L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 175
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0193
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
LE TRÉSOR IMPERIAL DE MOSCOU. 17$

raient pas un tel amoncellement de merveilles, et la valeur historique vient encore s'ajouter à la
valeur matérielle. Ici scintillent, rayonnent, lançant des éclairs prismatiques et de folles bluettes, les
diamants, les pierres précieuses que la nature avare cache au fond de ses mines et qui sont pro-
diguées comme si elles n'étaient que du verre. Elles constellent les couronnes, mettent des points de
lumière au bout des sceptres, roulent en pluie étincelante sur les signes de l'empire, forment des
arabesques et des chiffres laissant à peine voir l'or qui les enchâsse. L'œil est ébloui et la raison ose à
peine supputer les sommes que représentent ces magnificences. »

Couronne du tzar Michel I'eodorovitcu, dite Bonnet d'Astrakan.

Nous allons essayer de nous reconnaître au milieu de toutes ces richesses. La Couronne du t\ar
Iran Alexievitch, f rère de Pierre l' r, est un bonnet orné de plus de neuf cents diamants. Sur une
couronne de fourrure, le tablier s'élève ruisselant de pierreries. Les motifs de décoration sont des
aigles couronnés, représentant les armes de la Russie, alternés avec des fleurs et des ornements
couverts de diamants. Le tablier est dominé par une pomme en or éblouissante de pierreries et sur-
montée d'un énorme rubis brut dans un triple cercle d'or enchâssé de diamants. Le sommet du bonnet
est terminé par une croix. La couronne de Pierre le Grand est à peu près semblable ; elle est couverte
de plus de huit cents diamants et surmontée d'une croix qui repose sur un fort beau rubis.

Une couronne très-intéressante, aussi bien au point de vue de l'art qu'à celui de l'archéologie, est
la couronne du grand-prince Vladimir Monomaque. C'est un don d'Alexis Comnône. Elle fut apportée de
loading ...