citer de mémoire ce début de la première préface :

■ Salut à toi, xvnr siècle! siècle aimable, frivole, profond
et savant : toi qui, né insouciant au sein des joyeux soupers
qu'embellissaient toutes les séductions réunies, achevas le cercle
de tes ans, grave, héroïque, régénéré par le souffle tout puissant
de la Liberté! Siècle qu'illustrèrent à l'envi les arts, les sciences
et les travaux de la pensée; siècle sur lequel plana de toute
la hauteur de son immense génie le grand philosophe, l'éminent
poëte, le spirituel conteur, la terreur des fanatiques et le refuge
des opprimés, à toi, salut !

« Cet opuscule que je livre au public est un faible hommage
rendu à ta mémoire. Et à une époque où, de ton esprit fin et
railleur, de tes mœurs aimables et faciles, de ton exquise urba-
nité, de ton caractère véritablement français, il ne reste plus
absolument rien que le souvenir; où les seuls talents en honneur
sont la spéculation et l'intrigue, où le seul parfum apprécié est
le tabac; où la jeunesse, déjà saturée à vingt ans d'absinthe et de
baisers vénals, ne sait plus trouver de charmes que dans le
débraillé du costume et du langage, je me plais à signaler et à
arracher à leur retraite ces mille chefs-d'œuvre de dessin et de
gravure où brillent la grâce, la poésie et l'inépuisable imagination
de tes artistes et qui feront l'ornement des bibliothèques des
âges futurs comme ils font celui du notre.

« O vous qui recherchez ces merveilleuses productions,
donnez-leur la place d'honneur! Tenez-les « au plus haut anglet i
• de votre librairie'! » Mais surtout préservez leurs pages
voluptueuses, leurs délicates illustrations, leurs splendides reliures
où se déploie l'art enchanteur des Derome, des Lortic, des Trautz-
Bauzonnet et des Hardy-Mennil, du contact odieux de la
nicotine qui jaunira leurs feuilles, ternira leurs dorures et leur
imprimera le stigmate d'une odeur âcre et nauséabonde que jamais
plus ni les soins ni le temps ne pourront effacer. • I

M. Henri Draibel a, lui aussi, le culte des merveilleuses
éditions du xvm« siècle, et, en publiant L'œuvre de Aloreau
le Jeune, il déclare modestement qu'il n'a voulu que compléter
le livre de son devancier : « Le nombre d'illustrations indiqué
pour chaque ouvrage ne se rapportant qu'aux seules figures de
Moreau, il sera nécessaire, si l'on désire d'autres renseignements,
de consulter le Guide de l'Amateur de livres à figures (sic) du
xvme siècle, par M. Henri Cohen, auquel le présent Catalogue
fait suite. 1 1

Le but qu'il poursuivait, M. Draibel l'a atteint de la manière
la plus heureuse. L'œuvre de Aloreau le Jeune n'a qu'un tort,
c'est d'avoir été tiré à trop petit nombre; sa place est en etl'et
marquée à côté de chaque exemplaire du Guide de l'Amateur.

Le Catalogue orné d'un charmant portrait de Moreau, spiri-
tuellement gravé par M. Ad. Varin d'après Cochin, est précédé
d'une courte notice qui retrace toute la carrière de l'artiste, puis
l'Œuvre est divisé en : i° Estampes; 20 Pièces diverses ; 30 Ex-
libns. adresses, etc; 40 Portraits; 5» Titres; 6° Fleurons et
70 Livres à figures. Un dernier chapitre donne la Liste des pièces
gravées par Aloreau le Jeune; elles sont au nombre de deux
cents environ.

« Son œuvre, comprenant environ quinze cents pièces gra-
vées, nous dit la notice, a été réuni par M"" Carie Vernet4 et
se trouve aujourd'hui à la Bibliothèque Nationale, où il forme
sept volumes grand in-folio. Toutes les productions du grand
artiste s'y trouvent, à très-peu d'exceptions près, en magnifique
état avant la lettre, et, de plus, en eau-forte pour les pièces
"ravées par lui. »

« Grand artiste, » a écrit M. Draibel, et il a raison. C'est
aussi l'avis de M. Henri Cohen : « Moreau a réussi dans tous
les genres qu'il a traités. Veut-on de l'esprit? Qu'on regarde la
première suite de ses figures de Molière. Du dramatique? Qu'on
parcoure le Voltaire de Khel ou XArioste. de Birmingham.
Cherche-t-on la belle composition des sujets? Qu'on étudie le
Jean-Jacques Rousseau, in-4", et les suites d'estampes, d'après
lesquelles Rétif de la Bretonne a écrit ses contes. L'abandon, la
grâce, la naïveté? Les Chansons de Laborde. les A-propos de la
société et de la folie viennent offrir à l'œil mille jolis tableaux.
Désire-t-on enfin, au milieu de son inépuisable fécondité, une
preuve de la souplesse prodigieuse de son talent? Deux fois ce
grand artiste a illustré Molière et Voltaire d'une façon différente,
et souvent dans les mêmes scènes et les mêmes situations5. «
Tout serait à citer dans cette préface, où sont aussi excellem-
ment appréciés Eisen, Gravelot, Marillier, Cochin, Choflard,
Queverdo, Lebarbier, Monnet, etc.

Alexandre de Latour.

1. Guide de l'amateur de livres à vignettes du xvme siècle, contenant la description d'un choix de plus de 45o ouvrages illustrés par Doucher, Cochin,
Gravelot, Eisen, Moreau, Marillier, Monnet, Le Barbier, etc.; avec le détail du nombre de figures, vignettes cl culs-de-lampe contenus dans chacun d'eux, et
les noms de tous les artistes qui y ont coopéré comme Dessinateurs ou comme Graveurs, par Henri Cohen. Paris, P. Rouquettc, 1870- Un volume in-i)° de
178 pajîcs, tiré à 550 exemplaires.

2. Guide de l'amateur de livres à vignettes du xvni« siècle. Seconde édition revue, corrigée et enrichie du double d'articles et donnant, entre autres aug-
mentations, la liste complète des ouvrages de Le Sage et de Rétif de la Bretonne, par Henri Cohen; frontispice à l'eau-foru par J. Chauvet. Paris, P. Rom-
queue, 187). Un volume in-8° de 290 paçes, tiré à 550 exemplaires

3. Préface du Roman de la Rose, par Clément Marot.

4. La fille de Moreau.

$■ Préface de la seconde édition du Guide de l'Amateur, etc , pajc u.
loading ...