L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 1)

Seite: 203
DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_1/0221
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
L'HOTEL DU PRINCE PAUL GALITZIN. 205

fameuse question des trois unités, qui a soulevé de si vives querelles et qui n'a été résolue qu'il y a
cinquante ans à peine dans le sens de la liberté? Les partisans des trois unités ne voulaient pas
admettre la plus simple, la plus commode, la plus indispensable des conventions. Ils partaient de
ce principe que le spectateur, ne bougeant pas de place et ne restant que deux heures au spectacle,
ne pouvait se figurer que l'action à laquelle il assistait pût changer de lieu et durer plus de deux
fois soixante minutes. Ce qu'il y a de curieux, c'est que leurs adversaires s'en allaient, pour les
réfuter, chercher des raisons de l'autre monde, au lieu de leur répondre tout simplement : Le
théâtre est un ensemble de conventions; les deux que nous vous demandons ne sont pas plus étranges
que tant d'autres admises par vous sans conteste; passez-nous-les, ou vous vous privez d'une foule
de sujets qui nous seront interdits par le fait de votre inexplicable rigorisme.

J'oserai presque dire, contrairement à l'avis de la plupart des critiques, que toute convention
nouvelle, pourvu qu'elle ne porte que sur le matériel de théâtre, est un progrès de l'art; toute
convention que l'on abandonne est un malheur et un embarras.

C'est pour cela que j'ai vu avec chagrin s'accomplir, jour à jour, dans la comédie contemporaine,
la révolution dont la Haine et les Merveilleuses de Sardou, ont été l'expression dernière. Cette
révolution a exercé sur l'art dramatique une influence bien fâcheuse, dont je noterai les manifes-
tations et dirai les dangers dans un prochain et dernier article.

Francisque Sarcey.

L'HOTEL DU PRINCE PAUL GALITZIN

C'était en 1869; le prince était alors premier secrétaire de la légation de Russie en Belgique;
il comptait faire un long séjour à Bruxelles, il résolut de s'y bâtir un hôtel. Mais, homme de vie
intelligente et d'infiniment de goût, ayant la passion de la peinture et de tous les objets d'art,
et l'esprit d'exécrer l'existence conventionnelle, il ne songea pas un seul instant à se donner

Passe-partout du roi Louis XVI
en acier ciselé sur fond damasquiné d'or (Grandeur de l'original).
Dessin et gravure d'Edmond Yon.

des appartements de réception, de ces appartements que l'on tient soigneusement fermés les trois
quarts de l'année pour ne les ouvrir que les jours de grande cérémonie. Sa demeure devait être
une fête perpétuelle de l'intelligence, et ces fétes-là, quand on a le bonheur de pouvoir se les
offrir, on a bien soin de ne pas les interrompre. Donc point d'appartements privilégiés; — nue
demeure entièrement ouverte, dont chaque pièce a son caractère artistique déterminé, son élégance
spéciale, unis à un confort qui permet d'en mieux apprécier tout le prix; ce fut ce rêve qui devint
une réalité.
loading ...